Répartitions et souvenir

par Efirg

Tout d'un coup, on voit un amas de gens près du hall. C'est surement la liste des classes.

 

Nous nous sommes donc nous aussi approcher. Se frayer un chemin était dur mais nous avons quand même atteint le panneau d'affichage. Oui c'est bien les classes qu'il y a dessus. Alors je regarde et cherche mon nom. Bon 2nde 1, A… B… C… D… voilà Djoll. Je regarde le nom en dessus et je vois Dyckley Miya et Ryokai. Je me tourne vers Miya.

  -Youpi, on est dans la même classe avec ton frère aussi.

  -Regarde il y a qui d'autre.

Je descends, personne pour l'instant. Je soupire quand je vois le nom de Nami. Puis j'arrive au M… Madel… Mibir… Monkey… MONKEY, oui Luffy est dans la même classe. Bon je continue, N… O… P… Q… R… S… attends mais je suis vraiment aveugle ma parole, R… Roronoa, super Zoro est aussi avec nous. Alors S… -et là je regarde bien-  Sifol. Aki est dans la même classe que Miya et moi –c'est Miya qui va être contente-. Je continue et un peu plus tard je retourne vers les autres.

  -Alors?

  -Eh ben… Miya, Ryokai, Aki, Luffy, Zoro, Nami, Sanji, Usopp, Aya et Yuuhi, vous êtes dans la même classe que moi!

  -Trop cool on est ensemble.

  -Oh, je suis aux anges, je suis dans la même classe que Nami-chérie, Miya-san et Hana-san… (je pense que vous avez compris qui c'était)

  -Ferme là espèce de drôle de sourcil.

  -T'as un problème sale algue verte.

  -Oui to…

Il n'a pas fini sa phrase que Nami vient de leur administrer une belle droite à chacun. Aïe ça doit faire mal.

  -Mais Ace est pas avec nous? Dit Luffy avec son air bien à lui, un peu débile.

  -Mon cher Luffy, tu crois vraiment qu'Ace va venir dans la classe que nous. Je te rappelle qu'il y deux de plus, lui rappelle-je.

  -En plus tu nous as dit il y a pas longtemps qu'il était deux classes au-dessus de nous, lui rappelle aussi Zoro.

  -Ah bon… moi j'ai dit ça!

Non mais quel idiot! Il a peut-être changé physiquement mais mentalement c'est toujours le même voire peut-être un peu plus débile.

  -Sinon c'est qui notre professeur principal? me demande Nami mettant fin à mes pensées.

  -Euh… je crois que c'est Shanks L…

  -Trop cool c'est Shanks notre prof principal. Mais c'est super, on va bien s'amuser. Il m'avait pas dit qu'il travaillerait ici.

  -Luffy tu le connais?

  -Oué il est trop sympa! Faudra que je lui parle après. Usopp tu m'y feras penser.

  -Eh pourquoi moi?

  -Ben je sais pas parce que j'ai envie, répond-il avec sourire qui fait trois fois le tour de son visage.

  -Bon si on allait s'assoir en attendant que ça sonne?

  -Oui bonne idée.

 

Nous nous dirigeons vers le coin où il y avait de l'herbe et nous asseyons.

  -Alors Hana quoi de neuf depuis qu'on s'est plus vu? Me demande Luffy

  -Oh ben rien de spécial. C'était juste un peu plus triste sans vous deux mais rien sinon, et vous?

  -Pareil, Luffy arrêtait pas de dire "c'est quand qu'on la revoit?" mais appart ça rien non plus.

  -Arrête Zoro, c'est pas vrai, c'est toi qui arrêtait pas, réplique-t-il boudeur.

  -Luffy, tu sais pas mentir, dis-je avec un sourire qu'il me rendu aussitôt.

Visiblement je leur ai manqué, et eux aussi m'ont manqué.

  -OOOOHHHHHH!!!! Hana t'as toujours le bracelet? dit Luffy les yeux grands ouverts.

  -Ba oui pourquoi je l'aurais plus, tu l'as bien encore toi aussi et Zoro aussi.

  -Alors c'est quoi ces bracelets? demande Nami.

  -Pourquoi?

  -Parce que Luffy et Zoro veulent pas nous dire ce que c'est, dit Usopp d'un ton boudeur.

  -Ben… ce sont des bracelets qu'on s'est offert quand on était petit.

  -Petit comment? Demande Nami visiblement intéressée.

  -On devait avoir… On avait quel âge Luffy?

  -Lui demande pas ça sert à rien.

  -Mais Zoro… T'es pas gentil…

  -Je crois qu'on avait 7ans, dit-il en ignorant totalement Luffy qui fait la moue.

  -QUOI?! Mais vous vous connaissait depuis quand?

  -Depuis qu'on a 4 ans, répondit Luffy en tirant la langue à Zoro.

  -Oui on était même inséparable si je me souviens bien.

  -Tu t'en souviens bien Hana, inséparable, dit Luffy sur un ton nostalgique. Tu t'en souviens Zoro?

  -Bien sûr crétin, c'était bien à cette époque, enfin jusqu'à que ton père soit muté, dit Zoro sur un ton identique à celui de Luffy.

 

J'écoute tout en repensant à cette époque où nous étions tous les trois. Je repense à toutes les journées que nous avons passées ensemble. Ces soirées où nos parents étaient presque obligés de nous tirer pour nous séparer. On était bien. Enfin tout allait bien jusqu'à ce que mon père m'annonce que nous devions déménager. Ça avait un des jours les plus tristes que j'ai vécu. Soudain j'entends un cri qui me fait sortir de mes souvenirs.

  -LUFFY!!!!!!

Puis je vois Luffy lever la main et crier "Je suis là". Puis quelqu'un arrive vers nous en courant. Je crois que c'est Ace, le grand frère de Luffy. Oui c'est bien lui.

  -Ah t'es là Luffy. Je t'ai cherché partout dans la cour.

  -Non pas partout puisque sinon tu m'aurais trouvé, réplique-t-il en faisant une grimace.

  -Idiot, c'était une façon de parler… Ah mais te reconnais toi, t'es… T'es qui déjà?

  -Salut Ace, c'est moi Hana, dis-je avec un petit sourire.

  -Ah oui, Hana notre voisine, alors comment ça va depuis?

  -Ça va. Oui c'est moi!

  -Comment va ta sœur?

  -C'est vrai comment elle va? Demandent Luffy et Zoro en même temps.

  -Ne me dîtes pas que vous ne lui avez pas encore demandé. Bon tant pis de toute façon venant de vous ça ne surprend pas. Alors elle va bien?

  -Oui très bien même. Elle est en 4ème.

  -L'année où on a du se séparer.

Je regarde les autres. Ils font une drôle de tête. Usopp a l'air étonné plus qu'autre chose. Nami, Aya, Miya, Ryokai et Aki sont surpris. Sanji a l'air triste. Et Yuuhi, il a une expression neutre.

  -Bah l'écoute pas, mon frère a jamais bien digéré ton départ.

  -Mais euh, toi aussi, t'es pas gentil. Tiens en parlant de "digéré" j'ai faim moi. Quand est-ce qu'on mange?

Je souris, il n'a vraiment pas changé mentalement. Aïe il vient de se prendre un coup de Nami. Quoi?! Il a une bosse, mais pourtant c'est un homme élastique. Je comprends pas là.

Je suis encore dans la lune que j'entends un bruit: surement la sonnerie.