Chapitre 5 : Duel au Sommet.

par Mr.Manga93

Chapitre 5 : Duel Au Sommet.

Du côté du Thousand Sunny, l’affrontement entre les vaisseaux de guerre de la Marine, et les autres membres de la bande du Chapeau de paille était sur le point de se conclure. La majeure partie des navires de guerre avait été découpés ou désossés. Quand aux marines des bâtiments encore intact, ces derniers avait été mis hors combat. Une partie d’entre eux avait une marque, en forme de semelle de chaussure, imprimée sur la figure. L’autre partie des marines, présentait de larges et profondes blessures, infligées par les cornes d’un puissant animal. Quand aux marines qui étaient parvenus à atteindre le bateau pirate, le sniper de l’équipage se fit une joie de les accueillir, avec ses munitions spéciales, destinées aux empêcheurs de tourner en rond. Le travail de destruction des forces navales du Gouvernement Mondial par l’équipage de Luffy, fut grandement facilité par les talents musicaux de Brook. Etant donné, qu’il n’était composé que d’os, le gentleman squelette pouvait se déplacer sur l’eau, en courant suffisamment vite. Il put ainsi se servir de son épée comme d’un archet, sur le violon qu’il tenait en main, tout en se faufilant entre les bateaux ennemis. Cette technique, assez particulière, lui permit d’endormir quiconque venait à l’écouter : ce qui était très utile lorsqu’on voulait se débarrasser vite fait du menu fretin.

Il ne restait plus qu’un seul bateau de la Marine, qui pouvait encore faire face à la bande du Chapeau de paille. Du moins, plus pour très longtemps, quand on voyait le regard démoniaque de Zoro, qui s’apprêtait à recourir à l’une de ses spécialités.

Zoro : « Technique à trois sabres ! Calibre 108 ! » Le jeune sabreur déclencha trois puissantes vagues d’air tranchantes, qui transpercèrent de part en part, le navire ennemi. Le bateau, ayant subi l’attaque, se sépara en 3 morceaux, avant de sombrer complètement dans la mer. Il ne restait plus du vaisseau, qu’une poignée de planches de bois, auxquelles se raccrochèrent les membres naufragés de l’équipage défait.

Zoro : « Bien ! Je crois que c’était les derniers ! » Le fait qu’il retira son bandana, signifiait clairement que toute menace sérieuse, avait été écartée.

Ussop : « Dans ce cas, on va aller rejoindre Luffy, Nami, et  Robin, pas vrai ? » La réaction de Zoro fut aussi directe, et incisive que ses katanas.

Zoro : « C’EST HORS DE QUESTION !!! »

Chopper : « Mais, Luffy… » Le jeune sabreur l’empêcha d’en dire davantage.

Zoro : « C’est justement parce que Luffy nous a donné l’ordre de nous occuper uniquement, ET UNIQUEMENT des bateaux de la marine que nous ne pouvons pas aller les rejoindre sur l’île. »

Ussop : « Mais enfin, c’est idiot ! On ne va quand même rester là sans rien faire ? »

Un craquement se fit entendre. Le cuistot venait d’allumer, avec son briquet, la cigarette qu’il s’était collé dans la bouche. Il tira de cette dernière, une généreuse quantité de fumée, qu’il expira de son corps, avant de répondre, avec gravité, à la naïveté touchante de son camarade.

Sanji : «  Je suis désolé Ussop, mais la tête d’algue a malheureusement raison. En désobéissant à l’ordre du capitaine, non seulement tu te mets toi, cette opération, et tout l’équipage en très grand danger, mais en plus, tu déshonores aussi ton capitaine, qui n’aura d’autre choix que de te bannir de l’équipage, pour garder l’estime de ses pairs. Ca ne me plaît plus qu’à toi. Mais, c’est ainsi, et on n’y peut rien. »

Zoro : « Même si cet ordre nous déplaît à tous, nous devons nous y soumettre. Tout ce que j’espère, c’est que Luffy sache vraiment ce qu’il fait cette fois. »

Au même moment, dans l’arène d’Amazon Lily.

Luffy: « GOM GOM TWIN PISTOL! » Successivement, chacun des 2 bras de l’homme caoutchouc s’étira violemment, pour que le poing  puisse frapper, avec une force inouïe, la tête de l’amiral. L’homme esquiva les 2 coups de poings, avec aisance, et facilité. L’envie de meurtre, se lisait clairement sur le visage inhumain d’Akainu, qui lança la contre-offensive.

Akainu : « RAFALE MAGMA ! » Ses bras se recouvrèrent d’une impressionnante quantité de magma, qu’il projeta de toutes ses forces, en direction de son ennemi. A l’image de son propriétaire, l’attaque était féroce, et impitoyable. Le Chapeau de paille eut à peine le temps d’éviter le coup, qui commença à faire fondre la pierre, où il s’était tenu, un dixième de secondes avant. Percevant chez l’adversaire, une soudaine faiblesse de sa part, l’amiral continua de pousser son avantage sur Luffy. Les attaques au magma continuaient de pleuvoir à répétition dans l’arène, qui se détériorait davantage, tellement le duel entre les deux hommes était intense. Le fils de Dragon n’arrivait plus à esquiver les coups de son assaillant, et vit une attaque de magma foncer droit sur lui. Luffy fit alors appel au haki des armements, et bloqua l’assaut. Néanmoins, le magma laissa une légère brûlure sur le bras droit de l’homme élastique. Un rictus sadique étira les traits sauvages de l’amiral.

Akainu : « Ainsi, Sentomarou ne mentait pas. Il semblerait bel, et bien que tu maîtrise le haki des rois. Mais ça ne te sauvera pas contre moi ! Pas plus que cette sorcière ! » Il avait craché ces paroles, à la tête de Luffy, avec toute la démence qu’il pouvait insuffler dans sa voix.

Luffy : « T’es qu’un enfoiré, et un monstre totalement immoral ! Et je vais t’éclater la face, SALOPARD ! » Il imprégna de nouveau son corps, du haki des armements, tandis qu’il fonçait sur l’amiral : « GOM GOM RAFALE ! » Une multitude de coups de poing élastiques, enrichi par le haki, et la colère de son propriétaire, filèrent en direction du marine. Ce dernier riposta.

Akainu : « OCEAN VOLCANIQUE ! » Le corps de l’amiral pris la forme d’une gigantesque vague de magma, fonçant à vive allure sur Luffy, pour l’incinérer sur place. Voyant la lame de fond volcanique se rapprocher à vive allure, le Chapeau de paille orienta la destination de ses poings vers le sol. La vague déferla à l’endroit où se trouvait Luffy. Malheureusement pour le cruel amiral, la force des coups de poings, que le fils de Dragon avait donnés sur le sol, lui avait permis, à la manière d’un perchiste réalisant un saut en hauteur, de passer au dessus de cette mer de lave mortelle. Luffy retomba en toute sécurité, sur le sol de l’arène situé  dans le dos de l’amiral, qui était en train de reprendre sa forme initiale. Ce court répit donna à Luffy, le temps de réfléchir. A ce rythme là, je ne tiendrai pas longtemps, pensait-il, il faut que j’essaye autre chose. Une idée lui vint à l’esprit.

Luffy : « Je vais utiliser ça ! » Il mit son doigt dans la bouche : « GEAR THI… » Au même moment, son haki de l’observation entra en action. Il vit sa jambe prendre l’aspect de celle d’un géant. Il se vit lancer le « GOM GOM HACHE » sur Akainu. Et il vit l’amiral lui dissoudre complètement la jambe, à cause de la trop grande lenteur d’exécution de l’attaque. Luffy dut donc renoncer à recourir au Gear Third pendant le duel. Pendant ce temps là, le marine venait de reprendre forme humaine.

Akainu : « Tu as tort de t’entêter, sale petit macaque. Cela ne fait que prolonger tes souffrances. » Il commençait en avoir assez de ce mécréant, qui avait l’outrecuidance de vouloir échapper à la Justice. Mais le fils de Dragon n’avait pas l’intention de jeter l’éponge.

Luffy : « Je m’entêterai jusqu’à ce que je te batte !!! » La volonté de vaincre dans la voix de l’homme élastique, imprégnée de son haki du conquérant, ébranla la confiance de l’amiral. Le Chapeau de paille se mit alors à exercer une énorme pression dans ses jambes, pour faire augmenter sa pression sanguine.

Luffy : « GEAR SECOND ! Maintenant, ce combat va passer à un niveau supérieur. » Et il se jeta sur le marine, avec une vitesse hallucinante.

Pendant ce temps, dans la jungle en flammes, la bataille entre les amazones, et les Pacifistas, continuait de sévir. Mais, le combat était en train de tourner à la faveur des forces du Gouvernement Mondial. Le haki des armements du vice-amiral surpassait largement les capacités de combat de Robin. Du côté de la navigatrice, la situation ne se présentait pas mieux. Les amazones étaient complètement impuissantes face aux cyborgs. Et même si, Nami avait le potentiel pour rivaliser avec un Pacifistas, ses talents ne lui donnaient pas la possibilité d’espérer la victoire contre un groupe tout entier. Sentomarou parvint à refermer sa main, sur le cou de l’archéologue. Entravée par le haki des armements du vice –amiral, Robin ne pouvait plus faire appel aux pouvoirs de son fruit du démon. Elle était à sa merci.

Sentomarou : « C’est terminé ! » Il balança sa hache, afin de couper son ennemie en deux, sans remarquer la jambe qui filait droit sur sa nuque. Sous la violence de l’impact, le sumo lâcha sa victime, et chuta en arrière. Une partie de son corps se transforma en pierre, à l’endroit exact où le coup de pied l’avait touché.

Hancock : « Désolée de vous avoir faire attendre, mes chères amazones ! »

Les amazones : «  Princesse des Serpents ! » L’espoir était revenu dans le cœur des guerrières de l’île. Malgré cette intervention, les Pacifistas poursuivaient implacablement leur mission.

Hancock : « Occupez-vous de ces porcs, amazones ! Je me charge de leur chef ! »

Les amazones : « Vos désirs sont des ordres, Princesse des Serpents ! » Et elles se ruèrent à l’assaut de ces colosses.

Nami : « Qu’est ce qu’on fait, Robin ? » La navigatrice était un peu perdu, par ce revirement de situation.

Robin : « Faisons confiance à l’impératrice pirate, navigatrice !  Allons aider les amazones contre ces gorilles ! » Nami eut un sourire malicieux. Elle savait que la combinaison de leurs 2 styles de combat viendrait à bout de l’armée de Pacifistas. Les jeunes femmes se dépêchèrent de rejoindre les amazones dans leur lutte.

 Pour la première fois, le visage du vice-amiral Sentomarou exprimait de l’inquiétude. Il savait qu’il ne faisait pas le poids face à l’impératrice pirate.

Sentomarou : « Mais, mais, je ne comprends pas ! Je croyais que l’amiral Akainu, avait eu ta peau ! »

Hancock : « Ca aurait été le cas, si Luffy n’était pas venu à mon secours. En ce moment, il est en train de combattre Akainu, et je suis sûre qu’il va le vaincre ! Et quand à toi, c’est moi qui te vaincre ! » L’impératrice pirate s’avança de quelques pas, devant son adversaire qui reculait, visiblement effrayé.

Sentomarou : « Impossible, l’amiral est invincible ! Comment peux-tu croire, un seul instant, qu’il puisse être battu ? »

Hancock : « Parce que j’ai confiance en Luffy. » Le visage de la jeune femme rougit de plaisir, à l’évocation du jeune homme.

Du côté de l’arène des amazones, le combat continuait de faire rage.

Luffy : « GOM GOM JET BAZOOKA! » Le Chapeau de paille étira brutalement ses membres vers l’arrière, tout en courant, et les envoya, avec une vitesse phénoménale sur le torse d’Akainu. Néanmoins, l’amiral leva sa garde à temps.

Akainu : « MUR VOLCANIQUE ! » Une masse pâteuse de magma s’éleva autour de l’amiral, et se comporta comme un bouclier, en absorbant complètement l’attaque du fils de Dragon. Le marine en profita pour contre-attaquer : « METEORES DU VOLCAN ! » Des bulles de magma s’échappèrent de son corps, et s’envolèrent dans le ciel, avant de retomber avec fracas sur le sol. Fort heureusement pour Luffy, sa vitesse accrue par le Gear Second, lui permit d’esquiver l’attaque. Cependant, le Chapeau de paille sentait ses forces le quitter. Le Gear Second drainait son énergie vitale. De plus, il souffrait des nombreuses blessures, laissées par les coups de l’amiral.

Akainu : « Tu ferais mieux d’abandonner, vermine ! Aucune de tes attaques ne pourra passer mon mur de magma ! »

En réalité, l’amiral n’avait que partiellement raison, songea Luffy. Il ne pouvait se servir de son Gear Third, et le Gear Second n’était pas assez puissant. De plus, le temps ne jouait pas en sa faveur. Il ne lui restait plus qu’une option. Mais le Chapeau de paille redoutait de recourir à une telle extrémité, parce que cela pouvait lui être fatal. Mais la promesse faite à Hancock lui revint en mémoire, et chassa les derniers doutes de son esprit.

Luffy : « Ton mur est balèze, c’est vrai ! Mais je vais passer au stade supérieur, et ensuite, je le transpercerai ! » Le Chapeau de paille plaça son poing gauche dans sa paume droite ouverte, et se mit alors à exercer une énorme pression dans ses bras, pour faire augmenter sa pression sanguine, une nouvelle fois. Sous l’effet de la surpression, la peau de Luffy se para d’un intense rouge vif, et la fumée sortant de son corps fit place à un halo d’intenses flammes bleues, qui parcouraient l’ensemble de sa personne.

Luffy : « Gear Fire ! » Il lança ensuite un nouvel assaut sur l’amiral : « GOM GOM FIRE BAZOOKA » L’attaque enflammée du fils de Dragon transperça le mur de lave du marine, et lui infligea de profondes brûlures. Akainu recula sous l’impact du choc. Mais il ne fut pas le seul. Le Chapeau de paille était à genoux sur le sol, en train de vomir du sang. Son corps supportait très mal la surpression. Dans une minute ou deux, il savait qu’il allait perdre connaissance ou que son cœur allait finir par lâcher.

Akainu : « Tu m’as peut être touché, avorton ! Mais vu ta tête, il est clair que tu ne tiendras plus très longtemps ! Je n’ai plus qu’à utiliser mon meilleur mur de défense contre toi, et une fois que tu seras à terre, je mettrai un terme à ta misérable existence définitivement ! MUR VOLCANIQUE ! BASALTE ! » Un mur de magma, plus gros, et plus résistant qu’auparavant, se matérialisa devant l’amiral.

Le Chapeau de paille sentit le désespoir le gagner. Si seulement, ce dernier pouvait achever ce monstre de lave d’un seul coup bien placé, pensait-il. Le meurtre d’Ace lui revint en mémoire, et il sut ce qu’il fallait faire. Le Chapeau de paille rassembla toutes ses forces, avant de lancer son ultime assaut. C’était la victoire ou la mort.

Luffy : « GOM GOM FIRE…. » Le haki des armements enveloppa tout son corps, « ACE… » Les flammes convergèrent toutes vers son bras gauche, « AUX POINGS ARDENTS !!! » Les flammes de son bras se parèrent d’une intense couleur violette. Et avec un cri d’une puissance incroyable, Luffy traversa le mur de lave, et transperça le torse d’Akainu de part en part. L’amiral blêmit sous la violence de l’impact : le coup de poing avait fait éclater ses intestins, tout en infligeant de graves brûlures à ses autres organes. Et quand l’homme élastique extirpa son poing de son corps meurtri, l’amiral se sentit basculer dans le vide. Il tentait de rester debout sur ses pieds, mais la quantité de haki, contenue dans l’attaque était telle, que son corps fut complètement paralysé. Le marine bascula dans le vide, avant d’aller s’empaler sur les piques mortels qui l’attendaient en contrebas. L’amiral Akainu avait été vaincu par Luffy au Chapeau de paille.

Le fils de Dragon désactiva son Gear Fire. Il ressentit aussitôt une brusque baisse de tension très inquiétante. Il s’effondra sur le sol de l’arène, avant de sombrer dans l’obscurité.

FIN DU CHAPITRE 5