chut...

par lilice

Le 15 janvier 2007

 

Un mois était passé depuis la rencontre avec « bloody », elle ne l’avait pas revu, préférant s’entraîner et revenir plus forte… Elle n’avait pas oublié sa vengeance, au contraire, elle était toujours en colère contre se salop ! Mais trop se précipité ne servait à rien non plus. Cependant, aujourd’hui elle se sentait prête. Il fallait qu’elle sache où le rencontrer. Pour cela, elle allait comme à son habitude, discuter avec les gens de la rue, ceux qui savaient toujours tout.

 

-         ha ma p’tite dame, on a plus de nouvelle de « bloody » d’puis un moment vous s’vez… chuchota le clochard bouteille à la main.

-         Ho… et bien merci quand même… tenez…

 

Elle lui tendit un billet de dix euros, elle en avait prit l’habitude depuis le temps, quand ces hommes la voyaient ils étaient toujours heureux ! Que se soit pour l’argent qu’elle donnait ou le fait qu’elle soit sympathique.

 

Sakura restait tout de même assez déçu, comment allait-elle faire pour le rencontrer si personne ne savait où il se trouvait… C’est alors qu’un vieil homme vint vers elle, et lui demanda de la suivre. Curieuse de nature, elle accepta, ils se retrouvaient tout deux dans un endroit à l’abri des regards indiscrets.

 

-         il p’rait que vous cherchez, « bloody »

-         comment vous savez ?

-         ho ! On parle b’coup entre nous dans l’rue !

-         je vois ça…

-         mes compagnons savent pas, mais moi j’ai r’marqué bloody hier soir

-         vraiment où il se trouvait ?

-         il ’tait contre un mur ! Assis ! à r’garder un enfant qui était par terre en face d’lui.

-         Tss… ce salop… même les enfants… les poings de la jeune femme se serra

-         Non même po ! j’bien vu ! l’gamin respiré encore ! on ‘rait dit qu’il ‘tait endormit ! bloody l’pas tuer ! il est partit l’laissant en vie ! héhé moi j’dis qu’son client va pas être bien content ! 

-         Il était comment l’enfant ?

-         Houlaaaa faut pas m’en d’mandait trop ptite dame ! j’sais rien moi, il f’sait noir vous s’vez ! dur dur de voir les p’tits visages !

-         Ok… merci beaucoup !! tenez !

 

Elle lui fila vingt euros, sa y est maintenant elle était fauché pour la journée… tant pis ! Au moins ce vieil homme avait un sourire béat !

La médecin qui cette fois-ci commencé à travailler à quatorze heures, s’était installée sur une terrasse, entrain de siroter son thé glacé… Elle était en pleine réflexion… (Oui, oui elle avait remarqué qu’il lui restait encore 2 euros dans sa poche) Ce « bloody » n’était pas tout à fait sans cœur et sans sentiment, elle savait maintenant qu’il ne tuait pas les enfants… Elle était tout de même curieuse de savoir qui était ce gamin.

 

-         bah alors on ne travaille pas aujourd’hui ?

 

Elle releva la tête pour savoir qui lui parlait

 

-         ha Sasuke ! pas ce matin je commence à quatorze heures

-         ok…

 

Il s’installa sur la petite table en face d’elle

 

-         tu vas te faire virer si tu ne consommes pas prévint elle

-         c’est pour ça que je compte sur toi pour que tu boives vite ton sirop 

-         c’est un thé glacé… et non je ne me dépêcherais pas

-         hn… 

-         Sasuke… tu fais quoi dans la vie ?? C’est vrai je ne t’ai jamais vu travaillé !

-         C’est secret

-         Secret ? Si sa se trouve tu travailles dans l’FBI…

 

Sakura regarda dans les yeux Sasuke l’air si blasé et mou, et elle éclata de rire

 

-         non ! C’est impossible !

-         hé pourquoi pas ? riposta-t-il un peu vexé

-         toi ???? Sakura rit de plus belle

-         si sa se trouve je suis un agent connu dans toute la nation…

-         arrête !

 

Elle avait à présent les larmes aux yeux ! Elle n’aurait jamais imaginé Sasuke si drôle, même si cette fois-ci il ne l’avait pas vraiment fait exprès

 

-         pff…

 

Après quelques minutes de moquerie envers le brun, un enfant passa devant eux avec son chien, un golden retriever. Il se stoppa nette, en voyant Sasuke. Celui-ci le regarda aussi, il avait un regard sérieux.

 

-         ho tient ! C’est un des petits de la dernière fois ! On avait joué au foot avec lui ! héhooo !!

 

Sakura agita les bras, pour saluer à l’enfant. Mais le gamin, la bouche grande ouverte et les yeux plus qu’écarquillés, fixé toujours le brun.

 

-         bah qu’est ce qu’il a… fit elle déçu

 

L’Uchiwa ne répondit rien, il avait comprit qu’il l’avait reconnu. Hier soir, alors que sa mission était de le tuer, il l’avait promis qu’il le protègerait... après cela, il l’avait assommé.

 

-         héhoo petit ! Tu vas bien ??? S’inquiéta alors la rose

 

Le regard du brun fut maintenant plus rassurant pour l’enfant. Et d’un geste lent, Sasuke rapprocha son index de sa bouche.

 

-         chut…

 

Pour lui répondre, le petit lui sourit de toutes ses dents et agita aussi ses bras pour dire bonjour et repartit en courant avec son chien.

 

-         ha bah quand même… il avait l’air tellement bizarre j’étais à deux doigts d’intervenir fit la rose soulagée

-         bon… t’as fini ton verre ?

-         rooo… oui oui c’est bon !

 

La jeune femme se leva un peu énervée à cause de l’impatience du brun. Malgré tout en y repensant… sans s’en rendre compte, elle était redevenue peu à peu joyeuse, elle souriait et riait beaucoup plus qu’avant grâce à lui… Elle avait envie de se confier un peu, elle se sentait bien et avait confiance en lui !

 

-         Sasuke, j’ai envie de te présenter à quelqu’un !

-         Heu…

-         Un être cher dans mon cœur, qui est parti beaucoup trop tôt…

 

Il ne savait pas trop comment réagir, elle voulait qu’il la connaisse un peu plus. Cela prouvait qu’elle tenait un peu à lui, reconnaissant, il lui sourit et accepta. Elle l’emmena donc dans un cimetière, Sasuke ne fut nullement surpris et suivit patiemment Sakura qui s’arrêta devant une tombe très fleurie.

 

-         je ne sais pas pourquoi, mais j’ai envie que tu saches…

-         Kakuo Morinake… Qui était-il ?

-         Mon fiancé

 

Aucune réaction de la part du brun, de l’extérieur il ne laissa rien paraître, mais s’était autre chose à l’intérieur… plusieurs questions défilaient dans sa tête : alors elle avait un fiancé ? Comment est-il mort ? Depuis quand ? Pourquoi ?

 

-         on vivait depuis cinq ans ensemble, s’était un policier, le meilleur !

-         comment est-il mort ?

-         tuer il y a plus d’un an et demi maintenant.

 

Le cœur de Sasuke se serra, il se sentait mal…

 

-         et tu l’aimes encore… fit-il dans un murmure

-         oui et je l’aimerai toujours, je…

 

Sakura s’arrêta, elle ne préféra rien dire sur son idée de vengeance, et d’éliminé son assassin. Elle ne voulait pas que Sasuke la prenne pour une folle ou autre.

 

-         Kakuo en avait de la chance… sa devait être un type bien…

-         Oui… quelqu’un de formidable

 

Un silence s’installa entre eux deux, leurs yeux étaient rivés sur le nom gravé sur la pierre. Sasuke avait bien remarqué tout l’amour de Sakura envers cet homme qu’il ne connaissait pas.

 

-         tu crois qu’il m’aurait apprécié ? demanda-t-il

-         c’est certain ! Certes t’es fainéant mou et désagréable, mais j’en suis sur que tu te serais bien entendu avec lui ! Tu es quelqu’un de bien !

 

Si seulement elle savait qui je suis réellement…

 

-         bon d’accord tu es aussi quelqu’un de mystérieux et un peu froid mais tant pis tout le monde a bien le droit d’avoir des secrets

-         t’sais quoi ?

-         heu… non ?

-         Kakuo je l’aime bien, oui… d’ailleurs quand j’en aurai le temps je viendrais le voir, je peux ?

 

Sakura ne s’attendait pas à cette question mais en fut ravie ! Elle était heureuse qu’il réagisse de cette façon, décidemment l’Uchiwa était vraiment quelqu’un de surprenant !

 

-         bien sûr !

-         sakura

-         oui ?

-         il est quatorze heures

-         mince !!!!! Je te laisse salut !!

-         mhn

 

***

 

Le soir vint, Sasuke de retour chez lui, était bien décidé à tenir sa promesse envers le petit. Pour cela, grâce à Internet il avait fait des recherches sur lui : il s’appelait Xiao FRYU, ses parents ont perdu la vie dans un tragique accident de voiture… de ce fait il est devenu l’héritier d’une grande famille riche

 

Tss encore une histoire d’argent…

 

Son oncle, son commanditaire, celui qui l’avait embauché, voulait qu’il le tue ainsi, se serait lui l’héritier de un millions d’euros. Cet enfoiré, Sasuke voulait l’éliminer comme ça au moins Xiao serait tranquille une bonne fois pour toute ! Mais le petit, innocent, aimait son oncle…  il lui en voudrait si il faisait ça… conclusion, comme seul solution, s’était de dissuader l’oncle de faire du mal à son neveu.

 

Il enfila alors son masque, prit son revolver un Desert Eagle, s’habilla essentiellement de noir pour passer inaperçu, prit quelques munitions, on ne sait jamais puis partit vers la grande demeure des FRYU.

 

Arrivé là-bas, il assomma les gardes sans aucune difficulté, et retrouva son ancien client dans son bureau avec des tonnes de papiers importants.

 

-         ho Bloody, vous êtes de retour, j’en suis heureux, si vous êtes là s’est sûrement parce que vous avez terminé votre mission et que le petit est mort fit l’oncle sans lever la tête

-         non, si je suis ici s’est pour vous en dissuader

-         co… comment ?

 

Il pointa son arme vers le tympan de l’homme

 

-         juste pour vous prévenir qu’à partir de maintenant, votre neveu est sous ma protection… s’il vous venez à l’idée stupide de vous en prendre à lui… n’oubliez pas que je serais dans les parages…

 

L’homme prit sérieusement peur

 

-         et si vous persistez toujours…

 

Il chargea lentement son arme… en entendant ce bruit l’oncle avala difficilement sa salive

 

-         pan ! fit Sasuke tout doucement dans le creux de l’oreille de sa victime

 

Le vieil homme resta figé, content de son effet, Sasuke partit aussi vite qu’il était venu.

 

De retour dans son appartement, le brun se laissa tomber sur son canapé. Pour une fois, il avait fait quelque chose de bien, qu’est ce que sa pouvait être agréable… il laissa tomber sa tête en arrière signe qu’il était complètement détendu.

Le lendemain, Sakura était de très mauvaise humeur, elle ne savait pas où se trouver bloody, ni qui était l’enfant qu’il n’avait pas tué, elle ne savait rien ! Nager dans l’ignorance totale ! Et personne ne pouvait ou arrivait à l’aider, ce n’est pas à ce rythme qu’elle allait accomplir sa vengeance…

Soudain elle sentit son portable vibrer dans sa poche

 

-         allo ?

-         ho ma chérie comment vas-tu ?

-         ha maman… très bien

-         j’en avais marre d’avoir des nouvelles de toi par courrier alors je me suis dit pourquoi pas t’appeler !

-         c’est gentille maman… mais tu sais avec le boulot… hum j’ai pas beaucoup de temps à te consacrer

-         tu travailles trop je trouve depuis la mort de…

-         maman !

-         désolée ma chérie… mais je me fais du souci pour toi

-         je t’assure que tout va bien d’ailleurs la je dois y aller bisous

-         au revoir ma puce

 

La mère de Sakura, une véritable mère poule ! Il y a un an si elle ne lui envoyait pas une lettre toutes les semaines, elle faisait une crise d’angoisse, tellement qu’elle avait peur que sa fille fasse une bêtise, en voyant sa détresse… Mais depuis ses craintes s’étaient calmées. Sakura bien que très atteinte depuis la mort de son fiancé, n’avait jamais pensé une seule second au suicide, bien au contraire puisqu’elle avait un but…

 

Son heure de pause étant fini, elle devait reprendre son travail. Mais un mouvement de panique se créa dans l’hôpital. 

 

-         poussez vous ! poussez vous !!

 

Deux personnes courraient, poussant une civière dans laquelle était déposé un homme en très mauvais état. Vu la situation ses jours étaient en danger. 

 

-         Sakura ! On a besoin de toi dans l’opération ! fit une infirmière

-         J’arrive !

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Sakura étant la seule médecin de service de douze à treize heures, devait gérée l’opération seule avec l’aide de ses infirmières.

 

Après deux heures d’opération intensive, le patient était sauvé !

 

 

***

 

Voila ! Fin du chapitre !

 

Je suis désolée ! J’aurai pu mettre ce chapitre beaucoup plus tôt puisqu’il était terminé depuis longtemps mais j’avais pas trop le temps !  J’espère néanmoins qu’il vous a plu ! Et un grand merci pour les commentaires^^