La promotion

par raviel

Les jours suivants n’étaient pas très différents pour Naruto. Il s’entrainait sans relâche et il sentait qu’il avait atteint un niveau égal à celui d’un jounin. Le jeune blondinet avait donc pris la décision de s’entrainer moins durement pendant les quelques jours qui précèderai son teste.

Ce jour finit par arriver, à son grand soulagement, un jour où il se reposait.

Un ninja aux cheveux argenté était à sa fenêtre. Il avait été très surpris par cette apparition.

-         Mais vous êtes malade ! Vous ne pouvez pas rentrer chez les gens par la porte comme tout le monde ?

-         Désolé, répondit-il en se grattant l’arrière de la tête, mais le Hokage te demande.

-         Ça doit être pour le test. Bon, on y va.

Ainsi, Kakashi conduit Naruto dans une arène. Le jeune blond compris qu’il s’agirait de combat.

-         Alors Naruto, prêt pour ton test ? Je pense que tu as deviné ce que tu auras à faire.

-         Surement des combats.

-         Plus ou moins en effet. Tu affronteras deux genins et si tu gagnes, tu affronteras deux chuunins et si tu gagnes tu affronteras deux jounins. Je n’ai sélectionné aucun des élites du village. Bien évidement tu ne seras pas juger uniquement sur tes compétences au combat.

-         Je vois. On commence quand ?

-         J’aimerai que l’on commence maintenant si cela ne te dérange pas. Au fait un dernier détail : il n’y aura aucunes pauses entre les différents combats.

A ce moment-là, un jeune garçon entra dans l’arène.

Il était brun les yeux verts et portait une armure verte.

Le combat s’engagea entre les deux ninjas sous les yeux concentré de Kakashi et de l’Hokage.

Les deux ninjas s’affrontais au taijutsus et le jeune genins, bien que tenace, n’arrivais qu’à contrer et semblait incapable de passer à l’attaque.

Naruto s’ennuyait un peu. Son adversaire était très bon en taijutsus mais manquais de force. Il décida d’en finir et l’assomma.

Le genins suivant ne fit pas vraiment mieux. Il était plus polyvalent et utilisait du ninjutsus. Cependant, il s’agissait de technique basique et peu dangereuse. Le combat se conclue donc rapidement sur une nouvelle victoire du jeune blond.

Les deux ninjas de haut niveau ne furent pas vraiment impressionnés. Ils avaient bien vu que le jeune jinchuuriki avait un niveau supérieur à celui d’un genin mais il n’avait rien vu de réellement impressionnant.

 

Ce fût au tour des chuunins de se battre et le taijutsus ne fût pas suffisant. Naruto avait en face de lui un chuunins qui utilisait du ninjutsus assez puissant et qui le maintenait à distance.

Si ça continue, il va s’épuiser. Mais il lui reste encore pas mal de chakra et je ne vais pas pouvoir esquiver jusqu’à ce qu’il n’ait plus de chakra. Je vais devoir utiliser un peu de ninjutsus aussi.

Aussi tôt pensé aussi tôt fait. Ils utilisaient tous deux des jutsus Katon. Le combat, que le chuunin dominait, tourna à l’avantage du blond. Les deux ninjas passaient leurs temps à s’envoyer des jutsus Katon. Les deux adversaires étaient impressionnés par l’autre.
Malheureusement, le chuunin finit par manquer de chakra et du abandonner le combat.

Le deuxième chuunins ne put pas grand-chose. Contrairement à son compagnon, celui-ci était très faible en ninjutsus et fut rapidement vaincu.

 

Les deux ninjas de haut niveau semblait satisfait. La nouvelle recrue du village avait un niveau intéressant.

-         Qu’en dit tu Kakashi ?

-         Je dirai qu’il a le niveau d’un jeune Jounin.

-         Un jeune Jounin avec beaucoup de chakra.

-         J’ai hâte de voir ce qu’il va faire contre des Jounins.

 

Le combat entre Naruto et un premier Jounin s’engagea.

Le combat était extrêmement rapide.

Le premier attaquait l’autre. Celui-ci se révéla être un clone aqueux. Puis La même action se répéta. Mais l’attaquant fût inversé.

Les clones explosaient mais attaquaient aussi. Et rapidement, le combat provoqua une illusion de pluie dans l’arène.

Aucun n’arrivait à toucher l’autre. Les deux ninjas avait beau être rapide, ils ne l’étaient pas assez pour passer la défense de leur adversaire.

Cependant, Naruto, lorsqu’il tenta une attaque, fût surpris de voir son adversaire exploser en clone de feu. Il fût projeter par la puissance de l’explosion de clone.

Il réussit à se relever et les deux adversaires se firent, de nouveau, face.

-         Tu es coriace gamin.

-         Merci. Tu es très fort toi aussi. Ton clone de feu m’a vraiment surpris. Et si nous reprenions le combat maintenant.

Les deux adversaires étaient épuisés mais reprirent le combat.

Cependant, cette fois-ci, ce fût Naruto qui surprit son adversaire en explosant en un clone … très particulier.

Lorsqu’il explosa, le clone, qui était un clone de feu, matérialisa une tête de dragon qui cracha une boule de feu.

Celle-ci fût trop puissante et le jounin ne pût se relever.

Le dernier combat s’engagea directement. Mais Naruto n’avait plus de force et avait perdu tellement de chakra qu’il n’arrivait plus à se battre.
Lorsqu’il retomba au sol et qu’il se releva, il eut la mauvaise surprise de subir une attaque raiton. Le sol, encore inondé du dernier affrontement, augmenta énormément la puissance de l’attaque raiton.

Naruto fût incapable de se relever.

De leurs côté kakashi et le Yondaime étaient sceptique. Ils avaient tous les deux l’impression de le jeune blond aurait pût gagner mais qu’il ne l’avait pas fait.

-         Naruto, est-ce que tu t’es réellement battu à fond ?

-         Oui. Par contre j’ai dépensé mon chakra plus vite que je ne l’aurait fait en temps normal. Et puis je n’ai pas utilisé mes jutsus les plus puissants.

-         Je voie. Si tu l’avais fait, aurais-tu gagné ?

-         Je ne sais pas, avoua t’il.

-         Bien en tous cas je vais te donner directement les résultats de ton test. Tu es Naruto Uzumaki Namikaze Jounin de Konoha.

-         Jounin ? Quand je pense que dans mon temps j’étais genin.

-         Oui, tu étais genin. Pour passer chuunin il faut passer un examen. D’après ce que l’on a pût constater, ton niveau est supérieur à celui d’un chuunin. Ensuite pour passer jounin il faut passer un examen mais il faut avoir passé un certain temps en temps que chuunin. Seulement, tu as passé un temps supérieur à voyager. Donc je pense que l’on peut te nommer Jounin. As-tu quelques choses à rajouter Kakashi ?

-         Oui. Mais le vais l’emmener directement sur place.

-         Bien. Je vous ferez appeler en cas de mission.

Les deux ninjas partirent à travers le village. Naruto ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait. Au bout de quelques minutes, il paniqua. En effet, Kakashi se dirigeait vers un groupe de genin.

Le Jounin aux cheveux argentés s’en rendit compte. Malgré le fait qu’il se pose des questions sur ce comportement, il continua.

-         Bonjour les enfants. Dit-il joyeusement.

-         Bonjour Kakashi-sensei.

-         Vous vous entrainez dur d’après ce que je vois, dit-il sarcastiquement.

Devant la mine gênée des jeunes genins, il reprit.

-         Ne vous inquiétez pas, si vos senseis ne vous entrainent pas vous avez le droit de ne pas vous entrainer.

Il remarqua qu’une fille ne suivait pas ce qu’il disait. Et, alors qu’il  marchait dans Konoha, celle-ci interrogea Kakashi.

-         Dites Kakashi-sensei, c’est qui lui ?

-         Oh lui, il s’appelle Naruto. Je vois certains d’entre vous avoir des pensé farfelue. Sachez qu’il est Jounin.

-         Un Jounin ? lui ? C’est une blague ? Il ressemble plus à un clown qu’a un ninja.

-         Je ne te permets pas de m’insulter, Hyûga.

-         Il suffit, intervint Kakashi. Naruto, tu n’as pas encore récupéré depuis ton dernier combat. Quant à toi, Neji, sache que je l’ai vu se battre et je peux t’assurer qu’il est largement plus fort que toi.

Dégouté, de ne pas pouvoir rabattre le caquet du Hyûga, Naruto regarda les autres membres du groupe. Il s’arrêta net. Il avait le cœur qui se serré et son estomac semblait se broyer par la vision qu’il avait. Il rougit et détourna le regard.

 

Le soir même, dans son lit, Naruto repensé à la journée qu’il avait passé.

Ce test était vraiment dur et épuisant. Mais bon au moins maintenant je pense que j’ai le grade qui me convient. Enfin, on verra. Et puis il y’a eu la rencontre avec les genins du village et aussi avec …

Malgré le fait qu’il fût seul, il rougit fortement. Cette fille …
Elle était si belle que son cœur s’était emballé lorsqu’il l’avait vu.

Un nouveau problème s’imposait à lui. Il voudrait devenir un ami de cette fille mais il savait qu’un jour viendrai ou il retournera dans son monde. Il ne pouvait donc pas se permettre de trop se lier avec quelqu’un. Cela engendrera trop de malheur. Non, décidément il savait qu’il avait la possibilité de se faire accepter mais il ne devait surement pas se lier avec quelqu’un.

Tout serait si simple si je serai resté dans mon monde. Mais maintenant que je suis dans celui-ci je vais devoir me débrouiller pour rentrer dans mon monde rapidement et sans trop me lier avec quelqu’un. Ce n’est pas gagné mais je sais que je peux le faire.

Malgré la peur qu’il ait à l’idée qu’il pourrait échouer, il finit par s’endormir.

Le lendemain il décida d’aller manger dans une petite échoppe de ramens qu’il avait aperçu la veille.

Quand il arriva à destination, il sourit. Il connaissait cette échoppe.

Il fût servit très rapidement et fût admirablement surpris par la qualité de son repas. Il ne se souvenait pas que les ramens d’Ichiraku fussent si bon.

 Lorsqu’il en fit la réflexion gérant, ce-dernier le remercia, un sourire satisfait aux lèvres.

Lorsqu’il eut finit et payé, il décida d’aller voir L’hokage pour se renseigner sur ce qu’il pouvait faire.

Il arriva dans le bureau du chef du village et engagea rapidement la conversation.

-         Bonjours, il n’y a pas foule ici. Je voudrais savoir ce que je pourrais faire aujourd’hui.

-         Tu m’a l’aire de très bonne humeur. Je n’ai pas encore de mission pour toi. Tu devrais aller voir les terrains d’entrainement.  Je pense que les genins doivent s’entrainer avec leurs sensei.

-         Bien, j’y vais. A la prochaine !

-         Et bien quelle énergie, dit l’hokage après que le blond soit partie.

 

Sur l’un des terrains d’entrainement, un ninja avec des yeux blancs s’entrainait. Il fût interrompu par une voix qu’il eut du mal à reconnaitre.

-         C’est pas mal tout ça mais c’est encore un peu faible.

-         Que viens-tu faire ici blondinet.

-          J’allais rejoindre Kakashi et je t’ai vu alors j’ai voulu voir ton niveau. Tu es fort pour un genin, dit-il un sourire provocateur aux lèvres. Bien, j’y vais à la prochaine.

Sur ce, il rejoint l’équipe de Kakashi. Celle-ci était composée de Shino, Sakura et Chôji.

Il passa sa journée à observer l’équipe. Il en avait profité pour réfléchir et en était arrivé à une conclusion : C’est ce genre de vie qu’il aurait voulu avoir.

 

Loin de là, deux personnes discutaient. L’un des deux avait des cheveux noirs tandis que l’autre, qui semblait être le chef, avait des cheveux blonds.

-         Avez-vous pris une décision concernant les jinchuuriki ?

-         Oui. Nous allons nous occuper en même temps d’Ichibi et de Kyûbi.

-         Comment comptez-vous faire ?

-         Nous allons les attirer ici. Même s’ils viennent accompagnés, leurs effectifs seront trop réduits. Mais nous allons attendre encore un peu. L’Ichibi n’est pas à Suna. Nous allons attendre qu’il rentre et nous les piégerons.

-         D’après vous, ont-ils une chance contre nous ?

-         Oui, l’Ichibi a une défense remarquable. Pour le Kyûbi, il possède des techniques ninjutsus que nous ne connaissons pas.

-         Et pour ‘’eux’’ vous comptez faire quoi ?

-         C’est le seul problème qui persiste. Ils sont vraiment très puissants. Mais si on réussit notre mission alors ils perdront.

-         Et s’ils nous piègent ?

-         Dans ce cas, nous utiliserons les jinchuuriki.

Les deux ninjas sourirent. Aucun d’eux ne savaient si leurs plans fonctionnerai. Mais ils savaient aussi que toute l’Akatsuki ferait tous pour triompher.