30

par jack_sosey

Coucher dans un grand lit blanc un homme blond possédant un masque tout aussi blanc que les draps se reposent en profitant de la lumière frapant sur son torse nu.

De long cheveux azur se baladaient sur son corps, cette chevelure apartenait à la fille couchée coller contre lui.

La respiration profonde et régulière de cette magnifique femme l'apaisait.

Lorsque la poitrine de sa compagne se colla plus contre lui il remarqua qu'elle commençait à émmerger de son sommeil.

Elle écarta les quelques cheveux qui s'étaient égarés sur ses paupières et ouvra lentement les yeux.

Elle releva son regard et se rappela en le voyant qu'elle avait une fois de plus passer la nuit avec lui ,et que comme à l'accoutumé il s'était réveillé avant elle et avait déja revetu son masque qu'il portait depuis l'enfance.

"

- Tu pourrais pas garder ton visage à découvert plus souvent Pein?


- Je fais ce que je veux Lyn, au cas ou tu l'aurais oublié.


- Moi aussi.


Elle déposa un rapide baiser sur les lèvres de son masque et quitta le lit en emportant la couverture autour de son corps.


- Tu pourrais prévenir.


- Quoi tu as un pantalon non?


- Peut-être mais il fait froid maintenant.


- Okay tiens.


S'aprochant de l'amoire en face du lit elle se mit dos au blond et ôta sa couverture et lui lança sans se retourner.

Se retrouvant nue elle ouvrit la double porte de l'armoire et chercha ses vetements.


- Le mot pudique te dis quelque chose?


- Être nue devant un inconnu dans ce cas oui mais toi et moi on s'est déja vu nu souvent.


Elle se retourna vers lui quand elle termina de mettre sa culotte.

- C'est bon là je te plaîs?posant négligement ses mains sur ses hanches.


- Manque plus que le haut.


- Oh le soucis du détail en plus.


Elle atrappa un soutien-gorge rouge et s'habilla avec.


- Au fait... -cherchant ses collants- il est quelle heure?


- 10 H 34.


- Quoi? J'ai... ah je les ai! J'ai dormie si longtemps?


Elle remonta lentement son collant le long de sa jambe gauche et l'homme qui l'observait sur le lit en avait oublié la question.


- Wow !Je te parles là.


Reprenans ses esprits alors qu'elle finissait de remonter son second collant.


- Pardon tu disais ?


- Au début je demandais l'heure ...


- 10 H 37. On est même le vingt-deux si ça t'intéresse .


- Le 22 ?Mais c'est aujourd'hui que...


- Le virus que tu as introduis en Naruto devrait faire effet.


- Le pauvre il va souffrir.


- Un esprit humain et celui d'un démon ne sont pas fait pour cohabiter alors oui il va soufrir horiblement."

_______________________________________________________________________

Bien plus tard se jour...

_______________________________________________________________________


Une douleur fulgurante frappa l'esprit de Naruto alors qu'il reprenait sa marche.

Sa main sur le front il avait les yeux grand ouvert et l'envie de crier l'empecher de fermer sa machoire.

La douleur n'était pas seulement psychologique.

Tous ses nerfs lui transmettaientt des signaux de partout dans le corps.

Ôtant son bras autour des epaules de sa partenaire pour la mettre sur sa tempe droite il oublia que sans elle il ne tenait plus debout.

Son corps s'effondra sous la douleur et l'épuisement.

Kylthia s'agenouilla à ses côtés en l'appelant mais bien que son regard était orienté vers elle il ne semblait la voir.

Les veines de son cou commençait à gonfler et Naruto se mit à hurler à gorge déployer.

A chaque respiration il ressentait que ses poumons se rempissaient de feu, il sentait ses veines bouillonaient.


- Ahhhhhhhhhhhh!!!!!!!!!!!!!

______________________________________________________________________


Avant que ce crie ne déchire l'air avec la même violence que les éclairs qui faisaient des apparitions fréquentes un homme s'entraçinait au milieu d'une fôret qui, d'aprés les cibles sur le tronc des arbres servait précisément aux entraînements.


Un éclair frappa un arbre à une dizaine de mètre de l'homme brun dont les vêtements avaient au moins doublé de poids avec l'infiltration de l'eau.

La lumière que dégagea l'éclair illumina les lieux pendant un dizième de seconde mais déja l'homme qui portait un acoutrement sombre avait disparu.

Malgré tous à l'endroit où il se trouvait une seconde plus tôt quelque chose défiant la physique se produisait.

L'eau semblait heurté un mur invisible qui possédait la forme d'un être humain mais rien à sa place.

Un second éclair aussi vilent que le premier éclaira le ciel et l'homme réaparu à l'endroit m^me où il était avant, où les goutes s'arrêtaient en vol.


L'eau ruisselante sur son visage il porta la main à sa figure et en évacua l'eau et la remonta à ses cheveux dans laquelle il passa sa main comme pour les frôter.

Il cracha un filet d'eau et releva le visage vers le ciel.


- A quoi sa sert de devenir invisible si tes saloperies de goutes d'eau me font remarquer !!!


Il hurlait sur l'orage comme sur un ennemi.

' Tant pis pour l'entraînement ' pensa t-il.


Il esora légerement ses vetêments pour alléger le poids de ses affaires et se dirigea à travers les arbres vers le village de Konoha.

Dans les rues passante du village in ne croisa sur son chemin que des gens dont le regard soufrant qu'il portaient ne lui donnait pas l'envie d'en savoir la raison.

Depuis sa rencontre avec Naruto et Kylthia il avait vu et vécu assez d'horreur lui-même pour souhaiter connaître les peines des autres.

Alors qu'il venait de tourner pour le énième fois à un angle il remarqua que bien qu'il était recouvert d'eau il ne sentait plus la chute des goutes sur son corps, et voyant devant lui l'eau tombaient à torrent il comprit qu'une chose clochait.

Ramenant son esprit à la réalité il leva les yeux et compris immédiatement cette arrêt soudain de l'eau.

Un parapluie dans un teint violet le protégeait des désagréments du temps.

N'étant pas un total abruti il se posa la question de 'qui tenait se parapluie ?'.


Il se retorna et aperçut un ravisante jeune femme devant lui qui lui souriait amicalement.

N'ayant pas ressentit sa présence jusqu'à présent, et ce malgré son côté tête en l'air, il pouvait affirmer au moins qu'il s'agissait d'une kinoichi, une femme ninja ou du moins qui pouvait se servir de son chakra.


- Vous savez, c'est pas intelligent de se balladait sous une telle pluie.Sauf si votre attention est de tomber malade. lui lança t-elle alors qu'il la dévisageait.


Elle avait au pieds deux bottes noirs s'arrêtant juste en dessous des genoux, au maximum possible.

Surement pour les combats elle portait un short noir avec par dessus se qui devait donnait l'illusion d'une jupe de couleur rose pour conserver en elle un côté féminin.

Son haut quant à lui était rouge ,comme son bandeau ninja, et sans manche.

Ses cheveux qui lui encadraient le visage en deux mèches était rose.

Il ne la dévisageait pas par perversité mais car il lui semblait l'avoir déja vu ou du moins sa description physique lui disait quelque chose.


Avant qu'elle ne remarque qu'il l'analysait de la tête aux pieds il préférait répondre à cette acusation.


- Non je ne cherche pas à tomber malade mais c'est pas un orage qui va me faire peur.


- Ils disent tous ça avant d'être cloué au lit avec 40 C° de fièvre. Je suis médecin alors merci je connais.


- Ah une médic-nin.


- Vous avez remarquer mon bandeau?


- Non j'avais pas detecter votre présence.Euh... vous allez croire que je vous drague mais... on se serait pas déja croisé?


- C'est possible, vous vous appelez comment?


- En général c'est Hikari.


- En général?


- Oui j'ai une amie qui m'appel souvent crétin, idiot et communément Baka.


- Elle à l'air de vous aimez.


- M'enfin, et vous?


- Je m'apelle Sakura, Sakura Haruno.


- Ah bah je comprends mieux, là première fois que je vous ai vu vous rouliez une pelle à Naruto.envoya t-il un sourire au lèvres.


La peau de Sakura se coloria de la même couleur que sa chevelure.


- Ah.... b bien s sûr ça ex pli que tout. bégaya t-elle.


- J'étais là avec Kylthia.


- Alors vous êtes un ami de Naruto?


- Oui c'est exactement ça.Au fait où alliez vous quand vous êtes tomber sur moi.


- Je me rends à ... l'enterrement .... d'une amie.


- Ino Yamanaka.


- C'est ça.


- Bon je vais pas vous retenir.


- Aurevoir.


Hikari tourna à l'angle le plus proche quand il se stoppa net.


Ahhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!!!!


Il tourna la tête vers Sakura qui regardait dans la même direction que lui.

Ils hochèrent tous deux la tête et se mirent à courir dans la direction d'où provenait se crie de douleur.

La Kinoichi avait laché son parapluie et fonçait à toute allure vers le lieu où ....


' Oh non' pensèrent-ils au même instant.

________________________________________________________________