Chapitre 7: Mode rebelle

par marilo94


Je sentis un souffle sur mon visage. Un léger murmure presque imperceptible dont je ne compris pas un traitre mot. Je préférais dormir encore un peu. La journée allait être épuisante, même peut être humiliante donc autant retarder l'échéance. Le souffle disparu, des pas s'éloignant, un bruit de porte s'ouvrant, de l'eau coulant, les pas se rapprochant et...mon réveil soudain! Sasuke venait de me renverser une bouteille d'eau sur la figure. On pouvait faire mieux dans la délicatesse. Malheureusement, il n'était en aucun cas délicat, je plaignais sa future copine..enfin s'il en trouvait une le supportant. Voilà ma journée de torture débutait! Trempée jusqu'au os, je lui envoyai un regard tueur et me dirigeai vers la salle de bains. J'enfilai mes vêtements et me lavai le visage. Cette nuit j'avais réfléchit à ce que ma mère m'avait dit hier soir. Il fallait que je procède par étapes. Prête, je sortis de la chambre sans attendre le canon qui me servait de colocataire et partis rejoindre le réfectoire. A mon passage, les gens me regardèrent d'un air étrange. Certains de haut, d'autre se retournaient pour pouvoir rire sans retenu. J'avais quelque chose sur le visage? Les ignorant, je m'assis à une table, attendant l'arrivée imminente de Saku. Je mordis dans un pain au chocolat ,quand je sentis un main se poser sur ma tête et frotter mes cheveux:
 
«_ Salut petit prince, alors bien dormis?
 
Je souris face à sa bonne humeur.
 
  _ On va dire ça et toi?
  _ Oh moi je me sentais seul sans toi, tu as laissé un vide considérable dans ma chambre. Je n'avais plus personne à qui parler à part Teddy.
 
Pour votre information, Teddy était l'ours en peluche de Saku. Banal mais sympa comme nom.  
 
  _ Rassure toi tu n'es pas le seul à regretter notre petit séjour. Sasuke m'a réveillé à l'aide d'une bouteille d'eau. Ça donne la bonne humeur pour toute la journée.
  _ Il ne changera jamais celui-là.
  _ En parlant de ça, vous vous connaissez bien tous les trois?
  _ On se connait depuis le collège. On ne s'est jamais vraiment bien entendu mais je vois comment ils se comportent depuis tout ce temps là.
  _ Depuis le collège? T'as pas été gâté!
  _ Oh c'est pas dramatique! A part qu'ils me piquaient toutes les filles! Je dis bien toutes même les intellects s'intéressaient à eux! Mon désespoir était si immense! Heureusement que j'ai pu me rabattre sur des lycéennes sinon je serais un déprimé de service!
  _ Tu m'en diras tant.
  _ Et toi? Les filles ça doit marcher pour toi avec ta tête d'androgyne. Elles sont branchées sur ça maintenant.
  _ Je n'en ai jamais eu.
 
Il me regarda ahuri.
 
  _ T'es sérieux?!
  _ Oui. Pourquoi ça pose un problème?
 
Malgré mon amitié avec lui je devais toujours garder une certaine froideur. Le caractère obligeait.
 
  _ Non au contraire! C'est grand frère qui va te présenter ta première copine!
  _ Pardon?
 
Non c'était une catastrophe! S'il se mettait à me chercher une petite amie, mon secret risquait d'être découvert!
 
  _ Non merci. Je n'ai pas envie de fille en ce moment.
 
Il me regarda avec des petits yeux suspicieux.
 
  _ Ne me dis pas que tu...
  _ Je t'arrête tout de suite. Ne te fais aucune idée. Je n'aime en aucun cas les hommes de cette façon.
  _ Ouf!! Parce que là j'aurais pas pu faire grand chose pour toi. J'y connais rien aux hommes!
 
Saku était vraiment incroyable. Il s'était inquiétait juste à ce propos là. J'espérais sincèrement au fond de moi qu'une fois la vérité rétablie, qu'il resterait tout de même mon ami. Seul le temps nous le dira. Le ventre remplie, je me levai pour ramener mon plateau quand Saku m'attrapa le bras et me ramena contre lui. Je fus sur le point de me débattre quand il me chuchota:
 
  _ Saku je ne pense pas que Sasuke n'est fait que te réveiller brutalement mais qu'il a aussi fait une petite retouche sur tes vêtements
  _ Quoi?!
  _ Il a comment dire... Teint partiellement ta chemise noire en rose. »
 
Mes yeux s'écarquillèrent et je me retournai voyant plus loin Sasuke en compagnie de Naruto qui me regardèrent, un sourire moqueur sur les lèvres. Ils n'étaient pas les seuls. Je ne me démontai pas, pris une paire de ciseau dans mon sac et coupai tout le bas de ma chemise, créant des effets de déchirures. Je la remis sur moi, ouverte laissant voir mon T-shirt noir où il avait teint un gros cœur rose. Je pris un marqueur noir et fis une grosse langue qui sortit du cœur et deux croix pour les yeux. Mon œuvre fini, je défiai du regard mes bourreaux. Naruto me regarda froidement, prenant apparemment mal ma petite rébellion et Sasuke fulmina. Je leur fis un doigt d'honneur et mon T-shirt tira la langue pour moi. Je sortis ainsi en compagnie de Saku qui me félicita de mon exploit! Mon changement soudain de vêtements et ma confrontation avec le duo de glaçons me rendit encore plus populaire. La phase constituant à se rebeller était accomplie. Ma mère m'avait bien expliqué que les gens martyrisés peuvent être ranger en deux catégories. Ceux qui pleuraient et se plaignaient, faisant que leurs bourreaux n'aient aucun respects pour eux, les torturant avec encore plus de plaisir. Et il y avait ceux qui leurs tenaient tête, se mettant à leurs niveaux et créant un intérêt tout particulier. Ils s'intéresseront à lui et chercheront à voir son endurance jusqu'à l'accepter comme son égal. Le mode rebelle était mit en route.