Chapitre VIV

par sak-ura

 

Avant de commencer, WARNING, ACHTUNG, votre attention please^^ Les couples du projet ne sont pas forcément ceux de la fin, alors ne vous enthousiasmez/énervez pas^^ Tout vient à point à qui sait attendre et la fic est longue, looongue, longue……

Bonne lecture !:333

 

 

Chapitre VIV :                       Répartition

 

 

 

Lycée Konoha

Salle 17

 

 

**Kakashi**

 

 

Je me dirigeais vers ma classe en ce matin pluvieux de novembre quand un fait insolite attira mon attention.

J’étais à trente pas de la classe, et je n’entendais rien.

Rien, nada. Pas même un petit soupçon de chahut, pas un cri, pas une exclamation. Pas de bruit de chaises déplacées.

J’allais faire demi tour, convaincu que les élèves de la seconde B n’étaient pas venus, quand Naruto sortit de la classe, et jeta un coup d’œil dans le couloir. Il m’aperçut et clama :

 

-         Wo !! M’sieur Hatake !!Qu’est c’vous fichez dehors ? On vous attendait nous !!

-        

-         Bon bah vous venez ?

-         Oui. Oui, je viens, Naruto.

-         Génial.

 

Il rentra en classe sans poser plus de questions. Mais le silence durait toujours… Je commençais presque à douter. Je pris une inspiration et marchai résolument vers ma classe. Je poussai la porte.

Silence.

 

-         Bonjour, M’sieur Hatake !

 

Je restai muet pour la simple et bonne raison que je ne voyais pas quoi dire. Tous, et je dis bien tous les élèves étaient assis, à leurs place, en silence.

Je sentais presque un canular à mon encontre. On m’avait déjà fait le coup du seau d’eau, le coup du coussin chanteur… Mais ce coup là, c’était nouveau.

Je m’assis au bureau et les regardai avec circonspection. Ils me regardaient, tous.

Trente paires d’yeux qui me fixaient avidement.

 

-         Hé, ho, les gars. C’est quoi ces mines, personne ne bavarde aujourd’hui ?

-        

-        

-         M’sieur Hatake ?fit Sakura

-         Oui Sakura ?

-         Vous avez les listes ?

-        

-         Les listes des noms, le tirage…

 

C’était donc ça.

J’avais presque envie de sourire.

 

-         Non, je ne les ai pas.

 

Un "Ooooooh" de déception –ou de soulagement ?- parcourut la classe.

Les listes qu’ils attendaient avec tant d’appréhension étaient celles du projet famille, les listes contenant les noms de qui serait avec qui.

Quelque part, je comprenais leur attente.

Je tapai dans mes mains pour faire taire le raffut qui régnait maintenant- Hé oui, rien ne dure…- et annonçai :

 

-         Je ne les ai pas.. Mais vous saurez qui ira avec qui dans quelques minutes.

 

"Aaaaaah" d’intérêt général.

Je souris. Ils étaient à nouveau là à me fixer en silence.

Je cessai de les taquiner et dis :

 

-         Mlle Yuushi sera là dans peu de temps, elle …

 

-         M’sieu Hatake, M’sieur Hatake !! Hein, pas vrai qu’elle vous plaît Mlle Yuushi !!Hein !

 

Je restai bloqué quelques secondes avant de regarder le blondinet tout fier de sa remarque.

Naruto me regarda aussi, sourire aux lèvres.

Je brisai le silence :

 

-         Hem..

-         Il a dit hem, il a dit hem !! Les gaaars, z’avez entendu ?

-         Naruto…tentai-je

-         Il est amoureux, il est amoureux…

-         NARUTO.

 

Vous vous dites sûrement, enfin !! Il a crié, il a démontré son autorité, c’était pas trop tôt.

Non ?

Bon. De toute façon vous vous tromperiez. Si je vous dis qu’au moment présent Sakura tirait l’oreille à un Naruto braillant, vous comprendrez sûrement.

Je soupirai.

Je pensais que j’étais sûrement levé du bon pied, ce matin. Si Kurenai était arrivé au moment où….

 

-         Bonjour, tout le monde.

 

Kurenai.

Je me mis à rougir et relevai encore plus mon col pour le cacher. J’imaginais déjà les « Ooooh il a rougii !! Mlle Yuushi, M’sieur Hatak… »

 

-         Mlle Yuushi, Mlle Yuushi !!clama Naruto, ‘savez quoi ? M’sieur Hatake bah il vous kiffe graaave.

-        

 

Kurenai a l’air partagée entre le fou rire et l’envie de baffer quelqu’un.

Et pour ne rien arranger, Tenten s’en mêle…

 

-         Ouais ouais~ Même qu’il a complètement craqué.

-        

…secondée de Kiba :

 

-         Vous, vous l’aimez bien M’sieur Hatake ?Hein ? Faut pas être méchante avec lui, hein Mlle Yuushi, l’est bien M’sieur Hatake !

-         Naruto !Tenten ! Kiba !!braillai-je, arrêtez ça tout de suite ! Kurenai, excuse-les, ils sont un peu…excités, aujourd’hui.

-         Oui, je vois ça, sourit-elle. C’est certainement à cause de ça !

 

Elle agitait deux enveloppes blanches.

Et aussitôt, le silence fut.

Si l’on occulte les marmonnements de Naruto ("Ingrat, moi qui essayais de lui arranger le coup…") heureusement stoppés par Sakura et Tenten, la première plus diplomate mais la deuxième ayant également une méthode intéressante, à savoir le coup sur la tête armé d’un bouquin d’Histoire.

Ils sont lourds les bouquins d’Histoire.

Bref.

Les exclamations fusèrent au bout d’un petit moment.

 

-         C’est les listes ?

-         Y’a les couples dedans ?

-         M’en fous moi si on me met avec un thon je marche pas !!

-         La ferme Kiba

-         Bah quoi ! Par exemple, on me met avec toi, c’est clair que je lâche tout hein, nan mais…

 

Sur ce la discussion fut close par Tenten –finalement très efficace, le coup du bouquin.

Kurenai agita la main.

 

-         Vous faites fausse route, il n’y a pas de couples dans ces enveloppes.

 

Retour du "OOoooooh".

 

-         Mais il y’a tout de même vos noms !dit-elle

 

"Aaaaaaaaaah".

 

-         On voulait faire le tirage devant vous. Ainsi, on évitera les éternelles réclamations…

 

Pas bête.

Car des réclamations, il y’en aurait forcément.

Kurenai ouvrit les deux enveloppes. Elles étaient pleines de petits papiers pliés en quatre.

Elle posa les deux sur la table.

 

-         Donc, voilà. Une des enveloppes contient les noms des garçons, l’autre celle des filles. Quand l’un de vous entendra son nom, il s’avancera et piochera dans l’enveloppe appropriée, pour voir avec qui il sera. On arrêtera une fois que tout le monde sera casé.

-         Mais, Mlle, vous allez appeler par ordre de liste ?Non mais parce que moi je suis dans les derniers, j’vais me faire avoir comme un bouffon là..

-         Kiba. J’avais prévu ça aussi ! Cette enveloppe là – elle sortit une enveloppe de sa poche- contient vos numéros.

 

Elle me tendit l’enveloppe.

 

-         Kakashi, tire donc un numéro et dis nous qui aura la joie de commencer.

-         Bien.

 

 

Je tirai un petit papier. Quatorze.

Lee se leva aussitôt.

 

-         C’est moi !

 

Il s’avança et prit un papier qu’il ouvrit. Je pouvais compter les petites gouttes de sueur sur sa tempe…

Il me le tendit sans un mot. Six.

 

-         Ayumi Hakera.

 

La jeune fille châtain qui s’asseyait toujours à côté de la blonde et belle Ino. Elle me regarda, un peu mal à l’aise. Puis regarda Lee, qui était retourné s’asseoir. Il la vit et tenta un courageux V, en souriant aussi.

Deuxième tirage. Vingt-neuf.

 

-         Vingt-neuf….Sabaku no Gaara.

 

Le rouquin se leva. Je remarquai qu’il était assis les jambes croisées sur la table. Par un mystérieux pouvoir, aucun professeur ne s’en était jamais plaint et il s’assiérait probablement ainsi jusqu’en juin prochain.

Il s’approcha de l’enveloppe et tira un papier, le tout avec une "zenitude" incroyable. A croire qu’il était sûr de lui. Ou qu’il s’en fichait, au choix.

Il me tendit le papier avec ce même regard indéchiffrable et retourna s’asseoir sans attendre que j’annonce le nom.

Le papier était toujours plié, preuve suprême de son indifférence.

Je l’ouvris et dit après consultation de la liste :

 

-         Tsuchi Kin.

 

Si le principal intéressé s’en fichait, la principale intéressée, elle, était littéralement effondrée. Ç’aurait été presque vexant pour lui – à condition qu’il s’en soucie, bien sûr.

 

 

 

**Temari**

 

Cette histoire de projet à la con me foutait les nerfs. Passer toute la semaine en compagnie d’un gars qu’un stupide tirage au sort aurait désigné comme mon "compagnon virtuel", d’après les mots de la prof d’anglais, je trouvais ça franchement débile.

En attendant je pouvais pas tellement y changer grand-chose.

J’ai regardé les mecs de la classe. Honnêtement, non, c’était pas possible quoi.

Le tirage avait commencé, déjà. Et Lee était mis avec la fille qui s’asseyait devant et qui était gentille comme tout- quand on la voyait. Mais la plupart du temps elle était transparente, donc.

J’étais tranquille en train de penser à tout ça quand mon nom m’a sortie de mes pensées profondes – autodérision, si vous n’avez pas saisi. Mais en fait c’était juste Gaara.

J’ai regardé – mais regardé quoi ? Ecouté, plutôt – très intéressée. Peut-être qu’il allait tomber avec la petite aux cheveux roses et que sa vie sentimentale allait enfin démarrer. Enfin, tant qu’il y’a de la vie y’a de l’espoir comme on dit hein. Pas qu’il soit très sociable mon frérot, il parle jamais mais….QUOI ??

Tsuchi Kin, a dit le prof, et j’étais à deux doigts de tomber dans les pommes.

Mon petit frérot, et cette gamine aux hormones déréglées ?

Je compatissais sincèrement. J’ai même poussé jusqu’à tenter le sourire compréhensif quand il est passé devant moi, sourire superbement ignoré et que j’ai aussitôt regretté.

Ça m’apprendra à être compatissante.

La gamine, qui regrettait son Uchiha, pleurait carrément. Non mais vas-y, insulte le tant que t’y es. Mais frérot assure, il a la Sabaku attitude : Il ne la calcule pas. J’allais presque retenter le sourire – version fierté cette fois, mais le souvenir de la casse de y a pas deux minutes m’a refroidie.

Troisième tirage, numéro…j’ai pas entendu. Mais y’a Chôji qui se lève donc c’est probablement pour lui.

Et ouais, c’est bien lui. Acclamez moi les gens, je suis trop forte !

C’était la minute humour pourri. Pour revenir au sérieux, Chôji a tiré le numéro vingt-deux et je prie pour pas que ce soit moi.

Pas qu’il soit moche ou soûlant, Chôji. Mais j’ai comme l’impression qu’il a peur de moi.

Ce qui est assez embêtant…

Donc, bref, youpi lalère joie bonheur et petits oiseaux comme dirait Gai-sensei, c’est pas moi mais …Ino Yamanaka.

Alors, si je me trompe pas, c’est bien la blondasse gosse de riche qui s’assoit toujours à la première table et qui se prend pour Miss Univers. Comment ? Oui, je suis blonde aussi. Oui, mon père n’est pas pauvre non plus. Non, c’est pas la même chose !!

 

 

 

 

**Ino**

 

Seigneur….Akimito Chôji. Comme si je pouvais vraiment, mais vraiment pas tomber sur quelqu’un d’autre !

Chôji est l’archétype du mec qui mange toujours ses chips, qui ne parle pas beaucoup et qui est un peu timide.

Mon contraire, quoi. N’importe qui m’aurait mieux convenu !

 

-         Hé, sensei, c’est quand que vous tirez mon num ? Sortez moi avant que toutes les belles meufs se barrent…

 

Finalement, non. Cette réflexion de Kiba Inuzuka m’a ouvert les yeux et fait réaliser que j’étais somme toute très contente d’avoir mon Chôji.

Tirage suivant.

Et c’est Naruto qui se lève, tout content.

 

-         Yo, M’sieur Hatake, présent, c’est moi, chuis là !!Mlle Yuushi, j’prends un papier là ?

-         Non, Naruto, à moins que tu ne veuilles choisir un garçon.

-         ….

-         Alors ?

-         NOOON, ça va pas, je veux une fille moi !!

 

Et après cette bourde, il plonge la main dans l’enveloppe des filles et tire le numéro douze.

Autrement dit…

 

-         Hyuuga Hinata, précise Mr Hatake.

-         Haaa, Hinata!! T’es avec moi, c’est bien hein?Non ? Si ? Bon bah t’es contente alors, Hina ? On va s’amuseeer.

 

 

**Shikamaru**

 

J’étais assis au fond. A côté de Temari. Honnêtement et sans mauvaise intention, leur projet, je m’en fichais un peu. Soit disant qu’on allait apprendre le sens de l’économie et de la famille. Je ne voyais pas comment on pouvait arriver à d’aussi grandes fins rien qu’en imaginant être en couple, trois enfants et un appart’ avec quelqu’un trois fois par jour. Dix minutes, quarante minutes et dix minutes.

Une heure par jour à essayer de se figurer papa ou maman. Essayer d’imaginer la responsabilité, les joies de la famille et blablabla.

Bref, j’étais pas intéressé.

D’ailleurs je suivais pas tellement, je lisais un article hyper intéressant qui faisait une comparaison scientifique entre l’évolution du cerveau humain et l’évolution de notre environnement.

Bon, je savais plus ou moins qui était avec qui…Mais les commentaires de Temari y étaient pour beaucoup, notamment quand son frère a été casé avec la copine d’Uchiha.

Uchiha qui s’en foutait pareil.

Joie, bonheur et responsabilités….

Et puis Temari m’a mis un grand coup de coude et s’est exclamée que c’était mon tour. Franchement, me lever jusqu’au bureau et aller tirer ce papier…alors que j’en avais rien à cirer…La vie est fatigante, j’vous jure.

J’ai été au bureau, j’ai pris un papier, je l’ai ouvert. Numéro quatre, disait-it.

Mr Hatake l’a pris, a regardé dans la liste..

 

-         Le quatre, c’est moi.

 

Et merde. Moi qui suis si tranquille et qui ne fait pas de mal à une mouche…On aurait pu penser que je tomberai sur quelqu’un qui me foutrait la paix à défaut d’autre chose, non ?

Et bah non, fallait que je tombe sur la pire chieuse de la planète…

 

-         Tayuya Hiroda, confirme Mr Hatake.

 

Je revins à ma place. Temari avait l’air ravie. Il ne lui manquait que de battre des mains et moi de pleurer et on aurait fait un duo très intéressant.

 

-         Sale folle va…Avoue que t’es contente, marmonnai-je

-         C’est l’extase, mon petit Shiko.

-        

-         Tu sais que tu vas devoir rester avec elle touuute la journée.  Et touutes les récrés. Et même à la cantine en plus… !!Ah ah ah ah.

-         Tu sais que t’es chiante ?

-         Ouais !

-         Mais attends un peu, on t’a pas encore tirée toi. Tu rigoleras moins après !

-         Ouais ouais~

 

Je me lançai aussitôt dans une fervente prière qui incluait, outre le fait que Temari tombe avec Kiba ou Zaku, qu’elle tombe en allant chercher son papier.

 

-         Shikamaru, Shikamaru !

 

On peut même plus se recueillir tranquille. Où va le monde…

 

-         Shikamaru, Shiko, Shika, pitchounou !! Vise vise.

-         Quoi, encore ?

-         Regarde c’est au tour de Kiba !!

-         Ah.

-         J’espère qu’il va tomber sur Tenten. Vas y espère toi aussi, on espèrera plus fort à deux.

-         Effectivement.

-         Il l’a tiré ou pas ?dit-elle au bout de quelques petites secondes.

-         Oui. C’est le numéro huit.

-         Huit ? Huit….

-         C’est pas Tenten.

-        

-         C’est Sakura !dis-je, un sourire aux lèvres.

-         Nooooooon, se lamenta-t-elle, j’avais en tête les vannes que j’allais leur dire et tout.

-         Pourquoi faut toujours que tu fasses chier le monde ?

-         Question existentielle. Parce que !

-         C’est pas une réponse ça…

-         C’est une réponse philosophique, tête de nouille.

 

Je préférai ne pas poursuivre. Sur ce terrain là, elle était beaucoup plus forte que moi et je me faisais vanner à chaque fois.

Je regardai Tayuya. De ses cheveux fuschia à ses yeux marrons et ses airs prétentieux, cette fille m’agaçait profondément.

….

Y’a pas à dire, la vie est fatigante.

 

 

**Kiba**

 

Sakura. Sakura. Sakura, quoi.

Bon en même temps y’a pire. Genre le pauvGaara, j’aurais pas échangé avec lui, clair. Ni Shikamaru. Mais y’a mieux aussi…

J’ai regardé Sakura, elle m’a regardé, et là y’a Tenten qu’était assise à côté de moi qui me sort :

 

-         Aaaah, l’amouououour. Ça commence par les regards comme ça, ça finit à la clinique avec deux bébés qui braillent.

-         T’sais qu’t’es lourde ?

-         Ouais ouais.

-        

-         Bah quoi. On dirait que t’es pas content, c’est Sakura ! Imagine, t’aurais pu avoir….euh…la blondasse !

-         Ouais, Chôji va baver…

-         Clair.

-         J’me demande avec qui tu vas être, toi, je dis.

 

Et elle devient un peu, mais juste un peu rouge. Le tout petit peu, que tu vois seulement quand  t’es assis juste à côté de la personne ou que tu la connais bien. Ou les deux, comme là.

 

-         Je sais avec qui tu voudrais trop être, je la taquine.

-        

-         Neji, Neji kuuun…..

-         N’importe quoi ! Wo, qu’est ce tu délires là ??elle s’exclame.

 

Mais doucement. Et je réponds rien, je souris, juste. Je sais qu’elle sait que je sais que….enfin bref, vous savez.

Si vous avez pas compris me les cassez pas parce que moi non plus.

Bref, ya encore plein de noms qui passent… Haru….KiraTenten

Tenten.

 

-         C’est mon tour c’est mon tour…

-         Vas-y, j’croise les doigts pour que ce soit lui. Et même je touche la table, regarde.

 

Je touche la table pour montrer.

Elle a l’air de vouloir m’en mettre une mais finalement elle sourit, et c’est mieux. Je sais qu’on s’est compris.

Elle tire un papier, puis….Mais vous connaissez le protocole.

Après, M’sieur Hatake regarde sa feuille et il dit :

 

-         Neji Hyuuga.

 

Là, je suis….bloqué. Bouché, sur le cul, tout ce que vous voulez. Et Tenten aussi, elle retourne s’asseoir seulement après que Mr Hatake, trois fois il lui a dit d’aller à sa place.

Elle s’assoit.

J’mets mes bras sur ses épaules et j’dis :

 

-         T’as vu comment tu peux pas t’passer de moi ? J’t’ai porté chance là !

-        

 

Je la lâche et je souris. Et elle sourit aussi.

Brave p’tite table, quand même.

 

 

 

 

**Sasuke**

 

Il n’ya que dans un lycée de banlieue, puant, mal entretenu, au niveau ridiculement bas et aux habitudes bizarres qu’on peut avoir une telle idée.

Bon, dans mon ancien lycée aussi, il y’avait quelque chose qui y ressemblait. MAIS c’était bien organisé, parfaitement encadré, et comme tous les élèves étaient d’un milieu sain et aisé le qui serait avec qui ne posait pas plus problème que ça.

Tandis que là…

C’était du n’importe quoi à grande échelle. Purement et simplement.

Et puis cette méthode de tirage préhistorique….

Enfin, bon. Le seul avantage avait été que le hasard, aujourd’hui de mon côté, avait éloigné de moi la sangsue collante et agaçante qui me servait de copine – hélas.

Et elle était tombée sur le caïd roux. Bien, très bien, je n’étais pas mécontent de le voir subir plusieurs jours de torture.

Et la distribution avait continué.

J’allais presque me convaincre que, béni ou miraculé, on m’avait oublié, quand ils ont prononcé mon nom.

Et j’allais me lever et aller prendre le fameux papier quand j’ai réalisé que ce n’était pas précisément ce qu’on attendait de moi.

Les deux professeurs me regardaient, une fille était debout devant eux et….le prof d’histoire tenait un papier.

Avec les éléments en tête, la conclusion qui s’imposait était que ma compagne forcée et subie pour les jours à venir se tenait devant moi.

Et qu’elle était aussi grande que moi.

Je la reconnus pour celle qui avait presqu’assomé Kin l’autre jour. Je fis une grimace, et de son côté elle n’était pas l’image de la joie pure.

 

-         Bor*** de p***** de m**** !!! Pas lui!!s’est-elle exclamée.

 

J’aurai du m’en douter. Langage aussi peu soigné que l’environnement dans lequel nous étions. Elle s’exprimait avec autant d’élégance qu’un pêcheur.

 

-         Temari, l’a reprise Mlle Yuushi, pas de ça ici s’il te plaît.

-         Mais, mais !!!

-         Ecoute, je sais que c’est difficile, et je comprends. Mais essaie juste de pas le tuer…On aurait des problèmes avec Papa Uchiha.

-         Ouais ouais. J’ai bon dos moi hein…Pu***…

-         Je ne suis pas ravi non plus, figure toi. Spécialement en t’entendant t’exprimer, tu parles comme une racaille.

 

Elle me regarda, ouvrit de grands yeux et mit la main sur son cœur.

 

-         Oh, juste ciel, je me suis oubliée. Je voulais dire : Doux Jésus, pourquoi lui !! ça te va mieux ?

-        

 

Je préférai m’abstenir de répondre. Elle passa devant moi en m’ignorant complètement – j’en fis de même- et Mr Hatake appela le nom suivant, Shino Aburame.

Le dénommé Shino – le mec à lunettes- se leva, fit toute la procédure et on lui annonça que sa compagne serait Sasame Fubuki.

Le professeur rangea la liste. Apparemment, c’était terminé.

 

 

-         Voilà, dit Mlle Yuushi. Le projet famille est désormais lancé !

 

 

_____________________________________________________________________

Fin du chapiiitre^^

 

Voici voilà, lecteurs chéris adorés^^ Les chapitres suivants vont m’amuser en écriture, je le sens o/

Merci pour vos coms !^^

Remerciement à :

**LaTichiforever=>Merciiiiiiiiiiii :33333 Voici la suite^^ a ton gouut ?XD

 

**Cloud=>Alors, les couples te vont ? Oui, je suis sadique…Faut bien les faire souffrir les tits persos>< Merci pour ton com !!:3

**Elina-chan=>Shizune et Itachi…Prochain chapitre$^^ Patience ! Merci pour ton com !!(petit frère part, tranquillité hein ?;)  )

**lilicia=>Choupette, les couples te plaisent ? Au moins Sasuke n’est pas avec Kin hein^^ Mais qui lira verra….Merci, merci et merci pour tous tes coms !:33

**Sanako=>Mercii, ^^Vii, j’ai été sadique…et je continue >< LA suite pour bientôt et tout s’expliquera t’inquiètes !^^ Bisous !!

**Hérachoune=>Merciiiiiiiii, et t’inquiètes bien sur qu’ils vont souffrir, nan mais >< On est sadique ou on l’est pas :!!^^

 

 

 

BISOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUS

 

 

 

 

 

 

 

0