Chapitre VII

par sak-ura

Chapitre VII

 

 

 

 

 

 

Lycée Konoha

Salle 17

 

 

 

**Sakura**

 

Deux heures de SVT. Je faisais une tête aussi réjouie qu’un ours réveillé en période d’hibernation, à peu de chose près. Je n’y peux vraiment rien, les SVT et moi, ça fait deux. Je n’y pige strictement rien…

Vous savez, ces matières dans lesquelles vous faites des efforts fous sans que rien ne puisse vous coller à la tête ? Ajoutez à ça une préoccupation secondaire, et vous avez un élève totalement hors sujet. Moi.

En l’occurrence, l’objet de la préoccupation secondaire était blond, avait les cheveux en bataille et était assis devant moi.

 

-         Naruto !! Naruto !! chuchotai-je, au moins pour pour la troisième fois.

 

Rien. Il ne s’est même pas retourné !

Décidément, il m’évitait.

Je fronçai les sourcils, quelque chose ne tournait pas rond. Naruto m’ignorait, une phrase presque oxymoresque. Je réfléchis, essayant de situer le moment où ça avait commencé… Après un petit moment, j’ai décidé que c’était probablement après notre petite grève improvisée. Si je ne connaissais pas mieux Naruto, j’aurai pensé qu’il m’en voulait pour toutes les punitions qui nous étaient tombées dessus…Mais ça ne collait vraiment pas.

J’étais très loin dans mes pensées, quand un grand coup de coude m’en sortit brutalement.

 

-         Ouiillle !!! protestai-je à mi-voix. Tenten, ça va pas ?

-         Hé ho, ‘spèce de nouille, j’voulais juste te rendre service, j’te signale que le prof t’a posé une question.

-        

 

Bloquée, j’étais. Déjà que même si je connaissais la question, rien n’aurait été moins sûr que je sache répondre, alors là que je ne l’avais pas entendue… J’étais pas sortie d’affaire, surtout que le prof n’avait pas sa tête des bons jours…

 

-         Euuh… Les…gènes…, j’ai tenté, répétant des bribes de réponses soufflées par des camarades sympas.

-         Mais encore, Mlle Haruno ?

-        

 

Mr Sarutobi a soupiré bruyamment, se passant une main sur le visage. Aïe, mauvais signe… Très mauvais signe.

J’ai baissé la tête, tentant de prendre un air poliment confus. J’étais en faute, c’était pas le moment de la ramener…

 

 

 

Lycée Konoha

Hall

 

 

 

**Tenten**

 

On est enfin sorti de cours. Franchement, l’année elle vient de commencer mais on dirait pas, parce qu’on en a déjà plein la gueule de leurs cours à la con. Génétique, non mais franchement ! Qu’est ce qu’on en a à foutre, de la génétique ? On va pas devenir toubibs, quand même. ‘Fin, p’t-être Lee….Il kifferait bien, mais c’est Lee quoi.

J’suis allée rejoindre la bande et y’avait Sakura qui avait les yeux rouges et une tête à avoir chialé un quart d’heure. Sans faire la méchante, elle la jouait trop précieuse, là…

 

-         Ho, Sakura ! Vas y arrête, il t’a juste engueulée, qu’est ce tu t’en fous !

 

Mais faut croire que j’m’étais gourée, parce que Lee m’a dit, l’air sérieux et tout !

 

-         C’est pas ça. C’est à cause de Naruto.

-         Quoi, qu’est ce qu’il a Naruto ?

-         Ben en fait…, il a commencé,…

-         Il me parle plus, je sais pas pourquoi ! Je lui ai rien fait !a expliqué Sakura, chialant encore à moitié.

-         Il te parle plus, comment ça, sérieux ?j’ai demandé.

 

J’étais étonnée, faut dire. Naruto, c’est le type accro à Sakura depuis la maternelle, au moins ! Même que des fois j’le vannais dessus, et même pas il se mettait en rogne ni rien…

 

-         Il veut rien dire, a dit Lee.

-         Ah ouais ? j’ai fait, bah on va voir ça. Non, mais, pour qui il s’prend c’bouffon

 

Et je suis allée le chercher. C’est vrai, quoi ! J’aime pas les gens qui changent comme ça, c’est des vicieux.

Je l’ai ramené par le col de son pull tout rétamé. Il braillait fort, mais j’ai pas lâché prise.

 

-         Purée, Tenten, lâche-moiiii !!

-         Ouais ouais après. Là t’as aut’chose à faire, gars.

 

Et près de Sakura, j’l’ai lâché. Puis j’me suis plantée là, pas trop près pour pas gêner l’action, et pas trop loin non plus, quand même, pour pas rater le feuilleton.

Et là, restait plus qu’à attendre.

 

- Attendre quoi ? J’ai pas tout saisi, Tenten… »m’a demandé Lee.

« Attendre qu’il se passe quelque chose ! Qu’il lui cause, ou qu’elle le gifle, ou j’sais pas moi ! De l’action, quoi. »j’ai expliqué.

 

Eh bah non. Faut croire que Naruto est vraiment un crétin pas comme les autres, parce qu’il a rien tenté.

Kiba s’est approché, les mains toujours dans les poches et la capuche jusqu’aux yeux.

 

-         Naaan, tu leur fais encore le coup du « j’plante la scène et j’laisse faire » ?

-         Ouais. La ferme, laisse moi écouter, j’ai répondu.

-         Ça marchera pas, t’es bête ou quoi.

 

Je l’ai regardé sans trop capter. Késadit ?

Cet abruti, il souriait tranquille, vous savez, genre j’ai rien dit d’super dur, le genre où tu te tapes la honte si tu poses une question quoi, tu passes pour le gole de service.

J’hésitais quand même, ça me démangeait d’lui demander quand même c’qu’il voulait dire mais j’balançais un peu quand même. Est ce que ça valait la peine de m’taper la chouih, ou non ?

Eh ouais, j’aime pas passer pour une conne.

Heureusement pour ma fierté, Lee n’a pas ce genre de complexes.

 

-         Qu’est ce que tu veux dire, Kiba ? Pourquoi ça marchera pas ?qu’il a demandé, les points d’interrogation flottant autour de sa tête en prime.

 

J’adore ce gars. C’est vrai !

Kiba, il a juste haussé les épaules genre c’est évident, mais a quand même répondu :

 

-         Bah quoi ! C’est Naruto hein ! Tu vois Naruto provoquer l’explication ? En plus, Sakura pleure. Le pauvre gars doit être complètement naze, là. C’est limite à avoir envie de lui filer un coup de main.

-         Ah bon ? Tu vas faire ça, toi ?j’ai demandé, trop étonnée.

-         …Bah non. J’ai pas qu’ ça à faire, nan…. Mais ça fait genre, comme phrase…

 

Enfin bon. C’était Kiba, hein. Fallait pas lui demander de changer..

Bref, je parle je parle et j’ai complètement zappé Naruto et Sakura. Ces crétins n’avaient toujours pas bougé. Sakura avait les bras croisés, regardait vers la cour et Naruto les mains dans les poches et regardait le tableau d’affichage. Si, si.

J’ai calmé mes nerfs, et je suis allée les secouer –gentiment.

 

-         Dites donc, Mister et Miss Univers…ça va, vous allez bien ? La vie est belle, la météo vous va ?

-        

-        

-         Nan mais s’il vous manque un truc, genre pâtisserie française ou jus d’orange, faut le dire hein !

-        

-         …Merci, Tenten, a dit Naruto, vaguement souriant.

-         Merci ?MERCI ???? Nan mais dis moi, gars, tu t’fous d’ma gueule hein !! Nan mais dis !

-         …Mais…

-         Y’a pas de mais !! J’t’ai pas tiré là pour regarder ce bordel de tableau ! j’t’ai ramené pour que tu causes à Sakura, alors bouge toi ! Tu l’as fait chialer, maintenant tu t’démerdes !

-         …D’accord.

-         Ouais, j’espère bien que t’es d’accord. Comme si t’avais le choix, bouffon…Tss….

 

Et chuis retournée près de Lee et Kiba..

 

 

**Naruto**

 

Franchement, Tenten est la pire chieuse que j’connais. Nan mais sans déconner ! J’étais bien peinard dans la cour, sous l’arbre qui perd ses feuilles et que ça retombe sur la tête de c’lui qu’est en dessous mais j’m’en fous, et là, la meuf, elle vient et elle m’emmène dans le hall près de Sakura. Elle me lâche là et elle dégage tranquille.

Hein ? Vous pouvez m’expliquez, un peu ? Nan hein… J’vous dis que c’est une chieuse. Une vraie quoi.

Bon bref, près de Sakura j’étais plus aussi peinard que sous l’arbre. Et quand j’ai vu qu’elle avait pleuré, j’vous raconte pas la panique. Tain mais c’est vrai quoi ! J’avais trop envie d’aller casser la gueule à celui qui l’avait fait pleurer, et en même temps bah j’avais pas tellement envie de parler… ça faisait encore mal.

Et là, entracte, et comme pub, la bande annonce de « La chieuse : Le retour ».

 

-         Dites donc, Mister et Miss Univers…ça va, vous allez bien ? La vie est belle, la météo vous va ?

 

Bah…ouais. Mais l’avait l’air bizarre, Tenten. Elle était….

 

-         Nan mais s’il vous manque un truc, genre pâtisserie française ou jus d’orange, faut le dire hein !

 

Gentille ?…Naaan. Sérieusement, elle faisait exprès hein. J’ai quand même tenté un merci, après tout les miracles existent, pourquoi pas, donc.

 

-         Merci ?MERCI ???? Nan mais dis moi, gars, tu t’fous d’ma gueule hein !! Nan mais dis !

 

….

Ah ouais, je me disais, aussi….

 

-         …Mais…

-         Y’a pas de mais !! J’t’ai pas tiré là pour regarder ce bordel de tableau ! j’t’ai ramené pour que tu causes à Sakura, alors bouge toi !Tu l’as fait chialer, maintenant tu t’démerdes !

-         …D’accord.

-         Ouais, j’espère bien que t’es d’accord. Comme si t’avais le choix, bouffon…Tss….

 

Et là, elle est repartie. En me laissant une fois encore dans la merde, quoi.

Et puis y’a une phrase qui est revenue, une phrase qu’elle avait dite, là, comme une claque sur ma gueule. Fait chialer ?…Mais…mais !!?

 

-         Sakura-chan ?j’ai dit, un peu inquiet.

-         Oui ?

-         C’est vrai, ce qu’elle a dit ?

-        

-         Nan mais dis ! Franchement hein.

-         Beeen….

 

Putain c’était vrai en plus.

 

-         Mais pourquoi ? Quand ? Comment ? Qu’est ce que j’ai faiit ?

-         Naruto…Ne te mets pas dans cet état ! C’est juste quand…quand tu m’a ignorée, ce matin, je me suis sentie un peu…perdue.

-         Perdue ?…

-         Oui. J’ai l’habitude de t’avoir toujours à côté de moi, donc je me rends pas forcément compte mais….quand tu m’as plus parlé, ce matin…ça a fait comme un grand vide. J’étais vraiment mal.

-        

-         Tu étais fâché ? pourquoi ?

-        

-         Naruto ?

-         Sakura, je suis le dernier des crétins. Pardon !!

-        

-         Tu peux me baffer si tu veux, mais si tu voulais me faire un bisou, j’aime vachement mieux.

 

 

 

Lycée Konoha

Salle des professeurs

 

 

 

**Kakashi**

 

Le café de dix heures à la salle des professeurs. Développez.

Ce sujet, aussi sordide puisse-t-il vous paraître, est pourtant si riche et si subtil que des pages et des heures ne suffiraient pas à le tarir.

Vous vous en êtes sûrement déjà rendus compte, mais à ce moment précis, j’étais bien calé dans un des fauteuils défoncés de la salle des professeurs du lycée Konoha, à siroter une tasse de café brûlant. C’est ce qui m’a inspiré les petites phrases philosophiques dont je vous ai abrutis tout à l’heure…

Le bruit que faisaient mes collègues m’empêchait malheureusement de me concentrer, et je me redressai sur mon séant, jetant un coup d’œil circulaire à la salle. Ni Kurenai ni Gai n’était là…

Par contre, j’apercevais clairement le nouveau, juste en face de moi, assis sur le bord d’une chaise, l’air mal à l’aise. Je décidai aussitôt de lui venir en aide, aide qu’il ne m’avait nullement demandée mais que je lui offrais de bon cœur. Je suis comme ça, j’ai un bon naturel…

 

-         Bonjour !

 

Le jeune Uchiha leva la tête vers moi, haussant les sourcils. Il me rendit pourtant mon bonjour, nuancé d’un sourire poli.

 

-         Alors, tu t’adaptes ? demandai-je

-         Mais, oui. Ce n’est pas très difficile, vous savez, dit-il en souriant, j’ai l’habitude. J’ai un frère de leur âge… d’ailleurs il est avec eux en classe.

-         Oui. Je le sais, je suis son professeur d’histoire.

-         Bien sûr, où avais-je la tête !

 

Cette fois, il rit franchement, et je pus me rendre compte de son extrême jeunesse e de son charisme évident. Il reprit cependant très vite son masque. Le charme avait duré une demi-seconde.

J’attaquai de nouveau :

 

-         Et comment ça se passe ? Tu as déjà commencé à voir certains d’entre eux, m’a dit le proviseur..

-         Oui. Enfin, une seule. Ino Yamanaka. Je devais voir deux autres élèves ce matin, mais le proviseur a finalement reporté les séances, vu que c’est aujourd’hui que son successeur arrive.

 

Il faisait allusion à la mutation de Mr Fuki. Ce dernier avait enfin obtenu ce poste tant convoité, en plein centre ville. Je l’enviais.

 

-         Oui, ça me semble naturel. Peut-être voudra-t-elle changer quelques mesures aux décisions de Mr Fuki….

-         Elle ? C’est une femme ?

 

Je souris légèrement.

 

-         Tu sembles étonné, mon garçon. Attends…je dois avoir ça quelque part…Ah, voilà. Regarde cette coupure de journal. C’était à une soirée au ministère, il y’a deux ans. Tu vois cette dame, à gauche ?

-         Oui. Ne me dites pas que…

-         Si, c’est elle. Le nouveau proviseur, répondis-je, toujours souriant.

-         Mais….Elle a l’air si….jeune ! Et puis elle est très belle ! Vous êtes sûr qu’elle sera à la hauteur ? …Les élèves sont difficiles, vous le savez…

-         Crois-moi, elle le sera. Je peux même te garantir que toi même apprendras à avoir peur d’elle, mon garçon.

-        

 

Je m’éloignai comme la sonnerie retentissait, et saluais le jeune Uchiha d’un signe de la main. Il hocha la tête et se dirigea vers le hall.

 

 

 

Lycée Konoha

Hall

 

**Kin**

 

On est sortis en dernier, Sasuke et moi, après le cours de SVT. Je l’avais retenu après la classe pour….enfin, vous voyez quoi. J’étais si contente, je vous l’avais bien dit, c’est fait ; on sort ensemble. Je savais bien qu’il flashait sur moi, le jour où il m’a demandé la gomme, y’avait dans sa voix comme un…enfin, un truc quoi. Ça se sent, ces choses là.

Et Sakura, elle rage. A fond !

Bien sûr, elle le montre pas cette crétine. Mais je le sais, ça aussi, ça se sent.

Ouais, moi, je suis hyper intuitive.

Bref, j’ai pris le bras de mon mec et on est sortis de la salle. Et là, bon, y’a tout le monde qui nous regarde et tout, mais on s’en fiche parce qu’on a la classe. On est passé juste à côté de la grande blonde avec les couettes, celle qui se prend pour Miss Univers. Elle nous regardait, et même elle a sorti un sourire moqueur. J’ai pas pu résister, j’ai fait ma frimeuse :

-         Quoi, qu’est ce que t’as ?Tu veux ma photo ?

 

J’ai repris le bras de Sasuke, en souriant. Je l’avais mouchée !

 

-         Hum, non, merci. Pas envie de faire des cauchemars, déjà que tu me traumatises assez comme ça en classe…

 

 

 

**Temari**

 

Nan mais, sont fous les gens. La lèche botte attitrée de Monsieur-j’ai-la-classe-parce-que-je-m’appelle Uchiha s’y croyait grave. Même pas que je l’avais sonnée, elle arrive et commence à me chercher. Je l’ai bien regardée au cas où ç’aurait été qu’une blague –pourrie, certes- mais une blague quand même. Et bah non, elle s’est accrochée au bras de son pseudo copain et m’a fait le regard de vas y que je t’ai tuée. Bon, la légitime défense s’imposait.

 

-         Hum, non, merci. Pas envie de faire des cauchemars, déjà que tu me traumatises assez comme ça en classe…

 

Et je me suis retournée. Pour moi, l’affaire était close, mais la miss était suicidaire.

 

-         Tu te crois peut-être sublime ?Hé ho, descends sur terre, fais pas ta belle alors que tu te fais des gars en leur expliquant les maths !

 

Alors là. Mode choc ON. Me faire des gars en……maths…..faire ma belle ??

Trop c’est trop, et la patience et moi on fait deux, donc j’ai attrapé cette idiote par le bras.

 

-         Tu sais que tu vis dangereusement toi ? Toi, lâche la, j’ai lancé à Uchiha.

 

Qui s’est exécuté. Dire que c’est supposé être son copain….J’étais tentée de lever les yeux au ciel mais j’avais pas le temps.

J’avais la gamine à étriper.

Je l’ai plaquée contre le mur, ma main sur son cou. Avec juste la pression qu’il fallait pour lui faire peur…

 

-         Ecoute moi bien ma belle, me cherche pas. Tu vois, j’suis gentille, je te fais même pas mal. Mais la prochaine fois que tu mouftes, t’es morte. T’as capté ?

 

Apparemment oui. Je l’ai relâchée, brusquement, et elle s’est affaissée. Devant ses regards insistants et ses gémissements significatifs, le brave Uchiha s’est enfin élancé à son secours.

J’ai pas pu m’empêcher d’ironiser :

 

-         Wo, les secours arrivent enfin….Quand on aura besoin de la mort, on t’enverra la chercher !

 

Il me jeta un regard noir, avant de tendre la main à la gamine qui lui agrippa carrément le bras, braillant qu’elle se plaindrait. Ouais ouais cause toujours…

En attendant, ses glapissements ajoutés à des « crétine !! »(Kiba) et « Vas y ferme la » (Tenten), me cassaient les oreilles.

J’allais m’occuper de son cas quand la porte du hall s’est ouverte brutalement.

 

-         Dites, vous tous !clama une voix féminine.

 

Une silhouette s’est encadrée dans la porte.

 

-         La sonnerie a retenti y’a exactement une minute trente trois secondes.

 

Tout le monde la regardait, l’air de se demander d’où elle sortait. C’est vrai ça, c’était pas une prof…On l’aurait repérée sinon. Une jeune fille est entrée à son tour, une brunette qui tenait un…cochonnet dans ses bras.

En tout cas, nos regards n’ont eu l’air de tellement impressionner la première. Elle a rejeté ses longues couettes blondes en arrière, a pointé Kin, Tenten et Choji du doigt.

 

-         Toi, toi et toi. Deux heures de colle.

 

Les exclamations ont aussitôt fait chorus.

 

-         Hein ? Mais, mais, m’dame, pourquoi ??J’ai rien fait !a crié Tenten

-         Colle, colle, d’abord j’ai rien fait pi toute façon j’la connais pas elle. Pourquoi elle distribue des heures, elle fait trop sa belle cette blondasse, a marmonné….je vous laisse deviner qui.

 

Chôji, lui, n’a rien dit.

La « blondasse » a répliqué, un sourire charmant sur ses lèvres glossées :

 

-         Toi, tu tirais les cheveux au garçon à côté de toi. Tu n’as pas le droit.

-         Ouais, parfaitement, t’as pas le droit, ‘spèce de crétine ! Merci m’dame !a clamé Kiba.

-        

-        

-         Bon. Je disais, deux heures de colle pour toi, jeune fille. Toi, a-t-elle dit à Chôji, tu as jeté tes papiers de chips par terre. Y’a des poubelles pour ça. Et, enfin, toi….

 

Elle s’est retournée vers Kin, un sourire meurtrier aux lèvres :

 

-         La blondasse que je suis et qui te servira ainsi qu’à tes camarades de proviseur d’ici la fin de l’année et peut-être plus, a le plaisir de t’annoncer que tu viens de décrocher cinq heures de colle.

-         Mais..

-         Dix.

-        

-         Tu en veux encore ?

 

La débile a remué vigoureusement la tête. La leçon était assimilée, miracle.

Sur ce et après un dernier sourire, la nouvelle principale s’est engouffrée dans le couloir, suivie de la jeune fille au cochon.

 

 

_____________________________________________________________________

Fin du chapiiiitre^^

 

Deux pages de plus !! Deux !!

Je m’améliore^.^v

Bien. On passe aux remerciements, hein ?^^

Merci à !

**Lilicia =>ma fidèle n°1 !!*la serre à l’étouffer* Merci^^ J’adooore tes coms, j’adore adore adore adore^^ *lache* Et j’ai dit merci ? Oui ?...Pour le Sasu Kin, bah il durera tant que Sasuke arrive à supporter Kin^^°

**Noriko=> Rooh, désolée ^.^’ Pour Sasukrétin….Bah écoute, il avait que « Truc » sous la main XD Pas comme s’il avait le choix XD (Sasukrétin : Mouais ouais, toi, t’es sado. J’veux plus être dans ta fic, je démissionne.)(Saki :Minute, papillon !! *le rattrape par le col, le fourre dans la boite aux persos* Hep hep. On reste ici. Ou je te marie à Kin, elle serait jolie tout plein en robe de mariée…d’ailleurs peut être que…*Sasukrétin se fourre dans la boite vite fait* Aaaah, voilà qui est mieux^^)

Pour le nom….En fait, j’avais pas trop prévu que tu viendrais lire. J’ai mis ça comme ça XD Et Noriko de ma fic aura encore un rôle à jouer, donc tu peux te prendre pour elle si tu veux^.^

**Hanabi-chan=>Tiens, une fan de Kiba et Tenten !!^^ (Kiba : ouais ouais elles sont toutes folles de moi…)(Tenten :Hé ho délire pas gars…-_-)(Kiba : Meme toi, Tenten !!Tu me kiffes grabe, je sais…)(Tenten :…*choc* KIBAAAAAA !! Viens un peu que je t’éclate la tete !!!èè)

Bref^^° Merci pour ton com, et t’inquiètes, KIba et Tenten sont là pour longtemps^^

**Sanako=>Un nouveau (nouvelle ?) *__________* Merci^.^ !!! *est euphorique devant tant de compliments* Oui, je pardonne, je pardonne amplement^.^ Surtout si tu mets des coms à chaque chapitre, alors là je suis carrément fly in the sky XD Merci !!Bizou

Oui, Kin est bien la kunoichi de l’équipe d’Oto *savait pas que son nom était Tsuchi* Bref, je me coucherais moins bete ce soir XD Merci !

 

Merci aussi à tous ceux qu’ont lu ce chapitre^^

 

 

Bisouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuus