Une amitié gâchée...

par bubullgom

Alors qu’il était l’heure de manger, tout le monde rejoignit le bungalow principal. Seul manquait à l’appel Sakura qui, enfermée dans la salle de bain, ne répondait pas à ses amis, et Sasuke qui faisait de même dans son mobil home. Tout le monde avait été mis au courant de l’incident avec Sasuke sur la plage, et plusieurs rumeurs commençaient à se former à propos du comportement du jeune homme. A la table de Naruto et de ses amis, les discutions allaient bon train.

Ten : Ino…Sa fait combien de temps qu’il est comme ça ?

Ino :…j’ai pas envie d’en parler Tenten…désolée…

Kiba : Ouai fin quand même ! T’as vu le coup qu’il a donné à Naruto ?? Sa se fait pas ! S’il a des problèmes, c’est pas à Naruto d’en faire les frais !

Nej : Au fait où est Sakura ?

Hina : Elle ne se sentais pas très bien…dit la jeune brune en essayant malgré elle d’être la plus convaincante possible.

Tema : Je vais la voir ! Dit la blonde en se levant, ignorant du même fait la brune qui avait tenté de la rattraper par la main.

Elle sortit rapidement et se dirigea vers le bungalow de Sakura. Le soleil était resplendissant, et la journée s’annonçait magnifique. Seulement, Temari sentait planer dans l’air, une ambiance morbide, un sentiment, qui ne faisait qu’accroître, se rapprochant de plus en plus du mobil home vers lequel elle se rendait. Elle entra et lança un regard circulaire à la pièce, quand elle entendit des sanglots, provenant de la salle de bain.

 

Tema :Sakura ??!

Saku :…

Tema :Sakura réponds! Dit la blonde pleine de douceur en frappant doucement à la porte. Malheureusement, personne ne répondit. Les sanglots ne firent que se calmer, pour reprendre plus intensément.

Temari commençait à perdre patiente et frappa plus fort sur la porte.

Tema : SAKURA !

Saku :…

Tema : Raahh…Sakura écoute bien ce que je vais te dire… Peu importe ce que tu a fait, ou ce que tu crois avoir fait…rester prostrée ici ne servira absolument à rien !

Saku : …

Tema :La seule chose que tu puisse faire, c’est de prendre une décision, et rapidement !! Il n’y a pas que toi qui souffres !

Saku : …

Sakura releva la tête, essuyant le torrent de larmes coulant sur ses joues.

Tema : Tu es la seule à pouvoir prendre une décision…

Contre toute attente, le loquet de la porte retentit puis cette dernière s’ouvrit. Sakura se jeta dans les bras de son amie, ne pouvant s’empêcher de pleurer. Temari lui caressa les cheveux, tandis que la jeune femme aux cheveux roses laissa échapper une longue plainte.

tema : Va parler à Sasuke…il n’est pas sortit de son bungalow…murmura la blonde.

Saku : Quoi ? Demanda timidement Sakura en se détachant de son amie.

Tema : Il est terriblement blessé…

Sakura ouvrit grand les yeux. Alors elle savait pour elle et Sai ?

Saku : Alors tu…

Tema :Oui…je suis pas complètement stupide…bien que je ne sache pas réellement ce qui s’est passé entre toi et Sai…mais comme je l’ai dit, c’est à toi de prendre ta décision…

 

Sakura quitta la main de la blonde qui l’emprisonnait toujours et se mit à courir vers le bungalow du brun. Elle frappa à la porte, mais personne ne répondit. Alors qu’elle allait entrer, elle tomba nez à nez avec Sai. Elle voulu repartir mais il l’en empêcha en l’entraînant à l’intérieur. Il la bloqua contre le mur, se rapprochant de plus en plus des lèvres de Sakura, mais celle-ci le repoussa doucement. Elle paniqua quand elle entendit du bruit dans la salle de bain.

Saku : Désolé Sai…je…

Sai : Avoue que tu m’aimes encore toi aussi…

La jeune femme se figea, regardant le brun droit dans les yeux. Elle sentit son souffle sur sa peau, quand la porte derrière eux s’ouvrit. Sai se dégagea et sortit du mobil home, laissant Sakura adossée contre le mur, fixant la personne qui venait d’apparaître.

En effet, Sasuke venait de sortir de la salle de bain torse nu, une serviette autour des épaules, les cheveux trempés.

Sasu : Qu’est-ce que tu veux…dit-il froidement avant de lui faire dos, et de fouiller dans son sac.

Saku : Je…

Sasu : Pourquoi t’es pas au réfectoire comme tout le monde… ?

Saku : Je pourrais te retourner la question…dit-elle en perdant un peu son sang froid.

Sasu : Ecoutes Sakura…si t’es venu juste pour me faire chier, c’est pas la peine de rester ici, j’te retiens pas…

Ces mots laissèrent la jeune femme choquée. De nouvelles larmes roulèrent sur ses joues, puis elle s’approcha de lui doucement.

Saku : SAKURA DEGAGE !!

Elle se figea sur place, puis, en baissant la tête, elle recula vers la sortie. Elle regarda une dernière fois la nuque que lui présentait le brun puis elle se retourna.

Sasu : Qu’est-ce que tu veux ?!

Saku : LAISSE TOMBER ! Cria-t-elle en essuyant sauvagement ses joues, quand une main l’attrapa pour la plaquer violemment contre le mur.

Sasu : Réponds !!

Sakura plongea ses yeux dans ceux du jeune homme. A sa grande surprise, ils n’exprimaient pas la haine, mais une incompréhension la plus totale, le désarroi et la détresse.

Sasu : Réponds moi Sakura…tu l’aimes vraiment… ?? J’ai besoin de savoir…

Saku : Sasuke arrête !!

Sasu : ALORS DIS LE MOI EN FACE ! Cria-t-il, avant de reprendre plus calmement : Dis moi en face que tu ne m’aimes plus…après sa je te promet que je te foutrais la paix…

Saku : Sasuke…

Sasu : DIS LE !

Saku :NON ARRÊTE TU ME FAIS MAL ! Hurla-t-elle au bord des larmes tout en se dégageant brusquement de l’emprise du brun. Elle sortit en trombe de la chambre et se mit à courir en direction de la plage. Elle réussit à se calmer, assise sur la sable. Elle se maudit intérieurement d’être si stupide. La conversation qu’elle avait eu avec Sasuke n’avait aboutit à rien, si ce n’est, creuser un peu plus le faussé qui les séparait. Mais après tout… Pensa-t-elle. N’est-ce pas ce qu’elle voulait ? Alors pourquoi ne se sentait-elle pas mieux ? Pourquoi avait-elle tant de mal à accepter cette rupture ? Autant de questions sans réponses embuaient sa tête, la plongeant dans un malaise bien plus grand…

La journée ce passa rapidement, durant laquelle, on ne vit pratiquement pas ni Sasuke, ni Sakura. La jeune femme, essayant malgré elle de faire des efforts pour sauver la face. La journée suivante fut similaire à la précédente, et passa trop rapidement, au goût de presque tout le monde. Le soir avait été organisé une virée en ville, pour fêter la fin du séjour. Seul Kakashi et Kurenaï avait accompagné les élèves, tandis qu’Orochimaru avait préféré rester loin de la foule. Pour ce qui est des élèves, tout le monde s’en alla, à l’exception de quelques élèves seulement, parmi lesquels se trouvaient Sakura et Sasuke. Temari, Hinata, Ino et Tenten avaient essayé de la convaincre de venir en vain. C’est un peu déçues qu’elles s’en allèrent s’amuser avec le reste de la bande.

Pendant une heure environ, elle déambula dans sa chambre, puis elle s’allongea sur son lit, fixant le plafond. Au fond d’elle, elle le savait. Elle savait pertinemment qu’elle aimait Sasuke plus que tout au monde, et le savoir souffrir ne faisait que renforcer sa culpabilité. Seulement, elle avait peur de le décevoir à nouveau. Elle se leva, regarda la porte de sa chambre avec insistance, puis se leva rapidement pour l’ouvrir. Elle se mit à traverser le terrain en courant, puis frappa lourdement à la porte. Elle n’entendit aucune réponse. Elle s’adossa à la porte pour contempler le ciel. La lune était pleine,  et suffisait à éclairer tout les bungalow d’une douce lueur. Elle se reprit quand elle entendit le verrou de la porte. Elle découvrit Sasuke qui arbora une tête signifiant clairement qu’il n’était pas d’humeur à l’entendre se plaindre. Alors qu’il allait refermer la porte, la jeune femme la bloqua avec son pied.

 

Sau : Sasuke…je t’aime Sasuke !!!! Hurla-t-elle en portant sa main au cœur, baissant la tête. Elle ferma les yeux, attendant sa réponse, quand elle sentit deux bras puissant l’enlacer fortement. Elle ouvrit brusquement les yeux, et leva les yeux vers ceux de Sasuke. Elle cru que son cœur allait se fendre, tellement cette scène lui brisa le cœur. Une larme coulait sur le visage crispé de l’Uchiha, tandis qu’il resserra son étreinte. Ils restèrent ainsi dans les bras l’un de l’autre durant quelques minutes, alors que Sakura avait rejoint le brun dans sa peine, pleurant à son tour. Il l’attira à l’intérieur, et poussa la porte. Ils se regardèrent longuement, comme pour marquer cet instant si unique. Il lui prit la main et de l’autre, caressa le visage qu’il avait tant convoité durant tout ce temps. Sous la douceur de ce geste, la jeune femme se contenta de fermer les yeux, sa main se resserrant sur celle de son ami. La main du jeune homme quitta le visage de Sakura pour venir se loger dans la nuque de celle-ci. Il s’approcha d’elle et posa ses lèvres contre les siennes. Ils s’embrassèrent doucement, profitant de chaque seconde, puis la jeune fille glissa ses mains autour du cou de son amant, et approfondit faiblement le baiser. Les mains du jeune homme vinrent se loger sur les hanches de la jeune femme, et remontèrent dans son dos, où il l’étreignit amoureusement. Le baiser se fit plus passionné, tandis que la jeune femme déboutonna un à un les boutons de la chemise de Sasuke. Les mains du brun passèrent sous son T-shirt, caressant chaleureusement le dos de la fille qu’il aimait, avant de le retirer entièrement. Débarrassé lui aussi de sa chemise, il posa délicatement Sakura sur le lit, sans pour autant rompre l’étreinte. Il caressa son ventre plat et y déposa une multitude de baisers, avant de s’emparer une fois de plus de ses lèvres. Ils finirent de se déshabiller, et commençairent ensemble, une étreinte de plus en plus fougueuse. Ils s’abandonnèrent l’un à l’autre, sans prendre conscience du temps qui passait terriblement vite. Alors qu’ils profitaient pleinement de leur union, ils n’entendirent pas les bruits de pas s’approchant de leur bungalow…

 

Naru : Putain Kiba est complètement cuit…heureusement que les profs l’ont pas vu comme sa, sinon on aurait jamais pu ressortir de toute notre vie…

Sai : Naruto avance au lieu de parler il pèse lourd…Dit le brun en supportant Kiba qui ne pouvait plus mettre un pied devant l’autre.

Naru : Sai t’as pas les clefs ?

Sai : Nan mais Sasuke est à l’intérieur…

Naru : Ah ouai c’est vrai… Dit le blond en ouvrant un peu trop brutalement la porte avec le pied.

 

Quand ils entendirent la porte s’ouvrir brutalement, Sasuke et Sakura se figèrent, se regardant les yeux dans les yeux. Les quelques mèches noires retombant sur le visage fin de la jeune femme se dégagèrent quand le brun tourna brusquement la tête vers la sortie. Sakura en fit de même et fixèrent ensemble les trois silhouettes qui ne les avait apparemment pas remarqué. Sakura resserra ses doigts sur le bras du brun, et attendirent impuissant, et dans la peur la plus totale, la réaction inévitable des nouveaux arrivants, se préparant au pire. Il était trop tard pour fuir, et préparer une excuse ne servirait à rien, vu la position dans laquelle ils se trouvaient.

Naruto grogna en se prenant les pieds dans quelque chose qui se trouvaient à terre.

 

Naru : Putain Sai allume !! On voix quedal !

Le brun alluma la lumière tandis qu’il tentait d’aider son compagnon à rester debout.

Quand la lumière s’alluma, Naruto se figea, suivit rapidement par Sai qui avait suivit des yeux les vêtements au sol. Ils écarquillèrent les yeux, dévisageant les deux jeunes gens dans les bras l’un de l’autre. Les deux concernés auraient voulu s’enfouir sous terre, s’échapper à cette situation incroyablement embarrassante. Un silence de plomb s’installa tandis que Kiba s’était déjà effondré sur le sol trop saoul pour tenir debout. Sakura posa son regard sur Sai qui avait prit une teinte bien de trop pale. Celui-ci détourna les yeux pour s’enfuir rapidement.

Naruto, lui, n’avait pas la force de s’en aller, trop hypnotisé par ce qu’il voyait. Sakura décida enfin à bouger et poussa le brun qui s’affala à ses côtés. La jeune femme releva le drap pour se cacher entièrement.

Saku : Nar…

Naru : Alors c’est pour ça…? Coupa-t-il toujours comme hypnotisé.

Saku : Naruto !

Naru : FERME LA SAKURA ! Hurla-t-il.

Sakura ravala un sanglot, sa main se crispant un peu plus sur le drap.

Sasu : ARRETE NARUTO ! Cria Sasuke qui continuait de le fixer.

Naru : J’y crois pas…Comment tu peux faire ça à Ino… ? Dit-il, dégoûté. Comment VOUS pouvez lui faire ça…Reprit-il en regardant tour à tour les deux jeunes gens.

Naru : Tu me déçois énormément Sakura…Comment peux-tu encore regarder Sai en face…

Sakura se raidit. Naruto avait tellement raison. Elle reproduisait exactement la même chose que ce que lui avait fait Sai.

Le blond aida Kiba à s’allonger dans le plus grand des silences, et sortit de la pièce sans un mot.

 

Sakura posa sa tête contre le torse de Sasuke qui la serra dans ses bras.

« Pourquoi alors que je viens de retrouver une des choses qui m’est le plus cher au monde, je dois perdre tout le reste… ? »

Elle se remit à pleurer, la seule chose qui lui était encore permit de faire…