Un souvenir douloureux...

par bubullgom

Sakura qui fixait le nouveau venu, déglutissait avec peine. Après le choc, elle sentait les larmes lui monter aux yeux. Tous ces moments douloureux qu’elle avait tant bien que mal effacés de sa mémoire, revenaient en masse. Naruto se crispa et serra les poings. Il se leva brusquement :

 

Naru : QU’EST-CE QUE TU FAIS LA ENFOIRE ????!!!!!

 

La seule réponse qu’il eu, est un silence froid et les regards pesants de ses camarades sur lui. Sakura qui était assise derrière Naruto lui attrapa la main :

 

Saku : Naruto…Arrête…je t’en pris…

 

Naruto se rassit, fulminant, sous l’incompréhension générale, un regard haineux a l’intention de Sai.

Kaka : Bon ben je vois que vous vous connaissez déjà…Voici Sai ! Il va passer le reste de l’année avec nous ! Le reste vous lui demanderez… Puis il se retourna vers Sai qui lançait des regards circulaires dans la pièce, fixant chaque élève un par un. Sai, tu peux aller t’asseoir au fond !

 

Le jeune homme acquiesça et pris une table au fond de la classe, près de la fenêtre.

 

Le reste du cours se déroula dans un silence religieux, les élèves encore choqués par la scène qui s’était déroulée sous leurs yeux.

 

Sasuke, lui non plus n’avait rien manqué de l’incident. Mais s’il s’inquiétait pour quelqu’un, c’était bien pour Sakura. Il n’avait pas vu son visage, puisqu’il était a fond, mais il avait décelé un tremblotement dans sa voix lorsqu’elle avait arrêté Naruto. De plus, Sai ne faisait que fixer la jeune fille, ce qui agrandit l’incompréhension de Sasuke.

 

A la fin des cours, Sakura s’empressa de sortir de la classe, sans même adresser un mot à ses amis. Elle couru dans les couloirs, retenant les larmes qui lui obstruait la vue. Elle entra dans les toilettes et s’enferma dans une cabine. Elle donna des coups contre la porte et se mis à pleurer. Toutes les larmes qu’elle retenait depuis le début de la matinée coulaient a flot sur ses joues. « MERDE MERDE MERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! » Elle s’assit et se recroquevilla sur elle-même, la tête contre ses genoux, pleurant toutes les larmes de son corps.

 

Tema : Sakura ?

Sakura releva la tête, fixant la porte devant elle. Elle essuya d’un revers de main ses joues rouges et renifla :

Saku : …

Tema : Je sais que t’es la Saku…répond moi…

Temari entendit le bruit d’un verrou, et se dirigea vers la porte qui s’ouvrait. Sakura lui fit face les yeux encore rouges.

Tema : Sa…Sakura…

Elle la pris dans ses bras et lui caressa les cheveux. Elles restèrent ainsi quelques minutes, puis Temari  prit la main de son amie et l’entraîna vers un banc du parc, assez éloigné du reste du bâtiment :

Tema : Je supporte pas de te voire comme sa…Raconte moi Sakura…

Sakura hésita, puis commença son récit :

 

Saku : Il y a trois ans, j’ai rencontré Sai. Il était dans mon collège et on a commencé a flirter ensembles…On se complétait parfaitement, et c’était la première fois de toute ma vie que je me sentait bien avec quelqu’un… On est rester ensemble trois ans…C’était vraiment sérieux entre nous…Elle marqua une pause. Un soir, on était ensembles et ses parents était partis…C’était ma première fois… A partir de cet instant, je me suis dit que je voulais rester avec lui pour le reste de mes jours…C’est stupide ein ? Dit elle en regardant son amie, un sourire ironique aux lèvres. Et puis il y a eu cette sortie avec notre classe… On avait organisé une soirée ! Au début on s’amusait vraiment bien ! Mais j’ai vite remarqué l’absence de Sai ! J’ai du faire le tour de la maison pour voire où il pouvait bien être mais sans résultat. Comme il y avait pas mal d’alcool, j’ai eu peur qu’il lui soit arrivé quelque chose… J’ai paniqué, et j’ai continué de chercher… Sakura avait de plus en plus de mal à retenir ses larmes en racontant son récit.  Et je suis allée voir du coter de la piscine…Et là je l’ai vu avec une fille de ma classe...Anate Kagera…Ils s’embrassaient et…Sakura sanglota. Et ils étaient…

 

Temari ne la laissa pas terminer sa phrase, elle la prit dans ses bras, la serrant fortement contre elle.

Tema : chhht….T’as pas besoin d’en dire plus…Allé viens…On va manger…

Saku : J’ai pas très faim Temari…

Tema : Si vient ! Je vais sûrement pas te laisser broyer du noir sur toute cette histoire !

Elle la prit par le poignet, et l’emmena vers la cafétéria. Au passage, Sakura sécha ses  larmes, et essaya de rester le plus naturelle du monde. Arrivées, elle ne laissa rien paraître. Mais elle vit que Ino et Sasuke s’étaient joins à la table, avec le reste du groupe. Elle partit donc s’asseoir à côté de Temari. Naruto lança un bref regard vers Sakura. La jeune fille lui fit un sourire pour le rassurer. Il lui rendit un sourire timide, puis il se reconcentra sur son assiette.

 

Ten : Au fait Naruto !! Qu’est ce qu’il t’as prit de gueuler comme sa sur Sai ? Tu le connais ?

Naruto avala son eau de travers, et Sakura baissa brusquement la fourchette qu’elle s’apprêtait à mettre en bouche, fixant son assiette, de peur que les larmes ne reviennent.

Le silence s’installa à table, et Temari coupa :

Tema : Naruto ! Hinata ! Sa se passe comment vous deux ?

 

Ayant remarqué la détresse de Temari, Naruto et Sakura, Neji comprit que sa copine venait de commettre une grosse bourde. Alors qu’elle allait ajouter quelque chose, il prit le visage de la jeune brune entre ses doigts et l’embrassa, lui coupant du même coup la parole. Le reste du repas se déroula plus ou moins normalement, chacun essayant de cacher cette gêne ambiante.

 

A la fin du repas, les élèves reprirent la direction de la classe. Sasuke essaya à plusieurs reprises de parler à Sakura, mais Ino ne le lâchait plus, et Sakura était sans cesse entourée de Temari et de Naruto.

 

A 18 heures, Temari et Sakura quittèrent leurs amis pour aller travailler. Le trajet ce fit dans le silence, mais arrivés à l’usine et après une longue réflexion, Temari commença :

Tema : Sa fait combien de temps… ?

Sakura s’arrêta et se retourna vers son amie.

Saku : De…De quoi tu parles ?

Tema : De toi et de...Sasuke…

Sakura dont les joues étaient rougies par la chaleur virèrent au blanc.

Saku : De…De quoi tu parles Temari ?

Tema : Sakura…Pas de sa avec moi ! Je suis au courent…

Sakura baissa les yeux et les releva vers son amie :

 

Saku : ……..environ 2 mois…………

Temari écarquilla les yeux :

Tema :… ??? Depuis…la fête ?

Saku : Non…d’avant la fête…

Temari soupira : Vous l’avez fait ?

Sakura ce raidit et vira au pourpre : N…NON !!

Temari : Tu l’aimes ?

Saku :……..Je crois que oui…

Tema : C’est tout ce que je voulais savoir… ! Bon allé on s’y met ! Elle prit une pile de carton et s’apprêta à changer de pièce.

Saku : TEMARI !

La concernée ce retourna.

Saku : N’en parles à personne s’il te plaît !

Tema : T’en fait pas ! Puis elle partit.

Sakura finit son travail, dit au revoir à Temari et retourna chez elle. Arrivée à l’appartement, elle posa son sac et s’allongea sur son lit. Elle ferma les yeux et repensa à ce qu’il s’était passé, quand un bruit dans le couloir la fit sortir de ses pensées. Quelqu’un frappa, puis la porte de sa chambre s’ouvrit, laissant entrer Sasuke. Voyant les regards apeurés de la jeune fille, il dit :

Sasu : Ino est partit à son travail !

Sakura se décrispa et reposa la tête sur son matelas. Le brun entra dans la chambre et vint s’asseoir à côté de son amie.

Sasu : Sakura…Il y a quelque chose dont tu aimerais me parler ?

Sakura posa ses yeux sur lui, se redressant d’un même geste. Elle le regarda puis baissa les yeux.

Saku : Pas tout de suite…Laisse moi du temps s’il te plaît…

Bien qu’elle eu racontée son histoire à Temari, elle n’osait pas aborder le sujet avec Sasuke. Elle avait peur qu’il la trouve ridicule d’avoir eu des rêves de gamines, et craignait qu’il ne la rejette à son tour.

Sasuke lui releva le menton, plongeant son regard dans le sien :

Sasu : Autant qu’il t’en faudra… Puis il l’embrassa tendrement.

Ce baiser fit oublier à Sakura tous ses problèmes, et se blottit un peu plus contre lui, à la recherche de consolation. Le jeune homme à son tour entoura la jeune fille de ses bras. Mais quand il vit qu’elle tremblait, il rompit le baiser pour la regarder. Des larmes sur les joues de la jeune fille. Voyant que le brun était plus que perturbé, elle enfouie sa tête dans le cou de son amant. Sasuke resserra son étreinte, comprenant qu’il ne fallait mieux pas en rajouter, et s’allongea à coté de Sakura.

Au bout d’une heure, ils s’étaient endormis l’un dans les bras de l’autre…