Secret

par Aerith

Secret

Chapitre 20





Naruto entra dans la chambre de Sakura, le ventre noué par l'appréhension, Tsunade lui avait jeté un regard noir en sortant, il en frissonnait encore. Il ferma la porte derrière lui et s'approcha de la rose, il s'assit à côté d'elle. Elle évita de le regarder dans les yeux, il fronça les sourcils, ce n'était pas dans les habitudes de la fleur. Il prit sa main et elle ne le repoussa pas. Il était vraiment inquiet.

_Ne t'inquiète pas Naruto, ce n'est que du surmenage, j'ai juste besoin de repos.

_Tu es sûre?

_Certaine, répondit elle en souriant.

Il n'était pas tout à fait rassuré mais il lui faisait confiance, il lui sourit en retour, se détendant visiblement.

La jeune femme s'en voulait mais elle n'était pas encore prête à lui avouer son secret. La semaine suivante, elle s'en voulut davantage, l'Uzumaki était au petit soin pour elle. Mais elle hésitait toujours à lui dire la vérité, elle ne savait pas du tout comment il allait réagir, pareil pour ses parents. Elle était dans de beaux draps.

Sakura avait repris son travail à l'hôpital il y a quelques jours, elle surveillait avec attention l'état de santé de Keiko, son amie ne s'était toujours pas réveillée depuis son arrivée. Kyosuke était sorti le deuxième jour de son arrivé, on avait finalement fait le jour sur la situation et ça n'avait rien d'encourageant. Konoha était sur le pied de guerre, on attendait une attaque de l'Akatsuki. Leur chef, qu'on savait aujourd'hui être Madara Uchiwa, voudrait vraisemblablement récupérer Kyosuke et Keiko ainsi que Naruto pour mettre la main sur le dernier Bijû.

La shinobi trouvait bizarre que l'auburn ne se soit pas encore réveillée, son corps s'était remis, c'est son esprit qui semblait blessé mais là elle ne pouvait rien faire. Keiko était dans le coma et pouvait ne jamais se réveiller. Kotaro passait la voir tous les jours avant son entraînement, guettant un éventuel signe d'amélioration. Il arrivait aussi que Kyosuke vienne mais c'était plus rare et il le faisait quand il pensait que personne ne le voyait.



Le lendemain, l'alerte fut donnée par un ANBU posté en éclaireur, l'Akatsuki était en vue, leur long manteau noir claquant au vent. On évacua les civils dans les montagnes et on mobilisa tous les ninjas. Sakura fut elle aussi mobilisée, Tsunade rechigna d'abords mais elle n'eut guère le choix, elle n'avait que peu de ninja médecin. Sa condition fut que la rose reste en arrière, elle accepta.

En début d'après midi, l'organisation arriva aux portes de Konoha, ils étaient sûr d'eux et pas pressés pour deux sous. Ils étaient cinq, les cinq derniers membres de l'organisation, tous des criminels de rang S, tous dangereux.

Kyosuke les observait du haut des remparts, il les connaissait tous, Madara, Pein, Konan, Deidara et Zetsu. Il rageait intérieurement, c'était en grande partie sa faute si ils étaient là. Il sauta à bas du rempart et se rétablit devant la grande porte, face à l'Akatsuki, la colère brillait dans ses yeux ainsi qu'une froide détermination. Il n'était pas question que le village de Konoha soit détruit par sa faute, il se battrait contre celui qui était responsable de tous ses maux.

_Kyosuke qu'est-ce que tu fiches? hurla Kiba depuis les remparts.

Le jeune homme ne répondit pas, il fixa résolument le porteur du masque orange, Madara Uchiwa, cet enfoiré allait payer tout ce qu'il avait fait. Il serra les poings, sentant monter en lui une rage sans nom et sans limite.

_Tiens mais c'est notre cher Kyosuke, aurais-tu retrouvé la raison? Tu te joins à nous de ton plein gré?

_Jamais, cracha le jeune homme.

Madara haussa les épaules d'un air fataliste.

_Tant pis pour toi, tu l'auras voulu.

Il leva la main dans sa direction mais Kyo s'y était préparé, il avait renforcé son esprit, érigé des barrières pour se protéger. Madara grimaça, il avait dû mal à pénétrer l'esprit du brun pour en prendre le contrôle. D'un geste, il ordonna à ses hommes de commencer l'attaque, il devait mener sa propre bataille, une bataille d'esprit à esprit et il entendait bien la gagner.

Le temps passait, la bataille faisait rage dans le village mais eux restaient là, s'affrontant sans bouger, la sueur perlait à leurs fronts, leurs regards semblaient lointain. Intérieurement il en était tout autre, la bataille était rude, Kyo ne voulait pas se laisser contrôler, à aucun prix, il ne voulait pas devenir un pion entre les mains de l'Uchiwa comme l'avait été Keiko.

Madara ne voulait pas abandonner, hors de question, il avait mis bien trop de temps pour arriver à ce point là, il ne pouvait pas se permettre de perdre, il ferrait de lui le ninja suprême que rien ni personne ne pourrait arrêter, il réduirait en cendres Konoha avant de se charger des autres villages ninjas. Mais pour tout ça, il avait besoin du Jinchuuriki. Il accentua encore la pression sur l'esprit de Kyosuke.

Le jeune homme n'en pouvait plus, ses barrières mentales avaient été pulvérisée, il ne résisterait plus très longtemps, il voyait déjà le sourire satisfait du chef de l'Akatsuki mais si il laissait tomber, tout était perdu, si Madara s'emparait de sa puissance Konoha ne serait bientôt plus qu'un tas de cendres fumantes. Il ne pouvait pas laisser faire ça!

Avec la force du désespoir, il renvoya une vague mentale vers l'Uchiwa. De ses yeux, il vit l'homme vacillé, il sourit, rien n'était encore perdu. Le masque orange tomba, dévoilant le visage de Madara, un visage défiguré par un rictus de haine, tordu par la rage. Ses yeux rouges luisaient d'un éclat mauvais.

_Sale morveux, tu seras en mon pouvoir, je te le garantie. Et lorsque ce sera chose faite, je te ferrais souffrir et tu te repentiras, tu me supplieras d'arrêter, de mettre fin à ta souffrance et là je tiendrais ma vengeance!

_Tu ne m'auras jamais Madara! Jamais je ne serais en ton pouvoir, tu m'entends? Jamais!

_Il ne faut jamais dire jamais, il me semble que Keiko le disait souvent, non?

Kyosuke ne répondit pas. Keiko, elle était dans le coma depuis leur retour, il parvenait parfois à lui parler lorsqu'il rêvait mais elle ne montrait aucun signe d'amélioration, son âme était meurtrie et ce n'était pas sûr qu'elle guérisse un jour. Tout ça à cause de la folie d'un homme, de son esprit de vengeance.



Sakura et l'équipe médical avaient établit un camp en arrière de la zone de combat. Des blessés arrivaient sans cesse, soigner lui occupait l'esprit, l'empêchant de s'inquiéter pour Naruto et les autres. Elle aurait tant voulu pouvoir être plus utile et aller en première ligne, combattre avec ses amis. A cause de son statut de médecin et à cause de son secret, cela lui était interdit, elle devait réprimer son envie d'aller combattre.

Hinata arriva, elle avait un bras en sang et l'épaule démise, la rose accourut pour la soigner, en profitant pour lui demander comment cela se passait.

_Mal, répondit la Hyûga. Ils sont forts, plus que nous ne l'imaginions mais nous faisons notre possible, c'est la Volonté du feu qui nous anime, nous ne pouvons pas perdre.

Sakura hocha la tête, Hinata avait raison, ils devaient continuer de croire en eux. Kiba arriva soudain, monté sur Akamaru, ils s'arrêtèrent à leur hauteur. Le maître chien descendit prestement du dos de son chien.

_Hinata ça va? Je t'ai vu partir dans cette direction, j'ai eu peur, tu n'as rien de grave?

_Ki...Kiba-kun...

_Ne t'en fais pas, répondit la rose en souriant, elle peut repartir se battre, ce n'était rien de grave.

Le jeune homme hocha la tête, visiblement rassuré. Hinata avait rougit, elle repensait à la question qu'elle lui avait posé la dernière fois qu'elle lui avait parlé, elle était partie avant d'avoir su la réponse et ça la taraudait. Il remonta sur le dos d'Akamaru, Hinata se releva, prête à le suivre. Alors qu'elle s'y attendait pas, il lui tendit la main en souriant, il voulait qu'elle monte avec lui. Elle hésita et rougit légèrement, ne comprenant pas son hésitation, Kiba lui assura qu'Akamaru pouvait sans problème supporter son poids, qu'elle était très légère. Le chien émit son consentement par un aboiement, la jeune shinobi rougit encore plus sous le compliment.

Elle grimpa finalement avec l'aide du maître chien et s'accrocha à sa taille tandis qu'ils retournaient combattre. Elle se sentait bien contre lui mais terriblement gênée aussi par leur soudaine proximité.

_Hinata?

_Ou...oui?

Il semblait sérieux tout à coup, que voulait-il lui dire? Le cœur d'Hinata battit plus vite.

_Je voulais te dire, au sujet de la question que tu m'as posée l'autre jour, j'aimerais y répondre...

Plus rouge que la Hyûga à ce moment là, ce n'était pas possible.

_En fait, ce n'est pas facile à dire mais je... enfin mes sentiments vont au delà de l'amitié pour toi... Argh, c'est pas mon truc ça, en fait, je... je t'aime Hinata.

Comme elle restait silencieuse, il soupira, elle devait toujours aimer Naruto, il n'avait aucune chance.

_Hinata...euh écoute je suis désolé, je n'aurais pas dû dire ça, tu dois être embarrassée, excuse moi.

La jeune femme secoua la tête, elle était surprise c'est vrai mais ses sentiments étaient les mêmes que ceux de Kiba, grâce à Sakura elle avait compris. Elle resserra l'étreinte de ses bras autour de la taille de Kiba et appuya sa tête contre son dos.

Surpris, Kiba ne bougea pas mais ils avaient presque atteint le champs de bataille.

_Je t'aime moi aussi, souffla-t-elle doucement.

Le jeune homme sourit et se sentit transporté de joie, même en ce jour noir il pouvait y avoir de bonnes choses. Il posa une main sur celles jointes de la jeune femme et lui murmura de rester près de lui, pour qu'il puisse la protéger.

Ils se jetèrent tous deux dans la bataille, se découvrant de nouvelles forces, une nouvelle source de motivation.



Le jeune homme était à terre, respirant difficilement, il n'en pouvait plus. L'autre homme se dirigea vers lui et se pencha vers lui, il l'attrapa par le col.

_Je crois que tu vas devoir abdiquer cette fois.

_Ja...mais...

L'autre secoua la tête.

_Tu te répètes mais tu n'as pas le choix, c'est moi qui gagne.

Il envoya à nouveau son esprit dans celui de Kyosuke, sûr de sa victoire. Mais il ne s'attendait pas à ça, une lumière blanche le propulsa hors de l'esprit du brun et même plusieurs mètres plus loin du corps de celui-ci.

_Impossible...

Kyosuke se releva, il observa ses mains et son corps, il semblait irradier de l'intérieur, un halo blanc l'entourait. Il avait sentit la présence de Keiko alors qu'il était sur le point d'abandonner et de tout perdre.


Tu n'es pas seul...


Keiko, pourquoi fais-tu ça?


Tu n'étais plus assez fort, je devais t'aider. Continue à te battre, n'abandonne pas. Je compte sur toi...


La lumière blanche disparut et Madara se releva, s'en était fini de la bataille des esprits, celle du corps à corps commençait, la guerre se jouait maintenant, entre lui et le chef de l'Akatsuki.




Commentaire de l'auteur: La fic approche de sa fin, cette bataille sera décisive mais qui va gagner? Et Keiko, a-t-elle encore un rôle à jouer malgré son état comateux? La Volonté du feu vaincra-t-elle une fois encore? Vous le découvrirez dans le prochain chapitre... A la prochaine, kiss

Aerith