Les ennuis commencent

par Aerith

Les ennuis commencent

Chapitre 7





_Baisse-toi!

La jeune femme obéit tandis qu'un kunaï frôlait sa tête, elle se redressa et repartit à l'attaque, maniant avec adresse son bâton. Du coin de l'œil, elle perçut un mouvement derrière elle, elle tournoya sur elle-même et frappa, avant d'envoyer son bâton en arrière contre l'adversaire qu'elle visait auparavant. Le premier s'évanouit, le deuxième esquiva son attaque mais recula de quelques pas. Keiko lui fit à nouveau face, elle haletait un peu, elle avait utilisé beaucoup de chakra lors de sa première attaque Suiton.

Un de ses coéquipiers se glissa à ses côtés.

_Celui que tu viens d'assommer était à moi je te rappelle.

_Désolée, mais tu n'avais qu'à mieux t'en occuper.

Il grimaça.

_Tu es dure. Peu importe,j'ai une idée pour nous débarrasser de celui-là. As-tu encore suffisamment de chakra pour une technique Suiton?

Elle acquiesça et il lui expliqua son plan. La jeune femme fit un bon en arrière et grimpa à un arbre pour être hors de porté de l'ennemi. Il ne fallait pas qu'il se rende compte de quoi que se soit. Kotaro ferait diversion pendant qu'elle rendrait le sol boueux pour qu'il puisse utiliser une de ses techniques Doton. Elle observa le combat, attendant le bon moment pour commencer à composer les signes.

Leur adversaire fatiguait sous les coups rapides et incessants du jeune Naïlo, il ne faisait plus du tout attention à elle, parfait, c'était le mot, elle composa rapide les signes.

_Suiton, Le marécage!

Une mare d'eau se forma sous les pieds de l'ennemi, étant en forêt, il y avait beaucoup de terre. L'eau fut rapidement aspirée et le sol devint spongieux. Kotaro fit un bon en arrière pour s'éloigner tout en composant les signes.

_Doton, Le masque d'argile!

Sans avoir compris ce qui lui arrivait, le ninja adversaire vit avec effroi son corps se couvrir de boue, celle-ci durcissait à vue d'œil, l'empêchant de faire le moindre geste, il n'y avait que sa tête qui était épargné par la prison d'argile.

_Sales gosses, hurla le prisonnier. Neko met une bonne raclée à ce morveux!

Keiko descendit de l'arbre et, se désintéressant totalement du braillard, observa le dernier combat. Il ne fut d'ailleurs pas long à finir, Kyosuke mit K.O. son adversaire en utilisant une technique Raikon qu'il avait transmise à son épée, touchant ainsi facilement son adversaire. Il rengaina son épée dans son dos et se tourna vers eux.

_On en a terminé.

Il se baissa ensuite sur le corps de son adversaire et prit le rouleau qu'il leur manquait, celui du ciel.

_On a plus qu'à aller à la tour, dit Kotaro, la deuxième partie de l'épreuve est réussie avec succès!

_Ne te réjouit pas trop vite, des combats nous attendent lors de la troisième épreuve.

Le Naïlo haussa les épaules en murmurant « rabat joie ». La jeune femme sourit, elle était habituée à ses échanges entre ses coéquipiers.

Ils n'étaient là que depuis ce matin et en cette fin d'après midi, ils avaient déjà le deuxième parchemin, ils avaient eu de la chance de tomber sur l'équipe qui avait celui qu'il leur fallait. Dans une heure ou deux ils atteindraient la tour et seraient admis à la troisième épreuve.

La team K se mit en route, sautant d'arbre en arbre pour aller plus vite, Kyosuke avait prit la tête. Ils mangèrent en chemin des baies qu'ils avaient trouvées. Kyosuke évitait les équipes adversaires, faisant parfois un grand détour.

L'équipe atteignit finalement la tour sans encombre à la tombée de la nuit. Ils pénétrèrent dans le bâtiment dont l'intérieur était éclairé par des bougies. Keiko et Kyosuke prirent chacun le parchemin qu'ils avaient dans leur sacoche.

_On l'ouvre en même temps, compris?

Elle acquiesça, il compta jusqu'à trois et ils ouvrirent les parchemins. Le ninja qui apparut devant eux fut leur sensei.

_Vous inquiétez pour nous sensei? demanda Keiko avec un sourire un peu moqueur.

_Et moi qui pensais que tu te jetterais à mon cou, répondit-il en soupirant avec ostentation, faignant la peine. Peu importa, dit-il en redevenant sérieux, vous avez remporté l'épreuve, je suis fier de vous, vous allez restez dans la salle suivante jusqu'à la fin de l'épreuve, nous nous reverrons dans deux jours, bonne nuit tout le monde!

Kiliox disparut, les laissant seuls une fois encore, ils pénétrèrent dans la salle suivante et posèrent leurs affaires avant de s'asseoir. La shinobi se releva et s'assit devant Kyosuke.

_Je vais soigner tes blessures, ne bouge pas.

Il haussa les épaules et la laissa faire, grâce à Sakura, elle avait pu apprendre des techniques de ninjutsu médical, bien sûr elle n'était pas au même niveau que la rose mais pouvait se débrouiller avec la plupart des blessures. Le brun n'avait que peu de blessures, ce fut rapide, elle se releva et s'assit à côté de Kotaro, soignant également ses blessures, il avait notamment une profonde entaille sur le bras.

_Keiko tu es épuisée, laisse donc ça pour demain, dit-il en voulant l'empêcher de continuer.

_Non, dit-elle en secouant la tête, je ne veux pas que ça s'infecte.

Il soupira et la laissa faire, elle mit plus de temps à cause du peu de chakra qu'il lui restait mais parvint à finir de le soigner. Elle se sentait faible, elle avait une forte envie de dormir.

_Et voilà, maintenant tu es épuisée, tu es contente?

L'auburn ne répondit pas et ferma les yeux en s'appuyant sur son épaule. Le jeune homme se laissa aller à sourire, une vraie tête de mule cette fille quand elle s'y mettait. Il passa un bras autour des épaules de sa petite amie et tourna la tête vers Kyosuke qui s'était installé à côté de lui.

_Tu penses qu'on peut dormir sur nos deux oreilles ou qu'il vaut mieux être prudent?

_On ne peut pas savoir de quoi sont capables les autres équipes, je crois qu'il vaut mieux être prudent.

_D'accord, alors je prend le premier tour de garde, je te réveillerais dans trois heures.

Kyosuke acquiesça avant de s'installer plus confortablement et de s'endormir.



Ce fut Kotaro qui les réveilla, c'est lui qui avait terminé la nuit, Keiko avait veillé elle aussi en milieu de nuit, c'est donc elle qui avait réveillé Kotaro pour qu'il termine les tours de veille. Ça l'avait passablement énervé qu'elle est veillée dans son état et il avait prévu de faire passer un sale quart d'heure à son coéquipier.

_Kyosuke, pourquoi as-tu réveillé Keiko cette nuit?

Le brun se leva et s'étira avant de répondre.

_Elle fait aussi partie de cette équipe, elle ne doit pas recevoir de traitement de faveur, même si c'est ta petite amie.

_Mais elle avait épuisé ses réserves de chakra pour nous soigner!

_Je le sais mais elle l'a fait en connaissance de cause non? Et je ne l'ai pas forcée, je t'aurais réveillé si elle n'en avait pas été capable. Je suis son ami, ne l'oublie pas.

Les entendant se disputer, Keiko se leva en soupirant, émergeant lentement des brumes du sommeil.

_Arrêtez tous les deux! Kyo a raison, je n'ai pas à bénéficier de traitement de faveur. Je suis une shinobi au même titre que vous deux. Kotaro j'aimerais que tu arrêtes de me surprotéger, je suis capable de me débrouiller seule.

Sur ces mots, elle tourna les talons et s'éloigna des deux hommes. Kyosuke posa sa main sur l'épaule de Kotaro.

_Elle n'a pas un caractère facile, hein?

_Non, admit Kotaro avec un léger sourire.

_Ne t'inquiète pas, elle est comme ça depuis que je la connais.

Ils retournèrent s'asseoir à côté de leurs sacs.

_Cela fait combien de temps que tu la connais au fait?

_Eh bien, cela un peu plus de sept ans, depuis qu'elle a déménagé dans ma ville et intégrer ma classe en fait. Nous étions voisins et avions le même âge. On a sympathisé assez facilement il me semble, on jouait souvent ensemble et je ne compte plus le nombre de fois où elle est venue chez moi mais il y a deux ans de cela, nous nous sommes éloignés l'un de l'autre, j'ai d'ailleurs beaucoup changé durant cette période, ce qui fait que nous avons dû mal à nous comprendre maintenant.

_Je vois... et cette histoire n'a pas dû arranger les choses.

_De quelle histoire parles-tu?

_Eh bien... elle m'a confié que vous aviez eu pas mal de différents au sujet de vos sentiments respectifs.

_Ah...tu parles de ça... C'est vrai mais je n'aime pas en parler.

_Excuse-moi, je me mêle de ce qui ne me regarde pas.



Cette journée et la suivante se passèrent sans autre incident, ils se reposèrent, regardant arriver les autres équipes petit à petit. Finalement on vint chercher toutes les équipes et les réunirent dans une autre salle plus grande, dans cette salle se tenait la responsable de la deuxième épreuve, Anko la psychopathe (selon Naruto bien sûr), ainsi qu'Ibiki, responsable de la première épreuve, l'Hokage et un autre ninja, sûrement le responsable de l'épreuve suivante.

_Bonjour à tous, commença Tsunade. Je vous félicite pour avoir réussit l'épreuve numéro deux. L'épreuve suivante aura lieu dans une semaine, le temps de vous reposez et de vous préparez pour les combats.

L'Hokage continua son discours en expliquant comment se déroulerait cette dernière épreuve, elle conclut par l'annonce des combats, qui se battrait contre qui. Keiko devrait se battre contre une fille de l'équipe venue du pays de l'eau. Elle devrait beaucoup s'entraîner pour être certaine de gagner.

Le travail d'équipe, la Team K connaissait bien, ils avaient beaucoup de combinaisons différentes et pour diverses situations, pour le travail en solo, c'est Kyosuke qui se débrouillait le mien, si elle voulait espérer le rattraper, elle devait se donner à fond dans son entraînement. La cinquième Hokage ayant terminé de parler, ils purent quitter la salle et rejoindre leur sensei. Celui-ci les accueillit avec le sourire.

_Salut les jeunes, vous pouvez vous préparer pour la semaine à venir, je ne vais pas vous laisser le temps de souffler. Surtout toi Keiko, ajouta-t-il en se tournant vers elle, pour ce qui est du Taïjutsu tu as plus de mal que tes coéquipiers, par contre ils sont loin de maitriser ton contrôle du chakra et d'avoir tes connaissances plus que variées.

Il lui fit même un clin d'œil, plus pour énerver son jeune frère qu'autre chose. Ce dernier, habitué à ces taquineries, ne prit pas la mouche et fit mine de ne rien avoir vu.

_Trêve de bavardage, je veux vous voir demain au terrain, à la première heure! A plus!

Kotaro embrassa Keiko puis suivit Kiliox, laissant Kyosuke et la jeune femme seuls. Les deux équipiers quittèrent le terrain en silence, marchant côte à côte sans échanger un mot, l'habitude aidant, la jeune femme n'essaya pas d'engager la conversation, elle se plongea dans ses pensées. Ils rentrèrent chez eux sans avoir échangé la moindre parole.



Quelques jours plus tard, alors qu'ils s'entraînaient, Tsunade les convoqua. Kiliox prit la parole.

_Bonjour Tsunade, je m'excuse mais pour quelles raisons avez-vous appelé mon équipe? Nous sommes en plein entrainement pour l'examen Chuunin, nous ne pouvons pas assumer de mission.

_Hélas si, répondit l'Hokage en soupirant. Je suis désolée Kiliox mais ton équipe doit partir en mission. Toutes les autres équipes sont occupées, les autres équipes participant à l'examen Chuunin ne font pas exception. Les autres villages sont instables depuis quelques temps, je suis presque certaine que l'Akatsuki est responsable de ce remue ménage. J'ai donc suspendu l'examen et discuté avec les examinateurs. Nous avons évalué les équipes par rapport à ce que nous savions d'elles et aux combats qui ont eu lieu dans la forêt. Nous avons nommé les Chuunins à partir de ses éléments. Vous trois avez été reçus, c'est pourquoi je peux vous confier la mission pour laquelle je vous ai appelés.

Keiko échangea un regard avec Kotaro, ils échangèrent un sourire, ils avaient réussi! Ils étaient Chuunins!

_Cette mission est loin d'être sans risque, reprit la Godaime. C'est une mission d'observation mais qui pourrait rapidement devenir dangereuse et vous obligez à combattre. Je vous demande d'éviter à tout prix de le faire. Votre mission consistera à surveiller les membres restant de l'Akatsuki. Particulièrement leur chef dont l'identité reste inconnue à ce jour. Soyez prudent, je n'aimerais pas perdre une équipe comme la votre. Vous partez dans deux heures pour une destination inconnue et votre mission n'est pas limitée par le temps. Donnez-nous des nouvelles le plus souvent possible et si possible des éléments nouveaux.



Ils quittèrent le bureau de Tsunade quelques minutes plus tard, sachant qu'une mission plus que périlleuse les attendait.

_Je suis fier de vous les jeunes et heureux d'avoir été votre sensei.

_Allons frangin, ne me dis pas que tu doutais de nous?

_Bien sûr que non petit impertinent. Je pensais surtout à Keiko et Kyosuke quand je disais cela, ajouta-t-il en se tournant vers eux.

La jeune femme baissa la tête, rougissant légèrement. Kyo quant à lui esquissa un petit sourire.

_Vous étiez complètement étranger au village il y a encore trois mois. Vous avez su gagner la confiance de tout le monde et montrer votre force. Je suis fier d'avoir une équipe comme la votre. Nos relations ne seront plus tout à fait les mêmes maintenant mais nous serons toujours la Team K.

_Cause toujours, souffla Kotaro avec un sourire moqueur.

Il s'en suivit une dispute verbale plutôt imagée entre les deux frères, ses deux-là étaient toujours entrain de se disputer mais l'affection qu'ils se portaient était visible, ils s'adoraient mais ne le reconnaitraient pour rien au monde. L'équipe sortit de la maison de l'Hokage, les deux frères discutant encore avec animation, certains villageois se retournèrent pour voir ce qui causait ce tapage dans les rues et sourient en voyant les frères Naïlo, ils étaient bien connu dans le village, en fait ils n'étaient pas les seuls, tous les Naïlo montraient ainsi leur affection mais ils n'étaient pas méchants, c'était au contraire un clan soudé. Depuis deux mois qu'elle sortait avec lui, Keiko avait rencontré plusieurs membres du clan, ils étaient d'ailleurs tous à moitié loup, capacité héréditaire oblige. Enfin presque tous, les membres ayant rejoint la famille par un mariage étaient bien sûr tout à fait normaux.

La tristesse submergea soudain le cœur de la shinobi, elle ne pensait pas que sa relation avec le jeune homme durerait encore longtemps. Ils s'entendaient bien, elle l'aimait bien c'était certain mais pas comme lui l'aimait, pas comme elle devrait l'aimer. Elle avait peur de lui faire du mal en le lui expliquant mais elle avait peur aussi de lui faire du mal en ne rompant pas. Il était patient avec elle et tentait de la comprendre mais combien de temps pourrait-elle encore repousser l'échéance? Keiko devait lui parler, elle n'avait que trop attendu.

La jeune femme fit brusquement demi-tour et rejoignit les deux frères. Kyosuke s'arrêta, se demandant ce que sa coéquipière avait en tête. Elle les interrompit et demanda à Kotaro de la suivre, voyant son air grave, il redevint sérieux et la suivit sans poser de question.

Le sensei rejoignit Kyo et ils reprirent leur route.

_Kyo, sais-tu ce que Keiko avait?

_Je n'en ai pas la moindre idée et ça ne m'intéresse pas, elle fait ce qu'elle veut.

Kiliox haussa un sourcil, il n'était toujours pas habitué au caractère de son élève. Il décida finalement d'opter pour la nonchalance et haussa les épaules avant de glisser ses mains dans ses poches, il aurait de toute façon la réponse à sa question par son petit frère.



La jeune femme s'arrêta dans un parc, loin des oreilles indiscrètes, Kotaro la suivit, l'air sérieux et un peu inquiet, il sentait bien qu'elle n'était pas dans son état normal et qu'elle voulait lui parler de quelque chose d'important. Son cœur se mit à battre plus vite et son ventre se noua, il avait peur de ce qu'elle pourrait lui dire et il sentait aussi de la peur chez elle, ainsi que de la gêne. Pour une fois il aurait voulu ne pas avoir d'instinct animal et ne pas pouvoir connaître les sentiments des autres grâce à son odorat.

Keiko baissa la tête, elle n'osait pas affronter son regard, ce qu'elle s'apprêtait à dire n'avait rien de facile, ce serait encore pire pour lui. Prenant son courage à deux mains, elle se décida à parler.

_Kotaro... Je crois que tu sais de quoi je veux te parler ou du moins tu as une idée.

Elle soupira, ça n'était vraiment pas facile.

_Écoute, ce n'est facile ni pour moi ni pour toi, je ne sais pas comment te dire ça...

_Arrête, s'il te plait... Je sais ce que tu vas me dire. C'est à cause de Kyosuke c'est ça?

Elle secoua la tête, elle sentait la tristesse dans la voix de Kotaro, elle se détestait de le faire souffrir.

_Non, ce n'est pas ça, c'est à cause de mes sentiments pour toi, je t'aime mais pas comme je le devrais, mes sentiments ne vont pas plus loin qu'un amitié très forte, ce n'est pas non plus fraternel comme cela l'a été avec un mon meilleur ami. Je suis vraiment désolée, ajouta-t-elle les larmes aux yeux. Je sais que je te fais souffrir mais tu aurais encore plus souffert si j'avais attendu. Je te remercie de toute la patience dont tu as fait preuve à mon égard, je ne te mérite pas comme petite amie mais voudrais-tu de moins comme amie?

Elle lui en demandait peut être beaucoup, il lui faudrait certainement du temps pour se remettre, elle se sentait coupable de lui avoir donné de faux espoirs. Keiko releva la tête, elle vit de la tristesse sur le visage de son coéquipier mais il avait aussi un pâle sourire.

_Tu ne devrais pas te dénigrer comme ça Keiko et Kyosuke ne sait pas la chance qu'il a d'être aimé par une fille comme toi, j'espère juste que tu ne souffriras pas plus que tu ne l'as déjà fait. Ne te torture pas à mon propos, je m'en remettrais, je m'y attendais un peu et tu m'as prévenu non? Allez, ne pleure plus, on se voit tout à l'heure.

Elle acquiesça faiblement et quitta le parc, le remerciant silencieusement, elle avait de la chance d'avoir un coéquipier comme lui, c'était un ami sur lequel elle pourrait continuer de compter malgré tout ce qui s'était passé.



Deux heures plus tard, l'équipe prit la route, Kiliox n'adressa pas la parole à Keiko, Kotaro devait surement lui avoir parler et il devait lui en vouloir, elle acceptait ce sentiment, tout comme la culpabilité qui l'étreignait. Kotaro semblait quant à lui souriant et jovial comme à son habitude, on décelait néanmoins une note de tristesse dans ses yeux. La jeune femme resta silencieuse toute la journée, ne parlant que lorsqu'on lui adressait la parole, répondant évasivement à chaque fois, même Kyo sembla surpris, ce n'était pas dans les habitudes de son amie d'être comme ça, sauf quand elle avait des problèmes.

Ils s'arrêtèrent à la nuit tombée à la frontière du pays du feu, ils décidèrent de dormir à la belle étoile, d'une part c'était plus pratique et mois cher, d'autre part, l'équipe aimait beaucoup ça, surtout Kyosuke qui avait toujours était passionné par l'univers et les étoiles.



Une semaine passa, ils parcouraient différents pays, à l'affut de la moindre information, suivant une piste qui ne les mènerait peut être nul part. Au moins la bonne humeur de l'équipe était-elle revenue, ils étaient à nouveau soudés. Le sensei avait finalement pardonné à la jeune femme et avait dit en souriant qu'il avait peut être sa chance maintenant que la voix était libre, son frère avait aussi réagit et une bagarre toute fraternelle et plutôt amicale avait suivit.

Ce qu'il ne savait pas, c'est que ceux qu'ils cherchaient étaient en fait tout proche et que c'est eux qui les surveillaient, attendant le bon moment pour mettre leur plan à exécution.






Commentaire de l'auteur: Voilà, je m'excuse pour le retard mais un enterrement ne motive pas et l'inspiration n'était pas au rendez-vous alors pour me faire pardonner je vous ai concocté un très long chapitre, enfin plus long que d'habitude, j'espère qu'il vous plaira A+++ kiss