Un passé revolu

par CocoCiitron







Le lycée: Un endroit où l'on y forme des souvenirs, des rencontres inoubliables, nous suivant jusqu'à notre vie professionnelle ou qui s'arretant dès le précieux diplôme en main.

Une année scolaire aller bientôt se terminer, c'était la dernière pour nos personnages principaux: Naruto Uzumaki, Shikamaru Nara, Neji Hyûga, Kiba, Sasuke Uchiwa, Sakura Haruno, Ino Yamanaka, Hinata Hyûga, Tenten Honda et Témarie No Sabaku.



Alors que tout le monde se dirigeaient comme à leurs habitudes sous le cerisier présent dans la cour du lycée proche du terrain de football, un couple mythique fit sont entrée : Sasuke et Sakura.

Pourquoi mythique? Ils étaient devenus le couple modèle de chacun grâce à leur parcour . Entre eux tout avait commencé par une banale histoire d'amitié il y'a quelques années de ça , pour que peu à peu l'amour prit le pas sur la raison.

Ils avaient connu des hauts et des bas mais ils avaient réussi à préserver ce qu'ils avaient . Sakura, une ,magnifique jeune fille aux cheveux rose était chaleureuse, avait un sacré don de la répartie du genre à ne pas rester en place mais savait se faire douce et à l'écoute quand il le fallait. Sasuke était son contraire à l'état brut, il était froid et manquait considérablement du sens de l'humour mais était toujours là quand un de ses amis avait besoin de lui. C'était ce couple assez étrange dans l'ensemble qui était le couple fard du lycée. Deux amis finissant par s'avouer leurs sentiments...

Ils rejoignirent le groupe qui les attendait pour enfin partir en cour. Cependant à leur arrivé, leurs amis comprirent rapidement que quelque chose n'allait pas. Un sourire figé ornait le visage de la jeune femme tandis que Sasuke restait impassible comme à son habitude.









-Sasuke, je fais entrer la nouvelle candidate ou pas ? Par contre si j'étais toi..

Sasuke sortit de sa rêverie. Cela faisait des années qu'il n'avait plus pensé à ses années lycée. Il était devenu un riche homme d'affaires et depuis un an était enfin le patron de la Uchiwa's Corporation.

Il avait dû renvoyer l'ancienne secrétaire après une faute grave dans son entreprise, venant de se faire une place dans ce monde industriel il ne pouvait pas se permettre de faire un mauvais pas. Il voulait et devait faire en sorte que tout soit parfait. Il avait donc de ce fait viré une de ces deux assistantes et devait absolument la remplacer au plus vite, Ino ne pouvait pas accomplir autant de tâche à elle seule.







-Oui fait la entrer -fit-il en la coupant.



Ino hocha la tête, elle était épuisée du nombre de candidatures qu'elle recevait bien que Shikamaru avait déjà établi une pré-sélection. Plus vite ils trouvaient la secrétaire que Sasuke voulait et plus vite elle pourrait retourner vaguer à d'autres choses que de faire des présentations.



-Bien, entendit-assez froidement.



Sasuke n'en rajouta pas mais remarqua que ce n'était pas dans les habitudes de sa petite amie de lui parler de cette façon. Ino semblait visiblement agacée de la situation.





-Bonjour Mr Uchiwa.

Il ne releva pas la tête et fit signe à la candidate de s'asseoir tandis qu'il prit son cv déjà présent sur la table depuis le matin. Il le parcourt rapidement des yeux, n'ayant pas prit la peine de le faire avant et fut agréablement surprit des références. La candidate n'avait travaillé que dans deux entreprises. Dans chacune des deux, elle était restée assez longtemps pour prouver qu'elle était un bon élément. Elle venait de l'une des seules entreprises qui faisait encore face à la sienne et avait travaillé depuis plus de 3ans là-bas ce qui était étonnant vu que l'entreprise était réputée pour ne garder que les meilleurs, ne faisant pas de cadeaux à la moindre erreur. Il sourit en voyant qu'il avait enfin quelqu'un qui pourrait lui être utile. Si en plus de ça elle savait rester à sa place il ll'embaucherait immédiatement mais il savait très bien que cela ne serait pas si simple que cela.



- Je vois que vous avez travaillé chez M' Associer -fit il en réfléchissant.

- Oui, pour des raisons personnelles j'ai dû retourner dans mon pays natal c'est pour cela que je me présente à votre entreprise. Ils m'ont assuré que vous recherchiez du personnel et que j'avais mes chances en postulant.



Il leva les yeux de son cv et pu lire le profil personnel de l'interlocutrice, Sakura Haruno, 23 ans, célibataire..... Et ce fut le choque.

Il sembla enfin se réveiller et observa la personne en face de lui comme ci celle-ci était un fantôme et pourtant c'était bien elle, il n'y avait aucun doute la dessus.

Sakura Haruno, une femme aux cheveux étrangement roses coifé en un chignon élégamment, aux yeux émeraude légèrement maquillés . Il ne revait pas, la femme en tailleur devant lui était bien son ancienne petite amie qu'il n'avait plus vu depuis le lycée.





Malgré le statut, la situation et le lieu, il était pour la première fois depuis longtemps destabilisé. Une fraction de seconde où il oublia que les années ont passé. Son portable sonna. Ce ne fut qu'à ce moment la, qu'il se rappela qui ils étaient et ce qu'ils faisaient là. Il ne prit même pas la peine de regarder le nom qui s'affichait sur son écran et rejeta l'appel.

-Exacte, je recherche une secrétaire qui puisse répondre au travail que je lui demande. Etablissement de planning, prise de rendez-vous et surtout traiter en temps et en heure les dossiers que je lui donne. Prise de poste de 8h jusqu'à 18h, séminaire le week-end et organisation de séminaires ou d'événement quand il le faut. Il faut également pouvoir gérer une équipe si besoin et être scrupuleusement ponctuelle et organisé. Vous croyez pouvoir tenir le coup dans mon entreprise?



Il crut qu'elle allait prendre ses jambes à son cou, que le temps semblait se jouer de lui et pourtant elle fini par dire, ne semblant pas effrayée le moins du monde, et même un peu trop confiante à son gout:

-Je commence quand?





La vie pouvait être joueuse parfois, ils avaient vécu tellement de choses ensemble, avait fini par se perdre, chacun menant des chemins différents et aujourd'hui ils étaient de nouveau là, face à face. Il espérait que ce n'était pas une blague de mauvais goût et que ça ne viendrait pas semer la pagaille dans sa nouvelle vie. Pourquoi ne revenir que maintenant?