Rivalité

par Kohaku1102


  Le jinchuuriki s'était endormit après avoir détruit un bon millier de clones. Mais peu après que le croc blanc soit partit une autre ombre, plus petite, se rapprocha de la clairière.

  Pendant ce temps Naruto avait rejoint son colocataire pour discuter.

*Naruto: Pourquoi je m’énerve autant pour si peu?!
Kurama: À cause de mon chakra. Maintenant que tu l'utilise plus régulièrement il t'influence plus facilement.
Naruto: "influence" ?
Kurama: Oui, je suis un démon. Mon chakra est bien plus violent que le tien. Tu te souviens de quand tu te mettais en colère et que je prenais ta place?
Naruto: Comment pourrais je oublier...
Kurama: C'est le même procédé. Sauf que je n'y suis pour rien.
Naruto: Pour une fois.
Kurama: Je vais faire comme si je n'avais rien entendu sinon je vais t'étriper. Donc, pour reprendre où nous en étions, mon chakra fait réagir tes émotions plus violemment. Surtout la colère. Comme maintenant.
Naruto: Alors maitriser ton chakra ne me sert à rien si je fais des crises de colère comme avant?!
Kurama: C'est à peu près ça. Tu dois apprendre à maitriser tes émotions et ne pas te laisser porter par celles-ci. Où alors tu évacues le surplus de chakra comme tu viens de le faire en te battant.
Naruto: ... Il y a quelqu'un. Il nous observe.
Kurama: Ce n'est pas le cyclope.
Naruto: Je sais qui c'est. Je vais te laisser. Il faut que je lui parle.
Kurama: À ce soir.*

  Le blond quitta son esprit pour se retrouver à nouveau dans la clairière. Au vu de la position du soleil il n'avait dormit qu'une heure approximativement. Il se leva pour s'étirer. Quand ce fut fait il de tourna vers un des arbres se trouvant à l'orée.

Naruto: Je sais que tu es là. Tu peux venir. Je ne te ferais rien.

  Il vit un jeune garçon s'avancer un panier accroché au bras. Cette fois encore il fut frappé par l'apparence très féminine de celui qui se trouve être leur ennemi. Surtout dans ce kimono. Il ne put retenir un sourire triste, sachant ce qui arriverait peut être à ce jeune garçon.

  Celui ci s'avançait toujours plus jusqu'à se retrouver dans la lumière à quelques mètres du blond. Encore une fois cela faisait bizarre à celui ci d'être plus grand. Alors qu'il était plutôt petit à cette époque.

???: Comment avez vous su que j'étais là?
Naruto: Je suis un ninja. C'est grâce à ton chakra.
???: Qu'est-ce que c'est?
Naruto: Ne fais pas l'ignorant Haku, tu sais très bien ce que c'est vu que tu es un déserteur. Et tu sais qui je suis...

  A peine eut il finit sa phrase qu’il vit le jeune déserteur se mettre immédiatement sur la défensive et sortir un sabre court d'une de ses manches.

  Le jinchuuriki ne répliqua pas. Il se contenta de le regarder. Il n'aurait peut être pas du lui dire tout ça. Mais ça avait été plus fort que lui. Il voulait parler à Haku librement sans se cacher derrière une fausse identité et des mensonges.

  Pour montrer qu'il n'avait nullement l'envie de se battre il retira toutes ses armes et les jeta plus loin. Celui en face de lui ne comprenait pas vraiment ce qu'il voulait. Mais il ne ressentait aucune aura menaçante ou combative. Il baissa un peu sa garde ne voyant aucun danger mais garda son arme en main et ne lâcha pas du regard le blond en face de lui.

  Il tentait de comprendre les intentions de cet homme. Mais la seule chose qu'il vit fut de la tristesse, beaucoup, mais également de la curiosité. Envers quoi? Il n'en savait rien.

Naruto: Je ne vais rien te faire tu sais. Je ne veux pas me battre. Et surtout pas avec toi.
Haku: Pourquoi te ferais-je confiance?
Naruto: Tu es intelligent. Tu sais que je ne ferais rien. Si j'avais vraiment voulu m'en prendre à toi je l'aurais fait dés que j'ai sentit ta présence. De plus j'ai envie de te parler.
Haku: Comment connais tu mon nom?
Naruto: Je te connais bien. Mais tout t'expliquer serait long et compliqué.
Haku: Cette explication ne me donne pas envie de te faire confiance.
Naruto: Je sais, je ne te demande pas de me faire confiance, juste de rester un peu pour que l'on puisse discuter. En plus tu as besoin des plantes qui poussent ici.
 
  Après avoir jugé cet étrange ninja pendant plusieurs minutes, essayant de trouver quelque chose qui trahirait ses intentions, il n'obtint rien. Finalement il baissa son arme mais la garda à portée de main et commença à ramasser les plantes dont il avait besoin.

  Peu de temps après il vit une main tendue lui donnant une petite fleur. Justement celle qu'il cherchait. Il la prit et la mit dans son panier sans même adresser un regard au blond. Leur cueillette commença ainsi, tout en silence. Ce n'est qu'une fois que le panier fut rempli que le déserteur prit la parole.
 
Haku: Pourquoi fais-tu ça? N'importe quel autre ninja se serait battu et aurais tenté de me tuer. Mais pas toi. Pourquoi?
Naruto: J'ai suffisamment tué comme ça. Et puis, je sais ce qui vous a poussé à déserter toi et Zabuza.
Haku: La vraie raison?
Naruto: Oui. En sachant ça je ne peux pas me battre contre deux ninjas aussi fidèles que vous à leur village.
Haku: Comment peux tu savoir autant de chose. Personne n'était au courant de tout ça!
 
  A ce moment le jinchuuriki remercia les bijuus de lui avoir donné leurs souvenirs. Grâce à Sanbi il savait ce qui se passait à Kiri durant cette période. Grâce à lui il comprenait enfin les raisons de la désertion de l'assassin de la brume. Celui-ci avait voulu renverser son Mizukage. Non pas pour plonger son village dans le chaos, mais bien pour essayer de le sauver.

  Le sandaïme Mizukage était un vrai monstre tyrannique. C'est sous son règne que Kiri fut appelé le village de la brume sanglante. Zabuza avait tenté avec les autres épéistes de détrôner ce tortionnaire pour débarrasser leur village de ce fléau. Mais leur opération fut un échec et ils choisirent tous l'exil. Vivant de petits boulots et d'assassinats. C'est comme ça que Zabuza c'était retrouvé à travailler pour Gatô.

   Pour Naruto tout devenait plus clair, même si certaine zone d'ombre subsistait. Par exemple il ne savait pas pourquoi le Mizukage était aussi dure et froid alors que quand il l'avait rencontré, celui-ci semblait tout à fait "normal", ce n'était pas du tout un psychopathe fana de sang. Alors pourquoi était-il comme ça quant il était Mizukage? Il n'avait aucune réponse. Mais il savait qu'il n'avait pas encore vu la totalité des souvenirs des démons. Il trouverait peut être ce qu'il cherchait plus tard.
 
Naruto: Je suis peut être un peu voyant. Cela me permettrait de savoir un peu tout.
Haku: Mais ce n'est pas ça.
Naruto: Oui, c'est si complexe. Même moi j'aimerais que ce soit plus simple. Enfin, laissons de côté mes problèmes pour se concentrer sur les vôtres. Pourquoi travailler vous pour Gatô?
Haku: Nous avons besoin d'argent, comme tout le monde pour vivre.
Naruto: Pourquoi ne pas être resté dans votre village, vous pourriez aider la résistance.
Haku: Il y a des résistants à Kiri?!
 
  Il venait de se rendre compte que les deux ninjas étaient partis avant que Meï Terumi ne lance la résistance. Et comme le village de la brume était très refermé sur lui même peu d'informations filtraient. Il semblait donc normal qu'il ne soit pas au courant.
 
Naruto: Oui, un mouvement de résistance c'est développé pour faire tomber le Sandaïme. Et ils ont toutes les chances d'y arriver en quelques années.
Haku: Je n'étais pas au courant. J'en parlerais à Zabuza.
Naruto: Comment va-t-il?
Haku: Il a besoin de repos, comme votre jônin je crois.
Naruto: Oui. Il lui faudra une bonne semaine pour se remettre.
Haku: Zabuza aussi aura besoin de ce temps.
Naruto: Le combat aura donc lieu dans une semaine...
Haku: C'est étrange, mais j'ai l'impression qu'avant même d'aborder ce sujet tu savais déjà quand aurait lieu la bataille.
Naruto: Je te l'ai dit. Je suis peut être un peu devin?
Haku: Mmm

  Il doutait franchement des paroles du blond quant à son don de devin. Par contre il ne comprenait pas pourquoi il lui parlait ainsi, aussi librement sans rien cacher. Peut-être à cause de cette aura chaleureuse qui entourait le ninja de la feuille. Et puis, il avait remarqué que lui cacher quelque chose ne servirait à rien car il semblait déjà tout savoir de lui.

  Finalement le déserteur se releva et se prépara à repartir. Naruto fit de même.

Naruto: La prochaine fois que l'on se reverra ce sera surement sur le champ de bataille. Mais j'aimerais éviter cette situation.
Haku: Moi aussi, mais nous devons faire cette mission et tuer Tazuna. Si vous vous dressez sur notre chemin je n'hésiterais pas à me battre contre vous. Je protégerais ce qui m'est chère.
Naruto: Moi aussi, je protégerais mes compagnons même au prix de ma vie. Mais j'espère quand même que l'issu de ce combat ne soit pas funeste.
Haku: C'et notre réalité de ninjas.
Naruto: Je sais. Il n'empêche que vous n'êtes pas obligé de finir cette mission. N'oubliez pas que Kiri à peut-être besoin d'aide.
 
  Il disparut laissant Haku seul avec ses interrogations. Après cette rencontre pour le moins étrange, il était temps pour le déserteur de rentrer. Sur le chemin de retour il se demanda pendant encore longtemps pourquoi il avait parlé aussi librement avec celui qui se trouvait être son ennemi.

   Il n'obtint aucune réponse rationnelle, il avait tout simplement fait confiance au ninja de la feuille. Quel étrange personnage. Il n'avait rien ressentit chez lui. Le combat futur promettait bien des surprises.


  Plus loin, le blond venait de réapparaitre devant la maison de leurs hôtes. Il rentra pour voir les genins et leur professeur en grande conversation sur ce qui c’était passé plus tôt au village.

  En le voyant rentrer la discussion s'arrêta net.
 
Sakura: Tout va bien Naruto?
Naruto: Oui, j'avais besoin d'extérioriser.
Sakura: Quoi?
Naruto: Beaucoup de choses. J'espère que vous n'avez pas trop mangé parce que l'entrainement continue. 
Sasuke: on va continuer de marcher sur l'eau?
naruto: Vous verrez bien!
 
  Les trois ninjas sortirent laissant leur professeur avec leurs hôtes. Naruto entraîna ses coéquipiers vers la clairière où ils s'étaient entraînés le premier jour. Voyant qu'il n'y avait aucun point d'eau, les genins supposèrent que leur entraînement serait différent que celui du matin. Ils avaient tapé juste.

   Leur aîné s'arrêta  et commença à dérouler un petit rouleau noir parcourut de flammes couleur sang. Sakura ne vit qu'une partie des inscriptions de scellement, mais elle devinait facilement que ce rouleau en est couvert.

  Le blond fit glisser son pouce sur le premier sceau faisant apparaître le traditionnel nuage de fumée. Quand celui-ci se fut dissipé les deux jeunes ninjas virent Naruto tenir quatre bracelets noirs assez épais. Il en tendit deux à chacun.
 
Naruto: Mettez-les à vos poignets. Ces bracelets vous aideront pour l'entraînement qui va suivre.
 
  Ils firent ce qu'on leur demandait. Mais dés qu'ils les eurent mît à leurs poignets, ils sentirent les bracelets absorber leur chakra et devenir beaucoup plus lourd. Leurs bras tombèrent le long de leurs corps à cause du poids inhabituel.
 
Sasuke: Qu'est-ce que c'est ?!
Naruto: Des poids d'entraînements. Ils absorbent un peu de votre chakra et augmentent de poids. Au fur et à mesure de votre entrainement ils deviendront de plus en plus lourds. Augmentant votre vitesse et votre puissance.
Sakura: Tu en porte aussi?
Naruto: Bien sûr, les bandes noires que j'ai aux bras et aux jambes sont dans le même métal que les bracelets. Mais vous vous allez commencer d'abord avec deux kilos sur chaque bras. Peut-être qu’on rajoutera des poids aux chevilles plus tard.
Sasuke: Donc on s'entraine sur la force maintenant?
Naruto: Oui, mais aussi sur le taïjutsu. Ce sera l'entrainement que vous aurez durant la fin de la semaine. Le matin, équilibre sur l'eau, l'après-midi, taïjutsu.
Sakura: Qu'est-ce qu'on attend pour commencer?
Naruto: Allez-y, montrez moi ce que vous savez faire!
 
  Le ninja blond se battit durant tout l'après-midi contre ses deux cadets jusqu'à ce qu'ils ne puissent même plus bouger le petit doigt. Mais durant ce petit échange Sasuke se rendit vite compte de la différence de niveau qu'il y avait entre eux et Naruto.

   Les deux genins n'avaient pas réussis à le toucher une seule fois. Même si les poids qu'ils portaient les ralentissaient, leur aîné en portait aussi. Après un tel combat il n'avait plus qu'une envie, devenir plus fort pour montrer au jinchuuriki ce qu'il savait faire. Il voulait devenir fort pour pouvoir égaler celui-ci.

 
  Naruto regarda les deux genins au sol avec un sourire satisfait. Ceux-ci allaient progresser très vite. Surtout Sasuke. Il avait vu dans ses yeux cette détermination et cette rivalité.
 
Naruto: « Alala…Cette compétition entre nous deux me poursuit. Même si nous n'avons pas le même âge. »