Suite de l'entrainement

par Kohaku1102

  La nuit tombait lentement sur le pays des vagues. Les deux genins avaient bien travaillé durant cette journée, ils avaient poussés leurs forces jusqu'au maximum pour réussir l'exercice d'accrobranche en seulement une journée, alors que dans " l'autre " vie, il leur avait fallu une semaine.

   S’ils continuaient d'avancer à cette vitesse-là, ils deviendraient vite bien plus forts qu'avant. Naruto se promettait de les aider un maximum.

  Lui avait dû créer un clone pour porter un des enfants endormis jusque chez leurs hôtes. Quand ils arrivèrent, ils furent accueillis par une bonne odeur de nourriture. Le blond réveilla ses deux coéquipiers. Ils salivèrent en sentant à leur tour le fumet qui s'échappait de la cuisine.
 
Sakura: Je meurs de faim!
Naruto: Vous avez vidé tout votre chakra sur cet exercice, maintenant vous devez vous reposer et surtout manger.
Sakura: Volontiers!!
Sasuke: Hn.
 
  Elle se dépécha d'aller s'asseoir suivie par l'Uchiwa. Naruto, lui, alla prêter main forte à Tsunami pour amener tous les plats à table. Tazuna rentra à ce moment-là, lui aussi semblait épuiser. Construire un pont n'était pas de tout repos. Finalement le dernier arrivé fut Kakashi, sans surprise, suivit du petit Inari qui avait été le prévenir que le repas était prêt.

   Tout le monde s'installa et le repas pu commencer au plus grand bonheur des genins qui se jetèrent littéralement sur leurs assiettes. Kakashi les regarda se goinfrer sans vraiment comprendre pourquoi ils étaient si affamé. Même Sasuke qui est normalement plus discret mangeait goulûment.

Naruto: Je vous expliquerais plus tard.

  Le ninja copieur tenta de cacher sa surprise. Le blond avait réussi à deviner ce qu'il pensait alors qu'il faisait toujours tout pour cacher ses pensées et ses sentiments.

   Naruto comprit en un seul coup d'œil que son ancien maître était troublé, ça l'amusa. Avec Sakura ils avaient appris au fur et à mesure de leurs entrainements à deviner ce que pensait leur maître. Avec le temps il leur était devenu facile de comprendre leur senseï.

   Après tout ils passaient le plus clair de leur temps ensemble. Mais ça n'avait pas été facile. L'épouvantail excellait dans l'art de cacher ses sentiments. Après tout il avait été anbu et une bonne partie de son visage était cachée. Mais quand on le connaissait décrypter ses émotions devenaient un jeu d'enfant.

   D'ailleurs le blond se souvint qu'au fur et à mesure que le temps avançait leur senseï s'ouvrait un peu plus. Il parvenait enfin à faire le deuil de Rin et Obito jusqu'à ce que celui-ci réapparaisse bien vivant. Ils s'étaient battu jusqu'à ce que l'argenté trépasse.

   Tout le monde à la table remarqua le léger tremblement qui secoua le blond. Celui-ci se leva en remerciant la maitresse de maison du repas et sortit dans la nuit. Kakashi le regarda curieusement, ce jeune ninja cachait beaucoup de chose, et il les cachait bien. L'ex anbu avait remarqué depuis le début que celui-ci portait un masque. Pourquoi il n'en savait rien. Il lui parlerait plus tard. Maintenant il valait mieux le laisser un peu tranquille.

Sakura: Pourquoi est-il partit?
Kakashi: Je ne sais pas, il avait sûrement besoin d'être seul.
Sasuke: Il veut être seul pour laisser ses souvenirs prendre le dessus.
Kakashi: De quoi parles-tu?
Sasuke: De Naruto, il reviendra bientôt, quand les souvenirs seront passés.

  L'Uchiwa ne dit rien de plus. Sakura avait compris que si Sasuke parlait comme ça c'était à cause de la dispute qu'ils avaient eu tous les deux plus tôt dans la journée. Elle ne savait pas de quoi ils avaient parlé, mais elle savait que ce n'était pas forcément agréable.

  Elle sentit le regard de son senseï cherchant des réponses mais elle l'ignora superbement et se reconcentra sur son repas. Elle ne dirait rien tant que Sasuke et Naruto ne diront rien. Ce n'était pas à elle de parler de leur vie, de plus elle ne savait pas grand-chose.

  Kakashi fut assez surprit quand son élève l'ignora faisant mine de ne rien savoir. Finalement elle avait plus de caractère qu'il ne le pensait. Voyant qu'il n'aurait aucune explication il se décida lui aussi à reprendre son repas en soupirant intérieurement. Cela faisait seulement quelques semaines qu'ils étaient en équipe et déjà ses élèves lui cachaient des choses.

  La fin du repas se passa calmement. À l'extérieur, assis sur le toit et scrutant la mer, Naruto laissait le flot de souvenir de cette horrible guerre lui revenir. Les images de la mort de tout ce qui comptait pour lui.

*Kurama: Tu n'arrives pas à passer au-dessus de tout ça n'est-ce pas? Même si maintenant ils sont de nouveau tous vivants?
Naruto: Je sais, mais je ne peux pas, je ne peux pas faire comme si rien ne c'était passé maintenant que je suis retourné en arrière. Oui, ils sont peut être vivant, oui, il y a peut-être une chance que tout ne finisse pas comme ça. Mais je ne peux pas oublier les autres, ceux que moi j'ai connu, avec qui j'ai vécu, ceux qui étaient ma famille. Quand je les vois dans la rue, oui ce sont eux, Shikamaru, Kiba, Hinata et tous les autres, mais en même temps ils ne sont pas ceux que j'ai connus.
Kurama: C'est vrai que c'est une situation compliquée.
Naruto: Oui, mais seulement pour moi. Pour eux je ne suis qu'un étranger, ils n'ont plus aucun lien avec moi. D'ailleurs c'est peut être mieux comme ça. Je ne risque pas de les mêler à mes problèmes. Matatabi avait raison, ce retour est bien plus dure moralement que j'aurais pu le penser.
Kurama: Tiens? Tu te souviens du nom de Nibi?
Naruto: Evidemment! Tous les bijuus me l'ont dit, ce n'est pas quelque chose que je peux oublier.
Kurama: étonnant pour ton petit cerveau!
Naruto: Moques-toi de moi, mais je ne rigole pas. Il y a Shukaku, Matatabi, Isopu, Son, Kokuo, Saiken, choumei, Gyuki et enfin toi, Kurama. S'il le faut je peux aussi te dire le nom des huit autres jinchuurikis. Je m'en souviens aussi.
Kurama: Tu n'as rien oublié?
Naruto: Je me souviens de tout, et je m'en souviendrais toujours. Je leur ai fait la promesse, je n'oublierais rien, même le plus insignifiant.*

  Le renard sourit, ce petit lui rappelait de plus en plus le rikoudo, ses paroles, ses convictions. Oui ils se ressemblent beaucoup. Même leur aura et leur charisme. Le démon s'étonna de ses propres pensées, mais il était vrai que son hôte commençait à avoir un certain charisme.

  Le blond le regardait avec curiosité, il était rare de voir un sourire autre que sadique sur les babines de son colocataire. Celui-ci se dépêcha de changer d'expression et relança la conversation.

*Kurama: Pour revenir à ce que tu disais tout à l'heure. Je ne crois pas que rester éloigné de toutes les personnes que tu apprécies soit une bonne chose.
Naruto: Pour l'instant c'est la meilleure solution que j'ai trouvé pour détourner l'Akatsuki d'eux quand celle-ci saura qui je suis.
Kurama: Peut-être mais n'oublie pas que jusqu'à maintenant c'est pour eux que tu t'es battu.
Naruto: Je sais, mais je ne leur ai rien apporté de bien. À mon contact la seule chose auxquelles ils ont eu droit c'était la tristesse, la guerre et la mort. Non, c'est décidé, j'essayerais de garder une certaine distance avec eux. Comme je suis plus âgé ça ne devrait pas être trop compliqué.*

  Le démon était quelque part attristé que son hôte prenne de tels décisions alors que tous ces gens étaient la seule chose qui un jour avait eu de la valeur aux yeux du ninja. Ils restèrent encore pensif tous les deux jusqu'à ce que le jinchuuriki se lève.

*Naruto: Kakashi-senseï arrive. Je vais devoir te quitter… Je viens de remarquer que je n'arrive pas à me défaire du suffixe de maître alors qu'il ne l'est plus.
Kurama: On ne perd pas facilement des vieilles habitudes. Par contre, en sa présence tu arrives quand même à rester neutre, et avec l'Uchiwa aussi. C'est assez impressionnant quand on sait ce que tu as vécu.
Naruto: Arrête de parler de ça ! Je te laisse. Je reviens dans quelques heures durant la nuit pour l'entrainement.
Kurama: J'espère que tu n'as pas trop mangé, ce soir je vais te faire cracher tes tripes.
Naruto: Doucement quand même.
Kurama: Je n'ai pas envie. De toutes manières tu as besoin de te défouler.
Naruto: C'est vrai. A tout à l'heure.*

  Il quitta son esprit laissant le renard seul. Il réfléchit pendant encore quelques instants à sa conversation avec son geôlier.

*Kurama: Tu ne peux pas rester éloigné de tous ceux qui ont été tes amis, certains ont eu besoin de toi pour avancer, pour changer de mentalité. Encore une fois tu devras les aider. Tu ne t'es jamais rendu compte à quel point certain de tes mots ont pu changer des personnes. Ils poussaient tes amis jusqu'au bout de leur force. Tu leur redonnais courage. Jamais personne n'a aussi bien manié la parole que toi pour changer quelqu'un. Seulement tu es le seul à ne pas t'en rendre compte, imbécile de renardeau…*

  Il repartit dans ses pensées se laissant somnoler en attendant son jeune élève. À l'extérieur le jinchuuriki venait de quitter son démon pour rejoindre le ninja copieur qui l'attendait à l'autre bout du toit. Celui-ci voyant le blond sortir de méditation le rejoignit calmement, monter sur un toit en béquille n'est pas une très bonne idée.

Naruto: Vous devriez faire attention. Vous tenez à peine debout et il vous faudra encore quelques jours pour vous remettre complètement.
Kakashi: Comme Zabuza. Nous avons plus ou moins une semaine avant qu'il ne revienne à la charge.
Naruto: Descendons pour discuter.

  Ils redescendirent de leur perchoir et partirent s'installer dans la chambre que Tsunami leur avait assignée. Apparemment Sasuke et Sakura aidait la femme pour la vaisselle.

Kakashi: Reprenons où nous en étions. Zabuza devrait mettre une semaine pour se remettre de sa léthargie forcée. Ce sera le temps qu'il me faudra pour me remettre de mon utilisation du sharingan.
Naruto: Je vais continuer d'entrainer Sakura et Sasuke durant cette semaine, ils devront être de taille à affronter l'acolyte de Zabuza qui doit avoir plus ou moins leur âge.
Kakashi: Quel entrainement leur prépares-tu?
Naruto: Je leur apprends à contrôler leur chakra.
Kakashi: Exercice d'accrobranche?
Naruto: Oui, d'ailleurs Sakura est très douée en ce qui concerne le contrôle du chakra. Je crois que ce serait une bonne idée de lui apprendre des genjutsus. Sasuke est moins doués pour ça mais progresse vite.
Kakashi: C'est une bonne nouvelle. En combien de temps crois-tu qu'ils puissent finir cette exercice?

  Un sourire étira ses lèvres et il se tourna vers la porte. Kakashi comprit ce qu'il voulait faire. Il avait remarqué depuis quelques temps que les deux genins les espionnaient derrière la porte.

Naruto: Ils vont vous le dire eux même. Sasuke, Sakura, venez, ça ne sert à rien de vous cacher.

  Les deux enfants rentrèrent un peu honteux d'avoir écouté aux portes. Ils vinrent s'asseoir près des deux ninjas plus âgés.

Naruto: Je crois que je vais devoir vous apprendre à être plus discret pour l'espionnage. Sinon, je suppose que vous avez compris de quoi on parlait.
Sakura: Oui, de notre entrainement.
Naruto: Exact, vous pouvez lui parler de ce que vous avez fait aujourd'hui?
Sakura: On a grimpé aux arbres sans nos mains en concentrant notre chakra dans nos pieds.
Sasuke: Au début concentrer la bonne dose était compliqué, mais au fur et à mesure c'est devenu plus simple et naturel.
Kakashi: C'est bien, c'est comme ça que ça doit devenir. Et jusqu'où êtes-vous monté?
Saku/Sasu: Jusqu'au sommet des arbres.

  Le visage du senseï se décomposa pour laisser place à de la surprise. Naruto retint un rire face à la réaction du ninja. Les deux genins n'avaient pas l'air de comprendre ce qu'il y avait de si surprenant.
Kakashi se tourna vers le superviseur de cet entrainement.

Kakashi: Naruto, dis-moi que c'est une blague.
Naruto: Non, ils ont tous les deux atteints les sommets des arbres en une seule journée. Sakura fut la première à réussir, mais il n'a fallu qu'une bonne heure de plus à Sasuke pour y parvenir à son tour.
Sakura: Senseï, je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire.
Kakashi: C'est parce que vous ne savez pas que ce genre d'exercice est extrêmement difficile. Pour un genin de votre âge il faudrait au moins une bonne semaine pour réussir à arriver au sommet!
Sakura: C'est vrai?!
Kakashi: Oui, même pour moi il m'a fallu plusieurs jours.
Naruto: Pour moi aussi, mais j'ai toujours eu des difficultés en ce qui concerne le contrôle du chakra.
Kakashi: C'est impressionnant, un seul jour… J'ai du mal à y croire.
Naruto: Pourtant c'est vrai, Sakura est naturellement douée pour ça, et Sasuke est doué en tout, à part en relation humaine. Mais pour qu'ils montrent leur vrai potentiel, il faut un peu les motiver et pas hésiter à les secouer. Après ça va tout seul.

  Il regarda Sasuke, celui-ci vit tout de suite le sous-entendu par rapport à leur petite dispute. Le ninja copieur remarqua tout de suite leur échange. Quelque chose c'était passé entre ses deux-là, mais quoi? Il ne le saura pas ce soir en tout cas.

   Maintenant que leur conversation était finie les deux plus jeunes allèrent se coucher immédiatement et ne tardèrent pas à s'endormir profondément. Naruto sourit en les voyant ainsi si calme et encore si ignorant de la condition des ninjas.

  Quand on savait ce qui allait se passer après le blond leur dirait presque d'abandonner la voie des ninjas. Mais il savait qu'il ne pouvait pas leur demander ça. A la place il devrait les préparer à leur destin. Tâche ardue en sachant que l'un deux avait balancé du mauvais côté.

   Le ninja copieur n'avait jamais vu un sourire pareil sur le visage de son protégé, un sourire bien plus vrai que ce qu'il avait vu jusqu’à maintenant.

Kakashi: Que comptes-tu leur apprendre maintenant?
Naruto: Je vais passer à l'exercice suivant. La marche sur l'eau. Avec ça leur maîtrise du chakra sera meilleure et on pourra leur apprendre le ninjutsu.
Kakashi: Et pour Tazuna?
Naruto: Un de mes clones le protégera pendant la construction. Un autre restera ici pour protéger Tsunami et Inari. On ne sait jamais.
Kakashi: C'est vrai, je serais incapable de les défendre.
Naruto: En tout cas, pour l’instant, je vous dis bonne nuit. Je suis fatigué!
Kakashi: Bonne nuit.

  Les deux allèrent ce coucher à leur tour. Mais peu de temps après le plus jeune des deux se releva pour se mettre en position de méditation, il rejoint son démon pour l'entrainement nocturne.

  L'épouvantail ayant fait semblant de s'endormir le regarda s'installer discrètement. Voyant que celui-ci ne fit rien de plus il s'installa plus confortablement et finit par s'endormir.

  Le soleil était levé depuis peu sur le village, mais déjà des personnes s'agitaient de grand matin près d'un petit lac. Deux d'entre eux semblaient à peine réveillé alors que le plus âgé pettait la forme.

  Les genins prirent le temps d'observer où ils se trouvaient. Ce n'était pas le même endroit que la veille. Que devraient-ils faire cette fois. Ils se firent leur petite idée en voyant Naruto s'approcher du petit lac.

   Ils soupirèrent intérieurement prévoyant déjà la dureté de l'exercice. Ils avaient bien raison de s'inquiéter. Le blond s'avança sur l'eau jusqu'à atteindre le milieu.

Sakura: On va devoir marcher sur l'eau?!!
Naruto: Oui, cet exercice est beaucoup plus difficile que celui d'hier. Vous ne devrez pas que concentrer votre Chakra dans vos pieds mais également le diffuser dans l'eau ce qui vous permettra de tenir debout dessus.
Sasuke: On devra garder notre chakra en mouvement?
Naruto: C'est ça. C'est ce qui fait la difficulté de l'exercice.
Sakura: Alors mettons-nous tout de suite au travail!

  Elle s'approcha de l'eau, commença à concentrer son chakra dans ses pieds. Elle s'avança sur la surface aqueuse. Elle parvint à tenir quelques instants, mais finit par perdre l'équilibre et s'enfonça dans l'eau.

  Naruto la regardait en souriant, Sasuke aussi, chose rare. Elle ressortit de l'eau en boudant voyant que ses deux coéquipiers se moquaient d'elle.

Sakura: C'est bien de regarder, mais j'aimerais bien voir ce que vous savez faire!!
Naruto: Moi j’arrive à tenir sur l'eau sans problème.
Sasuke: Hn...
Sakura: Toi tu ne l'as pas encore fait Sasuke, alors montre nous!

  Il s'exécuta en répétant les mêmes gestes que la rose avait fait plus tôt. Il resta peu de temps debout et finit dans l'eau comme sa coéquipière. Cette fois c'était à son tour de sourire face à l'échec de l'Uchiwa.

   Il ressortit. Cette fois ils se préparèrent tous les deux et recommencèrent l'exercice. Nouvel échec, mais avec une progression de quelques secondes. Voyant que l'entrainement passerait moins vite cette fois Naruto s'assit en tailleur sur la surface liquide et commença à méditer pour rejoindre son démon de professeur.

  Il entama un entrainement au taïjutsu très poussé. Cette fois encore il sentit ses poids devenir plus lourd. Il ne savait pas à combien de kilo il était maintenant. Il ne savait même pas quel était sa puissance et sa vitesse actuelle sans eux. Il ne les avait jamais retirés depuis le début.

   Après plusieurs heures de combat acharné, le jinchuuriki se tourna vers le renard qui somnolait au fond de la pièce.

*Naruto: Kurama?
Kurama: ZZZZzzz
Naruto: Kurama?!
Kurama: ZZzzz
Naruto: KURAMA!!!!
Kurama: QUOIIII!!!! TU NE VOIS PAS QUE JE T’IGNORE SALE GAMIN!!!!???
Naruto: Si, mais j'aimerais que tu me répondes quand je t'appelle.
Kurama: Respire... Qu'est-ce que tu veux?
Naruto: Tu as encore des poids comme ceux que tu m'as donnés en réserve?
Kurama: Je dois bien avoir ça. Quand tu ressortiras, ce qui ne va pas tarder, ouvre le premier sceau du rouleau que je t'ai donné, tu devrais trouver ton bonheur. Je suppose que c'est pour les deux gamins?
Naruto: Oui, ça va les aider.
Kurama: Fais ce que tu veux mais laisse-moi dormir alors vas-t-en maintenant!*

 
  Voyant qu'il était de mauvaise humeur il préféra ne pas s'attarder. Il sortit pour se retrouver nez à nez avec une jeune fille aux cheveux roses. Surprit il perdit sa concentration et son équilibre pour finir par tomber à l'eau.

  La genin était pliée de rire. Alors qu'il émergeait vers la surface il aspergea la jeune ninja.
 
Naruto: Ca va pas de me surprendre comme ça?!
Sakura: Je me demandais juste ce que tu faisais. Tu avais l'air complètement ailleurs.
Naruto: Je méditais. Mais je vois que tu arrives à tenir assez longtemps maintenant.
Sakura: Oui, j’arrive à tenir plusieurs min...
 
  Elle ne put finir sa phrase car le maigre équilibre sur lequel elle tenait venait de se rompre et elle finit à l'eau aux côtés du blond. Peu après l'Uchiwa les rejoint, avançant prudemment sur la surface instable, mais il ne parvint pas à rester très longtemps ainsi et se fut son tour de se mouiller.

   Naruto riait joyeusement en les voyants ainsi. Les deux autres se rendant compte qu'il se fichait d'eux se mirent d'accord avec un seul regard. C'est ainsi que la bataille d'eau commença. Les deux genins se liguèrent contre leur aîné.

   Mais après quelques minutes cette belle entraide tomba à l'eau quand Sasuke attaqua sa jeune amie lâchement dans le dos. Elle ne perdit pas son temps pour répliquer aspergeant le premier coéquipier qu'elle voyait.

  La bataille générale continua encore longtemps, ponctuée par les rires des trois ninjas. Même Sasuke c'était autorisé pas mal de sourire et quelques rires. Ce n'est que quand ils furent épuisé de se débattre dans l'eau qu'ils sortirent pour s'allonger au soleil, laissant celui-ci sécher leurs vêtements.

  Naruto couché entre les deux autres genins les regardait, un sourire étirait leur visage, ils étaient encore essoufflés de leur batail et l'eau dégoulinait de leurs cheveux.

Sakura: Naruto? Tu vas rester avec nous? Dans notre équipe?
Naruto: Je ne sais pas. J'espère rester le plus longtemps possible dans votre équipe, mais si le hokage veut que je change, je n'aurais pas le choix.
Sakura: J'espère que tu resteras. Je trouve qu'on fait une bonne équipe!
Naruto: Moi aussi!
Sasuke: Hn.
Naruto: Même Sasuke est d'accord! Mais quelle équipe on fait! Un glaçon asocial, une fille qui donne plus de coups qu'elle ne parle et un genin de 16 ans!
Sakura: C'est vrai que vu comme ça... Tu n'es que genin?!
Naruto: Oui, je n'ai jamais eu le temps de passer le test chuunin.
Sakura: Attends deux minutes... Tu te moquais de nous dans ta description?!
Naruto: Un peu, mais de moi aussi.
Sakura: Baka!!

  Elle lui asséna un violent coup de poing sur le crâne.

Sasuke: Quelle fine équipe on fait...

  Un long soupir accompagna cette déclaration qui fit sourire les deux autres. Ils se recouchèrent, contemplant le ciel. Naruto n'avait plus connu un tel calme depuis longtemps. Les batails c'étaient enchaînées et il n'avait plus jamais eu une seule seconde pour bêtement profiter du temps qui passe ou regarder les nuages passer.

  Il s'étira de tout son long, heureux de pouvoir à nouveau vivre de tels moments, mais il savait que ça ne durerait pas. Les ninjas ne se relevèrent qu'une fois leurs vêtements secs.

  Le blond entendit des bruits de ventre devenir plus insistants. Quand il chercha le propriétaire de ce bruit, il tomba sur un Sasuke rouge tomate de gêne. Naruto et Sakura étouffèrent un petit rire, mais la jeune kunoïchi ne rit pas longtemps car ce fut le tour de son estomac de crier famine.

   Les réactions de ses coéquipiers fut la même, ils étouffèrent un rire avant de devoir éviter une rafale de coup de poings. Même Sasuke n'était pas épargné.

  La rose ne le collait plus autant, ne disait plus AMEN à chacune de ses paroles, elle n'hésitait pas à le contredire et à le frapper aussi pour son plus grand malheur. Mais intérieurement il préférait quand sa coéquipière agissait ainsi que comme avant. Elle semblait enfin prête à devenir une ninja.

  Quand elle eut finit de frapper, ils repartirent vers chez Tazuna pour manger, il approchait de midi et cet entrainement leur avait donné faim à tous. Plus loin, caché derrière des arbres, deux silhouettes les observaient.

  La première était assez petite et regardait les ninjas s'amuser alors qu'ils allaient devoir affronter Gatô dans peu de temps. Il ne comprenait pas pourquoi ils étaient si détendus. Pour le petit Inari, se dresser contre Gatô signifiait la mort, et il avait déjà vu ce que ça donnait.

  Il repartit ensuite en direction de chez lui. L'autre ombre était là depuis longtemps, le senseï avait voulu voir l'entrainement que suivaient ses élèves. Un sourire se cachait sous son masque après avoir vu les différents échanges entre ces trois-là. C'est vrai qu'ils étaient une sacrée équipe, mais une équipe qui s'entendait bien et puissante de surcroît. De quoi faire de futures légendes peut être?

   Il sortit de ses pensées pour se reconcentrer sur le présent car c'est ce qui comptait actuellement. Et présentement il avait faim. Il partit donc lui aussi chercher sa pitance.

 
  Quelques minutes plus tard, les trois jeunes ninjas de la feuille arpentaient les rues du village, une liste de courses à la main. Tsunami leur avait demandé d'aller acheter à manger pour qu'elle puisse leur cuisiner quelque chose. Inari les accompagnait pour les guider dans les rues.

   Partout la misère était visible, les gens étaient pauvres, sales, trainaient dans les rues et cherchaient dans les poubelles de quoi manger. Les magasins avaient les étals peu fournis et les prix étaient exorbitants.

  Sakura se sentait mal face à tout ça, elle n'avait pas l'habitude. Instinctivement elle se rapprocha du plus âgé pour s'agripper à sa manche. Naruto remarqua le désarroi de son amie, mais également celui de Sasuke, mieux caché mais présent tout de même. Aucun des deux n'avaient jamais vraiment vu des gens aussi pauvre, aussi perdu, ils ne vivaient pas là-dedans.

  Même si le dernier des Uchiwas avaient vu la mort de tout son clan, il n'avait jamais eu à vivre dans la pauvreté. La jeune kunoïchi remarqua que celui auquel elle s'accrochait ne semblait pas choqué par tout ça.

Sakura: Naruto, ça ne te fais rien de voir tous ces gens aussi...comme ça?
Naruto: Non, c'est dans ce genre d'univers que j'ai grandi.

  Il sentit le tremblement qui agita la jeune fille. Même dans son autre vie il n'avait jamais vraiment parlé à ses camarades de son enfance. Oui, il avait vécu dans la misère. Il ne recevait que peu d'argent quand il était petit, juste assez pour survivre, mais régulièrement il se la faisait voler. Il lui était souvent arrivé de devoir faire les poubelles, il vivait dans le quartier le plus pauvre de Konoha, dans un immeuble abandonné de tous ses habitants quand le démon s'y était installé.

   Quand il était petit il n'était pas rare qu'il se fasse taper par des adultes, civiles et ninjas. Toutes ces choses il n'en avait jamais parlé à personne, pas même à Jiraya, ni même au vieux Sandaïme. Il avait supporté ça seul du haut de ses cinq ans.

   La vie n'avait pas été tendre avec lui, mais c'est ce qui l'avait rendu fort. Alors, quand on avait vécu comme ça, un tel spectacle qu'offrait le village des vagues ne le touchait pas vraiment.

   Il s'arrêta dans sa marche pour regarder Sakura toujours accrochée à son bras. Il voyait dans ses yeux beaucoup de questions et de la tristesse, elle se rendait compte qu'elle ne savait pas grand-chose sur son aîné blond.

Sakura: Pourquoi nous as-tu demandé de t'accompagner ici alors que Tsunami ne t'avais demandé qu'à toi de faire les courses?
Naruto: Je voulais que vous voyiez pourquoi vous allez vous battre. Si nous battons Zabuza et que Tazuna finit son pont, la situation financière de cette île va beaucoup s'améliorer permettant de sortir ses habitants de la misère.

  Il laissa quelques secondes aux plus jeune de digérer l'information et l'importance de celle-ci. En voyant leurs yeux inquiets il comprit que ses paroles avaient fait mouche.

Naruto: Vous vous rendez compte maintenant de l'importance de notre mission? Si nous échouons tous ces gens s'appauvriront encore jusqu'à ce qu'il ne reste plus un sous sur cette île.
Sakura: Une telle mission alors que ce n'est que notre première...
Naruto: Je sais, c'est beaucoup de responsabilités pour de simples genins de 13 ans, mais vous avez accepté de vous battre, il est trop tard pour faire marche arrière.
Sakura: Je sais, et je vais me battre, je vais mettre toute ma force dans mon entrainement et le combat à venir, je veux aider tous ces gens. Je refuse qu'ils continuent à vivre ainsi! C’est pour ça que je suis devenue ninja !!
Naruto: C'est la bonne mentalité. Tu iras loin grâce à ça. Et toi Sasuke?
Sasuke: Je me battrais.

  Il ne dit rien de plus, mais Naruto put voir sa détermination. L'Uchiwa n'était pas complètement insensible et la situation des villageois ne l'avait pas laisser de marbre. C'est ce que Naruto voulait. Le mental peut parfois tout changer dans une batail.

Inari: Ce que vous faites est ridicule. Ça ne sert à rien!

  Les trois ninjas se tournèrent vers leur jeune guide. Le blond ne s'étonna pas de ses propos, il connaissait déjà le défaitisme de l'enfant par rapport au sujet Gatô. Il allait répliquer quand il sentit des faibles chakras menaçant dans une rue plus loin.

Naruto: Nous parlerons plus tard, maintenant j'ai autre chose à faire. Sakura, Sasuke, suivez-moi.

  Les ninjas suivirent le blond pour déboucher dans une rue un peu plus grande, celle où se concentraient les derniers commerces encore capable de vendre quelque chose.

   Ils virent deux mercenaires en train d'embêter un couple de vieux marchands. Ils semblaient en vouloir au peu d'argent que ses gens avaient. Ils devaient s'agir de sous hommes de Gatô chargé de la surveillance de l'île. Sakura et Sasuke restèrent en retrait alors que Naruto avançait tranquillement vers les deux mercenaires.

  Ceux-ci mirent quelques minutes à remarquer le ninja. Mais quand ils le virent ils furent tout de suite prêt à attaquer.

Mercenaire1: On nous avait prévenus que des ninjas allaient débarquer, mais je ne croyais pas que vous seriez suicidaire.
Naruto: Je n'ai pas à avoir peur de vous.
Mercenaire1: Ne t'as-t-on jamais apprit à ne pas sous-estimer tes ennemis.
Naruto: Je ne sous-estime pas, je constate.
Mercenaire2: Mais c'est qu'il se fout de nous?!
Mercenaire1: Ouais, et on va lui montrer qu'il ne fallait surtout pas le faire.

  Quand ils s'éloignèrent un peu pour mieux se mettre en garde, Naruto put voir les deux vieillards qu'ils embêtaient, mais il n'y avait pas qu'eux, il y avait quelques enfants regroupés derrière les ancêtres. Certains avaient des traces de coups et des bleus.

  Apparemment ces deux hommes ne s'en étaient pas pris qu'à des adultes. Une telle attitude envers des enfants l'énervait au plus haut point.

Naruto: Vous êtes vraiment des lâches pour vous en prendre à des enfants.
Mercenaire1: Qu'est-ce que ça peut te faire?! Viens plutôt te battre!
Naruto: Non, je ne me bas pas contre des faibles et des pourritures comme vous.
Mercenaire2: RÉPÈTES!!?
Naruto: Tu m'as très bien entendu.

  Il s'éloigna d'eux pour aller voir l'état des enfants et des ancêtres. Les combattants ne semblèrent pas apprécier cette tournure des évènements et voulurent les rendre un peu plus sanglant. Pour ce faire ils se jetèrent, arme en main dans le dos du ninja de Konoha.

  Mais celui-ci se retourna rapidement et se tint droit face à eux, il les observait droit dans les yeux. La tension avait augmentée en flèche d'un coup. Tout le monde put sentir le malaise qui s'installait. Les brigands c'étaient arrêtés dans leur élan meurtrier. Ils se tenaient figé toujours armes en l'air face au ninja de la feuille.

  Ils fixaient les deux billes couleur de mer, une tempête semblait se déchainer à l'intérieur. Ils sentirent le danger, mais ne reculèrent pas.

Naruto: Je vous ai dit que je ne me battrais pas contre des faibles comme vous.
Mercenaire1: Nous ne sommes pas faibles!!
Naruto: Si, s'en prendre à plus petit que soit est la première preuve que quelqu'un se sent faible. En te prenant à des enfants, à des gens même pas ninja, tu affirmes ta faiblesse. C'est lâche! En plus tu attaques dans le dos ton adversaire, une preuve de lâcheté en plus.

  Ils n'apprécièrent à nouveau pas les paroles du blond. Pourtant elles étaient vraies. Il se prépara à attaquer, mais le jinchuuriki anticipa l'attaque, et quelques secondes plus tard, le bandit qui c'était élancé était à terre.

  Son compagnon voulut répliquer à son tour mais il s'arrêta immédiatement bloqué par une aura meurtrière. Il commença à trembler de tous ses membres, la totalité des gens présent se sentaient oppressé par cette présence.

  Les deux genins avaient du mal à tenir debout face à cette démonstration de puissance tellement leurs genoux tremblaient. Naruto, lui, se tenait toujours droit face à ses adversaires. Ces deux types avaient réussis à l'énerver sérieusement.

   L'ambiance oppressante grandissait, l'aura meurtrière aussi et prenait une teinte rouge autour de lui. Un cri animal retenti alors que l'air devenait plus lourd. Certaines personnes plus faible tombèrent à terre d'autres durent poser un genou à terre, le cas des deux coéquipiers de l'auteur de cette pression mental.

  Dans l'esprit de celui-ci même le démon était étonné, il n'avait jamais ressenti ça chez son hôte. En tout cas jamais aussi fort.

*Kurama: Et bien! C'est impressionnant! Je ne l'avais jamais vu déployer une telle aura. Pour une fois je n'y suis pour rien. Tu deviens vraiment étonnant Naruto!*

  À l'extérieur le ninja commençait à se calmer. Les deux mercenaires se relevaient difficilement.

Naruto: Dégagez d'ici et le plus loin possible. Que je ne vous revois jamais ou je ne serais pas aussi clément. Je ne veux pas faire de massacre devant ses enfants qui en ont déjà trop vu.

  Ils ne se le firent pas dire deux fois et prirent leurs jambes à leurs cous.

   Plus loin du village, Kakashi faisait un bon dans son lit après avoir senti l'aura meurtrière. Il voulut s'en aller mais s'étala de tout son long en voulant essayer de courir dans son état. Tsunami accourut après avoir entendu le bruit de chute.

  Elle vit le ninja copieur essayant de se relever péniblement. Elle parvint à le forcer à se recoucher. Il le fit à contrecœur, mais le temps qu'il se recouche l'aura se faisait moins forte pour finalement disparaitre. Il devrait attendre e retour de ses élèves pour avoir des informations.


  Ceux-ci venaient de se reprendre après le choc du combat. Naruto venait seulement de se calmer et se dirigea vers les deux ancêtres.
 
Vieille dame: Merci beaucoup pour votre aide, je ne sais pas ce qu'ils auraient fait si vous n'étiez pas intervenu.
Naruto: Ce n'est rien, ils ne vous ont rien fait?
Vieil homme: Juste quelques coups, mais c'est habituel. J'avais peur qu'ils fassent plus de malaux enfants.
Naruto: Il n’y a rien de grave?
V.H: Rien, ils voulaient l'argent. Mais ces imbéciles ont déjà tout prit, ils ne nous restent rien!
V.D: Nous avons accueilli ces enfants après la mort de leurs parents. Nous n'avons même plus de quoi les faire vivre.
 
  Naruto se rapprocha des enfants qui c'étaient regroupé derrière leurs protecteurs. Il s'abaissa pour être à leur hauteur. Ceux-ci eurent un mouvement de recul. Il leur offrit un superbe sourire.
 
Naruto: Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous manger. Après tout on se ressemble, et je ne m'en prends pas à des enfants. S'en prendre à plus faible que soit est la pire des bassesses chez un ninja, c'est avouer que l'on est faible et lâche.

  Une toute petite fille, frêle à la peau blanche et aux yeux cernés se rapprocha de lui timidement. Elle ne devait même pas avoir 6 ans.

Naruto: Comment t'appelles tu?
???: Miko.
Naruto: C'est un bien joli nom. Tu veux bien me montrer tes mains?

  Elle lui tendit ses petites mains tachées de boues, il remarqua les égratignures qui parcouraient ses doigts et ses bras. Elle avait dû tomber récemment. C'était l'odeur du sang qui lui avait signalé les blessures. Sans ça il n'aurait rien remarqué à cause du pull qui semblait bien trop grand pour elle.

   Il sortit un mouchoir de sa poche et vida un peu d'eau de sa gourde dessus et se mit à frotter doucement les blessures. Les autres orphelins c'étaient rapproché et l'entourait pour le regarder faire. Le ninja en profita pour regarder, enfin, sentir, si l'un deux était aussi blessé. Mais apparemment les autres n'avaient que quelques bleus et beaucoup de boue. La petite Miko qui le regardait faire repensa aux paroles du blond un peu plus tôt.

Miko: Pourquoi tu as dit que tu nous ressemble?
Naruto: Je suis comme vous, un orphelin.

   Il se releva maintenant que les blessures étaient nettoyées. Mais alors qu'il voulait rejoindre ses camarades il fut arrêté par une petite main qu'il venait de soigner.

Miko: C'était qui ton papa et ta maman?
Naruto: Je suis orphelin de naissance, je ne les ai jamais connus. Pendant longtemps on m'a caché leurs noms, mais grâce à une technique ninja je les ai vu. Pas pendant très longtemps, mais juste assez pour les aimer et les connaitre. Ça a été le plus beau moment de ma vie, mais ce sera le seul que j'aurais pu passer avec eux.
Miko: C'est triste.
Naruto: Peut-être, mais j'ai toujours vécu comme ça, je dois être fort, pour eux et pour moi.
Miko: Moi, maman et papa...ils...ils sont morts…en voulant faire partir Gatô...

  Elle commença à pleurer à chaudes larmes et les autres orphelins suivirent le mouvement se rappelant leurs vies avec leurs parents avant la mort de ceux-ci. Les anciens les regardaient tristement, ils ne pourraient jamais vraiment combler le manque que les parents décédés ont créé dans le cœur de leurs enfants.

  Naruto s'abaissa à nouveau à la hauteur des plus jeunes, leur ébouriffant les cheveux au passage. Il passa ses deux mains sur les joues de la petite, séchant ainsi ses larmes. Il la regarda en souriant. Ses yeux bleus feraient pâlir d'envie le ciel et les mers.

Naruto: Vos parents ne sont pas vraiment mort vous savez? La mort vient avec l'oubli, n'oubliez jamais vos parents et ils seront toujours ici, dans vos cœurs.

  Il se releva laissant ses cadets prendre conscience de ce qu'il venait de dire. Il se rapprocha des deux anciens et posa dans leurs mains une bourse. La vieille dame regarda à l'intérieur et ses yeux s'agrandirent sur la surprise, son mari regarda à son tour.
 
V.D: C'est beaucoup trop!! On ne peut pas accepter!!
Naruto: bien sûr que si, cet argent vous sera bien plus utile qu'à moi.
V.H: Nous vous remercions infiniment. Mais laissez-nous faire quelque chose pour vous en échange. Demandez nous n'importe quoi.
Naruto: Je refuse, je ne fais pas ça pour recevoir quelque chose en retour.
V.H: J'insiste.
Naruto: Si vous insistez, alors il y a bien une chose que vous pouvez faire pour moi. Occupez-vous de ces enfants du mieux que vous le pouvez, vous êtes maintenant les seuls personnes sur qui ils peuvent se reposer, alors aidez-les. C'est la seule chose que je vous demande.
V.H: Mais…
V.D: Nous le ferons, comptez sur nous.
Naruto: Merci de ce que vous faites. À bientôt peut être.
 
  Il rejoint cette fois bel et bien ses compagnons resté en retrait, ils n'avaient pas tout suivit de la conversation. Naruto ne leur en dit pas plus et reprit le chemin qu'ils avaient commencé. Tsunami allait s'impatienter s’ils ne revenaient pas avec le repas.

   Ils se rendirent dans la rue où persistaient les derniers magasins. Ils firent le tour de plusieurs pour trouver tout ce qu'ils avaient besoin. Sasuke et Sakura avaient vite remarqué que leur aîné blond laissait toujours un peu plus d'argent que ce qu'il devait. De plus il n'utilisait pas l'argent que leur hôtesse leur avait donné, mais prenait le sien.

  Quand leurs emplettes furent terminée ils repartirent vers chez Inari. Mais en cour de route le petit garçon reprit la tirade qu'il avait commencée.
 
Inari: Vous ne pourrez jamais battre Gatô!!
Naruto: Pourquoi?
Inari: Il tuera toutes les personnes qui se dresseront devant lui! Il a des centaines de mercenaires derrière lui!! Personne n'a jamais réussi à l'atteindre!! Et ce n'est pas aujourd'hui que ça va arriver!! Vous devriez repartir d'ici au lieu de vous faire tuer!
Naruto: Je ne partirais pas.
Sakura: Moi non plus!
Sasuke: Hn.
Inari: Vous êtes fou!!
Naruto: Non, nous sommes ninjas. C'est notre boulot. On ne va pas s'enfuir avant même de s'être battu. Tu n'as jamais essayé de te dresser contre lui une seule fois, tu t'es laissé asservir. Votre village n'a jamais essayé de se battre, il s'est juste laissé faire face à plus fort. Tu n'arrêtes pas de te plaindre, alors fais quelque chose pour changer ça au lieu de rester assis à regarder!!!
Inari: On ne peut rien faire contre Gatô!!!
Naruto: TU FUIS!! Arrête de te voiler la face et bats-toi!! Ton père était quelqu'un qui méritait le respect pour s'être battu!!
Inari: TAIS TOI!!!
 
  Il s'enfuit sachant que les paroles du ninja qui n'étaient que trop vraies. Les deux genins avaient pris une distance de sécurité par rapport à leur ami. Ses changements d'humeurs étaient radicaux, il y a quelque secondes à peine il semblait calme comme d'habitude et là il semblait prêt à tout détruire.

   Même si il savait déjà quelles paroles allaient prononcer l'enfant, ça l'énervait tout de même. Il ne supportait pas les gens qui baissaient les bras à la première difficulté. Finalement il reprit sa route suivit des deux autres qui se sentaient quelques peu largué par la situation et les sautes d'humeur de leur ami.

  Finalement ils arrivèrent à destination. Tsunami les attendait sur le pas de la porte avec Tazuna, apparemment Inari était arrivé avant eux. Le jinchuuriki tendit les sacs de courses et le reste de l'argent à la maitresse de maison et s'éloigna.
 
Tsunami: Attend! On va manger!
Naruto: Commencez sans moi, je n'ai pas faim.
 
  Il repartit rapidement vers la forêt, il avait besoin de se calmer les nerfs sur quelque chose. Les autres allèrent à table. Kakashi les rejoignit mais ne vit pas le dernier membre de l'équipe.
 
Kakashi: Où est Naruto?
Sakura: Partit dans la forêt. Il était d'humeur massacrante aujourd'hui. Pourtant, tout à l'heure il était calme.
Kakashi: Qu'est ce qui s’est passé?
Sasuke: Il a fait fuir deux mercenaires qui s'en prenaient à des vieillards.
Kakashi: L'aura de mort tout à l'heure, c'était lui?!
Sakura: Oui.
Sasuke: C'est bizarre, il semblait c'être calmé, après il a parlé avec Inari et il s’est de nouveau énervé.
Sakura: Il change d'humeur comme de chemise. Il peut très bien être calme et quelques secondes après donné l'impression qu'il va tout détruire. C'est assez effrayant.
Kakashi: Je vais allez le voir, restez ici et gardez ma part au chaud.
 
  Il sortit de la maison aidée de ses béquilles. Il suivit le chemin indiqué par ses genins. Il arriva rapidement sur la plaine où ses élèves c'étaient entrainé la veille. Il aperçut le ninja blond au centre.

  Celui-ci exécuta des signes faisant apparaitre plus d'un millier de clone. Sous l'effet de la surprise qu'avait créé l'apparition d'autant de clone le ninja copieur faillit se faire remarquer. Il s'éloigna pour se cacher derrière les broussailles.

  Il vit le jeune ninja se jeter sur ses clones et entamer une bataille immense. L'œil aveugle de l'original avait pris la couleur du sang alors que ses deux pupilles c'étaient fendues. Il regarda sans comprendre pourquoi celui-ci avait pris cette teinte.

  Il observa le combat pendant encore une bonne heure, jusqu'à ce qui ne reste que le ninja original. Celui-ci s'avança en titubant jusqu'à un arbre où il s'endormit après une telle dépense d'énergie.

  Kakashi le laissa tranquille et repartit finir son repas. Quelques temps après une ombre s'approchait calmement de la plaine jusqu'à apercevoir le ninja endormi.