Un retour prématuré

par TanatoKinabe

 

 

 

 

Alors que Keitetsu s’était couché, Naruto avait commencé à veiller sur ses compagnons, comme il le faisait toujours. Il fit un clone et commença sa méditation. Il se mit alors à réfléchir, partageant tout avec Kurama, comme il ne le l’avait pas fait depuis très longtemps.

 

Depuis qu’il avait fui sa vie d’antan, son passé, il y a de cela cinq ans, il avait beaucoup évolué, appris à se contrôler non seulement lors de ses combats mais aussi dans la vie de tous les jours. Il avait fait tant de choses, rencontré tant de gens qui ne le considéraient que comme l’homme qu’il était, Naruto Uzumaki, et non pour ce que l’on disait de lui, qu’il était un Jinchuuriki, un monstre, une arme…

 

Son réseau d’information formé sur les résidus de celui de son défunt maître Jiraiya était d’une efficacité redoutable, plus encore que par le passé. Il permettait à Naruto d’être au courant de l’essentiel des déplacements des Kage, d’Orochimaru et d’Akatsuki et il avait permis d’éliminer de nombreux membres et annexes d’Akatsuki, de différentes caches d’armes, de vivres ou d’équipement du groupuscule et de découvrir les racines généalogiques de notre blond.

 

Il considérait ses anciens amis qui l’avaient trahi comme des étrangers, sans plus de considération que cela, même si il gardait un meilleur souvenir des regards de Kakashi, Sakura et Tsunade à l’heure de son départ.

 

Longtemps, il avait cru pouvoir tout oublier, réellement. Mais désormais, son passé l’avait rattrapé finalement, le poussant dans ses retranchements. Il savait désormais que ses anciens compagnons regrettaient plus que tout, leurs erreurs du passé, il savait que Sakura ne l’avait pas oublié. Il avait encore devant lui les deux yeux verts suppliants de la fleur de cerisier.

 

Pour la première fois, il avait échoué dans sa quête de laisser derrière lui son passé si difficile. Il savait que maintenant, tout aller le ramener à Konoha, que son passé allait s’immiscer dans son présent et qu’il aurait besoin de ses vrais amis pour résister à l’orage dans son esprit.

Premier signe de ces problèmes ? Le retour prématuré à Konoha pour rencontrer son informateur et dénicher la taupe dans le réseau de la Sabishii.

 

Le matin venu, il réveilla la team Sabishii et il les briefa.

 

-Bon, aujourd’hui, on se repose ici, commença Naruto. Si vous voulez on peut quand même s’entraîner ensemble.

 

Les trois autres compagnons acquiescèrent et se mirent en jambe avant de déjeuner. Naruto repris alors.

 

 

-Soyez silencieux, autant que possible. Nous nous mettrons en route pour Konoha demain à l’aube.

 

-Bon, je pense que Kitashi va pouvoir nous aider à améliorer notre genjutsu, repris Naruto après un petit-déjeuner frugal. Je suis vraiment nul dans ce domaine-là.

-Ouais sauf qu’avec Kyuubi, tu peux t’en sortir aisément, fit remarquer Keitetsu avec un sourire. Si pour nous c’était aussi facile.

-N’empêche, Kitashi arrive à me contrer très facilement, continua Naruto. Bon, maintenant, assez parler et au boulot, on doit s’entraîner.

 

Ils s’entraînèrent ainsi toute la journée, ne faisant qu’une courte pause à midi. Naruto s’était allongé dans l’herbe et se furent ses clones qui travaillèrent à sa place sous les regards médusés de ses camarades.

 

Le soir venu, Naruto veilla une nouvelle fois le groupe et la nuit passa doucement, mais sûrement. Ainsi, ce ne fut que le surlendemain de l’examen Chuunin qu’ils se mirent réellement en route pour Konoha dès l’aube.

 

-Bon, on doit faire en sorte d’arriver de nuit à Konoha, fit Naruto. Kitashi, tu nous feras rentrer en douceur avec un genjutsu après, on se séparera pour remplir nos objectifs. Noki, je veux que tu cherches à savoir les déplacements actuels d’Akatsuki ainsi que leurs projets immédiats.

-Bien, répondit celle-ci avec un sourire.

-Kitashi, Keitetsu, il faut que vous me trouviez des informations sur Orochimaru et Oto, continua Naruto après avoir répondu au sourire de Noki. Je crois savoir qu’ils sont actuellement en cessez le feu avec Konoha et Suna, d’où notre rencontre récente avec le serpent dans la zone géographique séparant ces deux villages. Je m’occupe de notre contact et de la recherche du traître.

-Bien, s’exclama Kitashi.

-Ok. Maintenant, allons-y.

 

Ils s’élancèrent alors rapidement vers le cœur de la forêt, directement vers l’Est. Une nouvelle fois, ils ne s’arrêtèrent qu’avec brièveté à midi avant de repartir de plus belle. Mais ils n’étaient pas fatigués, habitués à ces cadences infernales. La végétation d’abord éparse, faites de maigres bosquets, se muta en une épaisse forêt mal entretenue et constituée essentiellement de chênes hauts et larges. L’air était lourd et les rayons du soleil peinaient à traverser la voute des arbres.

En fin d’après-midi, à mesure que l’équipe se rapprochait du village caché, la forêt devint plus agencée, organisée voire vivante, comme si la nature épiait la Sabishii.

 

« Sans nul doute sommes-nous dans les avancées du domaine Nara », pensa Naruto. Il fit ainsi faire un long détour afin d’éviter cette zone et de ne pas être repérés prématurément.

 

Ainsi, à la tombée de la nuit, ils furent en vue de l’extrémité Ouest de Konoha. Ils contournèrent le village pour venir se placer sur la route Nord du village et accéder à celui-ci par la porte principale du village caché de la feuille. En effet, le retour de l’Hokage étant prévu par la porte Ouest, la plus proche en venant de Suna, la sécurité était bien plus concentrée autour de ce secteur. L’absence de l’Hokage menait néanmoins la vie dure aux membres de la Sabishii car tout le village semblait sur ses gardes et le secteur grouillait de ninjas, postés là en attente du retour de l’Hokage et de son escorte, prévu pour le lendemain matin. Il ne fut pas difficile à la Sabishii d’être au courant.

 

-Je croyais que tu les avais blessé sérieusement, fit Keitetsu.

-L’habilité de Tsunade se serait encore accrue ? S’étonna Naruto. Ou peut-être que Sakura…

-Ou tu ne les as pas assez amoché, le coupa Kitashi.

-Kyuubi l’a utilisé sur Kakashi, répliqua Naruto.

 

La blonde ne répondit rien, pensive.

 

-Et alors ? fit Noki. Tu as une explication Naruto ?

-Je suppose qu’il a du activé le Mangekyou Sharingan à temps pour pouvoir éviter de trop subir l’attaque du renard, dit Naruto. Kakashi est vraiment un ninja d’exception. Même Itachi s’y est laissé prendre la dernière fois. Allons-y.

 

Grâce à Kitashi, ils pénétrèrent aisément dans le village en évitant les gardes avant de se séparer.

 

-Rendez-vous ce soir ici même, fit Naruto. 19 heures.

 

Naruto passa devant le stand de Teuchi et il sourit. Il ne put s’empêcher de prendre ses ramens préférés. Il commanda un bol des délicieuses nouilles que lui servit à contrecoeur le restaurateur. Ce dernier n’aimait en effet pas beaucoup les étrangers, qui plus est quand ceux qui portaient une capuche et un grand manteau dissimulant leur apparence. Sans s’attarder, Naruto paya la note et s’en alla.

 

Il leva la tête vers le mont hokage et se surpris à observer avec nostalgie les cinq visages, notamment celui du quatrième. Il était très troublé et ses pas le conduire irrémédiablement à la stèle aux morts au combat. Il observa alors longuement les noms de son père et de Jiraiya inscrite sur deux tombes en retrait aux côtés des autres Hokage.

Peu après, il se retrouva sur le terrain d’entraînement de l’équipe sept.

 

Il se blâma intérieurement de faire preuve d’autant de nostalgie.

 

Il s’allongea alors sur le dos observant le ciel du matin, empli de beaux nuages blancs. Il étendit alors ses jambes en fermant les yeux, pour faire sa méditation une nouvelle fois. En temps normal, il pouvait s’en passer pendant quatre jours mais quand son esprit était troublé par quelques problèmes, il en ressentait le besoin plus fréquemment. Ce procédé lui permettait d’entrer en résonnance avec Kurama, de partager ses expériences, de réellement fusionner avec le démon. Il fit un mudra étrange avec ses mains et sa méditation commença. Mais elle avait un désavantage flagrant : pendant tout le temps de la méditation, Naruto était vulnérable. Après une heure de processus, la méditation était sur le point de se terminer quand Naruto sentit une présence toute proche. Il n’avait qu’à prier pour que cette personne n’ait pas de mauvaises intentions.

 

 

Deux jours plus tôt. Suna.

 

-Bon, Kakashi s’est réveillé, allons le voir, fit Tsunade aux trois autre ninjas, en l’occurrence, Neji, Sakura et Ino.

 

-Comment allez-vous, Kakashi-senseï, fit Sakura après être entrée dans la chambre.

-Bien, j’ai eu la chance d’activer mon Mangekyou Sharingan avant sa technique, sinon je serais dans un sale état, fit Kakashi.

-Que s’est-il passé ? fit Tsunade.

-Ce n’était pas une technique de Naruto, il est impossible pour lui d’avoir un contrôle de son chakra suffisamment aigu pour réaliser une technique de genjutsu aussi puissante, commença Kakashi. C’était l’œuvre de Kyuubi, sans aucun doute. C’était comme un affreux cauchemar, tout à fait indescriptible. J’ai réussi à en contrer les principaux effets, mais je suis tout de même tombé dans une sorte de léthargie et sans Tsunade, j’ignore combien de temps cela aurait duré.

-Avoir recours à Kyuubi contre vous… fit Neji sans vraiment finir sa phrase.

-Naruto doit probablement encore nous en vouloir, et à moi en particulier, pour l’attitude que nous avons eu il y a 5 ans, répondit l’homme au sharingan.

 

Un silence s’installa alors, personne n’ayant envie de commenter ce constat.

 

-Nous devons y aller, te sens-tu prêt, Kakashi ? Questionna Tsunade qui brisa par la même ce silence.

-Oui, allons-y.

 

Ils firent leurs adieux à Gaara et s’en furent vers Konoha. Ils marchèrent alors de nuit sans s’arrêter afin de rentrer le plus tôt possible à Konoha. Il en fut ainsi toute la journée suivante et la nuit suivante avant qu’ils ne soient en vue de Konoha au petit matin. Tsunade fila dormir dans son bureau alors que kakashi, Ino et Neji rentrèrent chez eux.

Mais Sakura n’avait pas sommeil. Elle n’arrivait toujours pas à se faire à l’idée qu’elle l’avait revu, lui qui avait tant fait parler de lui à son départ.

 

Elle s’en fut se plonger dans ses souvenirs au terrain de l’équipe sept. Elle eut la surprise de voir une personne allongée dans l’herbe avec un étrange mudra composé avec ses mains.

 

« Mais ce mudra, c’est… Impossible. Cela ne se peut. Il…. » Pensa-t-elle.

 

Pour en avoir le cœur net, elle s’avança vers le corps allongé, immobile dans l’herbe. Elle le toucha et lut sur son manteau le signe « Seul ». Elle abaissa alors la capuche de l’individu et elle vit alors Naruto, les yeux ouverts, en train d’accomplir sa méditation. Elle savait qu’il était vulnérable à ce moment là et elle se dépêcha. Elle passa ses mains dans les cheveux du blond, son meilleur ami de toujours. Elle lui sourit quand elle croisa le regard du blond toujours immobile.

 

Naruto sentait Sakura se rapprochait quand il sentit que sa méditation tirait à sa fin. Puis, Sakura commença à parler.

 

-Tu me manques, Naruto-kun, dit-elle avec un regard vide. Tu as crée un si grand vide en moi depuis que tu es parti. Reste avec moi, je te donnerai la confiance que je n’ai jamais su te donner auparavant, je ferais tout ce que tu veux, mais je t’en supplie, reste avec moi. Je ne peux me résoudre à te laisser partir comme Sasuke, je tiens trop à toi, je t’ai… cria-t-elle avant d’être interrompue.

-Arrête ! fit simplement Naruto qui avait achevé sa méditation sans pour autant avoir bougé.

 

Elle leva la main et la posa sur la joue gauche de Naruto, puis elle lui caressa le visage avec le pouce. Naruto sentit des larmes brûlantes tomber sur sa main. Elle tenta alors de s’installer sur le blond mais ce dernier la repoussa en se levant vivement. Il la toisa de haut.

 

-J’ai dit Arrête, Sakura, insista Naruto.

 

A l’annonce de son nom venant de la bouche de Naruto, elle vacilla. Ils se fixèrent alors pendant un long moment, sans sourciller, l’un face à l’autre alors que Naruto tenait fermement le bras levé de Sakura. Un silence pesant s’installa alors. Le blond laissa finalement tomber le bras de la rose, fit demi-tour et commença à s’éloigner.

 

-Mais parle moi, bon sang, éclata Sakura.

-Tu te fais du mal, répondit simplement Naruto toujours dos tourné.

-Reviens, je t’en prie !! Cria-t-elle.

-Hors de question, je n’ai plus confiance en vous. Vous êtes mon passé et cesse de crier, tu vas attirer les Anbus et tu me casses les oreilles, fit Naruto sur un ton froid.

-Pourquoi ? fit Sakura en pleurant toutes les larmes de son corps.

-Tu le sais très bien, tout ceci est de votre faute, fit Naruto, toujours aussi froid.

-Alors pardonne-moi, répliqua Sakura. Je t’en supplie.

-Je ne peux pas, fit Naruto perplexe, il la trouvait particulièrement pathétique. 

-Pourquoi m’as-tu demandé de te pardonner ? fit Sakura.

-Pour ce que j’allais te faire et que je vais recommencer maintenant, fit Naruto.

 

Il se retrouva soudainement devant elle et il mit deux doigts sur le front de la jeune femme qui s’effondra au sol, inconsciente. Puis, après avoir envoyé un message à son contact grâce à l’un de ses clones, il fit demi-tour et le rejoignit. Ils se retrouvèrent alors sur le toit de l’Hôpital. Les deux hommes se toisèrent alors en silence, dans une sorte de rituel, puis un sourire éclaira le visage de Naruto.

 

-Yamato-senpaï, je suis heureux de vous revoir, fit Naruto gaiement. Ça fait tellement longtemps que je n’avais plus eu besoin de vos services.

-Naruto, fit doucement Yamato.

-Alors, des informations sur le traître ? fit Naruto sans perdre le moindre temps.

-Je crains que ce ne soit Goshi à Kiri no kuni, répondit Yamato. Je vous avais prévenu de ne pas le prendre avec nous. Depuis le début, il n’a fait que nous apporter des problèmes.

-Je sais, j’aurais du m’en douter, fit Naruto. Mais sa position auprès du Mizukage était très intéressante.

-Que vas-tu faire ? Questionna Yamato. Le supprimer ?

-Je n’ai pas d’autres choix et je n’aime pas les traîtres, fit Naruto. Maintenant, raconte-moi tout ce que tu sais.

 

Naruto savait qu’il avait peu de temps. Sakura avait des capacités surprenantes pour résister aux attaques de genjutsu et aux attaques mentales. Sous peu, la Sabishii risquait de se faire repérer.

 

Pendant ce temps-là, Sakura, justement, se réveilla difficilement. Elle remarqua, en jugeant la position du soleil, qu’elle était restée assoupie moins de deux heures. Elle se rendit compte qu’elle avait un mal de tête impressionnant.

 

-Que… Encore ça ? Il m’a mis en broutille mon système nerveux. Ça m’énerve, dit-elle tout haut. Il doit peut-être encore être dans le coin, il faut que j’aille voir Tsunade-sama.

 

Elle se releva donc immédiatement et fonça vers le bureau de l’Hokage aussi vite que sa migraine le permettait. Elle ne s’étonna pas de voir son maître encore endormi sur son bureau après leur long voyage. Elle-même commençait à être fatiguée malgré son tourment.

 

-Tsunade-sama ! cria Sakura.

-Gwafrlrh ?! répondit Tsunade. Sakura tu as vu l’heure ? On vient d’arriver.

-C’est Naruto, il est ici, dit–elle. 

-Tu es sûre ? s’exclama Tsunade soudainement ragaillardie.

-Il était là il y a deux heures, il m’a encore fait son truc au front, fit-elle en le touchant doucement.

-Bon allons-y alors, fit Tsunade en prenant sa veste alors qu’un anbu était apparu dans un nuage de fumée.