Règlement de compte et attaque surprise

par minouchemi

 

 

Voici enfin un nouveau chapitre, corrigé par Emimix3 que je remercie chaleureusement !

 

Un nouveau clan

 

Chapitre 5

 

La tension qui régnait dans le jardin de la famille Uchiwa et Uzumaki n’avait pas baissé d’un pouce. Sakura, les traits toujours contractés par le ressentiment et la haine, continuait d’insulter le blond qui ne réagissait toujours pas, encore plongé dans les souvenirs de son passé douloureux.

 

Pourquoi ne réagissait-il pas ?

 

C’était ce que se demandait la rose en ce moment même. Elle reprit son souffle, dans l’intention de lancer une nouvelle salve d’injures quand un coup de poing sur une table la coupa dans son élan : Ino s’était levée, les poings serrés, le visage transfiguré par la colère, elle fusillait d’un regard assassin son ancienne meilleure amie.

 

-       Il y en a assez, ça suffit Sakura !! cria-elle.

 

Conscients qu’un volcan en éruption s’était déclenché, Shikamaru et Chôji se replièrent stratégiquement vers l’arrière : une Yamanaka en colère était dangereuse pour leur santé mentale.

 

-       Quand vas-tu arrêter ! continua-t-elle. Pourquoi ne peux-tu pas oublier….

-       C’est bon Ino, la coupa Naruto qui avait reprit ses esprits après l’avoir entendu crier.

 

Elle se calma instantanément face à la voix posée du blond. Comment pouvait-il rester si calme, se demanda-t-elle en reprenant place alors que Chôji et Shikamaru contemplaient avec admiration l’Uzumaki : il fallait qu’il leur donne la recette pour calmer le volcan Yamanaka !

 

Du coin de l’œil Naruto regarda Sasuke lui intimant d’un geste de la main de ne pas intervenir car il le savait, celui-ci ne resterait pas calme très longtemps. Il songea non sans amusement que le brun s’était beaucoup amélioré dans l’expression de ses sentiments... enfin tout dépendait de quel côté on prenait la chose : le souvenir d’une semaine complète de torture mentale orchestrée par l’Uchiwa lui revint en mémoire. Sasuke pouvait parfois être très cruel, surtout quand il voulait savoir une vérité cachée.    

 

Il soupira lourdement et sans un regard pour son ancienne co-équipière, il alla ramasser les débris du portail tout en prononçant d’une voix sans timbre :

 

-       La prochaine fois que tu viendras chez nous, évite de casser tout ce qui se trouve devant s’il te plait.

 

La rose tiqua tout en fonçant les sourcils, il avait bien dit « chez nous ? » rapidement elle se détourna de celui qui hantait ses nuits de cauchemars et scruta avec attention chaque visage recherchant ce « nous » qu’avait prononcé le kitsune. Elle s’attarda de longues secondes sur le visage –encapuchonné- de Sasuke et Natsuki, puis son regard se posa finalement sur la Hyuuga et les jumeaux. Elle se figea et devint livide. Il ne fallait pas être devin pour remarquer la ressemblance des petits à leur père et ça la choqua plus que de raison, sa haine ressurgi de nouveau, prête à exploser, à ce moment elle en voulait à son Hokage de ne pas avoir arrêté le blond dix ans plus tôt et aujourd’hui ce monstre avait eu des enfants… une progéniture au sang souillé par un démon…

 

Cette dernière phrase, elle l’avait dite à haute voix sans s’en rendre compte, glaçant l’atmosphère déjà bien pesante.

  

La seconde d’après, elle eu juste le temps d’apercevoir deux yeux rouge sang avant de recevoir un gifle magistrale…

 

*********************

 

Dès qu’il avait entendu cette phrase il n’avait pu se retenir d’avantage. Pendant longtemps il avait douté de ce qu’il avait découvert sur elle par Hinata, et ensuite après avoir fouillé la mémoire de son ami, mais force était de constater que tout était vrai ! Jamais il n’aurait cru qu’elle se serait mise à haïr le blond pour une raison si stupide : sa désertion ! Et elle osait même insultée ses deux filleuls… ses neveux ! Fou de rage, il se précipita rapidement vers elle s’arrachant de l’emprise de sa femme qui essayait de le calmer en vain, il arriva en un clin d’œil en face de la rose et lui assena une gifle magistrale qui la fit tomber sous la force du coup.

 

-       Retire ce que tu viens de dire, dit-il d’une voix polaire.

 

Furieuse de s’être pris une gifle sans raison, elle avait vivement relevé la tête, puis avait blêmit quand elle reconnu son premier amour.

 

-       Sa…Sa…Sasuke-kun, balbutia-t-elle, n’osant croire ce qu’elle avait sous les yeux.

 

Elle se releva rapidement et s’avança vers lui dans l’intention de le toucher, de le frôler, pour se prouver que ça n’était pas un rêve, qu’il était bien là… celui qu’elle attendait depuis si longtemps… mais le regard acéré du brun la dissuada de toute tentative d’approche. Elle avait une soudaine envie de pleurer mais ses yeux restèrent secs comme si le revoir ne l’avait pas émue, pourtant…

 

-       J’attends toujours, Haruno…

 

Elle sursauta légèrement, pourquoi ne l’avait-il pas appelée par son prénom ? La réponse lui parue évidente quand elle remarqua le regard fixe du blond dirigé vers la Hyuuga. Une fulgurante douleur la prit à la tempe et dans un accès de fureur elle cria « non », ce qui malheureusement fut suivit rapidement d’une seconde gifle de la part du brun. Tremblante elle demanda les yeux baissés :

-       Pourquoi ?

Il n’eu pas le loisir de lui répondre : une énorme explosion avait retentit non loin de là, surprenant tout le monde. Sans perdre de temps la quasi-totalité des ninjas se dirigèrent vers l’endroit d’où venait l’explosion, oubliant pour un temps la situation : l’Haruno qui était restée plantée là, debout dans le jardin, Natsuki, Hinata et les enfants, assis à la table. Ino avait hésité un instant, fixant son ancienne meilleure amie : elle semblait bouleversée, ça lui fit mal et elle se fit violence pour ne pas aller la prendre dans ses bras et la consoler, car malgré ce qu’elle était devenue, elle la considérait toujours comme son amie.

 

La Hyuuga s’était levée calmement, n’adressant aucun regard à la rose qui s’était mis à les fixer, elle et ses enfants d’un regard brillant étrangement d’une lueur indéfinissable. Natsuki qui l’avait remarqué avait froncé les sourcils, il y avait quelque chose de bizarre chez cette femme, elle ne pouvait se l’expliquer mais elle le sentait. Elle se décida à prendre la parole et ce fut d’une voix mortellement sérieuse qu’elle lui dit ces quelques mots :

 

-       Je ne sais pas pourquoi tu fais tout ça et franchement je m’en fiche, mais je te préviens d’une seule chose, quand tu reverras Sasuke-kun, présente lui tes excuses car il sera moins clément… après tout tu as insulté son neveu et sa nièce…

Une ombre qui avait assisté à toute la scène depuis le début s’éloigna discrètement de sa cachette, puis d’un bond rapide il s’en alla pour une destination connue de lui seul.

 

 

**************************

 

 

 Les ninjas arrivèrent rapidement sur le lieu de l’explosion, faisant peu cas du décor désastreux, une partie d’entre eux allèrent secourir les victimes tandis que d’autres cherchèrent d’éventuels ennemis aux alentours.

 

Ils n’eurent pas à chercher longtemps, quand ils découvrirent la tête d’Ibiki Morino décapitée, un sabre planté dans le crâne.

 

-       Le sang est complètement sec, il doit être mort depuis une dizaine de jours, fit Tsunade après un rapide examen.

 

Le regard froid et les poings serrés elle se retourna et alla rejoindre les secours qui venaient d’arriver. Elle avait finalement comprit, ses soupçons étaient fondés : il y avait des traîtres parmi ses soldats ! Elle n’eut pas le temps de réfléchir que Shizune arrivait à grand pas vers elle, l’air affolé…

 

-       Tsunade-sama venez vite ! La plupart des victimes ont commencé à cracher du sang et à trembler sans raison !

-       Je te suis, répondit-elle le visage sombre.

 

*********************

 

Cela faisait maintenant une heure que l’explosion avait eue lieu, l’hôpital était surchargé par l’effervescence qu’avait causée l’attaque. Tsunade commençait sérieusement à perdre patience, plus elle essayait de soigner les victimes et plus ils souffraient, et elle ne savait pas d’où provenait l’origine de ce mal, jamais elle n’avait eu à faire à ce genre de cas. Tout ce qu’elle avait pu découvrir était que c’était un poison qui se propageait à grande vitesse dans le sang, ce qui l’empêchait de pouvoir l’extraire efficacement.

 

Concentrée sur sa patiente, elle se mordit la lèvre quand elle entendit les cris de l’Inuzuka. Elle comprenait sa douleur et ses cris désespérés, voir sa fiancée agonisant sur un lit d’hôpital était le pire pour un être humain. Une nouvelle quinte de toux prit la malade qui s’agita prise de violents spasmes…

 

Naruto et les autres scrutaient toujours les environs à la recherche d’éventuels indices leurs permettant de traquer les commanditaires de cette attaque surprise.

 

-       Tu ne peux rien détecter Naruto ? demanda l’Uchiwa arrivant d’un bond à sa hauteur alors qu’ils sautaient de toit en toit.

-       C’est difficile, il y a trop de chakras qui me sont inconnus.

-       Hum… finalement les renforts devront intervenir plus tôt que prévu, soupira le brun.

 

Naruto ne lui répondit que par une grimace, ce qui fit rire intérieurement le brun.

 

-       J’aurais préféré qu’ils ne viennent pas tout de suite, bougonna le blond.

-       Ca je le sais bien, répliqua de suite l’Uchiwa, amusé. Mais nous aurons besoin d’eux pour localiser les éventuels traîtres, continua-t-il avec sérieux.

-       Je sais, soupira Naruto. Toute cette histoire va se terminer en chaos, je le crains.

-       C’était à prévoir….

 

Shikamaru vint alors à leurs encontre rapidement, les informant que le Hokage les demandait dans son bureau.

 

 

 

************************

 

 Angoissée et énervée, Tsunade, penchée sur un de ses grands livres de médecine, cherchait avec empressent un remède contre ce poison qui vidait de leur sang les victimes de l’attaque surprise.

 

Excédée par ses recherches infructueuses, elle envoya valdinguer le livre par terre avec rage. De sa carrière de médecin jamais elle n’avait eu affaire à ce genre de poison, il infectait directement le sang de la victime se mélangeant avec rapidité aux globules, ce qui entraînait un rejet total du corps d’où la perte de sang constante. Elle en était là, dans ses réflexions quand la porte s’ouvrit sur Shikamaru, Naruto, Sasuke ainsi que Neji et Shino, elle leur lança un regard appuyé espérant qu’ils aient du nouveau mais le Nara secoua la tête en signe de négation. Neji qui avait remarqué le livre par terre ouvert sur une page fronça les sourcils, il n’était pas dans les habitudes du Hokage de laisser ses livres de médecine par terre et il en vint rapidement à la conclusion qu’il se passait quelque chose, ce qu’il s’empressa de lui demander.

 

-       Les survivants de l’explosion ont tous été empoisonnés, ils se mettent à cracher du sang en abondance sans qu’on ne puisse y faire quoi que ce soit…..

 

Elle s’arrêta quand elle vit les visages de Naruto et Sasuke devenir blancs comme un linge. Sans perdre de temps le blond s’était élancé vers l’hôpital, suivi de peu par son compagnon qui avait demandé à Neji de le suivre laissant Tsunade, Shikamaru, et Shino dans l’incompréhension. 

 

Quand ils arrivèrent a l’hôpital, la première chose qu’ils entendirent fut les cris que l’Inuzuka aboyait un peu plus loin dans le bâtiment des soins intensifs. Ils s’y dirigèrent rapidement et le spectacle qu’ils virent sous leurs yeux les arrêta instantanément : Kiba, les traits douloureux, des larmes de rage coulant sur ses joues, était retenu par Lee et Kakashi, il hurlait après Shizune qui était face a une porte et y plaçait un sceau.

 

C’est à ce moment que Naruto repris ses esprits, il s’avança vers Shizune.

 

-       Shizune-san, ne place pas de sceau sur la porte je vais y entrer, dit-il.

Kakashi et Lee qui avaient relâché leur attention ne purent arrêter l’homme-chien quand celui-ci s’arracha de leur emprise pour alpaguer avec violence le blond, le plaquant ensuite contre le mur le plus proche.

 

-       C’est à cause de toi ! cria-t-il tremblant de rage. Si tu n’étais pas revenu jamais tout cela ne serait arrivé ! Jamais elle ne serait en train d’agoniser ! Tu n’apportes que du malheur autour de toi ! Rend-la moi, rend moi celle que j’aime !

 

L’angoisse, la peur et la douleur lui faisait dire n’importe quoi, il avait besoin de se défouler et il avait choisi le kitsune pour qui il avait une déjà une rancœur passée. Naruto, lui, ne disait rien, il encaissait juste les paroles blessantes du brun sans un mot, il savait que c’était la peur et l’angoisse qui le faisait réagir de la sorte.

-       Tu m’as déjà pris Hinata, je ne te laisserais pas me prendre ma fiancée !

 

Là s’en est trop, pensa le blond, agacé.

 

Il repoussa l’Inuzuka avec force, le regard froid et dur.

 

-       Je ne te permets pas de me juger alors que tu ne sais rien de moi, dit-il avant de se diriger vers la porte de la chambre, suivi de Sasuke et Neji.

 

Le brun allait répliquer quand il sentit une petite douleur dans son coup, il se retourna et eu juste le temps d’apercevoir la chevelure blonde de son Hokagen avant que tout devienne noir autour de lui.

 

-       Tsunade-sama, fit Shizune en s’avançant d’un pas.

-       Mets-le dans une des chambres Shizune, je vais rejoindre Naruto.

-       Bien Tsunade-sama.

 

Quand elle entra dans la chambre, elle vit Sasuke et Naruto, qui, à l’aide d’un scalpel, s’entaillaient la peau du bras, y inscrivant des kanjis. Neji de son côté avait activé son Byakugan et examinait le corps agité de spasmes. Selon ce que lui avait dit l’Uzumaki, le poison en question prenait une forme d’étoile à l’endroit où la victime était touchée. Il la repéra rapidement sous la hanche droite, ne perdant pas de temps, il indiqua la position au blond qui enchaîna rapidement une série de mudra puis la posant sur elle il murmura :

-       Sceau de protection.

Une barrière opaque prenait doucement forme autour de la hanche de la jeune femme. Au fur et à mesure que la barrière prenait forme autour de son corps, les soubresauts de Saya se faisaient moins violents jusqu'à s’arrêter totalement. Tsunade qui n’avait rien dit prit enfin la parole.

 

-       Comment as-tu réussi cela Naruto ?  

-       Je n’ai pas le temps de tout vous expliquer alors je vais faire court, commença-t-il après avoir fini. Ce poison a été crée par Kabuto lui-même, il est très nocif pour le sang d’où le rejet de celui-ci par voie orale. Le seul problème est que nous ne pouvons pas faire le remède nous même, car il est fait a partir de son sang… Ero-sennin et Hinata avaient été affectés par ce poison  il y a de cela quelque années et si c’est lui qui a attaqué le village, il y a de fortes chances qu’il se soit allié à l’Akatsuki. J’ai fait placer cette barrière autour d’elle pour ralentir le poison, cela nous laisse environ 10 jours, c’est peu mais c’est tout ce que je peux faire.

-       Bien allons nous occuper des autres, fit Sasuke.

 

Tsunade hocha la tête en signe de compréhension, elle les accompagna et chargea Shizune qui était revenue de les emmener chez les autres victimes avant de s’en aller vers son bureau d’un pas décidé.

*************************

 

Sasuke regardait le ciel depuis une bonne demi-heure, perdu dans ses pensées, assis sur la terrasse de sa demeure. Un peu plus tôt, le Hokage leur avait donné pour mission de retrouver Kabuto le plus vite possible afin de pouvoir épargner le plus d’habitant et de ninjas. Malgré le risque qu’elle prenait en les envoyant en mission, elle avait assez confiance en Naruto et lui pour espérer un retour vainqueur, leur équipe était composée d’eux deux et de Ino et Sakura. Naruto, qui avait fini son sac l’avait rejoint et s’était assis silencieusement à ses côtés.

 

-       Tu avais raison, fit le brun, continuant sa contemplation du ciel.

-       Hum, j’aurais préféré me tromper, répondit Naruto.

-       On n’y peut rien, même si je trouve tout ça bizarre…

 

Il se leva puis après un moment murmura.

 

-       Tu lui as peut-être pardonné avec les années mais moi elle m’a trop déçu pour que je lui accorde ne serait-ce qu’une once de pitié.

 

Il s’en alla sur ces mots sans que le blond réponde : il comprenait.

 

Sasuke pénétrait dans sa chambre quand il s’arrêta, le regard tendre. Il fixait sa femme, qui, assise sur le lit conjugal caressait avec amour son ventre rond. Il était heureux d’avoir pu rencontrer une femme comme elle, même si au début ce n’était pas le grand amour entre eux deux. Il s’approcha doucement d’elle et la prit dans ses bras, caressant du pouce son alliance. Ils restèrent ainsi pendant quelques minutes, savourant la présence de l’autre avant d’être séparés pour quelques jours.

 

-       Elle est très belle, dit Natsuki avec franchise.

-       Serais-tu jalouse ? sourit Sasuke en l’embrassant dans le cou.

-       Peut-être, souffla-t-elle, taquine.

-       Je t’aime Natsuki, n’oublie jamais ça.

 

Elle ne lui répondit pas mais son regard brillant d’amour voulait tout dire.

 

********************

 

Sakura et Ino étaient les premières arrivées aux portes du village, elles s’évitaient soigneusement, c’était comme ça depuis des années et ce n’était pas près de changer. Peu de temps après Naruto et Sasuke, accompagnés de Tsunade et Kakashi arrivèrent. La rose en voyant son premier amour sentit son cœur battre la chamade et elle détourna rapidement les yeux, malgré les années elle en était toujours amoureuse, mais leur altercation récente lui revint en mémoire et elle grimaça. Lorsqu’ils arrivèrent à leur hauteur, trois ombres surgirent de nulle part et s’avancèrent vers eux. Loin d’être effrayé Sasuke s’exclama, agacé :

 

-       Vous en avez prit du temps pour arriver !

-       Ouais, ouais excuse-nous, Juugo faisait mumuse avec ses animaux et Karin se refaisait une beauté dans l’espoir inexistant de te conquérir…

 

A peine avait-il prononcé ces mots qu’un énorme coup de poing lui répondit.

 

-       Quand vas-tu fermer ton clapet satané poiscaille ! 

-       Tss, lâcha Sasuke, blasé. Hokage-sama voici ceux dont je vous ai parlé….

Il fut interrompu par le cri d’Hinata qui arrivait en courant, elle semblait affolée. S’arrêtant en face de son mari elle articula avec difficulté.

-       O…on a reçu un message de Temari-san… M….Mérianne à été enlevée !

 

Naruto se figea à cette annonce.

 

 

A suivre….

 

 

 

 

 

J’espère que vous avez apprécié, j’avoue j’y suis allé un peu fort.

Enfin….j’espère que les fans de Sakura ne m’en voudront pas trop…

A bientôt

 

Minouchemi