Une mauvaise rencontre...

par nabimoon

La stupeur put se lire sur le visage de son sensei. Comment ? Sakura enceinte ? Mais elle ne sortait avec personne à ce qu’elle sache.

 

-Qu…qui est le père ?

 

La jeune femme sentit une nouvelle fois son regard se troubler afin de laisser couler quelques larmes. Avait-elle si honte de lui dire que elle, Sakura Haruno, avait salit le clan Uchiha, car oui, elle n’était pas à la hauteur. Voila ce qu’elle pensait.

Voyant que son élève n’aurait pas la force pour répondre, Tsunade le fit à sa place.

 

-Sasuke hein ?

 

La rose ne daigna même pas ouvrir la bouche. Un simple hochement de tête timide fut sa seule réponse. Elle n’osait pas la regarder. Son regard était fuyant, inondé et désespéré. Et si elle était déchue de ses fonctions ? Et si son maître décidait de la renvoyer du village ? Non, la elle allait bien trop loin…

 

-depuis combien de temps ?

-trois semaines et demi…

 

Ses yeux reflétaient l’incompréhension. Pourquoi ne lui avait-elle rien dit ? N’avait-elle pas assez confiance ?

 

-Sasuke revient dans trois jours, tu auras tout le temps de t’expliquer avec lui. Je ne te cache pas que je suis blessée que tu ne m’ais rien dit. Je te laisse le choix d’avorter mais parle en d’abord avec le principal concerné. Je serais toujours là si tu as besoin de quelque chose. Maintenant sort de ton lit et va prendre une douche !

-oui…merci Tsunade-sensei.

 

La jeune femme se leva d’un air lasse et vint s’enfermer dans la salle de bain.

La blonde repartait vers son bureau. Quelque chose la préoccupait. Cet enfant n’allait pas être de bon augure. Il ne fallait pas que cette information sorte du village. Si quelqu’un de mal intentionné, et dieu qu’il y en avait, l’apprenait, il voudrait sans doute mettre la main dessus. Le sharingan était tant convoité dans les pays alentour. Elle devrait sûrement mettre un place tout un système de protection autour de l’enfant mais aussi de la mère...

Car Tsunade en était sûr, Sakura n’avorterait pas…

 

Sakura allait un peu mieux depuis deux jours. Elle s’était faite une raison et avait même prie la décision d’en parler à quelqu’un qui la comprendrait sûrement : sa meilleurs amie Ino. Ce qu’elle n’avait pas prévu en revanche, est le faite que celle-ci en parlerait à Hinata qui elle-même en ferait part à Naruto qui empresserait d’avertir tout le village. Et qui se retrouverait maintenant devant elle avec un regard accusateur. Qu’avait-elle bien pu faire pour mériter ça…

La rose avait passé toute l’après-midi à s’expliquer avec le blond. La seule chose qui l’avait intéressé était d’être le parrain du nouveau-né. Non mais franchement…

 

Quelque part, loin du village…

 

Il était encore assez loin de Konoha. Cette foutue halte au pays des vagues l’avait beaucoup retardé. Maintenant il parcourait une sombre forêt. Il devait être un peu plus de dix-neuf heures. Le brun fit une pause. Tout était calme, bien trop calme. Sasuke restait sur ses gardes mais ce qu’il ressentit le glaça. Ce chakra…il le reconnaissait. Un rire sournois lui indiqua la position de son ennemi.

 

-Hinhinhin…sa fait longtemps…Sasuke

 

Le concerné fit volte-face, gardant un air impassible et une austérité à en faire peur. Que venait faire ce serpent ici ? Un regard méprisant sortit du visage de l’Uchiha.

 

-Je te pensais mort.

-Penses-tu vraiment que toi, simple disciple, pourrait me tuer si facilement ? Tu te méprends mon cher…

 

A peine avait-il terminé sa phrase qu’il sentit une lame froide se poster avec oppression sur son cou. Sasuke avait sortit à une vitesse fulgurante son légendaire katana. Un léger filet de sang s’en échappa. La pression se faisait de plus en plus grande sur la chaire de (oui vous l’airait sans doute reconnu) Orochimaru.

 

-Je ne ferais pas ça si j’étais toi…

 

Le visage du brun se fit plus dure qu’à l’ordinaire. Comment ce permettait-il de lui donner des ordres. Cependant, si il était là, il devait avoir une bonne raison. Et cela, il ne pouvait passer à coté.

 

-Et pourquoi ça ?

-Si tu commençais par desserrer la lame qui retient encore ma vie…

 

Celle-ci au contraire se fit plus pesante.

 

-Tu n’es pas en position de demander quoi que ce soit.

-Hinhin…ta cruauté m’a toujours fasciné…aussi sombre que ton cœur. Je détiens une information qui, je pense, ne t’est pas encore parvenue…

-En quoi cela me regarde

-Et bien il semblerait que tu en sois le principal concerné…

-Je t’écoute…

 

Le brun lâcha sa prise et se posta face au serpent, le regard hargneux. Il fallait que ce qu’il allait lui dire en vaille la peine. Il avait déjà assez perdu de temps.

 

-Alors comme ça tu as décidé de reconstruire ton clan ? Hinhin, quelle audace…

 

Devant le regard incompréhensif de son interlocuteur, un sourire carnassier se dessina sur son visage.

 

-Je vois…tu n’étais même pas au courant. Ta belle a-t-elle omis de te l’annoncer ? Ou peut-être attendait-elle que tu reviennes pour te le dire ? Kabuto est en ce moment même au village et il n’attend plus que mon signal pour enlever ton bien…

-de quoi, parles-tu ?!

-de ton enfant ! Tu es beaucoup plus perspicace d’habitude. Se moqua t-il.

-Elle pourra sans nul doute se défendre !

-Tu es bien sûr de toi ? Une femme enceinte n’est-elle pas d’une infinie faiblesse ?

-Que veux-tu ?

-Ce que je veux ? Tu oses me le demander ? Toi bien sûr !

 

Le monde entier venait de s’écrouler sous ses pieds. Comment ? Sakura était enceinte ? Comment avait-il put être aussi négligeant ! Sa descendance était déjà en route. Comme lui, l’enfant posséderait le sharingan et sans nul doute, serait la convoitise d’un grand nombre de gens. Orochimaru voulait s’en emparer. Et maintenant il lui proposait de se rendre afin de les sauver ! Il ne pouvait tout bonnement pas envoyer son propre enfant à la mort. Le brun avait bien compris que le serpent perdrait beaucoup de temps à attendre que l’enfant grandisse. C’est pourquoi il le fallait lui. Le réceptacle qu’il n’avait pas pu contrôler il y a déjà de cela bien longtemps.

 

De plus, Sakura ne serait pas en mesure de se défendre contre le bras droit de ce maudit serpent. Encore une fois il lui en voulait. Il en voulait à cette femme de lui faire perdre de vu son but ultime ! Tout ça parce qu’il avait cédé à ces pulsions purement puériles. Il devait ce rendre à l’évidence…il était coincé…

 

-Bien entendu en échange je t’aiderais à tuer ton frère.

-En quoi y gagnes-tu, dit-il méfiant.

-L’akatsuki continue à se mettre en travers de ma route. Si le fait d’éliminer ne serai-ce qu’un seul membre de cette organisation, peux m’avantager, alors oui j’y gagne beaucoup.

 

C’est sûr la proposition prenait une tout autre ampleur…

 

Fin chap !

 

Mais quel salop ce Sasuke >< ! Enfin bon…je m’excuse pour ce chapitre minable (oui c’est le mot…) que j’ai écris en l’espace d’un pauvre quart d’heure ! Je part en vacance demain très tôt et donc je ne pourrait pas publier avant deux semaine. Donc je voulais absolument mettre un pitit quelque chose pour vous mes chers lecteurs !

Je veux également faire quelques remerciements personnels qui me tiennent à cœur parce que je sais que mettre des commentaire sa fait ch***. Et donc pour ceux qui en mettent à presque chaque publication et ba ça me touuuche !!! alors un grand merci à : Jiyuu-chan, Herya-chan, Gigio-chan, Saku65-chan, Erista-chan, Sasusaku-chan, Lizzie weir-chan et bien d’autre encore !!!

Merci à vous !