Un nouveau maître

par Chat noir

19) Un nouveau maître.

 

Onsen (1) de Konoha. Fin de l’après-midi.

 

Naruto est en train de marcher sur l’eau chaude d’un bassin, plutôt laborieusement, sous le regard d’Ebisu, son nouveau professeur.

: - Venir s’entraîner ici ! Comme tous les adultes, il voudra joindre l’utile à l’agréable. Nous sommes juste en face du bain des femmes. Cependant, j’ai des difficultés à marcher sur l’eau. Plus de doute possible ! Orochimaru est derrière cela. Comment le lui expliquer, sans trahir Yoruichi ? Sans compter qu’après le coup du Harem no jutsu (2), il doit me détester !

Naruto serait surpris s’il lisait dans les pensées d’Ebisu. Depuis sa rencontre avec Naruto, Konohamaru a pris son entraînement au sérieux, et arrêter d’attaquer l’Hokage tous les jours.

: - Kakashi-san m’a chargé de te surveiller. Ce n’est pas une précaution inutile, avec Orochimaru dans les parages. Et tu connais le contrôle du chakra. Je n’aurais jamais imaginé çà. Je crois que je me suis mépris sur ton compte. Tu n’es pas ce haïssable démon renard. Konoha peut s’enorgueillir d’avoir un ninja de ta trempe dans ses rangs, vu les futures menaces qui…

Mais ses pensées sont interrompues par un cri de Naruto : A la cloison du bain des femmes, un homme est, ouvertement, en train de jouer au voyeur ! Naruto a été si surpris qu’il en tombe dans l’eau chaude. Ebisu fonce sur l’intrus pour le renvoyer d’ici :

: -« Je ne saurais tolérer les atteintes à la bienséance dans cette enceinte, misérable voyeur ! »

Soudain, l’inconnu, un homme aux cheveux blancs avec une robuste corpulence, invoque un crapaud géant. L’animal fauche Ebisu avec sa longue langue, comme si c’était un fouet géant.

: -Il a invoqué un…crapaud géant ! Mais alors, c’est lui, Jiraya ! Comme l’avait prévu Yoruichi ! Quelle chance ! Maintenant, attirer son attention !

: -« Qu’est-ce qu’il avait à hurler, celui-là ? Les beautés ont failli s’enfuir ! »

 

Etant sorti de l’eau, Naruto s’avance vers lui.

: -« Qu’est-ce que c’est que ce batracien de foire ? Qui êtes-vous ? »

: - Je suis censé ne pas le connaître, étant Genin.

: -« Je suis le sennin du mont Myôboku, aussi appelé Gama-sennin (3) : Le grand Jiraya-sama ! »

: -« Qu’est-ce que vous faites ici ? Et pourquoi avoir assommé ce type ? Comment vais-je faire pour m’entraîner ? »

: -« Il m’a dérangé pendant ma collecte d’informations ! »

: -« Collecte d’informations ? »

: -« Je suis un écrivain très connu. Vois ! »

Il sort de sa poche un tome de Icha Icha Paradise (4)

: - « Bien sûr que je le connais ! C’est le livre de Kakashi- senseï ! Gama-sennin, Ero-sennin (5) oui ! Collecte d’informations, tu parles ! Une excuse pour mater les femmes à l’onsen, oui ! »

Des cris se font entendre du bain des femmes.

: -« Triple buse ! Elles m’ont repéré! Je dois tout reprendre depuis le début ! Hors de ma vue, tueur d’inspiration ! »

: -« Ah ! Si vous avez besoin d’une belle femme pour retrouver l’inspiration, je peux vous arranger çà ! Oiroke  no jutsu ! (6)»

La réaction de Jiraya à la vision de la version féminine de Naruto dans le plus simple appareil est… surprenante !

: -« Whaooouw ! Je t’adore ! »

: -Quel pauvre type !

: -« Incroyable ! Génial ! Quelle créativité ! Cela tient du génie ! »

: -J’arrive à avoir tous les adultes avec ce tour ! Si ce n’est pas triste ! Les adultes sont désespérants ! 

: -« Alors, est-ce que vous m’entraînerez ? »

: - « Oui, mais à une condition : Durant l’entraînement, tu garderas toujours cette apparence. »

Naruto reprend son apparence, vexé.

: -« Mais ce n’est pas vrai! Vous vous êtes tous jurés de m’empoisonner la vie ou quoi ? ! Il y a quelques jours, c’était l’ermite des serpents, à la longue langue gluante! J’ai failli finir en déjeuner pour reptile géant ! Depuis qu’il m’a frappé au ventre, mon contrôle du chakra est merdique ! Vous avez assommé celui qui aurait dû y remédier ! Et je dois rester métamorphosé durant l’entraînement ! Qu’est-ce que çà sera la prochaine fois ? Manger des limaces, peut-être ? »

: - Cà devrait attirer son attention.

 

Soudain, l’expression sur le visage de Jiraya change, et devient plus sérieuse.

: -« Comment as-tu rencontré Orochimaru ? »

Naruto lui raconte alors la deuxième épreuve de l’examen Chûnin. il alors prend l’apparence d’Orochimaru, du moins celle qu’il avait vue, avant de reprendre sa véritable apparence.

: -« Ku,Hu ! Hu! Hu ! Hu! ...Et voilà toute l’histoire ! »

: -« Voyons ce qu’il t’a fait ! Recommence à marcher sur l’eau ! »

Naruto s’exécute, et marche, difficilement, puis tout s’emballe : Il retombe dans l’eau chaude.

: -« J’espère que c’est tout ! Cette eau est à soixante degrés ! Je ne suis pas un œuf ! Et maintenant, mes vêtements sont trempés comme une soupe ! Je les enlève ! »

: -«  Maintenant, malaxe du chakra, de nouveau ! Ne t’arrête que quand je te le dirai ! »

Naruto, en caleçon, malaxe du chakra, pendant que Jiraya observe, sur son ventre, le sceau de Kyûbi qui prend forme.

: - Voilà donc le sceau qui renferme Kyûbi ! D’après sa forme, c’est la méthode des huit sceaux ! Tiens ! L’ensemble est posé de façon qu’un peu de chakra du Bijû (7) s’échappe, et se mêle à celui du gamin. Minato voulait le protéger. L’ensemble est perturbé par un sceau multiple, le Gogyô Fûin (8) . Du coup, le mélange des deux chakras est totalement imprévisible. Pas étonnant que son contrôle ait chuté ! C’est bel et bien l’œuvre d’Orochimaru, mais je peux y remédier.

: -« Gamin, approche ! »

: -Que me veux-t-il encore ?

: -« Banzaï ! Banzaï ! »

Jiraya lève un bras. Naruto l’imite.

: -Pourquoi garde-t-il son autre main…

Brusquement Jiraya frappe Naruto au ventre avec son autre main, paume ouverte.

: -« Gogyô Kaîn ! (10) »

Naruto, à genoux, essaye de récupérer.

: -« Cà fait mal ! Qu’est-ce que vous avez trafiqué ? »

: -« J’ai détruit un sceau, placé là sans aucun doute par Orochimaru. Maintenant, va marcher sur l’eau. »

Naruto obéit, et se déplace sur l’eau, comme sur la terre ferme, sans le moindre effort.

: -Il est temps pour lui d’apprendre à contrôler le chakra du Kyûbi.

«Dépêche-toi de sortir de là, j’ai autre chose à t’apprendre. »

: -« Génial ! »

: - J’ai réussi, comme Yoruichi me l’avait dit.

: -« D’abord, je dois m’assurer que tu es au courant de certaines choses. »

: -« Comme la présence de Kyûbi en moi, par exemple ? »

: -« Exactement. N’as-tu jamais senti monter en toi une énergie particulière, la sienne ? »

Naruto raconte alors les différentes fois où cela arriva, dans les détails : Mizuki, Haku, Orochimaru.

: -« Toujours sous le coup de la colère, mais généralement, ce n’était pas très visible. Cependant, lors de mon combat contre Haku, une quantité phénoménale de chakra surgit, elle tourbillonnait autour de moi, lacérant le revêtement du pont. Sa couleur était différente de mon chakra habituel, rouge comme… »

: -« Je vois. Retrouvons-nous demain ici ! Ce sera très intéressant ! »

: -« Donc, vous acceptez de m’entraîner. »

: -« Bien sûr ! »

 

Konoha. La nuit.

 

Naruto dort dans son lit. Il ne peut donc pas entendre la discussion entre Jiraya et Ebisu au sujet d’Orochimaru. Il ne peut pas assister, non plus, aux évènements qui ont lieu cette nuit, ailleurs dans le village, dont le protagoniste, est le mystérieux Gaara du désert.

Lui-même est le centre d’intérêt d’une conversation entre Baki, le Jônin responsable de Gaara et Kabuto Yakushi. Celui-ci est recherché depuis plusieurs heures par Konoha, comme complice d’Orochimaru, car il a été surpris par Kakashi Hatake en train d’enlever Sasuke Uchiwa.

 

Konoha. Jour J-29. Un lieu près des bains chauds. Le matin.

 

Naruto et Jiraya se font face.

: -« Maintenant, malaxe du chakra rouge ! »

: -« Je vais essayer, mais ce n’est pas évident. »

: -« Alors ? »

: -« Rien ! »

: -« C’est affligeant de nullité. »

: -« Soyez poli, Ero-sennin ! Qu’est-ce que vous avez en tête ? »

: « Ecoute-moi bien : Ton chakra ordinaire est très loin de suffire pour les techniques que je me propose de t’enseigner. Voilà pourquoi tu dois puiser à ta guise dans le chakra gigantesque de Kyûbi. Cette énergie doit devenir ton atout majeur. Pour le moment, c’est de la nourriture jetée au cochon. Chacun est unique. Jusqu’à maintenant, tu t’entraînais de façon à maintenir une dose fixe de chakra, de la réguler, de l’utiliser avec parcimonie, de te modérer pour ne pas t’épuiser, comme les autres. Mais quelqu’un comme toi, avec une constitution robuste, deux chakras dont l’un est inépuisable, devrait plus penser en terme de puissance que d’économie. Voilà pourquoi tu dois apprendre à utiliser le chakra de Kyûbi. Quand ce sera fait, je t’apprendrai plein de techniques. »

: -« Par exemple ? »

: -« Le Kuchyose no jutsu (10): Tu pourras invoquer à tout moment tout être vivant avec qui tu auras passé un pacte de sang. C’est un jutsu spatio-temporel. Mais avant çà, épuise tout ton chakra normal en marchant sur l’eau. C’est nécessaire pour y arriver. »

 

Pendant que Naruto s’épuise ne marchant sur l’eau, Jiraya s’adonne à la collecte d’informations  : Des jeunes femmes en maillots de bain en train de jouer dans un petit lac tout proche.

: -Au lieu de me surveiller…Il…regarde…à…

Naruto s’évanouit, et tombe dans l’eau. A son réveil, il voit Jiraya au-dessus de lui :

: -« Bien, tout ton chakra normal est épuisé. Nous allons passer aux choses sérieuses. D’abord, une démonstration. »

Jiraya invoque le même batracien qu’hier. Celui-ci porte dans sa bouche un grand rouleau qu’il donne à Naruto. Dessus est inscrit : Contrat d’invocation entre shinobis et crapauds.

: -« C’est le contrat qui a été passé avec différents crapauds, de génération en génération. Tu écris ton nom avec ton propre sang. En dessous, tu laisses les cinq empreintes de tes doigts, toujours avec du sang. Puis, lorsque tu veux faire appel à la créature, malaxe le chakra et appose la main avec laquelle tu as fait le rituel. Les mudras sont : Sanglier. Chien. Coq. Singe. Chèvre. Une fois fini, fais un Kuchyose ! Ce sera un test pour la production du chakra rouge. »

Naruto, après avoir rempli le contrat, invoque…un têtard, sous le regard de Jiraya

: -Ce n’est pas gagné !

 

Konoha. Jour J-19. Un lieu près des bains chauds. Fin de l’après-midi.

 

Jiraya, après sa collecte d’information, se dirige vers le lieu d’entraînement de Naruto.

: - Hier, il a invoqué un têtard avec des pattes. A ce rythme, j’aurais un rendez-vous avec Tsunade, avant qu’il n’invoque une grenouille de taille respectable.

Mais ses pensées sont interrompues par un rire sinistre, bien trop connu de lui.

: -« Ku, Hu ! Hu ! Hu ! Hu ! ... »

Devant lui, il voit Orochimaru de dos, toujours sous son déguisement de la forêt de la mort, armé de kunais, accompagné par deux pythons de taille normale, foncer sur Naruto, à bout de forces. Sans réfléchir, il fonce sur la sinistre apparition.

: -«  Rasengan ! (11)»

Orochimaru est détruit, trop facilement.

Poum !

 Un nuage de fumée ! C’est un Kagebunshin (12) !

: -« Mais ce n’est pas vrai ! Vous avez détruit mon kagebunshin ! Je l’ai créé pour reconstituer l’attaque dans la forêt de la mort ! Maintenant, je dois tout recommencer ! »

: -« Cà ne marchera pas ! Rien qu’inconsciemment, tu sais que ce n’est pas Orochimaru, donc c’est un échec depuis le début ! »

: -« Mais comment faire ? A ce rythme, je ne serais jamais prêt pour le tournoi. »

Jiraya l’assomme d’un coup derrière la nuque.

: - Dix jours d’entraînement improductifs ! C’est de l’acharnement. Utiliser l’immense chakra de Kyûbi quand on le souhaite, c’est une tâche extrêmement ardue. Son organisme ne peut pas supporter une telle charge. En condition normale, il rejette inconsciemment le chakra de Kyûbi, sauf lorsqu’il est en danger ou en état de choc. Si c’est çà la clé pour déclencher le chakra, son corps doit apprendre à faire fonctionner la clé. Ne me juges pas mal, Minato ! Et ne t’inquiète pas ! J’ai toujours gagné mes paris, contrairement à Tsunade !

 

Peu de temps plus tard, Naruto se réveille.

: -« Relève-toi ! »

: -« Qu’est-ce qui vous a pris ? Je ne suis pas un punching-ball ! »

: -« Si tu veux que l’entraînement continue…Si tu veux vivre, montre-moi de quelle trempe tu es ! »

Jiraya lui donne une pichenette, qui le propulse, au-dessus d’une vaste faille rocheuse, où il tombe.

: - Voilà, nous allons enfin savoir si cette force que tu as reçue t’était vraiment destinée ! Les dés sont jetés.

Dans sa chute, Naruto concentre son chakra dans ses paumes de mains et ses plantes de pieds pour adhérer à la paroi, mais il glisse, et continue de tomber.

: -A cause de la cascade, cette paroi est lisse et glissante. Je ne peux pas m’accrocher ! Je ne peux pas m’arrêter ! Cette fois, je vais mourir !

 

Soudain, la vue de Naruto se brouille, et change : Il se retrouve dans un autre endroit.

: - Que s’est-il passé ? Il y a un instant, je tombais dans une faille, et là, je suis dans un égout. Bizarre, je ne sens pas d’odeur. Mais je ressens une sensation…Elle m’est familière ! Allons-y !

Au bout d’un moment, Naruto arrive dans une vaste salle. Le sol est recouvert par quelques centimètres d’eau. Le plafond culmine à des dizaines de mètres. Au fond de la salle, une gigantesque grille, en fer forgé, garde une autre salle, plongée dans les ténèbres.

Cette grille est fermée par un parchemin avec une inscription dessus : Sceau. Naruto s’avance vers la grille. Plus il est proche, plus il voit quelque chose dans la salle ténébreuse. Soudain, une voix puissante, et inhumaine, s’élève :

: -« Mon enfant, approche-toi ! Viens ! »

Aucune réaction de Naruto, pris de tremblements.

: -« Certainement…pas ! »

: -« Pourquoi ? »

: -« Qu’as-tu…l’intention…de me faire, Kyûbi ? »

: -« Maintenant ? Te broyer entre mes mâchoires ! Mais ces grilles m’en empêchent ! Maudit sceau ! Maudit quatrième Hokage ! Pour tout t’avouer, j’étais persuadé que c’est moi qui serais venu à toi. Pourquoi es-tu là ? Je suis bien curieux de le savoir ! »

: -« Ecoute-moi bien, le renard ! Puisque tu es locataire chez moi, tu payeras ton loyer en chakra ! »

: -« Je vois ! Tu veux du pouvoir ? Pourquoi t’arrêter en si bon chemin ? Veux-tu un pouvoir infini ? Alors, enlève le sceau, et tu auras tout le chakra que tu veux ! »

: -« Je vois, tentative de corruption ! Mais çà ne marchera pas sur moi ! Et tu payeras ton loyer, que tu le veuilles ou non ! Sinon… »

: -« Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Sinon quoi ? … Sais-tu que nos destins sont liés ? Si tu meurs, je meurs avec toi ! Et tu viens me menacer ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! … Voilà ta récompense pour être venu jusqu’ici et m’avoir diverti ! »

Le chakra rouge se propage à la surface de l’eau, et engloutit Naruto.

 

Celui-ci se retrouve alors dans la faille en train de tomber. Mais la différence est, cette fois :

: - Le chakra de Kyûbi 

: -« Sanglier. Chien. Coq. Singe. Chèvre. Kuchyose no jutsu ! »

Naruto invoque alors un gigantesque crapaud rouge, porteur d’une veste bleue. Celui-ci arrête alors la chute en étendant d’un coup ses pattes entre les parois, stoppant net la chute, sous le regard de Jiraya.

: - «Il y est enfin arrivé. »

: -Je me demande comment il a pu extraire de lui-même le chakra de Kyûbi. Avec lui, c’est tout ou rien : Un têtard ou Gamabunta ! Mais il n’est pas au bout de ses peines avec lui.

 

En bas :

: -« La taille de celui-là ! Voyons voir derrière…Pas de queue ! Des pattes, gigantesques en plus ! J’ai réussi ! »

Mais ce n’est pas du goût du crapaud.

: -« Pourquoi fais-tu tout ce raffut sur ma tête, toi ? Qu’est-ce qui se passe ici ? Où est Jiraya ? »

: -« Ero-sennin ? Il est en haut. »

: -Même moi, je ne peux maîtriser Gamabunta. Retournons à la collecte d’informations !

: -« Pourquoi m’a-t-il encore invoqué dans un endroit pas possible, et avec un moucheron, en plus ? »

: -« Il y a erreur…Euh, crapaud-sama, c’est moi, Naruto Uzumaki qui vous ait invoqué. »

: -« Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! … Sais-tu que ce n’est pas bien de mentir, petit ? Ce n’est pas un moucheron comme toi qui serais capable de m’invoquer. Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! … »

: -Du calme, du calme… 

: -« Ah oui ! J’ai pourtant signé le contrat d’invocation. Je vous ai invoqué. Vous me devez donc obéissance. »

: -« Comment ? Un moucheron, commander au puissant Gamabunta, père de tous les crapauds ? J’aurai tout vu ! Je vais t’écraser pour cette insulte! »

: -« Ne vous fâchez pas…Kage des crapauds ! Ero-sennin ne m’a rien dit sur vous. »

: -« Et bien, je vais aller lui dire ma façon de penser, à celui-là ! »

Gamabunta attrape Naruto avec sa langue. D’un seul bond, il saute dans les airs, au-dessus de la faille, et atterrit sur la terre ferme. Personne n’est dans les environs, mais au sol, se trouve le contrat d’invocation, où est inscrit le nom du dernier signataire en date : Naruto Uzumaki.

Mais la personne en question ne peut pas le voir. Naruto est évanoui, à cause de la trop grande dépense en chakra pour la technique.

: -Ainsi donc, il a dit la vérité. Ce gamin est épatant. Personne n’est monté sur ma tête depuis le quatrième Hokage. Il a épuisé tout son chakra pour m’invoquer. Je vais donc l’amener là-bas pour qu’ils prennent soin de lui.

 

Konoha. Jour J-19. L’hôpital. Le soir.

 

Les médecins, infirmières et autres personnes qui composent le personnel du centre hospitalier de Konoha pensent avoir une garde de nuit tranquille, sans surprise. Mais un bruit énorme retentit, accompagné par un tremblement du sol, comme si une météorite était tombée devant l’hôpital. A part de la fumée se dissipant dans l’air, il n’y a rien, à part un Genin, épuisé et allongé devant l’entrée de l’hôpital. Il est à côté d’une trace de patte d’un animal gigantesque, qui a mystérieusement disparu.

 

Konoha. Jour J-15. Une chambre d’hôpital. Le matin.

 

Shikamaru Nara est en train de lire un livre, assis sur une chaise, tandis que Naruto est allongé dans un lit proche. Ses paupières tressaillent. Il se réveille.

: -« Où suis-je ? »

: -« Tu te réveilles enfin ! Galère !»

: -« Shikamaru, qu’est-ce que tu fais-là ? »

: -« Je suis allé voir Chôji à l’hôpital, et toi, tu as dormi dans la chambre d’à côté. »

: -« Quoi ? Son état est si grave ? »

: -« Ne t’inquiète pas ! Il est allé manger au Yakiniku (13) après les matchs. Il ne s’est pas privé : Il en a fait une indigestion ! »

: -« Ha ! Ha ! Ha ! Certaines choses ne changeront jamais. »

: -« Et comme vous n’êtes pas les plus populaires auprès des filles, je suis l’un de vos rares visiteurs. Quelle galère ! Bien que vous n’êtes pas les seuls… »

: -« Que veux-tu dire ? »

: -« Ici, à l’hôpital, comme patients, il y a toi, Chôji, pour une indigestion. Vous deux, ce n’est pas grave, mais il y a aussi Lee, et Hinata qui doivent rester encore ici à cause de leurs blessures. Sasuke aussi, mais il s’est enfui de l’hôpital quelques jours après les préliminaires. Bizarrement, les autorités semblent mal à l’aise. 

J’y pense : Sakura et Ino sont venus ici, croyant qu’il y est encore, mais elles sont allées voir Lee à la place. Elles doivent encore être là, je vais les chercher. Tu nous diras peut-être pourquoi tu as dormi pendant trois jours. »

: - Sasuke disparu ? Beaucoup de choses se sont produites, mais il n’y a pas de raisons de s’inquiéter, pour le moment en tout cas : Kakashi-senseï avait prévu de l’entraîner durant le mois. Je demanderai à Sakura-chan si elle a eu des nouvelles de lui. Pauvre Hinata, j’espère qu’elle s’en remettra. J’en connais un qui regrettera ce qu’il lui a fait ! Pour Lee, c’est injuste ce qui lui arrive, et…Une seconde…Les trois Sannins (14) : Orochimaru, Jiraya et…Tsunade ! C’est çà ! Il paraît qu’elle est une pointure dans le ninjutsu médical. C’est la meilleure ! Si elle revient ici, alors…Je devrais demander à Ero-sennin et…

: -« Mais d’ailleurs, où est-il, ce sennin (15) de malheur ? Je parie qu’il n’est même pas venu me voir ! Bonjour le sérieux ! Je parie qu’il a continué la collecte d’informations ! La honte !…Trois jours ! Mais j’ai dormi trois jours ! Assez reposé ! Place à l’entraînement, et cette fois, il n’y coupera pas ! »

 

Et c’est un Naruto survolté qui quitte sa chambre, à moitié habillé. Quand Shikamaru revient, accompagné de Sakura et d’Ino, il trouve la chambre vide.

: -« Dire qu’il n’y a pas dix minutes, il dormait profondément ! Quel excité ! Galère ! »

: -« Quel impatient ! Il aurait pu nous attendre ! »

: - Sakura en son for intérieur : C’est quoi cet hôpital où les gens disparaissent ? Shanaro !

: -« Naruto, dormir trois jours, mais pourquoi ? »

: -« Qu’est-ce que j’en sais, Ino ? Je sais que les médecins l’ont trouvé devant l’hôpital, et qu’il a dormi pendant trois jours. Ils ont pensé d’ailleurs, vu son état, qu’il y passerait la semaine complète. Quelle galère ! »

: - D’après eux, il avait épuisé tout son chakra. Qu’est-ce qu’il a fait pour s’épuiser ainsi ?

 

Konoha. Jour J-15. Un lieu près des bains chauds. Tard dans la matinée.

 

Jiraya est en train de faire sa collecte d’informations : Trois jeunes femmes, en maillots de bains, sont en train de jouer dans l’eau d’un petit lac alimenté par une chute d’eau. Elles s’éclaboussent, rient…

: -« La collecte d’informations à Konoha a toujours été prodigieuse. Je sens mon inspiration revenir. J’ai plein d’idées. »

Soudain, une voix douce, et féminine, se fait entendre :

: -« Pourquoi ne regardez-vous pas plutôt par ici ? …Je suis bien mieux ! S’il vous plait… »

Jiraya se retourne et…voit Naruto, revenu à son apparence normale !

: -« Pourquoi me déranger ? J’avais plein d’idées. »

: -« Entraînement ! Et puis c’est votre faute si j’ai eu des problèmes avec Gamabunta. Vous ne m’aviez rien dit… »

: -« Je ne pensais pas que tu l’invoquerais de suite. D’ailleurs, tu as réussi à faire appel au chakra de Kyûbi. »

: -« Alors pourquoi m’avez-vous laissé dormir ? »

: -« Après cet effort, ton corps avait besoin de récupérer. »

: -« Maintenant, je suis prêt et en forme. Qu’allez-vous m’apprendre ? Je maîtrise déjà le Kagebunshin no jutsu (16), le Shunshin no jutsu (17), mon affinité Fûton (18), mais pas le changement de forme du chakra. »

: -« Je vois quelle technique t’apprendre. »

: -« Laquelle ? »

: -« Il y a trois stades à franchir pour l’apprendre. C’est le… »

 

Konoha. Jour J-2. Hôpital de Konoha. Le soir.

 

Par une heureuse coïncidence, Les médecins, infirmières et autres personnes qui composent le personnel du centre hospitalier de Konoha de garde sont les mêmes, qu’il y a de deux semaines.

Ils sont donc, quand ils voient le même Genin épuisé, et allongé de nouveau devant l’entrée de l’hôpital. La différence par rapport à la dernière fois est la brûlure importante sur sa main droite. Un rapide diagnostic conclut à une concentration intense de chakra, répétée dans le temps, pour aboutir à cette blessure. Ceci, plus son état d’épuisement, amène à la conclusion qu’il dormira au minimum pendant trois jours. Le tournoi de l’examen Chûnin a lieu après-demain.

 

Konoha. Jour J-1. Une chambre d’hôpital. Le matin.

 

Naruto se réveille dans la même chambre, et voit la même personne.

: -« Shikamaru ? Encore toi ? Comment çà se fait ? »

: -« Quelle galère ! Tu es un cas ! A croire que tu as un abonnement ici ! Les médecins ont dit que tu dormirais trois jours. »

: -« Quel jour est-on ? »

: -« Ne t’inquiète pas ! Le tournoi a lieu demain. Enfin si tu es en état de… »

: -« Il n’y a pas de problèmes ! J’enlève ces bandages !»

: -« Mais tu es encore… Comment as-tu fait ? Ta main gauche est guérie ! »

: -« Une bonne nuit de sommeil, et je suis comme neuf ! Et je repose ma question : Que fais-tu là ? »

: -« Pareil que la dernière fois ! Pourquoi es-tu parti si précipitamment, sans même voir Sakura ? »

: -« J’ai dû continuer mon entraînement ! Et çà a porté ses fruits ! Hi ! Hi ! Hi ! Neji Hyûga ne fera pas long feu, demain ! »

: -« Lui, je ne sais pas, mais fais attention à Sakura ! Elle était furieuse, la dernière fois ! »

 :-Oh non ! Si je la croise, c’est l’aller simple pour l’hôpital, encore une fois ! 

: -« Au fait, Naruto, j’ai apporté un panier de fruits pour Chôji, mais le docteur a refusé. Diète complète ! C’est dur ! Est-ce que tu en veux ? »

: -« Merci ! »

: -« Je ne veux juste pas laisser pourrir les fruits ! »

: -« Et si nous en donnions aux autres ? »

: -« Bonne idée ! »

 

Naruto et Shikamaru sortent de la chambre, et se dirigent vers celle de Lee, toujours hospitalisé. Mais quelque chose cloche, qui retient leur attention : La porte de sa chambre est grande ouverte, et à l’intérieur, le silence règne, seulement troublé par un crissement sinistre. Naruto et Shikamaru reconnaissent ce bruit : Celui du sable de Gaara du désert ! Ils entrent dans la chambre, et voient Lee, profondément endormi, et Gaara, tandis que le sable recouvre peu à peu l’endormi.

Tout va très vite. Profitant du fait que Gaara semble ne pas les avoir remarquer leur présence, Shikamaru utilise son Kagemane no jutsu (19) pour l’immobiliser. Naruto en profite alors pour frapper Gaara au visage pour arrêter sa technique.

: -« Hé, Naruto, tu sais bien qu’avec ma technique, je dois faire les mêmes mouvements que lui, galère ! »

: -« Désolé, Shikamaru ! »

Les trois Genins se font face. A la question de sa présence, Gaara répond :

: -« Le tuer ! Il doit mourir parce que je le veux, c’est tout ! »

Il rajoute qu’il en sera de même pour eux, s’ils le gênent. Shikamaru tente de bluffer pour le faire partir, mais Gaara est toujours entêté. Cependant, une remarque de Naruto fait réagir Gaara : 

: -« Moi, un véritable démon m’habite ! Impossible de perdre face à lui ! »

 

A cet instant, Gaara leur raconte son histoire :

On lui implanta du démon du sable, Shukaku, en lui, avant sa naissance par le Kazekage, son propre père. Cela entraîna la mort de sa mère à l’accouchement, comme sacrifice pour cet acte. Ce fut suivi par son entraînement pendant ses premières années comme arme ultime du village de Suna (20).

Les liens avec ses proches sont: Haine et envie de meurtre avec son père, le Kazekage, ses frère et sœur aînés, Kankurô et Temari.

Un événement arrivé durant ses six ans changea toute sa vie : Son père tenta de le faire tuer, et recommença un nombre incalculable de fois parce qu’il fut jugé instable psychiquement du fait de sa naissance et du démon.

Le paradoxe de sa situation est qu’il est l’arme maîtresse du village, mais aussi un danger potentiel pour Suna !

Gaara rechercha alors une raison de vivre, et la trouva : 

: -« J’existe pour tuer tous les êtres humains autour de moi. C’est en vivant dans la crainte d’être assassiné un jour que j’ai trouvé mon équilibre. »

Sa raison de vivre est tuer ! Sa devise est : Je tue, donc j’existe ! En l’entendant, Naruto pense à lui :

: - Nous avons tous les deux vécus seuls, rejetés, haïs, mais des personnes m’ont reconnu et accepté pour ce que je suis, et non comme un démon ! Lui, il est seul, abandonné, sans personne. Il a subi la solitude absolue, sans personne pour l’aider. Il ne vit qu’en prenant celle des autres…J’aurais pu être comme lui !

A cette pensée, Naruto panique, comme paralysé. A ce moment, le sable de Gaara bouge et se dirige vers eux, mais il est stoppé par l’arrivée soudaine de Gaï Maito.

: -« Cà suffit ! Les combats commenceront demain. Pas besoin de s’affoler jusque-là ! »

A cet instant, Gaara a un violent mal de tête, mais il se calme. Il réintègre tout son sable dans sa calebasse, et sort de la chambre de Lee, non sans une dernière menace.

: -« Vous ne perdez rien pour attendre. Je vous tuerai, tous les deux. »

: - Etrange ! Il avait eu aussi un mal de tête à l’intervention de Gaï-senseï, durant le combat de Lee, aux préliminaires. Pourquoi sauver quelqu’un a cet effet sur lui ? Mais maintenant, je sais pourquoi il est puissant, et ce n’est pas réjouissant : Un autre moi-même !

 

Traductions :

 

(1) Bain thermal japonais.

(2) La technique du harem.

(3) Ermite des crapauds.

(4) Paradis de la drague.

(5) Ermite pervers.

(6) Sexy-métamorphose.

(7) démon à queue.

(8) Sceau des cinq éléments.

(9) Destruction du sceau des cinq éléments.

(10) Technique d’invocation.

(11) L’orbe tourbillonnant.

(12) Clone de l’ombre ou clone physique.

(13) Restaurant de grillades. Les clients font eux-mêmes cuire des tranches fines de viandes : Bœuf, porc, poulet…

(14) Les trois ninjas (Légendaires)

(15) Ermite, sage. Dans le sens chinois, personne avec une force et un savoir surhumain.

(16) Technique du clonage de l’ombre.

(17) Technique du déplacement rapide.

(18) Art de maîtriser le vent.

(19) Technique de manipulation des ombres.

(20) Sable.