Chapitre 3: De nouveaux problèmes

par melfaya

Chapitre 3 : De nouveaux problèmes

 

 

Pov Tenten :

 

Il parait que les enfants n’aiment pas l’école.

 Moi, j’ai toujours adoré l’école.

J’aimais me dire que j’étais comme les autres. Même si j’appréciais la vie que je menais en tant que chasseuse, être assise sur une chaise et n’avoir comme seul problème de trouver en combien de temps le train Paris-Berlin effectue son trajet me reposait énormément. Mes amies me traitaient de folle quand je leur avouais cela, elles qui détestaient les maths…

…………………………………………………………………………………………………

 

Pov Temari :

 

Et voilà, c’était reparti pour une nouvelle semaine de cours longue et ennuyeuse. Tsunade nous avait prévenu, les missions risquaient de se faire plus rare au fur et à mesure que l’été approchait.

En effet, en été c’est bien connu, les journées sont plus longues. Nos pauvres petits vampires sont donc obligés de rester enfermés plus longtemps. Conséquences : ennui total et diminution des occasions de faire tout exploser.

Heureusement, le destin avait décidé de nous envoyer un petit divertissement.

 

…………………………………………………………………………………………………

 

-         Eh, les filles, j’ai une nouvelle à vous annoncer !!! brailla un blondinet surexcité du nom de Naruto.

 

Sakura soupira. Cet espèce d’énergumène qui arborait fièrement un T.Shirt ou était inscrit en gros : I love Ramen, l’exaspérait au plus haut point.

Elle se rappelait du premier jour où elle était entrée dans cette école. Lui et son ami Kiba s’étaient tout de suite approché d’elle et de son groupe, en cherchant à faire connaissance. Depuis, elles n’avaient pas réussi à leur faire comprendre qu’ils étaient indésirables.

 

-         Qu’est ce qu’il se passe Naruto-kun ? demanda timidement Hinata

 

Cette fois ci ce fut Ino qui soupira. Hinata était follement amoureuse de Naruto. Tout le monde ici s’en était rendu compte sauf cet imbécile qui prenait encore ses espoirs pour des réalités en draguant Sakura. Que les humains pouvaient être exaspérant parfois.

 

      -    Il parait qu’il y a des nouveaux !! s’exclama Naruto, ne pensant pas une seconde à baisser le volume sonore.

-         Ils sont combien ? demanda Temari.

-         Quatre, je crois.

 

 

Tenten fronça les sourcils. Des nouveaux ? En fin d’année ? Après tout, peut être qu’elle s’inquiétait pour rien. C’étaient sans doute de simples enfants dont les parents auraient déménagés en cours d’année.

 

-         Dîtes les filles, ça vous dirai qu’on aille traîner en ville ce soir ?

 

Et puis quoi encore, comme si elles n’avaient que ça en tête.

 

-         D’accord !

 

Quatre regards accusateurs se tournèrent vers l’auteur de ce simple mot, qui venait de les condamnées à passer quelques heures de plus en compagnie de ces deux énergumènes.

 

…………………………………………………………………………………………………

 

Pov Tenten :

 

On était tous assis en classe quand le directeur frappa à la porte. Il entra et à sa suite se tenaient deux jeunes garçons. Apparemment, on hériterait de seulement deux des nouveaux élèves. Mon attention se tourna directement vers le plus grand des deux et à mon avis, le plus beau aussi. Son regard avait quelque chose de fascinant, d’envoûtant. Ses yeux étaient blancs et dépourvu de pupilles, on s’y laissait facilement noyer.

C’n’était pas vraiment mon genre de m’intéresser aux mecs, mais je devais avouer que lui était irrésistible.

Apparemment, je n’étais pas la seule à l’avoir remarqué. J’entendais déjà les groupies commencer à glousser et à s’échanger des regards entendus.

Lui aussi s’en était rendu compte : il décrocha un sourire dragueur à la première fille qui croisa ses magnifiques pupilles (façon de parler). La pauvre mettrait sans doute du temps avant de s’en remettre.

Conclusion, il était peut-être beau, mais il venait de gâcher ses derniers espoirs avec Tenten Sarutobi, ce connard…

 

.......................................................................................................................................................

 

Pov Ino :

 

Alors que toutes les groupies s’extasiaient sur le premier des garçons, je m’intéressais au deuxième.

D’après ce que j’avais compris, il s’appelait Sasuke Uchiwa.

C’était bizarre, j’avais l’impression de connaître ce nom.

Impossible de mettre le doigt dessus.

Il était au moins aussi beau que le premier, peut être même plus. La principale différence, c’était que lui ne cherchait pas du tout à se faire remarquer. Au premier regard, on pouvait affirmer qu’il préférerait sans doute être à des milliers de kilomètres de cette école plutôt que devant ces groupies affamées.

Pas qu’il avait l’air timide, non, plutôt agacé, ennuyé, comme si le fait d’aller à l’école était pour lui une activité dégradante et inutile.

Enfin, comme pour la plus part d’entre nous sans doute…

 

…………………………………………………………………………………………………..

 

Pov Temari :

 

Cette putain de cloche sonna enfin l’heure de la délivrance.

Les élèves, transformés pour l’heure en un troupeau de gnous, se précipitaient vers la sortie comme si leur vie en dépendait.

On ne sait jamais après tout, vous connaissez quelqu’un qui a déjà fait une overdose de maths ?

 

.......................................................................................................................................................

 

 

Le soir même, les cinq jeunes filles et leurs fidèles toutous se rejoignirent  donc pour « aller traîner en ville ».

 

………………………………………………………………………………………………….

 

Pov Sakura :

 

Naruto avait décidé qu’il était grand temps qu’il prenne sa pitance du soir. Nous nous     approchions donc d’un restaurant de ramen…

Je n’était pas vraiment d’accord pour cette soirée, mais après tout cela me changerait les idées et m’éviterais peut être de refaire ce cauchemar…

 

…………………………………………………………………………………………………

 

Pov Hinata :

 

Nous nous asseyâmes le plus près possible du comptoir. Selon Naruto, cela limiterait les déplacements et nous serions  plus vite servis.

Ce garçon ne pensait donc qu’à la nourriture ? Après tout, c’était peut être ça qui faisait son charme…

Tout d’un coup, j’entendis Tenten fulminer dans sa barbe (façon de parler là aussi).

Je suivis son regard et tomba sur la table juste en face de la nôtre. Je me demandai ce qui pouvait la mettre dans une telle colère quand je reconnus deux des garçons assis à cette table.

C’était les deux nouveaux qui avaient fait tant de vagues dans notre classe si tranquille.

Mais je ne comprenais toujours pas ce qui énervait tant Tenten…

 

........................................................................................................................................................

Pov Tenten :

 

Cet enfoiré était encore en train de draguer. Il accosta  une jolie serveuse qui passait par là. Louchant bien sur son décolleté.

Comment ça, j’étais la seule à m’en rendre compte ?

L’espèce de gourde qui prétendait au titre de femme lui renvoya un sourire charmeur qui me donna la gerbe.

Comment pouvait on être aussi cruche ?

 

.......................................................................................................................................................

 

Pov Sakura :

 

Il était là lui aussi. Il me fixa de son regard noir si profond.

Pas vraiment discret le gars.

Il avait l’air soucieux, comme si quelque chose en moi le dérangeait.

Je lui décrochai une espèce de sourire hypocrite qui ressemblait plus à une grimace qu’à autre chose.

Il ne réagit pas et continua à  me fixer.

Si il continuait comme ça, j’avais le pressentiment qu’il allait vite connaître les désastres que seule une de mes colères pouvait engendrer…

 

.......................................................................................................................................................

 

 

 

Puisqu’on m’a déconseillé la carrière de bonne sœur, je publie un troisième chapitre.

(De toute façon, je ne suis pas sûr qu’une vie de silence et de chasteté m’aurait convenue)