Sport et fierté

par sasusaku82

 

 

Un amour de vampire

 

Sport et fierté

 

 

          La personne qui avait sonné à la porte n’était autre …qu’Ino ?! Celle-ci lui sourit gentiment et lui fit la bise.

    - Mais qu’est-ce que tu fais là ?

    -Eh bien, rien de spécial. J’étais venu te proposer de faire le chemin vers le lycée avec moi, dit-elle remplit d’enthousiasme.

Sakura n’avait pas confiance. Cette blonde ne l’aimait pas, et elle le savait. Ce qui était louche, c’est qu’elle faisait comme si de rien n’était. Puisqu’Ino se forçait (même si cela voyait grandement), autant faire de même et faire comme si elles étaient amies.

-         Oui, si tu veux…C’est juste que je ne suis pas encore habillée. Pour tout te dire, je n’ai même pas déjeuné. Alors…

-         Ne t’inquiètes pas, je peux attendre.

-         Tu veux rentrer, parce qu’avec ce froid…

-         Non, c’est bon, l’interrompit la blonde, je t’attends ici.

-         Bon, ben comme tu veux, lui dit la rose

Sakura monta s’habiller en vitesse. Un jean, un débardeur et une veste plus une écharpe. Elle se maquilla, mangea une tartine et se brossa les dents. Tout cela en un quart d’heure. Elle prit son sac et arriva à la porte. Ino rigola parce qu’elle était essoufflée.

-         Tu n’avais besoin de te dépêcher autant. Le froid ne me dérange pas, tu sais ?

-         Même ! Bon, on y va ? s’exclama Sakura.

Si elle s’était dépêcher, ce n’était pas pour Ino, mais parce qu’elle avait un mauvais pressentiment.

 

           Pendant le trajet qui dura dix minutes, Ino ne faisait que parler. La tête de Sakura allait exploser si elle continuait. Heureusement, le lycée apparut. La fleur dit à Ino qu’elle allait retrouver ses amies, et partit en courant. Ino rigola. Tenten et Naruto arrivèrent.  Sasuke et d’autre personne étaient avec lui.

-         Pourquoi tu rigoles ?

-         Parce qu’elle est naïve comme ce n’est pas permis.

-         Moi, je pense au contraire qu’elle est très intelligente, la contredit Naruto.

-         Je l’ai baratiné  et elle a tout cru ! J’ai jamais vu une humaine aussi manipulable.

-         Vous la sous-estimez tous !! Vous ne la connaissez pas.

-         Parce que tu la connais, toi, peut-être ? demanda Ino, fière de le casser.

-         Toi, ne commence pas, tu n’es qu’une fille superficielle qui colle Sasuke. Tu n’as aucun avis personnel ! Même Sakura ne se laisse pas influencer par lui ! C’est pour ça qu’il s’intéresse à elle et pas à toi !

Les autres étaient bouche-bé. Naruto et Ino ce n’était pas le grand amour. Mais que Naruto dise cela….ça les étonnait grandement. Il était sage et était le clown de service d’habitude, avec Kiba. Sasuke sourit. Seul Naruto osait défier Ino, à part lui bien sur. Il ne l’avait vu qu’une seule fois en colère. Il allait s’amuser.

     - Je t’interdis de me comparer à une humaine, qui plus est à Elle ! Je vais te prouver que je vaux plus qu’elle ! Tu ne sais pas qui je suis ! Je ne perdrais pas contre cette conne.

Après avoir dit cela, elle partit d’un pas sur vers la salle de classe.

-         Tu la énervée. Tu as tout gagné, dit Tenten désespérée.

-         Pourquoi, qu’est-ce qu’elle va faire ?

-         Rien, si ce n’est provoqué Sakura et aller peut-être plus loin, dit calmement Sasuke, les mains dans les poches. Elle est têtue et il va  falloir que j’intervienne. Ce qu’elle peut être ennuyante des fois.

 

            Les cours passèrent lentement. Sakura se faisait dévisager méchamment par Ino. Son pressentiment de ce matin se confirmé : Ino n’était pas nette. Après la pause vint le cour de sport. Le professeur s’appelait Maito Gai, c’était le père de Lee. Même s’ils ne portaient pas le même nom. Il avait une coupe au bol, des sourcils très épais et rectangle et une combinaison verte étrange.

-         Bonjour les enfants. Je m’appelle Gai Maito et je suis votre professeur de sport. Je remplace l’ancien, car il s’est blessé aux genoux. Je suis donc nouveau comme certains.

Quelques élèves mirent leurs mains sur la bouche pour se retenir de rire en voyant le prof. Sakura ne rigola pas, trouvant cela trop gamin. Certes, ce type était bizarre, mais pas la peine d’en rire.

-         Bon, afin d’évaluer le niveau de la classe, je vais demander à un élève de me faire le tour du terrain en moins d’une minute trente.

-         Quoi, s’exclama un élève, mais c’est impossible ! Il est au moins de fois plus grand qu’un terrain normal !

-         Eh bien mon garçon, c’est en se fixant des défis impossibles que l’on se surpasse ! Alors qui vais-je choisir ? Hum….toi !

Il montra Sakura du doigt. Tout le monde la regarda. Ino en profita pour la provoquer.

-         Moi ?demanda la rose.

-         Si tu ne t’en sens pas capable, tu peux toujours refuser, tu sais ?                                                            

-         De quoi tu te mêles, Ino ?

-         Oh mais de rien. Si tu as du courage, prouve-le…

Sakura regarda le terrain, elle savait que c’était impossible. Mais si elle ne le faisait pas, c’est sa fierté qu’elle perdrait.

-         Je vais le faire. Regarde-moi bien, tu vas halluciner.

-         Mais bien sur.

-         Allons, allons, Haruno Sakura, en piste.

La rose se plaça comme il faut en attendant que le professeur dise le départ. Ino la regardait. Naruto et Temari l’encourageaient. Sasuke souriait. Le professeur se plaça alors. Il monta son bras, le fit descendre un peu, puis complètement. Sakura partit à toute vitesse. Elle prit le premier virage. Il fallait qu’elle le fasse, il le fallait. Mais une minute trente, c’était humainement impossible. Le deuxième virage. Ino voyait que l’Haruno était déterminé, cela l’énerva. Ses yeux devinrent rouges. Alors qu’il n’y avait pas d’arbre autour du terrain, une branche était par terre, comme par hasard. Malheureusement la fleur ne la vit pas et tomba. Les élèves l’encouragèrent à se lever, la fierté de leur classe était en jeux. En voyant que tout le monde était avec elle, les yeux d’Ino devinrent rouge sang cette fois. Sakura sentit son corps lourd, et quelque chose l’empêcher de se lever. La blonde sourit. Sasuke cligna des yeux, et ceux d’Ino redevinrent normaux. Sakura put se lever, et repartit de plus belle. C’était maintenant les yeux de Naruto qui devinrent rouge. Sakura courrait à une vitesse inhumaine.

- Mon corps bouge tout seul ! Kyyyaaaaaa, Senseiiii poussez-vous !!

 Elle atteignit l’arrivée complètement essoufflée. Son temps était d’une minute et vingt-huit secondes.

-         Eh bien, c’est un joli temps ! s’exclama le professeur. Cela vaut une belle note.

-         Uzumaki, Yamanaka,  Uchiwa vous viendrez me voir à la fin du cour !

-         Bien monsieur, dit Ino, tristement.

 

Pendant toute les deux heures qu’ils avaient, Ino regarda Sakura avec haine. Naruto et Sasuke ne disaient rien. Temari restait avec Sakura. Cette dernière était toujours en état de choque. Son corps avait bougé tout seul. Temari lui dit qu’elle avait surement dû rêver. Elle dit que c’était sa détermination qui l’avait fait réussir. Sakura, elle, savait qu’il y avait quelque chose de louche là-dessous. A la fin de l’heure, les filles allèrent dans les vestiaires pour se changer. Ino était toute seule, et aussi la première à partir. Le professeur voulait la voir. Lorsqu’elle arriva, ils l’attendaient. Le professeur les amena dans son bureau, dont il ferma bien la porte. Il prit la parole.

-         Je peux savoir ce qu’il vous a prit d’utiliser vos pouvoirs ici ? Vous savez très bien que c’est interdit !

-         Nous, on a rien fait monsieur. Moi, en tout cas, j’ai simplement voulu aider Sakura.

-         Si je suis ici, c’est  pour veiller sur vous. Même dans l’autre première, les quatre autres ne sont pas aussi débiles ! Vous savez qu’il va me demander des comptes. Vous croyez que je vais lui parlez de ça ?! Ino, dis quelque chose. Explique ton comportement.

-         Je ….

La blonde regarda l’Uchiwa. Il ne la regarda même pas. Les yeux d’Ino s’embrumèrent.

-         Je vous ai déçu, je suis désolé, s’excusa-t-elle en s’inclinant.

Avant que le professeur puisse parler, Ino partit sans refermer la porte. En passant devant Sasuke, elle avait remarqué qu’il l’avait ignoré royalement. Cela ne fit que la blesser encore plus.

Gai ne comprit rien. Naruto non plus. Sasuke se dirigea vers la porte et il sorti du bureau. Avant de fermer la porte, il dit : «  Dîtes lui ce que vous voulez, moi, je ne risque rien car je n’ai fait qu’empêcher Ino de tuer une humaine. »

 

            Ino avait disparut. Personne ne la revu dans la journée. Le soir, alors certaine personne dormaient, d’autre étaient encore éveillées. Dans un coin, à la sortie de la ville, une jeune fille s’était cachée toute la journée.  Ses cheveux et son magnifique visage étaient dans un sal état. Ses yeux d’un bleu turquoise étaient ravagés de larmes. Ses vêtements étaient sales. Elle était recroquevillée sur elle-même, sa tête dans ses bras. Lorsque d’un coup le vent se leva. Elle sortit juste ses yeux. Une personne était devant elle. Elle s’agenouilla.

-         Dis, qu’est-ce que tu fais ici, toute seule ? lui demanda-t-elle.

-         ….

-         Hum, je vois. Tu ne veux rien dire.

-        

Ino remit sa tête dans ses bras.

-         Laisse-moi tranquille, dit Ino, presque dans un murmure.

-         Viens avec moi, Ino. Si tu viens, tu pourras te venger de cette Sakura.

La blonde releva sa tête entière cette fois.

-         V-vous êtes un Pur….

-         Oui, et si tu viens avec moi, je te donnerai le pouvoir nécessaire pour tuer cette fille. Uchiwa et Uzumaki n’y changeront rien, car ce pouvoir n’appartient qu’à moi. Seul moi pourra t’empêcher mais, rassure-toi, je ne le ferai pas.

-         ….

-         Par contre, si je te donne ce pouvoir, je dois recevoir quelque chose en échange.

-         Qu’est-ce que vous voulez ? demanda Ino

-         Ton âme.

 

 

Ca y est, j’ai fini le chapitre cinq ! J’espère qu’il vous plaira, cela fait une semaine que je bosse dessus. Dans le prochain chapitre, apparition de Kiba et Shikamaru.

 

Au prochain chapitre !

 

Sasusaku82