Une poupée de porcelaine si fragile

par sasusaku82

Un amour de vampire

 

Une poupée de porcelaine si fragile

 

            On commença à servir le repas. Tout se passait bien. Seul inconvénient : Hinata. Cette fille avait une éducation différente de toutes les personnes qu’elle connaissait. Ses paroles étaient si étranges. Comme si elle venait d’une époque lointaine dont elle avait gardé la façon de parler. Incroyable de trouver encore des gens comme cela, en deux mille neuf.

     -Dis-moi, demanda Hinata, tu veux que je te fasse visiter ?

     - Quoi ? Tu veux me faire visiter ce manoir…euh, pardon je voulais dire « cette grande maison » ? « Oh con, la gaffe…c’est là qu’elle le prend mal. »

    -Hihi, non t’inquiètes pas, il n’y a pas mort d’homme. Regarde, il y a mon cousin qui te fait un signe, dit-elle en lui faisant un petit signe de main.

Sakura tourna la tête vers Neji. Pendant ce laps de temps très cour, Hinata regarda ses parents qui ne firent rien. Seuls leurs yeux devinrent rouges. Hinata hocha la tête.

-         C’est bon, Sakura, on peut y aller.

-         Oh, et tes parents il faut les avertir, non ?

-         Ne t’inquiète pas pour cela. Viens !

Hinata lui prit la main et l’amena hors du salon. Elles montèrent un grand escalier et atterrirent dans un couloir très long et large. Hinata lui expliqua que c’était les quartiers des autres familles Hyuga qui habitaient dans la maison avec eux. Il y avait notamment Neji. Sakura parut très étonnée et la brune rigola devant sa tête ahurie. Un rire qui se voulait doux.

Les filles visitèrent plein d’endroits et la Hyuga lui montra sa chambre en dernier.

     - Vas-y, tu peux entrer.

 

            La fleur pénétra dans la chambre. Un grand lit était disposé au milieu de la pièce. Une grande armoire noire était contre un mur. Mais ce qui impressionna le plus Sakura, c’était les poupées disposées sur les quatre ou cinq étagères, celles sur le lit et celles qui trainées autour du lit. Elles étaient toutes brune, étaient toutes vêtues de noir, avait toute les yeux bleus ou rouge.

-         C’est…charmant. «  On dirait la chambre d’une psychopathe. Mais si je lui dis, je ne sais pas si j’en ressortirais vivante… »

Hinata rigola alors d’un rire cristallin.

      - Tu sais, je ne mords pas.

C’était comme si elle avait lu dans ses pensées.

-         Ah mais non, loin de moi cette pensée. Héhéhé …

-         Voila, tu connais ma maison. Tu veux boire quelque chose ?

-         Non merci.

-         Tu veux parler, faire quelque chose ? Demande tout ce que tu veux !

-         «  Pourquoi j’ai pas confiance ? Alors qu’elle est super gentille. »

-         Sakura, j’ai une chose à te demander.

-         Oui ?

-         Est-ce que tu crois à l’existence de choses «  surnaturelles » ?

-         Eh ben, euh…cela dépend. Les fantômes oui, j’y crois.

-         Je ne parle pas de fantôme, mais des vampires. Y crois-tu ?

-         Vampires ?

Les flashs de début de soirée lui revinrent en tête. Hinata eut un sourire en coin. Sakura tremblait. Hinata tourna la tête vers la porte d’entrée, qui s’ouvrit en fracas, laissant apparaître Temari et Neji complètement essoufflés. La Hyuga eut le regard mauvais et ses yeux devinrent rouges de colère. Temari et Neji aussi.

-         Tiens, Temari et mon cher cousin Neji. Vous avez l’air essoufflés, que ce passe t’il ?

-         Sa-Sakura, ta mère te cherche, vous partez, dit Temari.

-         Ah d’accord. Bon, eh bien, au revoir Hinata.

-         Au revoir. Tu devrais la raccompagner Temari.

Cette dernière la regarda très méchamment et partit avec l’Haruno. Neji rentra dans la chambre et ferma la porte.

      -    Qu’est-ce que tu essayais de faire ? Tu as perdu la tête ?

      -     Pourquoi es-tu si inquiet, Neji-kun ?

      -     Arrête de jouer ce jeu avec moi ! Tu te rends compte de ce que tu as faillis révéler ? cria-t-il, ses yeux de plus en plus rouges.

-         Je n’allais rien révéler ! Juste «  avancer le processus ».  Fais attention, si tu continues, elle ne pourra plus attendre et elle risquerait d’avoir un petit accident, si tu vois ce que je veux dire.

-         Je t’interdis de lui faire du mal ! Il en était convenu ainsi, elle n’a rien avoir dans toute cette histoire ! Tout cela, c’est de ta faute.

Neji se fit propulsait contre la porte par une force invisible. Il se la prit de plein fouet. Le garçon se frottait la tête, quand il eût mal au ventre. Il cracha du sang. Ses yeux redevinrent blancs.

-         Ne me défie pas, Neji. N’oublie que j’ai la force de trois Purs en moi ! Tu n’es rien face à moi, rien ! Ta force n’équivaut qu’à un seul Pur !

-         Tsk…

-         Restons en là pour aujourd’hui, d’accord ? Je n’ai pas envie d’utiliser sa force. Elle me sera très utile plus tard. Autant elle, que cette Sakura. Je me la garde pour plus tard aussi, elle a vraiment l’air appétissante.

-    Tssk ! Laisse-la revenir que l’on puis aller dîner.

-    Comme tu voudras, Neji-kun.

-    Ne m’appelle pas comme cela.

 La jeune Hinata eût les yeux qui devinrent blancs, comme Neji. Elle le regarda et lui sourit gentiment. Ils allèrent ensuite manger.

 

Le lendemain, la famille Haruno dormait paisiblement lorsque l’on sonna à la porte. Comme la chambre de Sakura était la plus près de la porte d’entrée, elle descendit en chemise de nuit et ouvrit, sans même prendre la peine de demander l’identité de la personne. Ses yeux s’élargirent de stupeur en découvrant qui c’était.

 

Voila le chapitre 4 ! Je n’ai pas le temps de relire, donc il doit y avoir quelques fautes ! Je le corriger demain ! Au prochain chapitre…

 

Sasusaku82