Un Noël mouvementé Part 4

par appossai

Un Noël mouvementé : Part 4

 

_ Comment quelqu'un d'aussi jeune pouvait être aussi fort ? Se demanda-t-il.

_ Dans le sac, dit l'inconnu essoufflé.

Cette attaque lui avait demandé énormément de Chakra. Malgré ça, Naruto n'avait pas été de taille. Posant ses pieds sur le sac, le petit-fils de l'Hokage s'accroupit et semblait sur le point de se recouvrir de la toile quand un sourire illumina son visage.

_ Je n'en ais pas fini avec toi…

Naruto n'en revenait toujours pas. Pas que cette personne soit capable d'incanter une telle attaque, mais de savoir qu'il s'agissait d'une fille… sa voix était celle d'une adolescente.

_ Tu as pris énormément de… risque en t'infiltrant dans ce village, mais… sache que je ne te laisserais pas repartir avec Konoha-maru.

Les vêtements du blondinet ressemblaient à des haillons couverts de débris, d'herbes et de terre.

_ Naruto… sanglota le gamin en voyant son ami proche de l'évanouissement et pourtant prêt à subir une nouvelle attaque qui pourrait lui être fatale. Un frisson lui parcouru l'échine.

_ Si tu insistes d'avantage, je ne réponds de rien, lui dit la jeune fille. J'ais besoin de se gamin et si je dois te passer sur le corps pour l'avoir… je n'hésiterais pas.

_ Pourquoi lui ?

_ Ca ne te regarde pas.

Naruto plissa les yeux, s'avança à l'orée de la forêt et saisit à deux mains un rocher de belle taille…

_ Pourquoi !!!

Une soudaine énergie se matérialisa autour de lui alors que ses doigts s'ancraient directement dans la roche. Une force démentielle prit naissance en lui, une force avec laquelle il déracina ce rocher en le propulsant sauvagement sur son adversaire. La jeune fille ne chercha pas à l'éviter, elle voulait lui prouver que la différence de force et de technique qu'il y avait entre eux deux n'était en rien mesurable. Réunissant une bonne partie de ses forces, elle brandit son poing et frappa le rocher où plutôt désira le frapper, mais celui-ci tourna mystérieusement sur lui-même pour prendre l'apparence de ce Naruto.

_ Une technique de Métamorphose, pensa-t-elle en sentant une main la saisir au poignet et une autre l'agripper au col de son vêtement.

Dans la même seconde, elle vit son corps se soulever, se renverser et percuter lourdement le sol.

_ Pourquoi !!! Cria à nouveau Naruto qui en avait profité pour s'emparer d'une lame de son adversaire alors que son autre main l'attrapa sans ménagement à la gorge.

La pointe de l'arme fusa vers son visage alors qu'elle… était totalement impuissante. Elle ne put que fermer les yeux et entendre les « Tchak ! » de sa propre arme se planter, encore, encore et encore. Le regard de ce garçon l'avait pétrifié. Elle ne saurait expliquer ce qui avait changé en lui, mais c'est cette soudaine sauvagerie qui causa sa perte. Des larmes coulèrent de ses yeux au moment de sombrer dans la profondeur des ténèbres.

 

_ Hey Naruto ! Regarde, elle se réveille.

Ouvrant lentement les yeux, la jeune fille découvrit en face d'elle la face de Konoha-maru. On avait pris soin de l'adosser contre un arbre. Portant automatiquement les mains à son visage, elle se rendit compte qu'on lui avait enlevé son foulard ainsi que le tissu qui lui recouvrait les cheveux, mais surtout… elle n'avait aucune blessure, pas la moindre.

_ Hé , moi aussi j'ais cru qu'il avait fait de toi de la charpie, mais en fait chaque coup entaillait ton foulard et se plantait dans le sol. Tu as eu la trouille de ta vie, hé …

Elle l'observait de ses yeux bleu nuit en forme d'amande. Pivotant sa tête sur la gauche, elle vit Naruto accroupit près de la rivière. Il se releva, se retourna et vint vers eux avec un tissu imbibé d'eau dans les mains… son foulard.

_ Rafraîchis toi le visage, dit-il gentiment en le lui tendant.

S'asseyant en face d'elle aux côtés de son ami, il l'observa en train de s'exécuter.

_ Tu… tu aurais pu me tuer. Pourquoi ne pas l'avoir fait ?

_ Je n'aurais jamais eut la réponse à ma question, sourit-il.

_ Ca c'est bien lui, pouffa Konoha-maru en se relevant tout en plaçant ses mains derrière sa tête. Euh… je reviens. Une envie pressente…

Il s'éloigna rapidement et disparut dans la forêt.

_ Lui non plus ne m'en veut pas ?

_ Il n'a pas cessé de t'observer pendant que tu dormais. Il est persuadé que tu ne lui aurais jamais fait de mal.

_ Il n'a pas du tout tord, répondit-elle en passant une main dans sa longue chevelure sombre. En y réfléchissant bien maintenant, je trouve mon acte vraiment répréhensible et je comprendrais que vous me remettiez tous deux à vos supérieurs.

_ Supérieurs ? Tu veux parler de l'Hokage. Vu que je remplacerais d'ici peu disons que nous sommes quitte si tu me racontes la raison qui t'a poussé à venir à Konoha.

_ Le petit était sérieux quand il disait futur-hokage ?

_ Il a le même désir que moi, oui. Mais sa motivation ne surclasse pas encore la mienne.

Une légère brise fraîche se leva. Les feuilles des arbres chantèrent en unisson pour replonger lentement dans un silence apaisant.

_ J'apprécie énormément les Ninjas. Mon sensei me trouve même doué, mais mon père ne voit pas cela du même œil. Il préfèrerait me savoir en sécurité à la maison. J'ais voulu lui montrer à quel point il avait tord de vouloir me priver.

Naruto se leva, se dépoussiéra et tendit la main à la jeune fille. L'observant un court instant, elle lui tendit à son tour sa main et se laissa soulever par lui.

_ En agissant ainsi, je pense que tu lui feras encore plus de peine.

_ De la peine ? S'étonna-t-elle en ne voyant pas où il voulait en venir.

_ Je pense qu'il se sentirait déshonoré s'il te savait capable d'aller vraiment kidnapper une personne. Je ne le connais pas, mais vu que tu ne me sembles pas quelqu'un de foncièrement mauvais, je peux en conclure qu'il t'a enseigné certaines morales et conduites. Alors avant d'agir, pense d'abord à ce que lui penserait d'un tel acte. Il existe beaucoup d'autres moyens de lui faire comprendre l'importance que cela a à tes yeux. A toi de lui ouvrir les yeux sans en venir à l'extrême.

Elle ne sut quoi répondre.

_ Je… pardon, parvint-elle à dire, après un court silence, en s'inclinant. Excusez moi de vous avoir importuner.

Konoha-maru apparut au même instant.

_ Hé ! Et moi, on ne me fait pas d'excuses ? J'ais quand même reçu quelques coups. Regardez ma bosse, dit-il en baissant sa tête tout en la pointant de son index.

_ Imbécile, fit Naruto en lui donnant un coup de poing à l'emplacement qu'il indiquait.

_ Aïe !!! Bourreau ! Je t'ais sauvé la vie et c'est comme ça que tu me remercie !

_ Quoi !!!

La jeune fille se plaça alors entre eux deux, se baissa, prit le visage de Konoha-maru entre ses mains et l'embrassa tendrement sur chaque joue.

_ Pardon pour tout Konoha-maru.

Bouche bée, il la regarda longuement… un filet de bave coula le long de son menton.