Un Noël mouvementé Part 3

par appossai

Un Noël mouvementé : Part 3

 

L'individu en noir n'en croyait pas ses oreilles. Ce gamin de la même taille que lui paraissait extrêmement sûr de sa personne. Il le défiait en combat singulier. Voilà qui paraissait bien téméraire de sa part.

_ Je ne te ferais pas de cadeau, pensa-t-il en relâchant le sac pour ensuite donner un coup de poing dedans.

Adoptant une position de combat, l'individu  sourit en se concentrant sur l'attaque qu'il préparait… un sourire que Naruto fut bien incapable de voir à cause d'un foulard noir laissant seulement entrevoir les yeux de son adversaire. L'obscurité de la nuit se dissipa légèrement avec l'apparition de la lune jusqu'à présent cachée par d'épais nuages.

_ Ce n'est pas Sasuke, c'est ça ?

Il eut pour simple réponse un signe de négation de la tête.

_ Pourquoi ça se passe toujours comme ça ? Dit Naruto en haussant les épaules.

Il n'attendait pas de réponse, d'ailleurs il n'en eut pas.

_ Tu tiens vraiment à te battre ?

Toujours pas de réponse. Le regard de l'étranger semblait sans équivoque.

Il faisait frais ce soir. Naruto ressentait encore les douleurs des courbatures de son entraînement de la veille. Il n'avait pas totalement récupéré ses forces, mais qu'importe…

_ Il te sera difficile d'affronter le futur Hokage du village Konoha, pensa-t-il en souriant à son tour.

Retirant les mains de ses poches, il se mit également en position de combat. L'herbe tendre et fraîche pliait sous le poids de ses pieds.

_ Que le meilleur l'emporte.

L'inconnu acquiesça de la tête et fonça à une vitesse surprenante, réduisant à vue d'œil l'écart entre lui et son adversaire. Répliquant sans attendre, le blondinet porta sa main droite à sa cuisse dans l'intention de s'emparer de quelques projectiles quand il se rendit compte qu'il avait totalement oublié de prendre ses étuis ainsi que ses armes.

_ Mais quel imbécile !! Hurla-t-il intérieurement en voyant disparaître le kidnappeur.

Sa vitesse de déplacement le sidérait. Un puissant coup de talon l'atteignit au sommet du crâne, l'obligeant à s'incliner. Tombant tête la première, Naruto sentit une main l'agripper par les cheveux avant même qu'il touche le sol. Une main qui l'attira violemment dans le sens opposé en exerçant une sacrée pression sur sa chevelure. C'est alors qu'une pluie de coups lui martela le visage, le torse et l'estomac. Aussi fulgurante que les coups, la douleur lui vrilla l'esprit. La puissance de chaque coup l'élevait lentement jusqu'à ce qu'il ne sente plus ses pieds en contact avec la terre ferme. L'œil droit légèrement entrouvert, il aperçut vaguement son adversaire accomplir un bond et une rotation sur lui-même, en plein vol, avant de lui faire goûter de son genou en pleine tronche.

_ Pfui… murmura l'inconnu en atterrissant accroupi.

Propulsé loin de lui, le corps de Naruto s'échoua dans la rivière sombre et glaciale dans un plouf déconcertant.

_ Quel vantard, souffla-t-il en se relevant tout en contemplant un instant cette étendue d'eau.

_ Naruto ! Il est où ? C'est bien sa voix que j'ais entendu. Tu te caches où lâche !!!

L'étranger n'en revenait pas. Se retournant vivement, il découvrit son colis ouvert. Le petit-fils de l'Hokage connut sous le nom de Konoha-maru était parvenu à se libérer… une vraie pipelette  ce gosse.

_ Naruto ! Narutooo !!! Criait-il en se dépoussiérant tout en observant partout autour de lui.

_ Silence le morveux !

Konoha-maru sursauta à l'écoute de la voix. Son tortionnaire n'hésitait pas à frapper… son propre corps pouvait en témoigner.

_ Ton Naruto ne te sera d'aucune aide là où il est. Oser me défier, voilà qui relève du suicide… surtout pour un jeune comme lui.

_ Tu… tu l'as battu ?

Il n'en croyait pas un traître mot. Son kidnappeur paraissait avoir le même âge que cet abruti de Naruto, en plus il s'agissait…

_ Retourne dans ton sac avant que je ne me fâche pour de bon.

_ Tu… tu aurais dû me le dire que tu kidnappais… ce chialeur….

L'homme en noir fit volte-face et vit son adversaire rampant à quatre pattes en train de s'extirper de la rivière.

_ Ca nous aurait évité ce combat, dit-il en se relevant péniblement.

_ Je le savais ! Je le savais ! Piailla Konoha-maru les larmes aux yeux.

_ Tais toi morveux ! Cria Naruto. Comment as-tu osé te faire enlever par cette petite frappe !!!

_ Je… et toi alors ! Tu t'es vu ! Futur Hokage, mon œil !! Tu t'es fait éclater en moins de deux et tu tiens à peine sur tes jambes !

_ Pfff… imbécile. Il me faut toujours du temps pour m'échauffer. Tu vas devoir frapper plus fort si tu veux réellement te débarrasser de moi. A moi l'honneur, cette fois-ci.

L'inconnu vit Naruto foncer à vive allure vers lui. En pleine course, celui-ci se dédoubla une fois et une seconde fois.

_ Ca va faire mal !!!

Ses doubles bondirent pour attaquer cet individu par le haut. L'inconnu ne bougea pas d'un poil. Ce n'est qu'au dernier instant qu'il incanta une attaque.

_ Technique du vent destructeur !

A l'instant même où Naruto et ses doubles s'apprêtaient à terrasser leur adversaire, une mystérieuse rafale de vent se leva, s'enroula autour de son cet homme pour atteindre rapidement une vitesse sub-sonique que notre héro ne put malheureusement éviter. Pris dans l'engrenage, il sentit son corps ballotté dans tous les sens, de plus en plus vite jusqu'à devenir un projectile propulsé à la vitesse de l'éclair en direction de la forêt. Des craquements assourdissant résonnèrent dans le secteur, produit par les arbres cédant sous la puissance de l'impact. Les yeux de Konoha-maru manquèrent de sortir de leur orbite.