Un Noël mouvementé Part 1

par appossai

Un Noël mouvementé : Part 1

 

 

_ Naruuutoooo…

La voix paraissait extrêmement lointaine, étouffée…

_ Mmh…

S'accrochant de toutes ses forces à son rêve, Naruto un jeune adolescent aux cheveux blond hirsutes, natif du village Konoha, se retourna dans son lit en plaçant son oreiller sur sa tête. Pour rien au monde il n'abandonnerait ce rêve Divin où il combattait Sasuke, où il battait Sasuke, où Sasuke s'humiliait en l'implorant à genou de lui donner une seconde chance. Quelle seconde chance ? Naruto venait de pulvériser Sasuke, ce boutonneux sûr de lui, vantard et prétentieux pour la sixième fois consécutive.

, il n'admettait pas sa défaite, mais cette fois-ci il était trop tard. Sakura accourait au loin en effectuant de longues enjambées. A la voir se déplacer avec cette aisance, on croirait la voir flotter sur un nuage. Les bras tendus vers Naruto, elle se mouvait avec une grâce presque Divine. Une douce aura émanait d'elle.

_ C'est moi le plus fort, dit-il en souriant toutes dents dehors, un pied sur le corps de Sasuke lui servant pour ainsi dire de marchepied.

L'index et le majeur de sa main gauche brandissaient le « V » de la victoire.

 

_ Naruto !!!

Il s'agissait de Sakura, sa voix semblait si réelle. Des coups sourds, brefs et rapides résonnèrent dans ses appartements. Ouvrant des yeux gonflés par la fatigue, Naruto contempla un instant le plafond de sa chambre, sur lequel des fissures parcouraient leur bout de chemin, avant de s'asseoir et poser finalement ses pieds à terre. Le tambourinement des coups reprit de plus belle. S'étirant tout en poussant un grognement digne de l'homme de Cro-Magnon, Naruto sursauta en entendant clairement la voix de Sakura  s'écriant : « Naruto ouvre cette porte tout de suite !!! Je sais que tu es là ! »

Son cœur fit un bon. Il n'en croyait pas ses oreilles. Sakura se tenait devant le seuil de sa porte… venu spécialement le voir.

_ J'arrive !

En un éclair, il se leva, courut en trombe vers la salle de bain, s'y brossa les dents, s'arrangea vivement les cheveux en y passant simplement les doigts.

_ Ca fera l'affaire, pensa-t-il en se regardant dans le miroir.

Se changeant tout aussi vite, il se présenta devant sa porte, aspira une grande bouffée d'air et l'ouvrit enfin.

_ Bon… bonjour Sakura.

Elle se dressait face à lui, jambes semi écartées et mains sur les hanches.

_ On a pas idée de faire patienter une lady aussi longtemps devant sa porte… et je te signale qu'il est 20h30 et que la nuit est tombée depuis une éternité.

_ Nuit ?

Effectivement, il faisait bien nuit.

_ Tu t'es encore entraîné !? Bon sang Naruto… Kakashi-sensei nous a donné trois jours de repos et toi tu perds ton premier jour en jouant les entêtés.

Une journée, c'était le cas de le dire. Naruto avait commencé son entraînement le matin de bonne heure, fait une pause de deux heures… reprise pour toute l'après-midi et une nouvelle pause jusqu'à minuit. Il préférait la nuit. Il y faisait moins chaud et le calme l'obligeait ainsi à se déplacer silencieusement.

Un véritable Ninja devait passer maître dans la furtivité. S'écroulant dans son lit à l'aube, il pensait recommencer au cours de la journée, mais la fatigue avait malheureusement été trop forte.

_ Il ne nous a pas interdit de le faire et combien même il l'aurait fait…

_ Tu ne te serais pas gêné, je sais, le coupa-t-elle. Dis-moi Naruto…

L'intonation de sa voix se fit plus mielleuse.

_ Tu sais quel jour nous sommes aujourd'hui ?

_ Ben vendredi, je crois. Pourquoi ?

_ Ce soir nous fêtons Noël. Tu l'avais oublié ?

_ Noël ?

Ce mot n'avait aucune signification à ses yeux. Alors que tout le monde festoyait en famille ou entre amis, Naruto restait cloîtré chez lui. A quoi bon sortir alors que personne n'attendait sa visite, personne ne souhaitait sa présence.

_ La fête a déjà commencée sur la place du village. D'ici on entend la musique. Arrange toi un peu, nous t'invitons.

Il en croyait difficilement ses oreilles. Sakura l'invitait à passer Noël avec elle… en tête à tête. Rien qu'à cette idée, son cœur commença à battre la chamade pour s'arrêter brusquement.

_ Nous ? S'interrogea-t-il en craignant d'avance le pire.

_ Pfff…

Regardant par-dessus l'épaule de Sakura en se mettant sur la pointe des pieds, il y découvrit Sasuke, bras croisés, adossé contre la main courante de la rambarde de l'escalier.

_ Ne te fais pas de film imbécile. Si on est là, c'est uniquement sur l'ordre de Kakashi-sensei.

A voir le bleu que Sasuke avait au niveau de la pommette gauche, il avait certainement dû le défier pour refuser cet ordre et une fois de plus il avait ramassé.

_ Arrrgghh !!! S'écria Naruto en passant à la vitesse de l'éclair près de Sakura.

_ Que… s'étonna Sasuke en sentant deux mains l'empoigner au col de son vêtement pour l'attirer violemment vers la tête de son compagnon d'armes qui grossissait à vue d'œil.

_ Pourquoi ! Cria Naruto en lui donnant un coup de tête titanesque… pourquoi ça se passe toujours comme ça !!!

S'ensuivit une série de coups de boules plus forts les uns que les autres.

_ Pourquoi satané Sasuke ! Pourquoi ah ah ah…