Tsukimi pour les fans de KakaKure et NejiTen

par tookuni

Tsukimi pour Kakashi, Kurenai, Neji et Tenten.

 

 

 

Le soir n’était pas encore tombé que l’on voyait déjà la lune. Le lune si belle ce soir là. Argent comme ses cheveux, pensait une femme brune aux yeux de braises ; blanche et pure comme son regard glacé, pensait une jeune fille brune coiffée de macarons.

 

Kakashi éternua. Il rentrait d’une mission assommante avec Gai, qui n’avait pas arrêté de lui lancer des défis stupides qu’il avait été forcé d’accepter sous le sourire moqueur d’une Anko plus sadique que jamais. Ses élèves l’avaient épuisé toute la semaine en entraînement et chamailleries, il n’en pouvait plus. Il se demandait si un jour il pourrait vivre en harmonie avec quelqu’un, s’il pourrait supporter quelqu’un un jour. Les ninjas de ce village étaient décidément tous des personnalités fortes, personne ne lui correspondait. Si, elle…

 

Neji éternua.

 

« A tes souhaits !

-Merci Lee. Dis, tu ne crois pas qu’on s’est assez entraînés pour aujourd’hui ?

-Bein… Non.

-Raaah ! T’es increvable ! Moi j’en peux plus. En plus, c’est le Tsukimi, on se repose !

-Comme tu veux. Tu a l’air tourmenté en ce moment Neji…

-Je me pose des questions. Tenten n’a pas l’air bien non plu.

-J’en était sûr ! T’a pas compris après tout ce temps qu’elle était amoureuse de toi ?

-…

-D’accord. Ton byakkugan voit pas tout !

-Bien… Est-ce que je l’aime, moi ?

-Tu t’inquiètes pour elle ?

-Oui.

-Tu la sens dès qu’elle est là et dès que ça va pas c’est elle que tu a envie d’aller voir…

-Oui.

-Tu es au paradis dès qu’elle sourit et tu voudrais parfois la serrer dans tes bras, au moins…

-Oui.

-T’es pas très bavard Neji…

-Oui…

-Qu’est-ce que ça rend bête l’amour ! Tu disais pas grand chose déjà…

-Donc, je l’aime…

-Bien… je pense.

-Je l’aime… J’aime Tenten… J’aime Tenten… Ca sonne bien… J’ai envie de le répéter… Encore et encore…

-Bah va lui dire ! Elle n’attends que ça ! »

 

Neji ne se fit pas prier. Il repris soudain toutes ses forces et s’en alla en courant, Lee secouant la tête avant de reprendre son entraînement.

 

 

Kakashi décida que s’il voulait passer cette soirée tranquille, il fallait absolument qu’il reste seul. Ou alors… peut-être voudrait elle bien rester avec lui ? La si charmante, si discrète et douce Kurenai… Douce… et plus que charmante même… Mais enfin à quoi pensait il ? Etait il amoureux ? Non, cela l’étonnait de sa part… Pourtant, il n’y avait pas d’autre explication… Cette envie de la voir, cette envie d’être juste là, simplement à ses côtés, malgré le nombre incalculable de pensées perverses qu’il avait tendance à avoir quand il regardait sa tunique…

 

« Kurenai ! C’est moi ! Kakashi ! Ouvre moi s’il te plait !

-Ah… Bonsoir Kakashi. Tu cherches quelqu’un pour fêter le Tsukimi ? »

 

Kakashi acquiesça. C’était incroyable comme cette femme avait le don de le déchiffrer et de le comprendre dans les moindres détails… Elle le fit entrer et alla chercher des dangos. Il s’installa sur le balcon. La nuit n’allait pas tarder à tomber. Qu’elle tombe le plus lentement possible, pour qu’il puisse savourer ce moment…

 

 

Neji sonna à l’appartement de Tenten. La jeune femme, qui ne s’attendait pas à sa venue, était en peignoir de bain. Neji avala de travers et se retint de penser à utiliser son byakkugan. En réalité, tout le long du chemin il avait murmuré ces mots, comme pour ne pas les oublier, comme si, s’il cessait de les dire, il ne pourrait plus jamais les prononcer. Tenten… Je t’aime… Tenten… Je t’aime… Tenten… Je t’aime…

 

 

 

De l’autre côté de la ville, dans le deux pièces de Kurenai, Kakashi était au paradis. Kurenai lui massait le dos lentement, doucement. Dans un réflexe il lui pris la nuque et pencha sa tête vers lui. La kunoichi se laissa faire. Un instant plus tard, un fougueux baiser était échangé.

 

 

 

« Tenten ! Je t’aime ! »

 

Elle se figea. Et sans demander son reste, Neji se jeta sur elle pour l’embrasser.

 

 

Une porte claqua, un peignoir glissa ; une fenêtre se ferma, un masque tomba, et ce soir là de ces personnes aucune, profitant de l’amour naissant dans leurs corps, occupées par leur passion, de ces personnes aucune, n’a regardé la lune.

 

 

OWARI

 

Rép aux coms encore plus vite parce que je m’aperçoit que je vais devoir manger bientôt et tout et que le Tsukimi, ce n’est qu’aujourd’hui…

Alors… NarutoUzumaki, de rien ! Ca m’a fait plaisir aussi ! Adeline, content que ça t’ai plu ! Nahtivel Hinata a du succès !!! Je dois en faire un avec Neji, et un avec Gaara !!!! Et puis il y a aussi mon SasuNaru que je tiens absolument a faire !!! sans compter un petit SasuSaku histoire de !!! Donc, à venir : NejiHina, GaaHina, SasuNaru, KakaAnko en fond, et un chti SasuSaku quelque part. Ca m’étonne que personne ne m’ai demandé de faire de KakaSaku… Le mec qui en avait déjà trop et qu’en redemandait… Je suis mazo…