Tsukimi pour les fans de KibaHina et ShinoIno

par tookuni

Tsukimi pour Kiba, Hinata, Shino et Ino.

 

 

 

Kiba regardait la lune avec Akamaru. Tous les ans il essayait d’inviter Hinata, mais tous les ans, un côté timide qu’il ne se connaissait pas l’en empêchait.

 

Hinata se retrouvait coincée entre Neji et Hanabi à le cérémonie du thé. Elle se demandait toujours ce qu’elle faisait là. Elle se demandait toujours ce que faisaient ses coéquipiers pendant ce temps là,  et surtout, ce que pouvait bien faire Kiba.

 

Shino se promenait tranquillement dans la ville déserte. Quoi qu’il puisse paraître ; il n’aimait pas tant que cela le silence. Il s’ennuyait presque, lorsqu’il entendit, pour son plus grand bonheur, des cris venant d’un restaurant.

 

Ino hurlait contre Shikamaru qui lui avait gentiment demandé de se la fermer parce qu’il voulait regarder, non pas les nuages cette fois, mais bien la lune, dans le silence sur ce toit de restaurant. Choji mangeait toujours à côté d’eux et, blasé par leurs disputes, se contentait d’arbitrer l’échange en se demandant si les gâteaux de riz que les lapins fabriquaient dans la lune étaient bons.

 

Kiba décida de bouger. Il en avait réellement assez de rester là à ne rien faire. Autant qu’il aille là où il y avait du bruit, il pourrait peut-être oublier sa tristesse, et peut-être même, pourrait il passer par la demeure Huyga pour y entrevoir sa princesse…

 

Hinata se senti soudain pincée. C’était son cousin qui veillait sur elle, et, la voyant mal à l’aise, lui intimait de s’éclipser discrètement en lui montrant le signe du kage bushin. Elle compris et, avec sa discrétion naturelle elle s’éclipsa furtivement par la porte du fond. Neji forma un clone et personne ne vit rien.

 

Shino se dirigea vers le bruit. Un instant plus tard il recevait une Ino furibonde dans ses bras.

 

« Ah heu… Désolée Shino.

-Ce n’est pas grave. Tu sais, ça ne sers à rien de s’énerver comme ça.

-Oh… Je criais si fort que ça ?

-Le mot est faible…

-J’en ai assez d’eux deux. Je n’ai personne à qui parler. C’est le Tsukimi ce soir et… Je voulais être avec quelqu’un mais maintenant… je vais rentrer chez moi.

-Je suis « quelqu’un » Ino, si tu veux. Je peux même être un ami. Et puis, j’aime bien t’entendre parler.

-Mais pas hurler, pas vrai ?

-C’est moins agréable et tu es moins jolie quand tu es en colère. »

 

Ino se laissa convaincre par la remarque. Shino était Shino, avec son ton sentencieux, cette espèce de distance et ses insectes, mais il savait les mots et acceptait de l’écouter alors…

 

« Je veux bien rester avec toi. »

 

Et sur ces mots, elle l’embrassa.

 

Blam ! Kiba heurta une petite chose toute légère qu’il eu la présence d’esprit de retenir avant qu’elle ne tombe. Il reconnu tout de suite son parfum. Hinata vit Kiba juste au dessus d’elle. Un rougissement informa Kiba que sa présence n’était que désirable. Un instant plus tard, dans la rue sombre, Kiba portait sa princesse jusqu’à un banc en l’embrassant passionnément.

 

Il est un soir de nouvelle lune où deux hommes aux cœurs tourmentés de solitude, ont trouvé deux fleurs pour la combler. Il est un soir d’automne où la lune, a permis à deux jeunes femmes aux âmes égarées, d’avoir le plaisir d’aimer.

 

 

OWARI

 

 

Rép aux coms encore en vitesse : Ouah !!! Ca fait du boulot !!! Mais je vais essayer de tout faire !!! certains couples seront comme précédemment dans la même fic parce que sinon ça va faire beaucoup, sinon, un petit cri du cœur  pour Hinata-san : On me prend déjà pour une fille avec la tête que j’ai, alors là !!! Bon, c’est pas grave, disons que j’ai tellement subi l’influence féminine que je ne peux pas me vexer. Mettons moi en sexe inconnu (j’aime le mystère qui plane sur moi !). NarutoUzumaki, je m’occupe de Kakashi, Yuuko-Hime, Neji a du boulot ! Tenten attend aussi pour Hinata-san !!! Merci pour vos coms !!!! A toute !!!