Retour à la réalité

par Tenshi-kamoto

Chapitre N°17 : Retour à la réalité

 

 

Les barreaux d’une prison, ces chaînes vous ralliant aux murs froids et humides de cette pièce cloîtrant votre liberté comme si vous n’étiez qu’un animal, il les connaissait bien. Celle de Kumo, celle de l’Akatsukie, et maintenant celle de Konoha.

Comme si, peu importait l’endroit et la faute pour laquelle il s’y trouvait, son destin était de resté cloîtré dans le noir.

Après avoir été séparé de Sakura, Deidara avait été traîné tout droit dans les prisons du village de la feuille. Mais si la menace du ninja copieur d’alerter le village de sa présence angoissait le shinobi, un autre point l’inquiétait tout autant : qu’était-il advenu de sa belle amie ? Il avait eu tout juste le temps de la voir à terre, assommée par sa sensei et hokage. Une boule remonta le long de la gorge du blond : il avait envie de vomir. Rien que de se remémorer la vue du sang au coin des lèvres de son amante lui donnait la nausée. Il posa sa tête contre ses genoux quand soudain la lourde porte lui faisant face se déplaça sur le côté afin de laisser place au ninja copieur.

Ce dernier le méprisait du regard tout comme l’avait fait le shinobi blond lors de son arrivé au village. Les deux hommes se fixèrent intensément durant de longues minutes. Kakashi ne pouvait s’empêcher de repenser au jour où Naruto et lui même s’étaient lancés à la poursuite du traître de Kumo afin de récupérer le corps de Gaara. Sans s’en rendre compte, le shinobi se mit à serrer fortement les poings, détails qui n’échappa pas aux yeux de Deidara.

Le blond entrouvrit alors légèrement les lèvres :

_ « Je suppose que se sont les souvenirs que nous avons en commun qui vous mettent dans un tel état de rage.

_ En réalité je fulmine surtout de voir ce que tu as fais à mon élève. Apparemment ton odieux genjutsu l’a touché mais ça ne marchera jamais avec moi. »

Deidara regarda tout d’abord Kakashi avec deux grands yeux ronds puis il laissa échapper un léger rire qui se transforma bientôt en véritables éclats. Prit de cours par la réaction du détenu, Kakashi envoya au shinobi un coup de pied en plein visage. Les rires cessèrent, mais le sourire insolent du traître de Kumo ne disparut pas pour autant.

_« Je peux savoir ce qui te fais rire teme ?!! ( Nda : afin de ne pas tourner à la vulgarité je met toutes les insultes en japonais, libre à vous d’aller sur un traducteur franco-japonais après)

_ Ce qui me fais rire ? Mais c’est tellement évident… Le regard de Deidara prit alors une allure de défi qui fit légèrement trembler le sensei.

_ … Vous croyez vraiment que Sakura puisse être victime d’un genjutsu ? Si vos ambu sont si faibles alors je commence à croire que j’ai surestimé ce village.

Alors que Kakashi s’apprêtait à répliquer, le blond lui coupa la parole et repris :

_ Non je ne pense pas. Au contraire j’ai vu de quoi cette femme est capable et si vous êtes vraiment son sensei alors vous devez le savoir aussi bien que moi : Sakura n’es sous aucune emprise. Nous nous aimons tout simplement. Notre seule erreur a été de croire que ce serait facile d’obtenir vos faveurs.

_ Comment avoir confiance en toi, tu n’es qu’un traître et un assassin. Si ce n’es pas un genjutsu alors il doit s’agir d’une menace, je connais Sakura. Comme tu l’as dit, elle est mon élève et je la connais sûrement mieux que quiconque, jamais elle ne t’aimera. Ce n’est pas une fille futile. »

 A peine le ninja copieur s’était-il tourné que le shinobi blond avait perdu son sang froid. En l’espace d’une seconde il s’était levé et avait entouré la nuque de Kakashi des chaînes qui lui nouaient les poignets. Sa respiration était devenue rapide et saccadée de légers grognements. Kakashi, quant à lui, n’avait pas bougé, toujours aussi calme et imperturbable. Il ne fit que pivoter légèrement son visage de manière à ce que son unique œil découvert puisse fixer le regard azur du traître :

_« Et nous devrions te faire confiance ? Tu es incapable de garder ton calme face à un pauvre sarcasme et tu te prétends shinobi ?

_ Fermez là !

_ Tu ne seras jamais intégré à Konoha. Tu vas être conduit à Kumo dans les jours suivant où tu seras exécuté. Quant à ta sois disant histoire entre toi et Sakura, si tu l’aime, je te conseil de l’oublier.

_ Je t’ai dit de la fermez onore !!

_  C’est tellement puéril comme attitude. Tout en toi me dégoûte. De toute manière peu importe ce que tu ressens pour elle, vous serez bientôt séparés, alors je te conseille de te faire à l’idée. »

Un chidori naissant dans la paume de sa main, Kakashi affubla Deidara de sa technique qui fit décoller le blond en arrière, le projetant avec fracas contre le mur. Le ninja copieur avait profité de l’étonnement du shinobi pour contourner les chaînes.

Trop affaibli par l’attaque, le blond ne se releva même pas. Le sensei parti donc de la cellule sans mot dire.

 

§§§

 

Sakura, quant à elle, se réveilla d’un léger sommeil, Naruto à ses côtés. Ce dernier la fixait gravement. La kunoichi se releva sans une parole pour son ami et voulu prendre le chemin de la sortie quand deux bras vinrent entourer ses épaules.

_« Sakura, oubli le. Qu’espères-tu de quelqu’un comme lui ? Tu aurais du le savoir… Jamais il ne sera un shinobi de Konoha, jamais vous ne serez ensemble

_ Naruto…j’ai vécu pendant pas mal de jours dans le repaire de l’Akatsukie et j’étais avec lui. Que cherchez-vous à faire en nous séparant ? Me faire déserter ?! »

Les paroles dures de la jeune femme firent frémir le démon renard. Comment sa Sakura pouvait-elle avancer de tels propos ? Tout paraissait incompréhensible au jeune homme. Il finit par la lâcher. Si elle venait à déserter à son tour il en pourrait le supporter, la perte de Sasuke était déjà bien assez dure à supporter…

Les yeux brûlants, il passa devant Sakura et sans planter son regard dans le sien comme à son habitude, il lui prit simplement la main et la guida vers les prisons de Konoha…

 

 

A suivre…