Chapitre 13

par Storine

- Prêtes ?

Nous lançons toutes un regard décidé à Neji. Puis, pour seule réponse, nous retirons le cran de sureté de notre arme.
Ce soir, nous allons buter du vampire.
Toutes de noir vêtues, nous suivons le Hyuuga et Naruto qui ouvrent la marche. Le repère de l'Akatsuki n'a pas été trop difficile à trouver pour nos amis et nous sommes présentement devant l'entrée principale.

- Bon, je fais une dernière récapitulation, commence Sasukette. L'équipe de Neji et Tenten et celle d'Ino et de Sai, vous passez directement à l'offensive en passant devant. Les deux autres équipes, soit celle de Temari et Shikamaru et celle de Sakura, Naruto et moi, nous nous dirigerons par derrière vers les cachots où Hinata est sûrement retenue. Le reste du plan est simple : pas de quartier. Tuez tout ce qui bouge.

Nous avons presque l'air investis d'une mission genre tueuses professionnelles ou héroïnes de BD à la Lara Croft ou à l'Aeon d' Aeon Flux... sauf que je suis loin d'avoir leur classe. Avec mon arme et mes chignons, je ressemble plus à un croisement entre Sailor Moon et un Barbapapa, vous savez, les fillettes Barbapapas qui ont un genre de bouette* sur le dessus de la tête ? Flatteuse comparaison, non ?
Plus le temps de faire de quelconques remarques débiles mentales; c'est l'heure...
Suivant Neji, j'entre dans la grande demeure...


* * *


- Hinata ? Chuchote Naruto, heureusement habile dans la noirceur la plus totale grâce à ses pouvoirs de vampire et ses yeux surhumains.

La seule réponse qu'il obtient est le grincement d'une porte qu'on ouvre. L'instant d'après, deux ombres apparaissent, finalement éclairées par la lumière. Deidara s'approche, retenant d'une main Hinata par le cou, la forçant à avancer devant lui.

- Si c'est pas l'imbécile de service... dit-il en visant l'Uzumaki.

- HINATA ! Hurle ce dernier.

Le membre de l'Akatsuki éclate de rire, dévoilant ses crocs pointus.

- Tu vois, Uzumaki, c'est ça la différence entre vous et nous. Nous sommes vampires depuis plus longtemps que vous cinq, nous avons plus d'expérience, et nous ne nous gênons pas pour nous nourrir de ce que nous voulons...

Tout en avouant ceci, il approche son nez du cou tendu de la jeune fille et passe un rapide coup de langue contre la peau blanche d'Hinata. Celle-ci écarquille les yeux de frayeur, au grand désespoir de Naruto, qui retrousse les lèvres sur ses crocs saillants.

- Enfoiré !

- Tu peux dire tout ce que tu voudras, Naruto, tu ne peux rien faire tant que je la retiens ! Je...

Il ne put rajouter un seul mot : Hinata attrapa vivement le bras qui la retenait, se dégagea d'un mouvement rapide et, saisissant la tête du vampire entre ses mains, elle lui cassa le cou. Tout ça sous les regards ahuris de Shikamaru, Sasuke et Naruto.

- Oh, dit-elle de sa voix chantonnante, Naruto, aurais-tu apporté une arme pour moi ?

Encore bouche bée, il lui tend un pistolet. Sans perdre un instant, elle fige une balle d'argent entre les yeux écarquillés de Deidara. Juste après, il se change en poussière.

- Voilà une bonne chose de faite ! Malheureusement, les autres ont dû entendre le bruit de la détonation... hâtons-nous !

- Arrête un peu de faire cette face-là, Sasuke ! Lui demande Sakura éclatant de rire.

- Franchement, ces hommes, tous pareils ! Convaincus qu'une femme est une créature en détresse ! Y'a que ma Hina pour être si bonne comédienne et combattante ! Lance Temari en se lançant à sa suite.

Naruto, quant à lui, n'en revient toujours pas. Il s'approche de la jeune fille, les yeux inquiets, et demande :

- Ça va, Hina ? Il ne t'a pas fait de mal ?

Elle hoche négativement sa tête, faisant de ce fait virevolter ses cheveux sombres. Naruto reste perplexe :

- Mais... ça ne te fait rien de... enfin, tu sais que tu viens de tuer un vampire et...

- Naruto, ÇA m'a touchée ! Ce... truc que tu nommes Deidara m'a touchée !

Sakura et Temari éclatent de rire.
« ÇA l'a touchée ?! ÇA ?! » Le jeune homme n'en revient tout simplement pas. Elle parle d'un monstre comme d'un... indésirable insecte.
Il avale de travers.
Que se serait-il passé si Hinata ne s'était pas enfermée dans les toilettes l'autre jour ?
Il serait probablement mort avec un peu de chance...

- Tu viens, Naruto ? Demande-t-elle tout en lui tendant la main.

Les six amis entrent dans l'antre des démons.
Plus que neuf vampires.
Et, à peine cinq minutes plus tard, le groupe de six a fait trois nouvelles victimes : Sasori, Tobi et Kakuzu.


* * *


Trois silhouettes se dressent en haut d'un immense escalier, comme pour nous accueillir. Le premier, sur la gauche, est le sosie de Sasuke est plus vieux. Celle sur la droite semble calme et sans émotion et celui du centre me fout les jetons. Son visage est orné d'une multitude de piercings. Aouch. Je n'imagine pas la douleur qu'il a dû ressentir... (N.D.A. PAIN ! HAHAHAHAHA ! Pein = douleur = pain = PAIN ! *pardon* Inside personnel...)

- Tiens donc... on a de la visite on dirait... lance le grand brun.

Nous entendons tout à coup un coup de feu résonner. Tous les vampires redressent le nez et hument l'air. La fille fronce les sourcils.

- Deidara... lance-t-elle, sans émotion.

Si je comprends bien, déjà un vampire de mort. Ça commence bien.
D'un bond prodigieux, les trois sautent dans le vide et atterrissent un étage plus bas, soit à environ quinze mètres devant nous. Malgré moi, je croise le regard du frère de Sasuke. Et...
Je sens mon bras retomber le long de mon corps et ma main lâcher mon arme. Je ne sais pas comment il fait ça, mais... j'ai l'impression d'avoir une vision. Ce salopard est en train de me montrer ce qu'il prévoit comme futur.
Tous mes amis sont morts autour de moi, les membres de l'Akatsuki se jettent avec appétit sur leur cadavre. Du sang. Il y a du sang partout.
Et je vois Itachi s'approcher de moi, lentement, comme pour savourer le festin que je représente pour lui...
Juste avant de sentir ses crocs se planter dans ma gorge, une main me secoue vivement.

- Tenten ! Ne le regarde pas dans les yeux bon sang ! Me hurle Ino.

Je reviens enfin à moi et un frisson me parcourt l'échine.
Bien sûr. Ils veulent me garder pour la fin. Je suis un plat raffiné pour messieurs et madame les vampires.
Putain, pourquoi je suis pas née à quelque part au Pérou, hein ? Ou au Pôle Nord ? J'aurais pu faire un très joli lutin du père Noël avec mes chignons, non ?
D'autres coups de feu se font entendre. Cette fois, c'est Sai qui énumère, habité d'encore moins d'émotions que la gentille madame aux cheveux bleus :

- Sasori, Tobi, Kakuzu.

Un tic agite l'œil de la jeune femme. Tiens tiens... elle n'est donc pas si blasée que ça ?
Tout à coup, le roux lève sa main dans notre direction et ordonne :

- Konan.

L'instant suivant, la fille fend l'air comme une flèche et fonce sur nous. Elle est environ dix fois plus rapide qu'un humain normal, et peut-être deux fois plus que nos amis.
Je n'ai même pas le temps de réagir que Neji l'a déjà maîtrisée. D'après ce que j'ai cru comprendre, il a... saisi ses cheveux au passage.
Et la tête s'est arrachée du reste du corps !
Je suis bouche bée. Ma parole, Neji est encore plus rapide qu'il n'y paraît !
Il lance la tête en direction des deux autres vampires, essuyant avec dégoût le sang qui a taché son beau visage.

- Infect, crache-t-il.

Oups... ça n'a pas trop l'air de plaire aux méchants méchants messieurs qui se tiennent devant nous...
Pourquoi je dis ça ? Simple intuition. Il y a peut-être aussi leurs yeux rouge fluorescent, leurs lèvres retroussées sur leurs canines acérées ou le grondement sourd qui sort de leur gorge qui entrent en ligne de compte...

Autres coups de feu. La porte s'ouvre, fracassante, laissant nos amis entrer. Je pousse un soupir de soulagement : ils sont tous là, intacts.

- C'est fini, Itachi, lance Sasuke. Il ne reste plus que vous deux. Les autres sont tous morts.

Je fronce les sourcils. D'accord, ils sont tous en un seul morceau, mais Sakura... est plus blême que Sai. Autant vous dire qu'elle est plus pâle que les dents de Blanche-Neige (je me suis toujours dit que, puisque Blanche-Neige a la peau de la couleur de la neige, ses dents doivent bien être encore plus rayonnantes, non ? Quel dentifrice peut-elle bien utiliser ? Je serais curieuse de le savoir (Comment je peux penser à des choses comme ça dans un moment pareil ?!). Ça manque à ma culture personnelle).

Nous rejoignons nos amis. Ino et moi nous dirigeons vers notre amie, inquiètes.

- Saku ?

Elle lève des yeux larmoyants vers moi. S'en est effrayant.

- Ten, je...

Et ça me frappe d'un coup. Lorsque nous avons appris que Sakura était atteinte de leucémie en même temps que nous avons retrouvé nos amis devenus vampires, elle a bien dû tout nous expliquer, mais Neji avait résumé l'essentiel : il ne lui restait que quelques mois à vivre, tout au plus.
Cependant... elle est si faible... pourquoi s'est-elle bornée à venir nous aider ? Elle n'a plus de forces, elle risque même d'y rester et...
« Mais nous pouvons l'aider ».
C'est donc ça... la seule façon de sauver Sakura, c'est de la transformer en vampire. Il n'y a plus d'issue. Et, à voir le regard qu'elle me lance, je sais qu'elle a compris comme moi. Et, contrairement à moi, elle l'accepte. Elle en a sûrement déjà discuté avec Sasuke.
Sauf peut-être Hinata, elles ont dû en parler avec "leur" vampire. Nous sommes presque toutes au courant des options qui nous restent : devenir des monstres ou libérer nos amis de leur damnation...

Des applaudissements se font entendre. Nous nous retournons pour voir Itachi, un air amusé peint sur son visage parfait, admirer le petit spectacle et l'autre, Pein, nous dévisager, impassible.

- Oh, petit frère, tu crois que s'en est fini de nous ? Au contraire... je dois vous remercier. Merci beaucoup d'avoir liquidé tous nos « amis »; nous en aurons plus pour nous deux.

Ils se rapprochent tous les deux. Pein fonce, les crocs dehors, vers la droite, alors qu'Itachi attaque sur la gauche. Je me relève, vise et tire en même temps que Temari. Nos balles atteignent leur cible en plein visage, mais nous ne sommes pas assez précises. C'est Shikamaru, Naruto et Sai qui prennent la relève et tentent de démembrer Pein. En moins de deux, c'est chose faite. Les vampires sont donc tous de force plus ou moins égale... l'erreur de l'Akatsuki a été d'attaquer séparément, chacun voulant avoir plus que l'autre. Contrairement à eux, nos amis ont peut-être moins d'expérience, mais ils sont unis et habités par un désir imbattable... le besoin de nous protéger.
De l'autre côté, Ino, Saku et Hina tirent du mieux qu'elles le peuvent, mais ne souhaitent pas atteindre par mégarde Neji, qui a entamé un violent corps-à-corps avec Itachi. Sasuke voit enfin une ouverture, s'élance, mais ne réussit qu'à se faire arracher le bras gauche. Il tombe au sol en hurlant de douleur.
Je comprends. Vampire ou non... ça doit être trèèèèès douloureux.
Neji se recule pour reprendre son souffle, tout comme Itachi qui éclate de rire.

- Magnifique ! Magnifique !

Sans plus de cérémonie, il sort une arme. Je la reconnais; c'est celle de Neji. Il a dû la lui subtiliser lors de leur combat.

- Qu'est-ce que tu comptes faire avec ça, Itachi ? C'est fini, ricane son frère, les larmes aux yeux.

En effet, nous avons toutes notre pistolet pointé sur lui et nos amis s'apprêtent à lui bondir dessus si jamais nous ratons notre cible.

- J'en emporterai au moins un avec moi ! S'écrie-t-il en tirant une seule balle.

Nous tirons en même temps. Il s'écroule au sol. Nous l'avons toutes atteint exactement entre les deux yeux.
Je vois Neji qui sourit.

- Tu m'as raté, triple andouille.

Et c'est là que je la sens. Une terrible et profonde brûlure au niveau du ventre. J'y pose ma main libre et la ramène au niveau de mon visage.
Du sang. Beaucoup de sang. Trop de sang.
Ce sang, c'est le mien.
Tous les regards se tournent dans ma direction. Je titube, puis m'écroule contre Neji, qui a bondi pour me rattraper.

- TENTEN ! Hurlent-ils tous en chœur.

Je commence à frissonner.
Ça y est. Mon heure est venue.
Je vais mourir.








*Bouette : Aucune idée si cette expression sert aussi en France... la bouette, c'est de la boue, mais en dix mille fois plus dégueulasse, genre un mélange de neige fondue, de boue, de gazon, de terre et d'autres cochonneries qui trainent dans la rue. Miam miam !


Bonjour tout le monde !
Encore une fois pardon... oubliez le délai que j'avais donné, je suis incapable de le respecter. Je suis trop pressée par tout...

Bon... gros développement, non ? Ça touche à sa fin ! Je parlais de trois ou quatre derniers chapitres, mais peut-être y en aura-t-il moins encore... je ne veux pas bâcler la fin, donc je vais moins étirer pour faire ça meilleur. Promis !

Alors, la menace de l'Akatsuki est enfin écartée, mais Tenten et Sakura sont en bien mauvaise posture... et que dire d'Ino qui ne s'est pas encore expliquée avec Sai ? Il faut bien que ça s'arrange !
Avant-dernier chapitre bientôt... sûrement après les vacances, parce que je risque d'être très occupée !
Alors tout le monde, je vous souhaite un joyeux temps des Fêtes en compagnie des gens que vous aimez ! Amusez-vous, riez, bref, merry Christmas !
Un énorme merci à ma béta-lectrice, emimix3 ! Bisous à toi, j'apprécie beaucoup les corrections que tu fais, ça fait trèèèèès plaisir !

Bisous à tous !
Sto -xox-
P.S. Surveillez bien mes fics... dès la fin de celle-ci, une nouvelle, plus courte, fera son apparition...