Chapitre 8

par Storine

- Comment ça, nous tuer ?! Pourquoi tout le monde dans cette foutue ville de merde veut notre peau, hein ?! C'est quoi la blague, vous pouvez me le dire s'il vous plaît, j'apprécierais beaucoup ! Non, attendez, je sais ! On est à "Caméra coquine*", c'est ça ?!, déblatère la Sabaku, totalement perdue.

Elle se tait finalement lorsque Shikamaru l'empêche de rajouter ne serait-ce qu'un seul mot de plus en lui couvrant la bouche de sa main. Il fait ensuite un petit signe de tête à Neji, lui affirmant qu'il peut continuer.

- Tout d'abord, je vais vous raconter ce qui s'est passé il y a six ans... je laisse l'honneur à Sasuke de débuter, puisqu'il en sait plus que moi.

Le Uchiha relève ainsi la tête et nous fixe toutes les unes après les autres.

- Bon. Tout d'abord, laissez-moi vous dire que le clan Uchiha est un clan de vampires. Et oui, première révélation. Vous savez également que j'ai un frère, Itachi - demi-frère serait le terme le plus exact pour le décrire, puisque sa mère était une des cousines de mon père, une Uchiha pur sang. Ma mère, elle, n'était qu'une simple humaine.

Il marque une courte pause, puis continue :

- Ainsi, lorsqu'un vampire ou qu'un demi-vampire nait, il doit être mordu par sa mère. Néanmoins, la mienne ne voulait absolument pas que je devienne un monstre buveur de sang en me faisant mordre par un des Uchiha. Elle s'est donc enfuie avec moi, loin de mon père, de mon frère, de mon clan. Mais, ce qui devait arriver arriva... Itachi nous a retrouvés la nuit où nous avons disparu. Après avoir tué ma mère, il m'a mordu et m'a fait boire son sang.

- Et Sai là-dedans ? demande, perplexe mais plus calme, Ino.

C'est lui-même qui lui répond :

- Je ne suis pas un sang pur comme l'était la lignée de Sasuke. Mes parents, tous comme les leurs, n'ont jamais été mordus, et j'ai plusieurs ancêtres humains. Nous ne vivions pas dans des résidences du clan. Nous n'avons jamais su que notre lignée était une famille de vampires.

- Et ensuite ?, veut savoir, complètement captivée, Sakura, qui semble se remettre tranquillement sur pieds.

Le brun lui lance un regard que je ne saurais décrire - à première vue, un regard ampli d'amitié franche, mais si j'observe bien avec mon esprit imaginatif et romantique (je suis très fleur-bleue), je crois y déceler une pointe... de... tendresse ?
Je me fais des idées ou Sasuke n'a d'yeux que pour notre fleur de cerisier ?

- Eh bien... les garçons ont tous débarqué sans prévenir, puisqu'il était convenu de nous retrouver au parc, mais je n'y suis jamais allé. Ils sont donc venus voir ce que je foutais et... tout ça a dégénéré.


FLASH-BACK


- SASUKE ! SASUKEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! OUVRE CETTE PORTE OU JE LA DÉFONCE ! hurla un blond en colère tout en tambourinant contre la porte du petit appartement où vivait son meilleur ami.

- Ta gueule, Naruto, tu nous tapes sur le système ! Tu vois bien qu'il n'est pas là ! Aaaaaaah, qu'est-ce que je donnerais pour dormir moi !

- La ferme toi-même d'abord !

- Raaah tu m'énerves !

- Ok, je vais régler ça. FERMEZ-LA TOUS LES DEUX OU JE VOUS RENTRE LA TÊTE DANS LE MUR ET JE VOUS TORDS LES BRAS DANS LE DOS JUSQU'À CE QUE VOS OS VOUS SORTENT PAR LES COUDES ! cria finalement Neji.

Il n'en fallut pas plus pour que les deux comparses la boucle pour de bon.
Et, l'instant suivant, comme par magie, la porte s'ouvrit dans un grincement sonore...

- Ah putain j'vais buter Sasuke ! Il veut nous foutre la trouille de notre vie ou quoi ?!

- C'est juste à toi qu'il fait peur, baka. Bon... Sasuke, t'es là ?

L'un après l'autre, ils entrèrent tous dans la pièce sombre.
Pas un seul son, alors qu'on entendait toujours Mme Uchiha chantonner un air de sa douce voix. Pas une seule odeur, alors qu'elle était toujours affairée aux fourneaux, en excellente cuisinière qu'elle était.
Oh, si. Les garçons semblaient en déceler une, une odeur horriblement agressante pour leurs narines. Une odeur métallique, de fer qui inondait l'endroit.
Puis, un étrange bruit, un souffle rauque, un souffle animal.

- Sasuke ?, l'appela son cousin.

Aucune réponse. Mais le souffle semblait s'être arrêté.

- Ça venait de la cuisine, je crois, déduisit le Nara.

Sans perdre un instant de plus, les quatre garçons se dirigèrent vers l'endroit tout aussi sombre que le reste de l'appartement.

- Sasuke ?

Neji trouva l'interrupteur et la lumière inonda la pièce.
Ils eurent tous un mouvement de recul quasiment imperceptible, tous sauf Naruto qui restait trop abasourdi pour bouger.
Leur ami les fixait d'un regard hallucinant, plus flamboyant que le feu, démoniaque. Accroupi au sol, près d'une masse sombre, il semblait s'être jeté sur cette "chose" pour...

- Foutez vite... le camp... haleta-t-il, les lèvres frémissantes.

- Qu'est-ce... qu'est-ce qui t'arrive vieux ? demanda le blond tout en faisant un pas vers lui.

- RECULE !

Naruto se figea. Il percevait enfin ce qu'était cette masse sombre... il s'agissait de la mère de son meilleur ami. Ou, enfin, de ce qu'il en restait. Sa gorge avait été totalement broyée, un de ses bras se trouvait de l'autre côté de la pièce et une profonde incision lui ouvrait en grand le ventre. Et elle semblait le fixer de ses grands yeux écarquillés par la peur et la souffrance, éternellement figés ainsi. Deux grandes billes vides. Complètement vides.

- ALLEZ-VOUS-EN VITE ! hurla-t-il de nouveau, se redressant peu à peu, les lèvres cette fois retroussées, dévoilant ses crocs diaboliquement mortels.

- Putain de merde, Sasuke, pourquoi t'as buté ta vieille ? Qu'est-ce qu'elle a encore fait ?!

Shikamaru écarquilla les yeux.

- Naruto, c'est tout ce que tu trouves à dire ? Sasuke, qu'est-ce qui se passe ? Ton frère est passé par ici, non ?

Le Uchiha se figea brusquement, l'oreille attentive à un son impossible à saisir pour ses meilleurs amis.

- Trop tard... il est là... il va tous vous tuer comme il a... vous auriez dû partir. Je...

Un éclair nouveau illumina son regard. Il semblait... froid, distant, sûr de lui.

- Pardon, fut le dernier mot qu'il prononça avant de se jeter sur eux.

Le premier à être frappé fut Sai. Il fut mordu si rapidement qu'il ne put rien faire, sauf tenter de repousser la créature qui l'avait attaqué, avant de tomber au sol.
Naruto attrapa son ami par les bras et le força à se figer.

- QU'EST-CE QUE TU FAIS BORDEL ?!

Il ne dit rien; se retournant trop rapidement pour des yeux d'humains, il captura la gorge de son ami entre ses mâchoires solides et croqua.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

Le suivant fut Shikamaru, puis Neji, tout ceci en moins de cinq secondes. Un battement de cils plus tard, l'aîné des héritiers Uchiha apparaissait de nulle part et posait une main sur l'épaule de son cadet.

- Je vois que... tes instincts sont plutôt difficiles à contrôler... ne t'en fais pas, Sasuke. Ce n'était que des humains, rien d'important. Quand même, t'aurais pu m'en laisser un ou deux... bon, je vais y aller maintenant. Tu sais où me trouver.

Il s'éclipsa.
Sasuke pu enfin laisser tomber son masque trop parfait. Ses traits se brouillèrent, devinrent désolés, accablés.
Tout en tentant de calmer le tremblement de sa respiration, il chercha des yeux un quelconque objet tranchant. Ses yeux s'éclairèrent quand il trouva un long couteau.
L'empoignant sans hésitation, il le laissa glisser contre son poignet. Puis, tout en grimaçant à cause de la forte douleur, il s'agenouilla près de son meilleur ami.
Ce dernier, complètement immobile, les yeux parfaitement clos, aurait pu passer pour mort si ce n'avait été de la faible respiration qui soulevait doucement son torse.

- Naruto...

Aucune réaction.
Tout en se maudissant intérieurement, Sasuke releva la tête du blond, entrouvrit ses lèvres et appuya sans délicatesse sur sa blessure, laissant le liquide rubis s'écouler de sa coupure pour se déverser dans la bouche de l'Uzumaki.
Une seconde ou deux s'écoula, puis il se releva d'un bond, ahuri.
Sans plus s'occuper de lui une seule seconde de plus, Sasuke se hâta de rejoindre le Nara et de répéter le même manège. Ce dernier, par contre, ne rouvrit même pas les yeux, ce qui inquiéta sérieusement le Uchiha.

"Putain, il peut pas déjà être mort..."

Mais il fut rassuré lorsqu'il perçut un profond ronflement produit par Shikamaru.
- Quel con, il dort tout le temps celui-là...

Mais plus besoin de recommencer; il sentit son cousin et le Hyuuga se relever d'eux-mêmes derrière lui.
Une fois le flot de sang apaisé, il fit face à ses quatre meilleurs amis, maintenant tous à peu près remis de leurs émotions (et parfaitement réveillés).
Quatre paires d'yeux écarlates étaient braqués sur lui, attendant une quelconque parole, une vulgaire action de sa part.
Il se contenta d'étirer contre ses lèvres un sourire qui voulait dire plein de choses à la fois, soit un mélange de soulagement, de désolement et de... sauvagerie.

- Eh bien, mes amis, que la chasse commence...

"Je suis si désolé de vous maudire tout comme on vient de me damner... pardonnez-moi mon égoïsme, moi qui vous ait arrachés à une mort certaine pour cette immortalité merdique..."


FIN DU FLASH-BACK


Nous ne savons trop quoi rajouter.
Nous nous contentons, toutes les cinq, de fixer nos amis. Et nous qui leur en avons tant voulu alors qu'ils ont tant souffert !
Le seul mot qui me vient à la bouche est "Pardon"... mais ils risquent de prendre le sens de ce petit mot d'un mauvais côté, comme si je m'excusais d'être dégoûtée par ces "monstres"...
Monstres qu'ils ne sont pas (sauf peut-être Sasuke, ou encore Naruto, mais ce dernier est plutôt un monstre des ramens...).

- Mais... Sasuke a bien... mordu Sakura, non ? Alors pourquoi a-t-il dû changer les quatre autres en vampires ? demande Hinata, qui rompt enfin le silence oppressant.

C'est son cousin qui lui répond :

- Sasuke venait tout juste d'éveiller ses pouvoirs. C'est un miracle qu'il ne nous ait pas tous dévorés. Il ne pouvait pas se contrôler entièrement, mais Naruto et Shikamaru seraient morts à l'heure qu'il est s'il ne les avait pas mordus.

- Et toi ? Et Sai ?

Il se retourne vers moi. Dieu, ses yeux sont trop attirants, je vais fondre ! Il n'a pas le droit de me regarder comme ça, je vais faire un arrêt cardiaque !

- Petites exceptions... la véritable nature de Sai s'est réveillée lorsqu'il s'est fait mordre. Quant à moi... la mère de ma mère aurait été un vampire sans le savoir, selon les dires de mon père. Enfin, ce qu'il me racontait avant de mourir. Par contre, du côté paternel, rien. Nada. Donc si Hinata se faisait mordre, il n'y aurait aucun risque à ce qu'elle se transforme, à moins que les deux sangs ne se mélangent.

- Et... ceux qui nous en veulent ?, s'enquit Ino. Je veux dire... qui c'est d'abord ? Et pourquoi on nous en veut à nous ?!

- L'Akatsuki, souffle simplement Sai, avant de ressortir un crayon de sa poche ainsi qu'un calepin de feuilles afin de retourner a sa passion première : le dessin.

- La quoi ?!

- L'Akatsuki, acquiesce Sasuke. Un groupe de vampires dont fait partie mon frère. Ils n'arrêtent pas d'affirmer que les vampires se doivent de révéler au grand jour leur nature et d'asservir les humains. Ils ont tous la folie des grandeurs, voilà tout.

- Mais... en quoi NOTRE sang pourrait les aider, ou je ne sais trop quoi encore ? avança Tema.

- C'est que... semble-t-il que votre sang soit terriblement tentant. L'odeur qu'il dégage à travers votre peau vous rend très vulnérables. Ensuite, ce qui rend un vampire plus fort et qui lui donne plus de pouvoirs qu'il ne peut imaginer se trouve être le sang d'une vierge.

Ha. Hahaha. Hahahahahaha. Hahaha-HAHAHAHAHAHA !
Je trouve que je ris beaucoup trop ces temps-ci, et pas de la meilleure façon qui soit.
C'est pourtant hilarant. Tout simplement hilarant.
Je n'ai absolument AUCUNE envie de discuter avec des vampires de choses aussi personnelles telle que ma virginité – d'ailleurs, comment se fait-il qu'ils sachent ça, eux ?

- Votre sang a une odeur différente, murmure Sai, comme s'il lisait dans mes pensées. Il est plus... sucré.

Ha. HAHAHAHAHA.
Parce qu'en plus de ça ils peuvent le dire rien qu'en prenant une bonne bouffée d'air ?!
Je hais les vampires.
Je les déteste vraiment.

- Heu, Naruto, tu ferais mieux de bien tenir Hinata, lance Temari.

Je dévisage mon amie du regard, puis fixe la Hyuuga. Ah, oui, elle est plus rouge qu'une tomate mûre. Le mot « vierge » a dû la mettre dans tous ces états !
Petit décompte silencieux : 3... 2... 1... 0 !
Elle est parfaitement dans les temps : la voilà qui bascule sur le côté, directement sur le blondinet, alors que sa tête est violement envoyée vers l'arrière. Cependant, lorsque le vampire l'attrape, le choc repropulse son crâne vers l'avant.
Le choc lui fait ouvrir les yeux en grand.

- Aouch !, s'exclame-t-elle tout en se massant la nuque.

Cours 101 : comment faire reprendre connaissance à Hinata Hyuuga. Miracle. Nous tenons enfin la solution.
Je devrais faire breveter ma découverte.

- Ça va ?, s'enquit Naruto.

- Euh... oui... je ne me souviens même pas de ce qui m'est arrivé en fait...

Du pur Hina.
Mais je l'adore, ma Hinata-chan.
Plus que les vampires, en fait ! (Quoique c'est pas trop difficile de se faire aimer par moi dans la situation où je me trouve présentement...)

- Récapitulons, commence Ino. L'Akatsuki, un groupe de vampires...

- De méchants vampires, la corrige Sasuke.

Elle hausse un sourcil, du genre : « Non mais moi je t'emmerde alors ?! »

- Donc, l'Akatsuki, un groupe de très vilains méchants vampires, dont fait partie le grand frère de Sasukon, veut nous saigner jusqu'à ce qu'on en crève parce que notre sang les rendrait plus fort ?!

Le Uchiha serre la mâchoire. Apparemment, il n'aime pas beaucoup se faire appeler Sasukon...

- Exactement. Très beau résumé, ma petite truie préférée.

Ino vire au rouge brique, mais pas du genre d'Hinata.
Ses yeux s'agrandissent de fureur.
Elle va exploser.
Déverser sa colère sur cet odieux représentant de la gente masculine.
On va retrouver plein de petits morceaux de Sasukon un peu partout dans la pièce... le bras contre le fauteuil, une jambe à l'autre bout du salon, la tête dans les mains de Naruto... Voilà que je l'imagine la promener dans ses mains et dire : « Hey les gars, et si on jouait au soccer avec la tête de Sasukette ? Elle aura au moins servit à quelque chose ! »

- HAHAHAHAHAAAAAAA !

Tous les yeux se retournent dans ma direction et tout le monde se tait. Même les teints de Sasuke et d'Ino retrouvent leur couleur normale.
Moi, je suis pliée en deux, et je me tiens le ventre. Je n'arrive même plus à respirer tellement je riiiiiiiiis !
Vous devriez voir la tête de ces deux macaques qui s'engueulent pour des conneries ! HAHAHAHA !

Finalement, ca se termine par un éclat de rire général, même si personne ne sait vraiment pourquoi il ou elle rit...
Je pense qu'on en a pour une bonne heure avant de retrouver notre sang-froid...



*Caméra coquine : Ça, seuls les Québécois(es) connaissent ça, je suppose, et pas tous. En effet, ce jeu télévisé est une parodie de gags de caméra-cachée et faisait partie de l'émission "Le cœur à ses raisons", une parodie québécoise de soap américain. Je dirais que cette série m'a profondément marquée, je suivais ça comme une folle !
Si vous voulez rire un bon coup de l'humour stupide et dégénéré de cette parodie, copiez ces liens :
http://www.youtube.com/watch?v=nVpO26t61fU (Brenda appelle Becky au téléphone (je confirme que Brenda est en réalité un homme)).

http://www.youtube.com/watch?v=GAAWq0B0Ebw&feature=related (Jouons au Scrabble !)



Salut tout le monde, mes fidèles lecteurs/lectrices !
Comment allez-vous ?
Moi, c'est l'enfer : l'école me fait carrément ch... Je dirais pas le reste !
J'ai beaucoup d'études et de devoirs ces temps-ci... ce qui égale moins de temps pour écrire mes chapitres ! (Et oui, c'est de la faute des profs, pas de la mienne ! Pas taper !)
Rassurez-vous, je continue, je ne lâche pas !
Je prends même beaucoup de plaisir à écrire les aventures de nos chers protagonistes préférés !
Voilà donc quelques révélations pour ce chapitre... eh oui, de nouvelles !
Prochain chapitre : on saura exactement les desseins de l'Akatsuki...
La confrontation avec ses membres arrive à grands pas !
Merci encore de continuer de lire ma fic et de la COMMENTER, j'adooooore lire vos commentaires, ils me font très plaisir, j'en suis ravie !
Encore une fois, un ENORME, un GIGANTESQUE, un FABULEUX merci a emimix3, ma béta-lectrice, qui prend toujours un peu de son temps pour corriger mes erreurs ! Merci merci merci !

À la prochaine !
Sto -xox-