Un voyage mouvementé

par PetiteSaki

Me revoici me revoiloù avec un tout nouveau chapitre. Oui je sais j'ai été longue à poster, mais j'ai aussi d'autres fictions à continuer et une vie à côté donc ne m'en veuillez pas s'il vous plaît. Sinon merci beaucoup à toi pour ton commentaire tournesol et voici sans plus tarder le chapitre 2. Laissez-moi des comms !


Chapitre 2 : Un voyage mouvementé


La porte de bois moisi s'ouvrit dans un grincement effroyable, laissant apparaître la silhouette du tortionnaire. Le jeune homme ouvrit péniblement les yeux, croisant par la même occasion les prunelles noires de son bourreau. Il essaya de se débattre pour se dégager des entraves, en vain... C'était inutile et il le savait bien, mais c'était devenu un réflexe. Chaque fois que la porte s'ouvrait, il s'attendait à revoir son tortionnaire et il ne se trompait jamais. Ce dernier lui adressa un regard narquois tout en s'approchant, un rictus mauvais aux lèvres. Le jeune homme serra les dents de rage, impuissant. Le bourreau n'y prit pas garde, s'armant simplement d'un poignard accroché à sa ceinture et à la lame particulièrement effilée. Il s'approcha ensuite de l'adolescent et commença à entailler lentement le torse de sa victime. La blessure s'ouvrit de nouveau et le jeune homme dut réprimer un hurlement de douleur alors que du sang s'écoulait lentement de la plaie mise à vif. Le bourreau ne prit pas garde aux expressions du visage de l'adolescent et continua lentement sa torture, enfonçant plus profondément encore le poignard dans la chair. Le jeune homme souffrait le martyre et n'espérait qu'une chose... Sortir d'ici au plus vite ! Mais il savait que toute fuite lui était impossible, malheureusement. De plus son chakra était à son niveau le plus bas et aucun moyen de le récupérer avec le peu de nourriture qu'on daignait lui offrir. Et en plus de cela il devait supporter chaque jour les tortures que lui infligeaient cet homme. Celui-ci cessa un instant son sale boulot, fixant sa victime de ses yeux noirs.

" Alors ? Vas-tu te décider à parler ? lâcha son tortionnaire.

Comme à l'accoutumée, l'adolescent demeura parfaitement silencieux. Son bourreau sentit la rage monter en lui et s'apprêta à lui transpercer le coeur lorsqu'une main le retint au dernier moment. La nouvelle venue le fixa d'un regard sévère tout en lui arrachant l'arme des mains. L'homme poussa un grognement mécontent avant de s'en aller non sans avoir jeté un dernier regard haineux vers le jeune homme attaché. La jeune femme hocha la tête de droite à gauche avant d'accrocher l'arme du bourreau à sa ceinture. Elle lança un regard en biais vers la victime recouverte de contusions multiples avant de commencer à partir. L'adolescent essaya de tendre la main en avant, espérant la faire revenir vers lui pour lui parler, l'interroger, mais elle avait déjà disparu...

-------------------------

Nos deux amis hésitèrent longuement avant d'aller toquer contre le battant de la porte de la maison au toit rouge. Puis finalement se fut Lee qui prit l'initiative de frapper. Des pas se firent entendre et la porte s'ouvrit finalement sur une jeune femme qui devait être âgée tout au plus d'une vingtaine d'années. Ses longs cheveux auburn encadraient son visage angélique et ses yeux turquoises toisaient les deux ninjas avec étonnement.

- Oui ? C'est pour quoi ? interrogea-t-il.

Tenten voulut prendre la parole, mais son coéquipier la devança.

- Nous aimerions vous poser quelques questions. Un certain Akio nous a dit que vous pourriez peut-être nous renseigner.
- Ah ce cher Akio ! s'exclama Shizuka avec amusement. Incapable de tenir sa langue celui-là... Mais je vous en prie entrez et ne faites pas attention au désordre.

Les deux ninjas s'exécutèrent, traversant un long couloir de couleur terne avant de déboucher dans un petit salon chauffé par une cheminée. Shizuka les incita vivement à prendre place dans l'un des fauteuils de cuir noir avant de se rendre en cuisine et d'en revenir avec un immense panier rempli de biscuits en tout genre. Tenten et Lee la gratifièrent d'un sourire alors que la jeune femme prenait également place dans l'un des canapés, donnant par la même occasion un léger coup de pied dans une balle qui traînait sur le sol.

- Alors ? Qu'est-ce que vous désirez savoir ? les questionna-t-elle en attrapant un biscuit.
- Est-ce que vous avez entendu parler d'un certain Neji Hyûga ? s'enquit Rock Lee.
- Neji Hyûga tu dis ? répéta Shizuka, pensive. Ce nom ne me dit rien, désolée.
- Vous n'avez pas non plus entendu parler de ninjas de Konoha ? interrogea Tenten avec espoir.

Leur hôte demeura un moment silencieuse, semblant fouiller au plus profond de sa mémoire. La jeune fille aux macarons l'observait anxieusement, espérant au plus profond d'elle-même qu'elle saurait quelque chose sur ce Neji. Ce garçon qui était son équipier, son ami. Celui qu'elle avait malheureusement oublié. A cette pensée, Tenten manqua de pleurer, mais se ressaisit bien vite alors que la jeune femme prenait la parole.

- J'ai entendu dire qu'un ninja de Konoha avait été capturé je crois. Mais je ne sais plus trop par qui, et puis je ne suis pas sûre du tout qu'il s'agissait de votre ami, les informa-t-elle. Cela dit, on dit qu'il se passe de drôles de choses à Oto.
- Quel genre de choses ? s'enquit la kunoichi.
- Je ne sais pas trop, mais si vous désirez obtenir des informations vous devriez vous rendre là-bas.
- D'accord, merci quand même pour les informations Shizuka-san, lâcha Lee en se levant.
- Vous ne restez pas ? demanda la jeune femme, quelque peu déçue.
- Nous aimerions retrouver note ami au plus vite. Nous ne pouvons pas tarder davantage, s'excusa le jeune homme.
- Je comprends. Faites bonne route.

Les deux compagnons la remercièrent avant de prendre congé. Il s'arrêtèrent un moment près du lac pour pouvoir casser la croûte avant de quitter le village. Tenten se tourna aussitôt vers son équipier, l'interrogeant sur la marche à suivre.

- Je crois que nous n'avons pas d'autres options Tenten-chan. Nous devons nous rendre à Oto. Je ne rentrerai pas sans Neji !

Un léger sourire se forma sur les lèvres de la jeune fille. Lee devait vraiment être un ami des plus fidèles, elle en était quasiment persuadée. Bien qu'elle ne souvenait plus de ses coéquipiers quelques brides lui revenaient tout de même de temps en temps. Mais des brides de souvenirs si insignifiantes... Elle voulait recouvrer sa mémoire au plus vite, elle n'en pouvait plus de savoir que Lee savait tout d'elle, qu'il se rappelait de tous les moments passés ensemble alors qu'elle... Elle secoua vivement la tête pour remettre ses idées en place, ce n'était pas le moment d'être pessimiste, il y avait plus urgent à faire.

- En revanche, le voyage risque d'être un peu long. Si on veut pouvoir le raccourcir un peu on va devoir courir le plus longtemps possible, déclara le jeune homme en fixant l'horizon. Espérons que Neji sera là-bas et qu'il sera en vie.

Tenten hocha positivement la tête et il s'élancèrent tous deux vers la plaine, courant à vive allure. Quand le soleil fit place à la lune, nos deux amis se retrouvèrent à la lisière d'une forêt. Lee posa rapidement son sac au sol avant de se tourner vers la jeune fille aux macarons qui s'était assise à même le sol.

- Je vais vérifier s'il n'y a pas de dangers, l'informa son ami. Reste tout de même sur tes gardes.
- Ne t'en fais pas pour moi, lui assura la kunoichi.

Rassuré, le jeune homme entreprit de fouiller les environs juste au cas où alors que Tenten sentait peu à peu ses paupières s'alourdir. Elle voulut lutter contre ce phénomène, essaya de demeurer les yeux ouverts, mais se fut peine perdue. La fatigue eût tôt fait de briser ses dernières défenses et elle s'endormit.

-------------------------

Rève de Tenten

Une présence se fit soudainement sentir derrière eux, présence silencieuse, mystérieuse. Neji la sentit et se retourna brusquement, mais une lame effilée, tranchante s'était déjà abattue en direction de Tenten qui tenta de se protéger avec son bras. Peine perdue, et la lame sifflante poursuivit sa route...et entailla par la même occasion profondément l'épaule de la jeune fille qui réprima tant bien que mal un cri de douleur. Neji voulut attaquer l'importun, mais celui-ci avait déjà disparu à son plus grand désarroi. Tenten passa une main sur sa blessure tout en grimaçant alors que la lame refaisait de nouveau surface, tentant cette fois-ci de toucher Rock Lee. Mais celui-ci esquiva facilement le coup et nos trois compagnons purent enfin voir à qui ils avaient à faire. Il s'agissait d'une jeune femme aux longs cheveux noirs et aux yeux noisettes. De taille élancée, elle portait un ensemble particulièrement sombre et tenait à la main une grande épée, celle-là même qui avait blessé quelques minutes plus tôt la jeune fille aux macarons.

- Qui êtes-vous ? interrogea Neji d'une voix froide.
- C'est à moi de vous poser cette question, rétorqua calmement son adversaire. Des ninjas de Konoha n'ont rien à faire ici. Partez ou je serais dans l'obligation de vous tuer.

Pour seule réponse, nos trois amis se mirent en position de combat. La jeune femme eût un sourire désolé avant de se mettre elle aussi en position, épée placée à l'horizontale.

- Je me nomme Harumi, kunoichi d'Oto, au service de mon Maître.

Lee, toujours aussi agité qu'il était, fut le premier à fuser vers son adversaire, prêt à lui faire goûter ses puissants coups de taijutsu. Nullement inquiète, la jeune femme eût tôt fait de disparaître avant de réapparaître quelques mètres plus loin. Elle plaça alors son épée à la verticale avant de composer des signes à une seule main sous l'oeil stupéfait des trois amis.

- Elle m'a l'air expérimentée, nota Tenten en enserrant son épaule blessée d'un bandage provisoire.
- Peu importe, lâcha le jeune Hyûga. Nous avons une mission et ce n'est pas elle qui va nous empêcher de l'accomplir.
- Ok.

Tenten s'arma rapidement de quelques kunais qu'elle lança rapidement vers Harumi qui conclut au même moment sa série de signes. La jeune femme esquiva les kunais lancés par la jeune fille aux macarons alors que la lame de son épée prenait peu à peu une couleur rougeâtre. Sans attendre plus longtemps, elle se précipita vers Rock Lee épée en avant. Ce dernier esquiva les coups à l'aide d'acrobaties plus ou moins diverses avant de parvenir à toucher son adversaire en pleine mâchoire. Celle-ci recula quelque peu sous la force du coup avant de tenter d'administrer un coup horizontale de sa lame sur le jeune homme qui dut parer à deux mains, se brûlant par la même occasion les doigts.

- Katon ! La lame enflammée !

Des flammes redoutables se mirent à tournoyer à toute vitesse autour de la lame sous l'oeil surpris de l'adolescent à la coupe au bol. Tenten essaya une nouvelle fois d'envoyer un jet de kunais vers Harumi qui para facilement à l'aide de son arme. Neji, lassé de rester en arrière, se décida finalement à venir en aide à son coéquipier. Harumi l'ignora et de sa lame enflammée, parvint à brûler quelque peu le pauvre Lee. Ce dernier ignora la douleur qui l'élançait dans le bras gauche et bondit dans les airs pour pouvoirs asséner un puissant coup de pied marteau à son adversaire qui se prépara d'hors et déjà à contrer. Cependant le Hyûga profita de son innatention pour pouvoir la toucher à l'aide de son Jyuken. Harumi reçut le coup de plein fouet et tituba un peu, esquivant au dernier moment l'attaque de Lee. La jeune femme sentit alors un goût âcre dans sa gorge, tomba à genoux et se mit à cracher du sang sous l'oeil imperturbable de Neji.

- Qu'est-ce que... Qu'est-ce que c'était ? balbutia-t-elle, surprise.
- Jyuken, répondit simplement le Hyûga. Cela me permet d'infliger des dégâts internes à mes adversaires.
- Jyuken ? répéta lentement Harumi. Je me souviens maintenant, on m'en avait parlé. Je dois avoué que c'est bougrement efficace, cependant...

Elle se releva lentement, essuyant par la même occasion le sang qui entourait sa bouche.

- ... Il en faudra beaucoup plus pour pouvoir me vaincre !

La jeune fille aux macarons restée en arrière, invoqua au même moment une de ses nouvelles armes et la lança droit sur son adversaire. La bombe rose aux épines mauves explosa dans un tonitruant BOUM, éjectant par la même occasion Harumi quelques mètres plus loin. Cette dernière se releva tout de même péniblement tout en crachant du sang. Neji s'approcha et l'attrapa par la gorge, serrant un peu et l'obligeant par la même occasion à le regarder droit dans les yeux.

- Sommes- nous bien dans la base d'Oto et que fait ce jardin ici ? questionna-t-il durement.
- Rien ne m'oblige à te répondre.

A cette réponse, Neji resserra davantage sa poigne sur la gorge de son adversaire. Celle-ci se mit quelque peu à suffoquer, crachant du sang à intervalles réguliers, mais elle demeura parfaitement silencieuse. Lee et Tenten s'approchèrent et interrogèrent leur leader du regard.

- Elle ne veut rien dire, soupira-t-il en la relâchant.
- Vous ne ferez... pas long feu ici, balbutia Harumi, tremblant malgré elle. Concernant ce jardin... Ne l'abîmez pas c'est tout ce que je vous demande.
- Et pourquoi cela ? questionna le Hyûga, impassible.
- J'ai passé des années entières à m'occuper de ce petit coin de paradis. Je ne veux pas que des individus comme vous réduisent à néant tous mes efforts ! rétorqua-t-elle vivement en tombant soudainement au sol, mal en point.
- Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Rock Lee à son leader.
- Laissons là ici et ne touchez pas à ce jardin.
- Serais-tu devenu sensible Neji ? lâcha Tenten, amusée.

Le jeune homme ne releva pas et commença à partir, bientôt rejoint par ses deux équipiers. Harumi les observa partir en silence avant de porter son regard sur l'ensemble du jardin.

- On dirait bien que plus personne ne pourra s'occuper de tout ça, soupira-t-elle. Si je meurs évidemment....

Nos trois compagnons stoppèrent devant une immense porte de marbre sur laquelle avait été gravé le signe d'Oto. Neji s'avança et poussa la porte avec force. Celle-ci s'ouvrit doucement en grinçant, laissant apparaître une ouverture de laquelle jaillit une vive lumière. Aveuglés, les trois amis entreprirent de se protéger les yeux à l'aide de leur bras alors que la lumière se dissipait peu à peu, laissant place à une légère clarté. Ils échangèrent tous trois un regard entendu avant de poursuivre leur chemin.

-------------------------

- Tenten-chan ! Tenten-chan !

La jeune fille se sentit brusquement secouée dans tous les sens et se réveilla en sursaut, tombant nez à nez avec le jeune homme à la coupe au bol. Celui-ci eût un léger sourire amusé en la voyant encore à moitié réveillée.

- Qu'est-ce qu'il y a ? maugréa-t-elle à l'encontre de Lee.
- Il fait jour, répondit simplement son ami en lui tendant quelques fruits qu'il avait cueilli.
- Déjà ? s'étonna-t-elle. J'ai dormi tout ce temps ?
- En effet, approuva-t-il. Quand je suis revenu de mon inspection tu dormais profondément et je n'ai pas osé te réveiller.

Lee était vraiment quelqu'un d'extraordinaire. Sans plus tarder elle s'empara des fruits proposés avant de les manger. Tout en dégustant elle repensa au rêve qu'elle venait de faire. Elle avait eu comme l'impression qu'il s'agissait de la suite de celui qu'elle avait déjà fait auparavant.

- Un problème ? demanda Lee, soudainement inquiet.
- Non, ne t'en fais pas, assura-t-elle en lui souriant.

Le jeune homme demeura un moment sceptique avant de sourire à nouveau, prenant place à côté de son équipière, lui piquant quelques fruits par la même occasion.

- Et ta mémoire ? continua son ami.
- Ce n'est pas encore ça, dut-elle avouer.
- Elle reviendra, déclara le jeune homme. Il ne faut pas perdre espoir.
- Tu dois avoir raison.

Pour seule réponse, le ninja de Konoha se leva et attrapa son sac alors que son amie faisait de même, prête à le suivre. Les deux jeunes gens jetèrent un oeil à la forêt qui s'étendait devant eux avant de s'y engager, espérant intérieurement qu'ils ne se perdraient pas. Non pas que leur sens de l'orientation soit médiocre, mais sans le byakugan de Neji... Chassant cette pensée de son esprit, Lee bondit sur une branche pour pouvoir poursuivre sa route en hauteur alors que la jeune fille aux macarons courait sur le sol, surveillant les alentours du coin de l'oeil. Il fallait être prudent, on ne pouvait jamais savoir à l'avance sur qui on allait tomber. Nos deux amis coururent ou bondirent pendant des heures avant de finalement déboucher sur la sortie. Les rayons du soleil vinrent éclairer leurs visages qu'ils cachèrent à l'aide de leurs bras alors qu'une ombre massive s'élançait vers eux. Lee fut le premier à l'apercevoir et poussa son équipière sur le côté, empêchant l'animal de l'attaquer.

- C'était juste, souffla Tenten.
- Attention ! Il revient j'ai l'impression.

En effet, l'animal bondit de nouveau sur eux, mais sa mâchoire se referma sur le vide, les deux amis ayant eu juste le temps de bondir pour se mettre à l'abri dans un arbre. Se fut seulement à ce moment-là que la jeune fille aux macarons se risqua à jeter un oeil en bas, détaillant l'animal du regard. Il s'agissait en réalité d'un loup à la fourrure hirsute complètement noire et ses yeux gris en amande les fixaient d'un air avide. Le loup se pourlêcha les babines à l'idée de faire de nos deux compagnons son festin du jour. Tenten, n'ayant aucune envie de finir dans l'estomac du canidé, s'empara de plusieurs kunais avant de se mettre debout pour pouvoir mieux viser sa cible sous l'oeil attentif de son ami.

- Ne le rate pas, conseilla Lee.
- Est-ce que tu m'as déjà vu raté ma cible ? rétorqua la kunoichi, amusée.

Rock Lee voulut ouvrir la bouche avant de la refermer, vaincu. Tenten eût un léger sourire victorieux avant de lancer le jet de kunais qui alla heurter l'animal dans le flanc, faisant jaillir un flot de sang. Le loup s'affaissa alors lentement au sol alors que ses yeux se fermaient peut-être à jamais. Soulagés, les deux ninjas descendirent de leur perchoir et jetèrent un oeil à l'horizon. Devant eux s'étendaient des champs à perte de vue ainsi qu'un ruisseau qui coulait doucement non loin. Tenten et Lee se hâtèrent de se réapprovisionner en eau sous l'oeil curieux de quelques villageois qui vivaient non loin. La jeune fille aux macarons interpela une petite fille, lui demandant gentiment où ils se trouvaient.

- Vous êtes dans un village près d'Oto, répondit simplement l'enfant. A Nira pour être plus exacte. Qu'est-ce qui vous amène dans le coin ?
- Nous nous rendons à Oto, répondit simplement Tenten.
- Ma maman m'a dit qu'il ne fallait pas aller là-bas, c'est dangereux.
- Ne t'en fais pas, nous serons prudents, assura la kunoichi en passant une main affectueuse dans les cheveux de la petite fille.

Au même moment, un homme à la longue chevelure argentée fit son apparition, haletant. Il héla ensuite rapidement tous les villageois, les incitant à l'écouter. Les gens se regardèrent entre eux, intrigués et avides d'en savoir davantage. L'homme reprit finalement son souffle et commença à parler d'un ton assez haut pour pouvoir être entendu de tous.

- Un loup a été tué ! Nous devons fuir ! s'exclama-t-il.

Des " Quoi ? " et des " Comment ? " commencèrent à fuser parmi la foule alors que Tenten et Lee échangeaient un regard inquiet. Et s'il s'agissait du loup qu'ils avaient tué justement ?

- Laissez toutes vos affaires ici, les autres loups ne vont pas tarder à rappliquer pour nous faire la peau. Nous avions fait un pacte et quelqu'un l'a violé ! Il sera puni, mais pour le moment, fuyez !

Les villageois ne se le firent pas dire deux fois et emmenant leurs enfants et quelques affaires, commencèrent à fuir.

- Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ? interrogea Lee.
- Vous n'êtes pas au courant ? s'étonna un homme aux cheveux bruns et aux yeux verts. Les loups ont leur territoire dans la forêt. Du moment qu'on ne leur faisait pas de mal ils ne nous attaquaient pas, mais avec cet accident...
- Mais n'y a -t-il pas moyen d'empêcher que ce village soit attaqué ? interrogea Tenten, culpabilisant quelque peu.
- A moins de combattre les loups... Mais n'y songez pas une seconde vous n'auriez aucun chance. Ils doivent être une bonne dizaine là-bas et ninjas ou non vous ne feriez pas le poids. Allez vous-en, c'est le mieux que vous puissiez faire.

Et sans en rajouter davantage, il s'en alla au pas de course alors que Tenten interrogeait son ami du regard.

- Que fais-tu de Neji ?
- L'avenir d'un village est en jeu Lee et tout ça par ma faute, et tu le sais bien, rétorqua vivement sa coéquipière.
- Comment veux-tu que l'on remporte la victoire contre une meute entière ?
- Prends ça comme un défi, déclara Tenten en s'armant déjà de shurikens.
- Je relèverai n'importe quel défi ! s'exclama Lee, les yeux flamboyants.

La kunoichi demeura un moment surprise devant ce revirement, mais n'y prit pas réellement garde. Après tout, peut-être était-il tout le temps comme ça. Cela dit, au moins il avait l'air remonté à bloc et semblait prêt à déplacer des montagnes.

- Débarrassons-nous de ces maudites bestioles et reprenons la route vers Oto ! poursuivit Lee, déterminé et prêt à en découdre.
- Je préfère te voir comme ça, dut-elle avouer.

La meute ne tarda pas à faire son apparition au devant de nos deux amis. Tous montraient les crocs, visiblement très en colère. Et moins d'une minutes plus tard, ils bondissaient déjà crocs en avant sur les deux ninjas. Tenten se débarrassa rapidement de l'un des loups qui avait agrippé ses vêtements et lança un bon jet de shurikens sur deux des animaux qui s'affaisèrent au sol dans une mare de sang. Deux autres ne tardèrent pas à suivre alors que Lee en achevait trois autres à l'aide de deux kunais bien aiguisés. Tout allait donc bien pour nos deux compagnons dans le meilleur des mondes et les loups ne leur posaient aucun problème jusqu'à ce que...

- Eh vous ! interpela une voix bourru. Qu'est-ce que vous faites- là ? Laissez ces loups tranquilles !
- Pas question ! rétorqua Tenten en évitant un assaut d'un des canidés. Ils veulent attaquer le village !
- Vous avez tué l'un des leurs ! protesta la voix.

La kunoichi ne répliqua pas et s'apprêta à achever l'avant dernier loup avant de se faire bloquer le poignet par une main puissante. Elle se débattit pour se dégager de cette puissante poigne, mais l'homme ne daigna pas la lâcher, renforçant sa prise sur le poignet de la demoiselle.

- Lâchez-moi !
- Te lâcher et te laisser tuer Shinro ? Ne rêve pas, c'est l'un des plus vieux de la meute et mon ami. Je ne te laisserai pas le plaisir de l'achever espèce de monstre.

Lee voulut venir à la rescousse de son amie, mais un loup à la fourrure grise en profita pour l'attaquer par derrière et ils roulèrent tous deux au sol. Par un violent mouvement, Tenten parvint finalement à se dégager de l'emprise de l'homme et vint en aide à Lee en donnant un puissant coup de pied à son agresseur. La kunoichi sortit deux autres kunais, prête à tuer le loup qui avait voulu faire de son ami son dîner, mais l'homme s'interposa et nos deux amis purent avoir tout le loisir de le détailler davantage. Il s'agissait d'un homme d'une trentaine d'années tout au plus, brun aux yeux jaunes. Il portait des vêtements amples grisâtres et s'était placé devant les deux animaux restants pour pouvoir les protéger de leurs agresseurs.

- Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Tenten.
- Nous ne pouvons plus traîner ici plus longtemps, répondit son compagnon. Partons !

Elle hocha positivement la tête et il s'en allèrent tous deux à vive allure, laissant l'homme tranquille avec les deux animaux.

- Je me demande tout de même de qui il s'agissait exactement...
- Ce n'est pas le plus important, lâcha Rock Lee.
- Et si je te dis qu'ils nous poursuivent, ce n'est pas important ? demanda son amie en se retournant.
- Quoi ?! s'exclama son ami en stoppant brusquement.

L'adolescente lui prit rapidement le bras et le tira en avant, l'incitant à presser à l'allure. Le jeune homme se laissa entraîner alors que l'homme accompagné de ses deux loups abandonnait la poursuite au plus grand bonheur des deux jeunes gens qui reprirent leur route en courant.

-------------------------

- Ils approchent...
- Combien de temps ?
- 2 jours, trois jours maximum, répondit-il.
- Bien, ce sera amplement suffisant.
- Que fait-on pour... ?
- Il refuse toujours de... ?
- Oui.

Un homme à la stature impressionnante quitta le fauteuil dans lequel il avait pris place et fixa son subordonné de ses grands yeux sombres. Ce dernier hésita entre reculer et baisser les yeux ou lui tenir tête. Il pencha pour la première solution et baissa la tête sous le regard satisfait de son supérieur. Celui-ci reprit la parole :

- Ce n'est vraiment qu'un bon à rien. Je savais qu'il n'était pas aussi compétent qu'on le disait. Notre maître risque bientôt de nous tomber dessus si nous n'obtenons aucun résultat.
- Que fait-on ? demanda son subordonné.
- Question idiote ! Va la chercher et amène-la dans mon bureau, nous avons à discuter.
- Bien.

Le jeune homme à la chevelure noire de jais et aux yeux saphirs quitta rapidement le bureau de son supérieur et entreprit de partir à la recherche de la personne désirée. Il parcourut plusieurs couloirs à la va vite, percutant par moments d'autres ninjas. Il tomba ensuite nez à nez au bout d'un couloir avec une jeune femme à la taille élancée, aux longs cheveux auburn et aux magnifiques yeux saphirs. Il demeura un moment bouche bée devant pareille beauté avant de finalement daigner à ouvrir la bouche.

- Le patron vous demande, Oki.
- Bien, j'y vais de ce pas.

Et sans tarder davantage, elle prit congé et se rendit dans l'antre de son patron. Celui-ci l'accueuilla d'un simple sourire avant de l'inviter à prendre place dans un des fauteuils disposés en face du bureau. Elle s'exécuta sans rien dire, posant ses deux mains sur ses genoux, serrant nerveusement les pans de tissu de sa jupe. L'homme la regarda faire, visiblement amusé par la nervosité qui émanait de cette jeune femme.

- J'ai entendu dire que vous vous y connaissiez en torture, est-ce que je me trompe ?
- N'est-ce pas Hiro qui s'occupe de ce travail normalement ? rétorqua calmement la jeune femmme, toute trace de nervosité l'ayant quitté.
- En effet, mais il s'avère que notre jeune ami n'a toujours rien dit et le temps qu'il nous reste se réduit considérablement. Et c'est donc pour cette raison que j'ai renvoyé Hiro, ce qui fait de vous notre nouveau bourreau. Je veux que vous le fassiez parler d'ici au moins deux jours, si vous échouez...

Il se leva et se dirigea lentement vers elle, approchant doucement ses lèvres de l'oreille de la kunoichi.

- ... Je m'occuperai personnellement de votre cas.

Les yeux de Oki s'écarquillèrent, mais elle resta parfaitement silencieuse. L'homme sembla satisfait et reprit tranquillement sa place.

- Je vous laisse carte blanche, ne me décevez pas Oki.
- Bien monsieur, approuva la jeune femme en se levant.

Elle salua son supérieur d'un léger mouvement de bras avant de sortir de la pièce tout en fermant précautieusement la porte derrière elle. Elle s'écroula ensuite doucement le long de la porte, les mains posées contre son visage. Horrifiée à l'idée de devoir exercer à nouveau ce métier qu'elle haïssait plus que tout, horrifiée de devoir à nouveau torturer un être humain comme elle, horrifiée rien qu'à l'idée d'entendre sa victime crier grâce. Instinctivement elle posa ses deux mains contre ses oreilles tout en murmurant des " Pas ça ! " et des " Je ne peux pas ! ". Ses collègues l'observèrent à la dérobée, préférant ne faire aucun commentaire.

-------------------------

Les deux jeunes gens cessèrent leur course au bout de quatre bonnes heures, exténués. Rock Lee se laissa tomber à même le sol, manquant de peu de glisser dans la rivière qu'ils surplombaient, à cause de l'herbe glissante. Tenten s'approcha alors doucement vers son camarade, un léger sourire de prédateur au coin des lèvres. Lee hésita un instant entre rester et fuir le plus loin possible de son équipière. Il pencha pour la deuxième solution et voulut se lever pour s'enfuir et échapper à son amie, mais Tenten ne l'entendit pas de cette oreille et le poussa de toutes ses forces. En dernier recours, Lee s'agrippa à la kunoichi pour ne pas tomber, mais se fut peine perdue et les deux jeunes gens finirent leur course dans la rivière. Ils s'échangèrent tous deux un regard incendiaire avant d'éclater de rire devant le ridicule de la situation.

- Voyons le bon côté des choses, un bain ça ne fait jamais de mal après tout, lâcha Lee avec le sourire.
- Tu n'étais pas obligé de m'entraîner avec toi tu sais.
- Et te laisser tranquillement sur la terre ferme au sec ? Hors de question ! rétorqua son ami.
- Et ça se dit ami ?
- En effet, mademoiselle Tenten. Cela dit, nous ferions mieux de sortir de là parce que l'eau n'est pas très chaude.

Il ne rajouta rien d'autre et se hissa sur la terre ferme avant de déraper et de retomber tête la première dans l'eau. La réaction de Tenten ne se fit pas attendre et elle partit dans un fou rire incroyable sous l'oeil vexé de son équipier.

- Ce n'est pas drôle, grommela l'adolescent à la coupe au bol.

Tenten ne répondit rien et se mit à l'éclabousser. Loin de se laisser faire, il ne tarda pas à en faire de même. Ils restèrent encore plusieurs minutes à jouer dans l'eau avant de finalement se décider à sortir pour se sécher. Lee se débarassa de son haut et partit à la recherche de quelques morceaux de bois pour faire un feu alors que Tenten s'étendait de tout son long sur l'herbe, repensant au rêve qu'elle avait fait. Elle se demandait intérieurement si elle devait en parler à Lee ou non. D'un autre côté la jeune fille ne voulait pas l'inquiéter et peut-être ne s'agissait-il que d'un rêve après tout. A moins que ce ne soit son subconscient, dans ce cas il serait possible que ce qu'elle voyait en rêve soit en réalité ce qu'il s'était passé avant qu'elle ne perde les souvenirs concernant la base d'Oto et ceux concernant ses deux équipiers. Tenten poussa un profond soupir, las. Le jeune homme à la coupe au bol ne tarda pas à la rejoindre avec qulques morceaux de bois qu'il fit s'embraser. Il mit ensuite à cuire les quelques proies qu'il avait capturé et ils se mirent tous deux à manger tout en regardant danser les flammes devant leurs yeux.

- Nous atteindrons sûrement bientôt Oto, déclara Rock Lee en avalant un morceau de viande. Là-bas nous devrions pouvoir recueillir des infos sur Neji. Au pire nous devrons en informer Hokage-sama.
- Si nous mettons Tsunade-sama au courant, elle risque de nous demander de rentrer même sans Neji.
- Il faut la comprendre, dut admettre son compagnon. Il y a une déferlante de missions en ce moment et elle manque de ninjas compétents.
- Mais la vie d'un coéquipier n'est-elle pas plus importante ?
- Si Neji était encore avec nous, tu peux être sûr qu'il t'aurait répondu que la mission passait avant tout, lâcha calmement le ninja.
- Lee... commença-t-elle.

Elle voulut lui révéler l'existence de ses rêves avant de se raviser. C'était tout à fait ridicule, il n'y avait pas besoin de l'embêter avec ça. Cependant, Lee n'allait pas laisser tomber le morceau aussi facilement et l'incita à poursuivre sa phrase. Son amie ouvrit la bouche pour reprendre la parole avant de la refermer, réfléchissant intensément à ce qu'elle allait lui répondre.

- Est-ce que tu penses qu'on va réellement pouvoir retrouver Neji ?
- J'avoue qu'il m'arrive parfois de douter, admit-il. Mais en repensant à tout ce que nous avons vécu ensemble... Tout ça me redonne du courage et de l'espoir pour continuer. De plus je ne l'ai pas encore battu et je ne le lâcherai pas tant que je n'aurai pas réussi à avoir le dessus sur lui !
- Je vois...

Lee prit les deux mains de sa coéquipière dans les siennes avant de plonger son regard dans celui de Tenten.

- Nous le retrouverons."

Un sourire naquit sur les lèvres du jeune homme alors que Tenten ne tardait pas à sourire à son tour.


A suivre...