Secret...

par mangadesigner

Naruto se trouvait dans le bureau de Tsunade. Il se demandait si sa réponse à la question de Kakashi avait été la bonne. Qu’était-il allé dire après leur entrevue ? Est-ce que Naruto pouvait aller en mission ou non ? Le silence de Tsunade était insupportable.

- Kakashi m’a fait un compte rendu de ce que tu lui avais dit. Et il pense…

Le verdict allait enfin tomber. Allait-il enfin pouvoir partir en mission ?

- Il pense que tu peux partir en mission.

Naruto sauta de joie à cette nouvelle.

- Ne t’excite pas comme cela Naruto. Tu ne vas pas tout de suite attaquer sur des missions dangereuses. J’ai besoin que tu me prouves que la décision de Kakashi était la bonne.

Tsunade se pencha vers son tiroir et en sortit une feuille.

- Ce sera ta première mission Naruto.

Naruto était prêt, quelque soit la mission, il l’accomplirait avec tout son cœur.

 

Elle était seule entouré de ses trois garçons. Il lui ordonnait de leur présenter des excuses mais que leur avait-elle fait ? L’un d’eux la saisit et la força à s’agenouiller. Mais elle ne parlait toujours pas. Et puis, quelqu’un parla, la voix d’un jeune garçon. Ce jeune garçon s’attaqua seul aux trois autres mais ils eurent rapidement le dessus sur lui. Un homme arriva alors, l’appelant elle et les trois garçons s’enfuirent sans demander leurs restes. Le garçon qui lui était venu en aide était toujours là, allongé sur le sol et bien amoché. Elle avait envie de l’aider mais déjà, l’homme lui prenait la main et l’emmenait avec lui. Il lui interdisait formellement d’approcher le jeune garçon de nouveau.

Hinata ouvrit lentement les yeux et regarda le plafond. Elle se releva et regarda par la fenêtre le jour qui s’était levé. Elle porta une main devant ses yeux et repensa à cet étrange rêve qu’elle avait fait et au petit garçon qui l’avait sauvé, à Naruto. Est-ce ainsi qu’ils s’étaient rencontrés ? Est-ce la raison pour laquelle elle était tombée amoureuse de lui ?

Ces derniers temps, elle faisait toujours ce genre de rêve. Par exemple, la nuit dernière, elle avait rêvé de Konoha. Le village avait été complètement détruit. Elle se souvenait qu’elle regardait deux hommes se battre mais qui ils étaient, aucune idée. Elle pourrait en parler avec Neji, il pourrait sûrement l’aider. Pas qu’elle pense que ses rêves soient des souvenirs, mais sait-on jamais. 

 

Pendant ce temps, à la bibliothèque de Konoha, Sakura et Ino rangeait les livres sur la médecine qu’elles venaient d’étudier.

- Sakura ! SA-KU-RA !!!

Sakura sursauta et regarda Ino. Elle fronçait les sourcils, elle semblait énervée.

- Enfin, je t’appelle depuis un moment tu sais.

- Ah bon ? Par… Pardon.

Ino regardait son amie, elle semblait souvent être dans la lune en ce moment. Elle se demandait ce qu’il lui arrivait. Elle avait toujours connu Sakura en pleine forme, qu’est-ce qui pouvait bien la perturber ? Le seul moyen de savoir, c’était d’y aller franc-jeu avec elle.

- Que se passe-t-il Sakura ? Et ne t’avise pas de me dire qu’il n’y a rien. Je vois bien que tu es préoccupée depuis quelques temps. Tu n’as même plus la force de te battre avec moi pour Sasuke.

- Il n’y a vraiment rien, je t’assure.

Ino poussa un soupir.

- Tu n’as jamais été une bonne menteuse, tu sais.

Sakura n’osa pas regarder son amie. Elle rangea tranquillement ses livres pour ne penser à rien d’autre. Mais Ino ne comptait pas lâcher l’affaire.

- Est-ce que c’est en rapport avec Sasuke ? Vous vous êtes disputés ? Attends !!!

Ino était soudain toute excitée, elle tourna autour de Sakura, un grand sourire aux lèvres.

- Sasuke s’est enfin décidé et il t’a fait comprendre que tu n’étais pas l’heureuse élue !!!

- Non, pas du tout.

Sakura avait répondu d’un ton et d’une voix calme et posée, ne laissant transparaître aucune émotion.

- Ce n’est donc pas en rapport avec Sasuke. Est-ce que ce serait…

Mince, Ino aurait-elle comprit ? Sakura espérait bien que non mais elle semblait partir sur la bonne voie.

- Saï ?

Sakura manqua s’étouffer. Elle regarda Ino puis se mit à rire.

- Bon d’accord, ma supposition était mauvaise. Dit Ino, gênée. Mais il faut avouer qu’elle est plus censée que mon autre supposition. J’ai d’abord pensé à dire Naruto mais finalement, je me suis rabattu sur Saï.

Sakura se figea en entendant le nom de Naruto. Cette réaction n’échappa pas à Ino.

- Attends ! C’est ça ? C’est Naruto la cause de ton manque de vitalité ? Qu’a-t-il fait encore ? Ne me dis pas… qu’il est de nouveau intéressé par toi ? Et moi qui le croyait intéressé par Hinata.

- Non, ce n’est pas ça…

- Mais alors, c’est quoi le problème avec Naruto ?

- Eh bien… Je suppose que je peux te le dire à toi… mais pas ici.

Sakura prit le bras de son amie et elle l’emmena au fond de la bibliothèque. Personne n’y venait jamais, les livres qui se trouvaient dans ce coin n’intéressaient personne.

- Je crois que Naruto me plaît.

- Quoi ? s’écria Ino. Tu me fais une blague-là ?

- Ne parle pas si fort !!! lui ordonna Sakura en posant sa main sur sa bouche et en vérifiant qu’elles n’avaient pas attiré l’attention. Je sais que ça paraît… dingue mais c’est la vérité. Je ne comprends pas non plus.

Ino montra du doigt la main de Sakura, posée sur sa bouche. Sakura s’empressa de l’enlever en s’excusant.

- C’est sûr que ça paraît dingue. Mais… Naruto ? Vraiment ? Je veux dire, après Sasuke, je pensais que tu tomberais sous le charme de quelqu’un avec plus de classe. Mais… Naruto, ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais.

- Tu ne le diras à personne, n’est-ce pas ?

- Promis. Mais je dois te dire que tu n’as aucune chance.

- Pas sûr, Naruto et Hinata ne sont pas ensemble.

- C’est vrai mais il faut être aveugle pour ne pas voir les regards qu’ils se lancent. Il a dû se passer quelque chose entre eux deux pour qu’ils ne soient pas encore ensemble. A mon avis, il doit y avoir un malentendu.

- Eh bien moi je vais en profiter.

- Sakura ! On ne fait pas ce genre de coups bas. Hinata et toi êtes amies, je te rappelle.

- En amour, tous les coups sont permis.

Ino ne reconnaissait pas son amie. Lorsqu’elles se battaient pour Sasuke, elles s’étaient imposées des limites et les avaient toujours respectées. En voyant son amie aujourd’hui, Ino comprenait qu’elle était réellement amoureuse. Elle avait toujours du mal à croire que ce puisse être de Naruto cependant. Sakura commençait déjà à partir et à son expression, Ino comprenait facilement qu’elle mettait déjà en place un plan de drague. Elle suivit son amie sans prononcer un seul mot.

Nos deux jeunes femmes ne l’ont pas remarqué mais elles n’étaient pas seules au fond de la bibliothèque. En effet, il y a quelqu’un d’autre qui aimait allait lire dans ce coin où le calme et le silence règne toujours. Il leur aurait suffi de regarder en l’air, juste au dessus des étagères de livres. Saï était toujours là, il passait son temps à lire les livres de cette partie de la bibliothèque et pas un seul morceau de la discussion ne lui avait échappé.

- Alors en fait, Sakura est amoureuse de Naruto. Dit-il avec un air songeur.

Il revint au sol et rangea son livre avant de prendre la direction de la porte de la bibliothèque.

 

Sasuke s’entraînait tranquillement dans la cour de sa maison lorsque Saï débarqua sans prévenir.

- Que t’arrive-t-il Saï ?

- Dis-moi Sasuke. Est-ce qu’on se fait des secrets entre amis ?

- On évite habituellement. Pourquoi ?

Saï passa par-dessus le mur de la maison et vint se poser devant Sasuke.

- Parce que Sakura et Ino ont un secret. Tu vois, Sakura est amoureuse de Naruto. Et…

- N’en dis pas plus. Ce genre de secret là, on n’en parle pas à autrui.

- Mais tu as dit qu’entre amis, on…

- Je sais ce que j’ai dit. Mais là, elle a raison de ne rien dire.

Sasuke se retourna et rentra chez lui. Saï, lui, resta sur place et posa sa main sous son menton pour réfléchir.

- Je ne comprends pas. Il y a des secrets qui doivent rester secret et d’autres non ?

 

Hinata marchait dans le village à la recherche de Neji. Ce dernier et Hanabi n’étaient pas chez eux, ils devaient sûrement être sortis quelque part.

- Mais où sont-ils passés ?

Un chat surgit devant Hinata. Surprise et effrayée, elle recula et tomba sur les fesses. Le chat s’arrêta devant elle, la regarda puis s’en alla aussi vite qu’il était arrivé.

- Est-ce que ça va ?

Hinata leva la tête en reconnaissant la voix de Naruto. Il affichait un visage inquiet et lui tendait une main que Hinata accepta volontiers.

- Désolé, si j’avais attrapé ce satané chat, tu ne serais pas tombée. Tu t’es fait mal ?

- Non, je ne cro

Hinata avait essayé de faire un pas mais son pied était douloureux et elle avait basculé mais Naruto, rapide comme l’éclair, avait passé ses bras autour d’elle et serré contre lui pour la maintenir en équilibre. Le visage de Hinata devint rouge et elle tenta de se dégager mais en s’agitant, la douleur dans son pied se fit plus vive.

Naruto passa ses bras sous Hinata et la souleva. Mais elle s’agita de nouveau.

- Je t’emmène juste à l’hôpital et après je te laisse, promis.

Hinata regarda son profil. Est-ce qu’elle lui donnait l’impression qu’elle ne voulait pas rester avec lui ? Et pourtant, c’était tout le contraire, elle désirait vraiment rester plus longtemps avec lui mais faire cela lui déchirait le cœur parce qu’il n’avait pas les même sentiments qu’elle.

Naruto resta avec Hinata pour s’assurer qu’elle n’avait rien. Le médecin s’empressa de le rassurer en voyant sa mine inquiète. Elle s’était juste foulé la cheville, cela avait dû arriver lorsqu’elle avait reculé pour éviter le chat, juste avant de tomber. Il lui fit ensuite un bandage et lui déconseilla de trop marcher.

- Est-ce que je te raccompagne ?

- Tu dois avoir autre chose à faire, non ? Attraper ce chat, par exemple.

- Laisse-moi te reposer ma question. Annonça Naruto en souriant. Est-ce que tu veux bien me laisser te raccompagner ?

Il n‘aurait pas dû insister mais il avait réellement envie de passer du temps avec elle, bien que cela ne semble pas réciproque. Elle semblait ne pas vouloir qu’il la raccompagne. Aussi, il fut surpris lorsqu’elle accepta finalement. Naruto la souleva de nouveau dans ses bras.

- Je peux marcher Naruto.

- Le médecin te l’a déconseillé.

- Déconseillé, oui. Pas interdit.

- J’ai juste envie de te porter.

Cette déclaration était tellement sincère que Hinata en rougit. Gênée, elle enfouit son visage dans le cou de Naruto pour qu’il ne voit pas à quel point cette simple phrase l’avait troublée.

Naruto traversa les rues de village, Hinata dans ses bras. Il allait entrer chez elle, la déposer directement dans son lit mais elle lui demanda de la laisser là, devant chez elle. Il aurait pu insister mais il ne voulait pas qu’elle en vienne à le détester.

- Merci Naruto.

- Tout le plaisir était pour moi. Vraiment.

Naruto se pencha alors vers Hinata.