Retrouvailles sur le champ de bataille.

par Uzumaki_Raymond

            Comme promis voici mon chapitre quotidien, avant place aux réponses.

 

Sahra : Tu es une pro de la concision et des onomatopées. Bises.

 

Mikado-san : Non ton speech ne m'ennuie pas le moins du monde, ca m'a même fait très plaisir que tu prennes le temps de m'écrire un long roman. Par contre si tu veux que je devienne ton senseï en ayant des yeux de cocker, faut que tu sois adulte et très gentille… (dis je avec des yeux de pervers, lol) Bises.

 

Sam : Mais bien sûr que je ne parle pas de ton histoire, tchuss.

 

Kiri no kuni : Merci m'sieur. Tchuss.

 

 

            Place au chapitre maintenant, bonne lecture.

 

 

            Chapitre 14 : Retrouvailles sur le champ de bataille.

 

 

            Quelques jours étaient passés depuis le retour des déserteurs. Personne n'était encore au courant de leur présence, à leur demande. Sasuke avait avoué à Tsunade que tous les vols de rouleaux dont elle avait eu vent ces dernières années étaient son œuvre. Il avait profité du sharingan pour s'infiltrer dans les lieux secrets des autres villages ninjas et ainsi étudier les techniques les plus puissantes du continent. Après leur rencontre, il avait partagé ses découvertes avec son ami, ce dernier fit de même. Dire qu'ils étaient les meilleurs amis était un véritable euphémisme, ils partageaient tout.

 

            Ils ne s'étaient pas faits remarquer à Konoha, ils allaient s'entraîner tôt le matin dans la forêt aux alentours. Ils rentraient en milieu d'après midi, Sasuke devait aller dans le bureau de la Godaime pour lui apprendre tout ce qu'il savait sur les plans d'Orochimaru, de son passage à l'akatsuki, donc par extension des plans de cette organisation. Il s'était de plus dévoué pour raconter toute son errance avec Naruto pour laisser celui-ci tranquille, en effet ce dernier épluchait tous les albums photos et informations sur ses parents. Depuis son retour, un profond sentiment d'injustice l'envahissait, il s'était accommodé depuis bien longtemps du malheur, mais d'imaginer ce qu'aurait été sa vie si seulement un élément ne s'était pas produit le rendait malade. Il lui fallait un peu de temps pour digérer la nouvelle et aller de l'avant.

 

            Sasuke quant à lui, se sentait un peu vide. Il venait d'atteindre le seul but qu'il s'était fixé dans la vie et maintenant, il avait l'impression d'être au sommet, autrement dit, de n'avoir nulle part où aller, de pouvoir trébucher mortellement à chaque seconde et n'importe quel endroit où il regardait, ce n'était que du brouillard qui représentait le flou dans sa tête. De plus, c'était Sasuke qui avait terminé l'œuvre de son frère en exterminant le dernier membre du clan à part lui, il a dû finir ce qu'Itachi n'avait pas eu le courage de faire. C'était de Sasuke dont dépendait la continuité de sa famille, de son clan, et surtout du sharingan. Tout cela lui trottait dans la tête, mais à aucun moment il ne regrettait son geste, le poids que cet acte avait mis sur ses épaules était lourd, très lourd, lui aussi devait donc s'habituer aux responsabilités de sa nouvelle vie.

 

            Le soir, les deux compères se promenaient pour se détendre de leur journée éreintante, Naruto avait décidé d'aller chez Ichiraku et Sasuke voyant la détermination dans les yeux de son ami, savait que la seule issue était de céder. Comme à leur habitude quand ils se promenaient dans le village, ils avaient leurs longues vestes, capuches et écrans occultes. Quand ils arrivèrent au restaurant, ils furent installés à une table calme, en effet les propriétaires avaient installé de petites séparations pour rendre l'endroit plus intime et discret, et passèrent leurs commandes. Tout se passait bien quand une dizaine de jeunes ninjas entrèrent dans la salle, c'étaient les anciens amis de Naruto et de Sasuke qui venaient faire leur dîner hebdomadaire. Leurs regards furent attirés par ces deux étrangers mais ils ne se doutèrent de rien puis ils commencèrent à parler de tout et de rien jusqu'au moment où la serveuse amena la commande des deux inconnus.

 

« Alors pour le jeune homme, un ramen au bœuf, et pour vous ça sera deux portions de ramen au bœuf, et trois au miso, bon appétit. »

 

Hinata et Sakura sourirent en pensant « C'est exactement ce que prenait Naruto. » Puis leurs têtes se levèrent, les deux filles se regardèrent, complètement surprises, elles se levèrent d'un bond et coururent vers la table des inconnus.

 

            Juste avant qu'elles n'arrivent à leur table, un léger coup de vent inhabituel se produisit, et elles constatèrent que les chaises occupées une seconde auparavant étaient vides, les bols remplis de nourriture étaient encore fumants.

 

            Deux ombres sautaient de toit en toit pour rejoindre leur logis.

 

« Pourquoi on s'est enfuis comme ça Naruto ??? J'avais faim moi !!! Et on ne risquait rien, on était masqués !!! »

 

« C'est pas ça… J'avais pas envie d'affronter son regard… Pas tout de suite… Excuse moi. »

 

« Ce n'est rien, je te comprends, moi-même je n'emmènerai pas large quand les yeux de Sakura me dévisageront. Mais tu feras quand même la cuisine pour te faire pardonner… »

 

« Y'en a qui perdent pas l'nord… »

 

…

 

            Au restaurant, devant l'incompréhension totale de leurs camarades, Sakura et Hinata restaient dubitatives et se mordaient les lèvres pour s'empêcher de prononcer à voix haute toutes leurs interrogations. N'importe quel hors la loi aurait fui si deux ninjas s'étaient intéressés à eux, mais quand même… Le sort serait horrible si ce n'était qu'une simple coïncidence.

 

            Ils étaient tous devenus Jounin ou presque, Hinata préférait attendre le prochain examen, elle ne se sentait pas prête bien qu'elle en soit tout à fait capable et surtout, elle n'avait pas envie d'affronter ses amis. De toute façon, elle ne faisait pas partie de ces personnes dévorées par leurs ambitions carriéristes, loin de là. Les équipes étaient en parties dissoutes, seulement, à l'occasion la Godaime trouvait bon de les réunir pour quelques missions importantes. Ino, Tenten et Chôji eux aussi étaient restés chuunin, soit par manque de talents soit de sérieux. Neji, Lee et Kiba étaient rentrés dans l'ANBU. Shikamaru travaillait lui au service de l'intelligence de Konoha, il ne faisait donc des missions que pour garder la forme sinon il était dans les bureaux. Cela lui plaisait car son rang lui avait permis d'aménager ses horaires afin de se consacrer pleinement à la glandouille. Shino était détaché au contre espionnage. Sakura quant à elle, voguait d'équipe en équipe, ses qualités de médecin étaient très prisées et comme elle n'avait plus d'équipe, elle était déferrée là où on avait besoin d'elle. Mais cela allait bientôt changer, elle allait devenir la première sensei du groupe.

 

            La soirée se finît calmement, la plupart des convives ayant une mission le lendemain, il n'y eut pas de beuverie excessive. Le nombre de journées chômées se faisaient de plus en plus rares vu la situation du village, de plus, les journées de repos ne l'étaient qu'en partie car elles étaient consacrées à l'entraînement.

 

…

 

            Trois jours après ce léger incident, un chuunin toqua à la porte de la maison de Naruto, ce dernier ouvrit et informa Sasuke qu'ils étaient convoqués tous les deux au bureau de l'Hokage à neuf heures, cela leur laissait une heure pour s'y rendre. A l'heure indiquée, ils pénétrèrent dans l'office toujours masqués.

 

« Cela fait dix jours maintenant que vous êtes revenus, Naruto m'a assuré de ta loyauté Sasuke, et puis les circonstances m'empêchent de me priver d'un ninja de ta trempe. Vous deux êtes donc réintégrés comme ninja de Konoha, je te fais passer directement chuunin Sasuke, tu as battu ton frère, donc il serait ridicule que tu restes genin. »

 

« Très bien Obaa chan, quand reprenons nous les missions ? »

 

            De légers coups sur la porte interrompirent la conversation, c'était Kakashi et Sakura.

 

« Tout de suite. » répondit la Godaime à la question de Naruto.

 

« Mais ce sont les deux ninjas masqués du restaurant !!! » remarqua Sakura.

 

« Tiens, c'est qui ces deux zigotos ? » se demanda Kakashi.

 

« Kakashi, Sakura voici une mission de rang S, vous allez devoir faire sauter ce pont qui relie Iwa à Kumo, c'est le seul qui peut supporter le transport de matériel lourd entre ces deux pays montagneux. » dit elle en tendant une carte indiquant le pont en question.

 

« Tsunade sama, merci de votre confiance, mais c'est du suicide, nous ne sommes que deux, et ce pont sera forcément surprotégé. » Fit Kakashi de son ton monotone habituel.

 

« Vous serez accompagnés des deux ninjas ici présents. »

 

Kakashi ausculta les deux inconnus puis prit la parole « Je ne fais pas équipe avec des gens qui masquent leur identité. »

 

Les deux personnes visées retirèrent leurs capuches en disant « Excusez nous… Kakashi sensei ! »

 

« NARUTO, SASUKE !!! » Cria la jeune junin en se jetant les larmes aux yeux sur Naruto qui lui rendit son étreinte, elle n'osa pas faire une telle démonstration de son affection à Sasuke. Celui-ci lui fit le plus chaleureux des sourires qu'il ne lui ait jamais fait.

 

            Un magnifique sourire transpirait du visage de Kakashi malgré ses bandeau et masque.

 

« Allez vous préparer, et partez immédiatement, vous vous raconterez vos souvenirs pendant le trajet. Dispersion ! »

 

            Les quatre ninjas disparurent et se retrouvèrent prêts et devant les portes de Konoha une demi heure plus tard. Ils partirent directement.

 

« Ca fait si longtemps que l'équipe sept n'était pas réunie, je croyais qu'elle ne le serait plus jamais. Je sens que rien ne peut lui résister dorénavant. Mais depuis quand et pourquoi êtes vous revenus ? » Demanda le chef d'équipe.

 

            Sasuke et Naruto racontèrent leur combat avec Itachi et Kisame et expliquèrent que les raisons qui les avaient poussés à quitter le village n'avaient plus lieu d'être.

 

« Mais où habitiez vous depuis ces dix jours, l'appartement de Naruto est désormais occupé et le domaine Uchiwa est laissé à l'abandon. »

 

« Tu ne le sais peut être pas Sakura, mais je ne suis plus le seul à avoir du sang bleu, et Naruto a reçu son héritage. » s'amusa Sasuke.

 

Kakashi eut son petit sourire en coin puis questionna notre héros. « Jiraya sama t'a finalement tout révélé ? »

 

« Et vous, comment le savez vous ? » renchérît le jeune blond.

 

« Quelqu'un pourrait m'expliquer ce qui se passe ??? » s'exclama Sakura qui commençait à être légèrement irritée par cette discussion à demi-mot incompréhensible.

 

Kakashi prit la parole. « Naruto est le fils du quatrième, il a donc hérité de sa maison. Si je suis au courant c'est parce qu'il était mon sensei et que je le considérais comme mon deuxième père. J'étais trop jeune pour être mis dans la confidence, mais la ressemblance sautait aux yeux. Et Sandaime, sans franchement acquiescer à mes interrogations, souriait quand je lui disais que j'étais sûr que Naruto était le fils du Yondaime. C'est d'ailleurs en partie pour ça que j'ai été son sensei, il savait que je ne verrai jamais le démon qu'il contient en lui, je verrai le fils de l'homme à qui j'ai toujours voulu ressembler… » L'aîné du groupe prit calmement sa respiration puis dit d'un ton bienveillant. « Comment réagis tu à ces révélations ? »

 

« Bah juste avant mon départ il y a quatre ans, j'étais rentré dans cette maison, je pensais qu'elle appartenait à ero sennin, je voulais lui emprunter ces meilleures techniques, et ce que j'y avais vu m'avait fait un choc. Donc j'ai eu le temps de m'habituer à cette idée, mais maintenant j'en suis sûr, et ça me fait bizarre. D'enfant orphelin abandonné et rejeté, je passe au fils du héros du village qui a donné sa vie pour lui. Sans compter que je l'avais pris depuis tout petit comme mon exemple. Enfin, beaucoup de contradictions et de questions envahissent mon esprit mais dans l'ensemble c'est positif, je suis fier d'être son fils. » Conclût-il en faisant ce sourire qui était sa marque de fabrique.

 

            Ce petit discours coupa la parole au groupe. Puis après quelques minutes, Sakura changea de sujet.

 

« Vous savez vous deux, vous êtes sûrement devenus très forts, mais Kakashi sensei et moi aussi avons beaucoup progressé, d'ailleurs tout le monde le considère dorénavant comme le ninja le plus fort de tout Konoha. Il est le prétendant légitime à la succession de Tsunade sama. »

 

            Les deux chuunin auscultèrent leur maître, celui-ci les regarda en souriant en retour et fit ironiquement en levant les bras. « Hip hip hip, hourra ! »

 

            Le reste du voyage fut plus calme, et l'équipe sept arriva en pleine nuit aux abords du pont à la frontière d'Iwa et de Kumo qui était, à l'instar du pays du feu, totalement recouverte de forêt. La passerelle reliant les deux Etats ennemis était faite de pierres et enjambait un ravin profond et large de plusieurs dizaines de mètres où toute chute serait synonyme de mort. De nombreux ninjas de ces deux pays étaient dissimulés de toute part afin de le protéger sans jamais se faire remarquer par ceux qui l'empruntent, l'équipe dirigée par Kakashi resta à distance de sécurité pour établir son plan.

 

« Alors, comment allons nous procéder ? » demanda Kakashi.

 

« Je vois dix ninjas de chaque côté du pont. Et il est impossible de poser les charges sans se faire repérer. » Analysa Sasuke en activant son sharingan.

 

« La distance du pont pourrait nous poser problème. » renchérit Sakura.

 

« Ou pas… Si nous sommes discrets nous pouvons supprimer un côté sans éveiller le moindre soupçon de l'autre. » Dit pensif Naruto.

 

« T'as l'air d'avoir une idée derrière la tête, je me trompe ? » le questionna Kakashi.

 

« Non, je propose que vous vous occupiez de plastiquer le pont, laissez Sasuke et moi nous occuper des ninjas. » répondit Naruto.

 

« Mais vous allez être deux contre vingt, c'est de la folie ! » Sakura commença à s'énerver.

 

« Fais leur confiance, c'est d'accord, nous vous regarderons faire. Faites nous signe quand nous pourrons agir. » Conclut l'homme aux cheveux argentés.

 

            Les quatre ninjas se mirent en place, Kakashi et Sakura n'avaient rien à faire pour le moment, ils se contenteraient d'observer. Naruto et Sasuke chuchotèrent.

 

« Tu les vois ? » interrogea Naruto.

 

« Oui, c'est bon, ils étaient bien cachés. » répondit son ami.

 

« Parfait, marque les ! »

 

            Sur ce, Sasuke lança dix kunaïs plus quelques autres pour lui permettre d'atteindre des endroits inaccessibles en ligne droite de sa position.

 

« C'est fait, tu peux y aller. »

 

            Sakura ne comprenait pas ce que se tramait. Elle voyait son maître glousser légèrement, il avait tout compris, et Naruto lui sourire en lui faisant au revoir de la main gauche et en attrapant un kunaï de la droite, puis celui-ci disparut. Les yeux de la jeune fille étaient aguerris à suivre les ninjas les plus rapides du monde, comme Kakashi. Seulement là, c'était différent, c'était une disparition, et pas une vitesse incroyable. Elle tourna la tête pour interroger son sensei.

 

« Qu'a fait Naruto ? »

 

« Une technique que seul le quatrième maîtrisait, il t'expliquera son fonctionnement mieux que moi. »

 

            Naruto eut fini sa tâche le temps de ce petit interlude, il avait même pris le soin de récupérer les kunaïs de Sasuke. Il rejoignit son groupe en toute discrétion.

 

« Bon, occupons nous maintenant de l'autre côté, on fait pareil. »

 

« Quelle est cette technique Naruto ? » demanda Sakura.

 

« Je t'expliquerai après la mission, tu es d'accord ? »

 

« Oui, pas de problème. »

 

            Les ninjas de l'autre côté du pont n'opposèrent pas plus de résistance. Naruto avait tué les vingt ennemis avec une simplicité déconcertante, tous avaient une légère entaille sur le cou, leur carotide était sectionné, le cerveau n'étant plus alimenté en sang, aucun n'a dû souffrir. En période de paix cela aurait pu faire penser à un massacre, mais autant de ninjas tués seraient des ennemis en moins pour la prochaine guerre. Et pour tout ninja, un ennemi tué, c'est un allié de sauvé. Telle était leur manière de justifier ces meurtres…

 

            Kakashi et Sakura posaient les parchemins explosifs tandis que Sasuke et Naruto fouillaient les dépouilles de part et d'autre du pont. Il n'y avait qu'un junin par flanc. Au moment où les deux junins de Konoha allaient faire sauter le pont, ils furent stoppés par Naruto.

 

« Attendez, je viens de lire un rouleau qu'avait le junin de Kumo. Il dit qu'un haut diplomate d'Iwa doit venir avec des armes lourdes ce matin à l'aube. Autant faire sauter le pont quand tout ce beau monde sera dessus, ça pourrait altérer leurs relations et diminuer légèrement leurs forces. Surtout qu'il est déjà quatre heure du matin. »

 

Kakashi lut le papier et dit « Pourquoi ne pas faire d'une pierre deux coups, nous ne sommes pas pressés. »

 

            Puis ils patientèrent calmement, Naruto expliqua à Sakura Shunshin no jutsu, le scintillement du corps. Puis l'aube suivie de l'aurore arrivèrent progressivement, le soleil commençait à embraser le ciel. Des pas lourds de militaires se firent entendre et les roulements de lourdes catapultes aussi. Tout le convoi ne se doutait de rien. Une fois que tout le monde était sur le pont, quatre explosions simultanées retentirent. Le pont étant piégé aux extrémités, l'ensemble s'effondra en un seul morceau. Des cris déchirèrent le calme de la forêt en cette heure matinale, il ne fut interrompu que par un grand fracas, puis plus rien… Le convoi avait été littéralement pulvérisé. La poussière qui remontait était le seul vestige de ce qui venait de se passer, cinquante âmes s'étaient éteintes en même temps, sans comprendre comment cela pouvait être possible.

 

            Sans une once de sentimentalisme, le responsable de la mission se félicita de ce plein succès et ordonna à son équipe de plier bagages, il était temps de rentrer.

 

            A peine avaient-ils fait un kilomètre qu'ils virent un aigle. Aucun doute, c'était un message de la plus haute importance que Konoha leur envoyait. Kakashi l'intercepta et dit à son équipe.

 

« L'équipe huit est tombée dans un guet-apens, Hinata et Kurenaï ont été faites prisonnières par Kumo, ce sont Shino et Kiba qui ont donné l'alerte. Il est marqué dans le message que si nous avons accompli notre mission sans trop de dommages, nous devons aller les secourir, donc on y va ! » Finit Kakashi avec une détermination peu commune. « Kurena»

 

« Hinata… » « On met le turbo, c'est déjà Kumo qui en avait après le byakugan !!! » bouillonna Naruto.

 

            Les trois autres ninjas savaient que ce n'était pas que pour ça que le jeune blond s'énervait, mais personne ne lui fit remarquer, cela ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie. Ils partirent donc sur le champ, ils seraient arrivés en début de soirée à Kumo en faisant une petite sieste dans l'après midi. En chemin…

 

« Sakura, pourquoi Kakashi sensei avait l'air si furieux en nous lisant le message ? » demanda tout doucement Sasuke.

 

« Parce qu'ils sont fiancés depuis un an. » lui répondit la jeune fille.

 

            Sasuke se rappela la veille de son départ il y a sept ans, son maître lui avait dit qu'il avait perdu tous ses êtres chers etc. Une boule se noua dans le ventre du jeune Uchiwa, son sensei était le plus gentil des hommes, la vie avait été trop rude avec lui, il avait droit à sa part de bonheur. Sasuke activa inconsciemment son sharingan en pensant « Non, je ne laisserai pas le malheur s'abattre une nouvelle fois sur vous, je vous dois tellement ! ».

 

            Ils arrivèrent comme prévu en début de soirée. Ils pénétrèrent assez facilement dans le village, et se ruèrent vers le bâtiment administratif une fois que l'obscurité avait jeté son voile sur la région. Les cachots, salles de torture et de recherche des villages ninjas étaient toujours sous le bâtiment administratif, car c'était là que les ninjas les plus puissants étaient regroupés.

 

            Sakura était restée au dehors pour faire le guet. Grâce à la furtivité, à la force et à la dextérité des trois hommes, pénétrer en ce lieu en pleine nuit fut chose facile. Ils tuèrent tous les gardes qu'ils croisaient et Naruto laissait un Kage Bunshin doublé d'un Henge de la victime pour faire illusion. Ils arrivèrent vite à la cellule de Kurenaï et l'ouvrirent grâce à un jeu de clés prit sur le cadavre d'un garde. Celle-ci était presque tétanisée mais se ressaisît quand elle vit l'homme de sa vie, elle se jeta sur lui. Ce dernier la serra très fort en l'embrassant dans le cou mais se reprit vit.

 

« Dis nous où est Hinata s'il te plaît. »

 

Elle sursauta quand elle aperçut ses deux compagnons « Naruto ??? Faites qu'il puisse la sauver… C'est affreux, ils veulent le byakugan, ils l'ont donc emmené dans une salle spéciale, je ne sais pas où elle est. Je sais juste que les gardes qui l'ont conduite sont allés par la gauche c'était il y a une heure. »

 

« Ca ira, emmenez là avec vous au dehors Kakashi sensei, Sasuke et moi allons chercher Hinata ! »

 

            Kakashi ne put qu'acquiescer face à la conviction de son élève.

 

…

 

            Pendant ce temps, un étage plus bas, dans une pièce transpirant le sang, la sueur et la peur, la plus jolie des femmes était attachée au fauteuil central, elle était tuméfiée de toute part. Les installations laissaient penser à une salle de torture grâce à des chocs électriques, mais elle n'avait pas subit que ça. Des dizaines et des dizaines de coupures traversaient ça et là son corps. Des larmes coulèrent de ses yeux malgré elle, elle n'avait plus aucune force.

 

« Personne ne viendra me sauver, je vais mourir. Ils vont découvrir le secret du byakugan. Décidément, ma vie n'aura été qu'une succession d'échecs. Je n'ai jamais eu droit au bonheur, je l'ai entraperçu tout au plus. Je ne sais même  pas ce qu'est advenu de Naruto, peut être vais-je le retrouver dans l'autre monde… »

 

« La torture n'a rien donné, elle est très forte cette fille. Et nous ne pouvons pas risquer d'abîmer le précieux œil blanc pour quelques informations secondaires. C'est vraiment parfait, c'est l'héritière du clan, donc elle ne porte pas le sceau, nous avons donc tout le loisir de l'étudier sans aucune contrainte de temps. » se réjouît le scientifique en préparant tout son matériel de recherche. « Nous allons lui administrer une substance qui activera pendant quelques minutes sa capacité héréditaire. Ecartez, aucune douleur qu'elle a eu à supporter n'est comparable à ce qu'elle va ressentir pendant plus d'une minute. Nous commencerons quand elle ne bougera plus. »

 

            Un assistant enfonça la seringue dans le bras de la jeune fille déjà à moitié assommée par la séance de torture qu'elle venait de passer. Quelques secondes après, d'un regard livide et inanimé, sa tête se redressa en activant le byakugan, toutes les personnes dans la salle étaient pétrifiées pendant quelques secondes. Ils ne furent ramenés à la réalité que par les cris de douleurs incessants et insupportables de la jeune Hyuga. En plus de ça, elle était véritablement prise de convulsions. Elle sentait des milliers de lames brûlantes lui déchirer sa peau, puis sa chair dans un incessant mouvement de va-et-vient, ses os se fracturer puis se toucher entre eux, sans compter les innombrables autres douleurs indescriptibles. Elle voyait des images de sa vie entière défilées. Une tête blonde apparaissait de plus en plus souvent, les cris continuèrent mais elle criait le nom de celui qu'elle aime. Du sang commençait à couler de ses chevilles et poignets, les convulsions étaient si violentes que ses membres n'arrêtaient pas de frotter, cela avait littéralement arraché toute sa peau. L'image de Naruto l'endormant la nuit de son départ résonnait sans cesse dans sa tête, elle souffrait trop pour pleurer.

 

            Soudain, la douleur s'était volatilisée, son corps devint complètement flasque, sa tête était immobile, ses yeux n'étaient ouverts que par le poison. Elle croyait que c'était la grande faucheuse qui l'avait emmenée avec elle, mais elle se ravisa quand elle distingua le scientifique au dessus d'elle avec deux scalpels. Ce dernier dit « On va lui enlever un œil afin de conserver le byakugan activé. »

 

            Elle essaya instinctivement de fermer les yeux, mais le poison l'en empêchait. Tout à coup, elle vit une onde de chakra violet traverser la pièce, le corps du chercheur se coupa instantanément en deux, ainsi que celui de toutes les autres personnes présentes dans la pièce mais ceci, elle ne le savait pas. Elle ne put voir qu'une chevelure blonde s'approcher d'elle, lui enlever les liens et ranger son katana.

 

« Hinata, ne t'inquiète pas, je suis là. » Fit Naruto, les larmes aux yeux devant une telle image de celle qu'il aime.

 

« Na…Naruto kun… »

 

            Puis tout s'obscurcit autour d'elle…

 

 

Fin du chapitre. TBC.