La puissance d'Itachi.

par Uzumaki_Raymond

            Alors j'ai étudié les us et coutumes des gens vivant dans les cités et je crois qu'il est de bon ton de dire « Yo ». Ahlala, quelle curiosité ce langage pour nous les riches… (si seulement je l'étais… j'serai en vacances là !!!! enfin voilà c'était la partie politique du chapitre). Bon je vais plutôt me contenter de répondre aux commentaires.

 

Mikado-san : Merci de tes encouragements.

 

Pyro : Je vais rougir avec tant de compliments !!! En tout cas je suis content que ça te plaise. Tchuss.

 

Taahoma : Alors comme ça tu es folle… J'en doute, tu aimes ma fic, c'est une preuve de bon goût et de raison… (quoi je m'offre des fleurs ??? bah on n'est jamais mieux servis que par soi même !). Merci en tout cas. Bises.

 

Kiri no kuni : Ouhla, c'est de la passion là !!! Encore une fois je ne m'excuse pas pour la longueur, c'était juste un constat. Et ne t'inquiète pas, quand je commence quelque chose je le finis, par respect pour vous mes chers petits lecteurs (et lectrices… mais bon, elles comprennent moins de trucs alors… ^__^). Tchuss.

 

Squall812 : Bah la suite, c'est maintenant, merci pour tes commentaires, tchuss.

 

EEMaster3 : Alors tu as dit beaucoup de choses toi ! Je t'inspire un sentiment de profond respect et d'admiration… je ne vois que répondre à part « ça m'troue l'cul ! ». Coluche et Desproges sont aussi mes deux idoles. Et le Vincent c'est moi… Mon jeu de mot avec nii-san était génial !!! Et nii-san veut dire grand frère, Konohamaru appelle Naruto comme ça. Tchuss.

 

Sam : Je pense que tu as parfaitement résumé ma fic, lol. Tchuss.

 

Doronuma : Euh je vais pas faire beaucoup de couples, j'ai pas envie que ma fic devienne un remake de premiers baiser, je veux essayer de rester fidèle et crédible au manga. En tout cas heureux que ma fic te plaise, bises.

 

            Alors, je vous propose quelque chose, si je reçois moins de cinq commentaires, la suite sortira dans quatre jours, s'il y en a plus de cinq, ça sera dans trois jours, plus de dix, dans deux jours, et plus de quinze, elle sortira demain. Evidemment, je ne compterai qu'un commentaire par personne. : ). Ce deal vaut pour les prochains chapitres aussi. A plus.

 

            Alors à ce que m'ont dit certains privilégiés, c'est le meilleur combat que j'ai jamais décrit, donc j'espère que vous l'aimerez aussi.

 

 

            Chapitre 7 : La puissance d'Itachi.

 

 

« Naruto kun, suis nous s'il te plaît. »

 

« Putain, j'suis pas dans la merde, je n'ai plus une goutte de chakra, déjà qu'au mieux de ma forme je ne fais pas le poids contre Itachi, mais alors là je dois le combattre alors qu'il est en compagnie de l'objet d'études du commandant Cousteau et que je n'ai plus la moindre force… je peux tout juste faire appel à Kyubi pour gagner du temps… Qu'est ce que vous voulez ? »

 

« Tu devrais le savoir ce qu'on veut, c'est bien toi qui devais sauver ton ami Kazekage non ? » fit Kisame, tout sourire.

 

« Enfoirés !!! Je vous tuerai tous, comme c'est déjà fait pour vos deux petits copains !!! »

 

« Ils étaient faibles, ça n'a pas d'importance. » répondit toujours aussi posément Itachi.

 

« On ne gardait Sasori que pour nous divertir le soir, dans les grottes on n'a pas la télé, et Deidara car il facilitait le travail pour créer ces mêmes grottes avec ses explosifs. » se moqua Kisame.

 

« Comment faire ??? Déjà Kisame est le plus faible, c'est lui qu'il faut que j'atteigne en premier, avec son sharingan, l'autre prévoira tous mes coups. Mais si je me concentre sur Kisame, Itachi aura le champ libre et ne fera qu'une bouchée de moi… De toute façon, je ne vois pas pourquoi je me pose des questions, dans tous les cas je suis perdant, ils vont me faire ce qu'ils ont fait à Gaara… » Les yeux de Naruto se baissèrent soudain et son regard devint vide, comme si on le conduisait au peloton d'exécution. « Non, je ne suis pas un lâche, je n'abandonnerai pas, même si c'est peine perdue, je les ferai regretter d'être venus jusqu'ici… non ce n'est pas peine perdue !!! JE VAIS LES TUER !!! Attends, réfléchis… comment faciliter les choses… oui, je sais. »

 

« Vous êtes des lâches, vous venez à deux contre un… Qu'est ce qu'il y a Kisame, t'as besoin d'Itachi pour pouvoir remplir des missions, t'es pas assez grand pour te débrouiller tout seul ??? » Fit Naruto feignant la tristesse, en gardant toujours la tête baissée.

 

« Je vais te faire ravaler tes paroles !!! » bouillonna Kisame.

 

« Kisame… Tu vois bien qu'il fait exprès de t'énerver, et toi tu rentres bêtement dans son jeu. » Soupira Itachi.

 

« Très bien je me calme, mais laisse moi me battre contre lui, seul, s'il te plaît. »

 

« Parfait, puisque tu insistes, mais fais attention, ne le prends pas de haut. » répondit-il à son coéquipier puis, se tournant vers Naruto « Tu as gagné, je vous laisse vous expliquer tous les deux. » puis il sauta sur d'autres branches afin de ne pas se trouver à l'endroit qui allait devenir un véritable champ de bataille.

 

            A peine Itachi eut détourné son regard du jeune blond que celui-ci releva la tête dévoilant des yeux rouges assoiffés de sang. Il se produisit une véritable explosion de chakra à l'intérieur de Naruto, ce qui dégagea une onde de choc qui força Kisame à cligner des yeux, en même temps que ce phénomène se passait, Naruto enchaîna une très longue série de signes qui annonça de par la complexité de ceux-ci que l'attaque serait dévastatrice.

 

« Il est malin, il a justement attendu que mon regard se pose ailleurs pour que je ne puisse pas copier ou même mémoriser sa technique… Il progresse vraiment vite. Mais qu'il ne s'attende pas à ce que je reste passif si jamais il prend le dessus sur Kisame… » Puis Itachi eut un léger rictus.

 

Naruto finît sa longue série par le sceau du tigre « Pff, mais que compte-t-il faire contre moi avec une attaque de feu… » Fit un Kisame confiant en commençant à exécuter des signes à son tour.

 

« Katon, le dragon des enfers ! »

 

            Un gigantesque et majestueux dragon uniquement constitué de flammes noires aux reflets bordeaux jaillit de nulle part en émettant un grondement faisant trembler les environs, dès son apparition la température grimpa en flèche jusqu'à ce que les alentours deviennent une véritable fournaise, tout ce qui était à moins de deux mètres se consumait instantanément, celui-ci repéra l'ennemi de son maître puis donna un énorme coup de queue au sol qui forma un cratère et carbonisa toute la végétation existante dans un rayon de cinq mètres. Le dragon avait donné ce coup afin de prendre une grande impulsion et arriver à toute vitesse là où se trouvait sa cible.

 

« Cette attaque ressemble grandement à l'Amaterasu, même si les flammes ont l'air un peu moins performantes... Kisame n'a aucune technique pouvant l'arrêter !!! Et moi qui n'aie pas pu la copier !!! » Pensa Itachi, il voulut crier à son compagnon de s'écarter, mais le rugissement du dragon aurait couvert cet appel. « Il vaut mieux que je me rapproche… »

 

« Qu'est ce que tu comptes faire avec une attaque de feu contre un ninja de Kiri !!! Suiton, le raz de marée ! » Il sauta haut dans le ciel et utilisa la même technique que contre l'équipe de Gaï mais cette fois-ci, il dirigea le jet contre la créature légendaire. « Ca va le refroidir ce dragonneau ! ».

 

            Une vapeur dense envahît la zone de combat, personne ne pouvait y voir à plus de deux mètres, de fines gouttelettes humidifiaient peu à peu toute la surface, le silence était oppressant. Les lois de la gravité commençaient à se rappeler aux bons souvenirs de Kisame et celui-ci amorça sa descente quand, tout à coup, la gueule du dragon sorti à toute allure du nuage et fonça en plein dans Kisame, ce dernier n'eut pas le temps de réagir et recommença à flotter dans les airs sous l'impulsion de la violence inouïe de ce coup. Il toussa du sang en essayant de reprendre son souffle, le dragon avait disparu, enfin tout du moins c'est qu'il crut. Un nouveau rugissement bien plus puissant que l'ancien jaillit de la gueule de celui-ci qui se tenait à sa gauche, le corps retourné. Kisame ne comprit pas ce qui lui arrivait quand il vit soudain la queue enflammée au-dessus de lui foncer en direction de son dos, cette dernière le percuta avec une force incroyable lui brisant les côtes, lui brûlant l'impact au troisième degré et le propulsant à une allure vertigineuse vers le sol.

 

…

 

            A quelques kilomètres de là, un homme avec une longue vue remarqua un dragon noir dans le ciel.

 

« Tiens, mais c'est la technique que j'ai enseigné à Naruto. Pourquoi l'utilise-t-il, il ne doit le faire que quand il est en danger de mort… Danger de mort… l'AKATSUKI !!! Ils ont du attendre qu'il soit en dehors du village, et qu'il finisse son entraînement pour qu'il soit épuisé et plus avec moi ! Bouge pas petit j'arrive !!! » Pensa l'ermite aux grenouilles en commençant à arpenter la forêt du plus vite qu'il pouvait.

 

…

 

            Kisame s'écrasa violemment contre le sol, cette fois-ci, ce sont les côtes de devant qui trinquèrent, le bruit du craquement des os était insoutenable, mais Naruto ne s'en formalisa pas « Je dois le tuer ! » Ce dernier sauta dans les airs en direction de son ennemi en composant là encore une série complexe de sceaux.

 

« Raiton, l'éclair divin ! »

 

            Un bref nuage noir se forma d'où un éclair blanc avec des reflets bleutés d'une beauté indicible apparut, il était accompagné du bruit infernal du tonnerre. Le nuage s'évanouît instantanément tandis que l'éclair transperça sa cible de part en part. Le ninja renégat sentait peu à peu la vie le quitter, il souffrait, chaque partie de son corps était meurtrie, il ouvrit difficilement les yeux quand il vit une bête enragée aux yeux couleur sang et aux cheveux blonds plongée en piquet sur lui en hurlant « Rasengan ! ». Dans un sursaut dû plus à son instinct de survie qu'à ses forces restantes, Kisame réussit à mettre sa légendaire Samehada entre la technique inventée par le quatrième et son torse.

 

            Le choc fut terrible, un léger cratère se forma autour du ninja renégat, ce dernier hurla de douleur, il recracha ses tripes sous le coup, toutefois la légendaire Samehada amortit le choc mais celle-ci devînt subitement grise, et sans vie. Le choc avait enfoncé les écailles de requins de l'épée dans la chair de son maître, du sang commençait donc à couler sur une surface de vingt cinq centimètres de large partant de l'épaule gauche jusqu'à la hanche droite. Kisame ne bougeait plus, sa respiration était lente et rauque, il semblait serein sachant que la grande faucheuse allait l'emmener, cette dernière était sous les traits d'un jeune ninja blond se prénommant Naruto, celui-ci ne va le tuer que pour défendre sa propre vie. Naruto fut repoussé dans les airs par la force de sa propre attaque. Il fit un majestueux salto arrière, le corps raide en prenant délicatement un kunaï dans sa jambière, puis il replongea droit vers la gorge du déserteur de Kiri. Au moment où il allait atteindre sa cible, un autre kunaï vint le transpercer d'une épaule à une autre sur une profondeur de deux centimètres. Naruto cria de toutes ses forces pour essayer d'évacuer la douleur. Il perdit l'équilibre et tomba à plat sur Kisame… et surtout sur son épée qui n'était désormais qu'un lourd bloc de pierre sans vie, mais dont les écailles était toujours aussi coupantes, il eut la même traînée de coupures que son ancien adversaire, ce dernier était désormais inconscient.

 

            Le ninja de Konoha s'extirpa difficilement du corps de son ennemi et se retrouva à côté, à quatre pattes, essayant désespérément de reprendre son calme et sa respiration.

 

« Tu ne croyais quand même pas que j'allais te laisser le tuer sans réagir. Quoi qu'il en soit, tu mérites mes félicitations, tu ne cesses de t'améliorer, sans moi Kisame serait mort. »

 

            Naruto n'écoutait qu'à moitié les paroles du frère de son meilleur ami « Putain, j'suis plus que mal, je ne peux presque plus recourir au chakra du renardeau et mes blessures guérissent à peine !!! Je n'ai pas fait le Oodama Rasengan pour économiser un peu mon chakra, mais j'avais de toute façon surestimé l'état de mes réserves, donc non seulement je l'ai pas tué, mais en plus je n'ai presque plus rien, j'aurai du le faire comme ça j'en aurai au moins tué un… Enfin, je n'ai pas tout perdu… Sa maudite épée n'aspirera plus jamais de chakra. » Naruto regarda tour à tour ses blessures puis la Samehada.

 

« Je vois que tes blessures se sont légèrement refermées mais aussi que ça s'est stoppé, ta peau ne se régénère plus, cela signifie-t-il que tu es à court de chakra ? » Itachi sourît.

 

« Enfoir酠» Marmonna Naruto.

 

« Je sais lire sur les lèvres Naruto kun, donc reste poli s'il te plaît. Au fait, ne te réjouis pas trop vite, la Samehada est une épée légendaire qui ne peut être détruite qu'en inversant le sceau qui l'a créé, toi tu lui as juste ôté toute son énergie vitale, elle reprendra vie dans quelques semaines. » Puis Itachi s'élança sur le jinchuuriki avec le kunaï encore tâché du sang de ce dernier.

 

            Naruto se mit de suite en garde, se préparant à toute éventualité, une fois que le génie du clan Uchiwa fut à portée de jambe, notre héros tenta de lui asséner un violent coup de pied gauche au menton, le mouvement de la jambe était parfaitement vertical. Malheureusement pour lui, son adversaire était doté d'un Sharingan à trois virgules, ce qui signifiait qu'à peine le premier muscle de la jambe s'était contracté afin d'exécuter le mouvement que ce dernier savait déjà comment et à quel endroit l'attaque allait être portée. Itachi se décala légèrement laissant la jambe continuer son ascension, puis plaça son épaule juste en dessous afin d'empêcher la descente de cette dernière. Il planta son kunaï dans le mollet ce qui provoqua un cri de souffrance horrible du réceptacle du démon, ms le jeune shinobi tenta de réagir. En faisant prendre appui à sa jambe sur l'épaule de ce meurtrier il parvint à faire un salto arrière, mais l'objectif de l'autre jambe qui était de le frapper à la tête échoua à nouveau. Une fois qu'il eut atterri, Naruto sauta en direction de son ennemi afin de lui asséner une violente droite à la tête, mais là encore le sharingan fit merveille, Itachi pencha sa tête en arrière, laissa passer le poing, puis attrapa le poignet de celui-ci avec sa main droite. A cet instant, le bras de Naruto était tendu juste devant Itachi, le membre de l'akatsuki frappa de toutes ses forces avec son avant bras gauche le coude de son adversaire. L'articulation de Naruto vola en éclat, puis ce dernier se prit une rafale de crochets gauches dans les côtes qui craquèrent une à une sous les coups. Il ne pouvait même plus crier, une des côtes brisées lui avait perforé le poumon droit, le monde commençait à tourner autour de lui, il avait la nausée… Puis il s'effondra.

 

            Des larmes perlaient toutes seules de ses yeux, tout son pouvoir avait disparu, sa vie repassa en un instant. Soudain, il reprit un peu ses esprits, rouvrit les yeux, ceux-ci s'étaient reparus de cette robe couleur ciel, puis il se martela une phrase dans la tête pour se redonner des forces.

 

« Je veux la revoir, je veux la revoir !!! Non je ne mourrai pas !!! »

 

            Dans un élan de courage, il réussit à se redresser, et pour un baroude d'honneur, il mit toutes ses réserves de chakra dans sa jambe droite et décida de donner un fouetté pour frapper les côtes de son adversaire… Mais c'était peine perdue, le coup était bien trop prévisible, trop lent et n'avait littéralement aucune force. Itachi attrapa le pied et le bloqua sous son bras gauche, en même temps il exécuta un bref coup de pied droit contre le genou de la jambe d'appui du jeune blond. La rotule se fissura, puis se brisa de toute part ainsi que tous les autres os composant cette articulation. Les cris du blond ressemblaient plus à des lamentations qu'à des véritables expressions de douleurs, il était impuissant, il le savait, il souffrait, il s'écroula une nouvelle fois. Naruto était à demi conscient, il ne voyait ni ne comprenait bien ce qui lui arrivait, il ne réagit même pas quand il vit son ennemi penché sur lui en tendant la main pour l'attraper, il ne réagit pas non plus quand il le vît se faire littéralement soulevé par un coup de pied dans l'abdomen et encore moins quand celui-ci fut projeté plusieurs mètres plus loin par un coup de poing surpuissant.

 

Naruto reconnut vaguement un bruit de fond qui disait « Naruto, Naruto, ça va ? Ne t'inquiète pas, je suis là maintenant, tout ira bien. » Puis une forme familière avec de longs cheveux blancs qui était au dessus de lui le secouant légèrement.

 

« E…ero sen… »

 

            Puis ce fut le noir total.

 

 

Fin du chapitre. TBC.

 

 

Allez, faites péter les commentaires !!!