Un titre ? Chuunin

par Uzumaki_Raymond

            C'est bizarre, j'ai pas beaucoup de commentaires, mais surtout peu de personnes lisent mon histoire… J'ai regardé vite fait et peut être que la longueur de mes chapitres y est pour quelque chose, c'est sur que ça peut rebuter… enfin bon, on s'en fout, je v répondre à mes chers petits commentateurs.

 

 

Sam : Merci pour tes encouragements, j'ai remarqué ouais qu'il y avait quelques petites fautes surtout pour le passé simple, à partir de ce chapitre, ça m'étonnerait que quelqu'un puisse trouver la moindre faute d'orthographe (à part quelques oublis d'accents ou de cédilles, mais faut pas déconner quand même.) Tchuss.

 

Pyro : Merci pour tes nombreux messages (qu'est ce que je ferai sans toi ???), je pense pas que je ferai Neji méchant, c'est même sûr. Et oui, le but de mon histoire est d'être crédible. J'ai lu pas mal de fics anglaises, et la plupart s'amuse à transformer Naruto en Sangoku, ce qui est assez pitoyable, moi, dans tous les domaines j'essaie de me rapprocher le plus possible du manga car c'est de lui qu'on est fans. Tchuss.

 

Taahoma : Voici un exemple flagrant des méfaits du « copier-coller »… lol. Un tel enthousiaste me fait chaud n'au cœur (oui je fais partie de l'association française des liaisons imaginaires). Et puis pour le jeu de mot, ce n'est pas grave que tu n'ais pas compris, tu es une fille et… (censuré pour enchaînement honteux de blagues à caractère sexiste !!!). Bises.

 

Sakura chan : Merci d'avoir pris le temps de m'écrire un commentaire, ça fait plaisir. Bises.

 

 

            Voilà, voilà, ça a un avantage de ne pas avoir beaucoup de commentaires… C'est plus rapide d'y répondre (oui, ma philosophie est de voir le verre toujours à moitié plein !!!). Allez, j'arrête de vous embêter, bonne lecture.

 

 

            Chapitre 5 : Un titre ? Chunnin.

 

 

                        Temari entra dans les tribunes où se trouvait l'entourage de Naruto.

 

« Bonjour tout le monde. »

 

            Le groupe la salua en retour.

 

« Où étais tu ? » demanda Shikamaru.

 

« Pour rentrer dans ses frais, le Kazekage m'a demandé de faire partie de sa garde rapprochée le temps que le ninja qui y est normalement affecté revienne… » Elle oublia délibérément de préciser la raison de l'absence de ce dernier. « Tu me demandes ça parce que je t'ai manqué Shika ? »

 

« Ouhla, l'un qui demande où l'autre est passé et l'autre qui lui demande si elle lui a manqué en l'appelant par son petit nom, moi je dis, y'a anguille sous roche, je dirai même, y'a baleine sous gravillon !!! » fit Kiba, tout content de sa déduction.

 

« Bon les enfants, arrêtez de discuter et regardez la finale. »

 

…

 

« HAJIME »

 

« Je vais faire comme pour les autres, commencer par le tester au corps à corps. »

 

            Naruto s'élança à toute vitesse sur son adversaire .

 

« A ce que j'ai vu, ça ne sert à rien d'entamer un combat au taïjutsu, feintons. Doton, les sables mouvants ! »

 

            Les pieds de Naruto furent happés par le sol alors qu'il se trouvait à cinq mètres de son adversaire, ce dernier ne s'était pas arrêté là, à peine eut il finit d'exécuter sa technique qu'il lança trois shurikens puis composa de rapides sceaux tout en criant :

 

« Multi clonage shuriken ! »

 

            Une nuée de shurikens obscurcissant le ciel plongea sur notre héros, mais celui-ci ne se démonta pas. A l'instant même où il sentit ses pieds prisonniers, il composa des signes, tandis que son adversaire lançait son attaque de shurikens.

 

« Le petit malin, il ne peut pas exécuter cette technique, ce ne sont que de simples illusions, seuls trois sont réels, et j'ai déjà calculé leur trajectoire ! Ninpô Invocation ! »

 

            A peine une grenouille de plus de deux mètres d'envergure apparut que celle-ci bondit à une vitesse hallucinante vers l'ennemi de son invocateur en évitant les trois projectiles, une fois arrivée à hauteur du jeune ninja la grenouille disparut laissant son maître donner un coup de pied d'une incroyable violence contre le menton de son ami, ce dernier fut projeté à la verticale.

 

            Sans aucun répit, le blond sauta dans les airs afin de rejoindre son adversaire et asséna un terrible coup de pied dans son ventre, les deux ninjas retombèrent ensuite au sol, Konohamaru se réceptionna sur ses pieds tandis que Naruto tomba à pic sur le dos, il se releva difficilement.

 

« J'ai été trop hâtif… au moment où j'allais atteindre son ventre il a placé sa main entre les deux, pas pour amortir le choc, il avait un kuna»

 

            Le public ne comprit la situation que quand il remarqua un kunaï planté dans le tibia du blondinet. L'objet tranchant tomba de lui-même laissant Konohamaru perplexe.

 

« Mais, pourquoi est il tombé tout seul… Et pourquoi la plaie se referme à vue d'œil ??? Comment tu fais ? »

 

« Tu promets de ne rien dire ? »

 

« Oui »

 

« Dommage, moi aussi je l'ai promis. » se moqua Naruto.

 

« Son ninjutsu non plus n'est pas en reste… comment faire… oui, c'est ça. »

 

« Doton, Le tremblement de terre ! »

 

            Un séisme de dix mètre de diamètre et d'une force folle se déclencha, l'endroit où se tenait Naruto en était l'épicentre, il fut complètement déstabilisé et peinait à rester sur ses appuis, mais luttait car il savait que le but de cette attaque n'était non pas de le blesser mais de le déstabiliser. Soudain, le bloc de terre devant lui se suréleva tandis que celui sur lequel il était s'affaissa, il sauta instantanément mais trop tard, pendant un court laps de temps il avait perdu son adversaire de vue. A peine sa tête eut dépassé le niveau de la parcelle de terrain qu'il vit une jambe droite se diriger dangereusement vers sa tête.

 

« Je vais pas pouvoir l'éviter, je vais l'accompagner et retourner la situation à mon avantage. »

 

            Naruto se prit le coup de pied de plein fouet, ce qui fit que tout son buste se pencha et commença à pivoter. « tiens, c'est bizarre, l'impact n'a pas eu la force escompté… et puis l'angle de frappe de mon coup n'a pas pu provoquer ce pivot, c'est un piège !!! » il fit cette dernière remarque en voyant le talon droit de son ennemi proche, très proche, trop proche de sa pommette. Konohamaru se prit le coup violemment sans avoir la moindre possibilité d'amoindrir le choc. Il fut projeté dans les buissons qui bordent les limites de l'arène, le plus étrange c'est que pendant son vol plané il regardait son bourreau avec insistance, c'était un regard empreint de rancune.

 

            Après quelques secondes d'accalmie, Naruto se demanda pourquoi son adversaire ne sortait pas des fourrés, étant sur qu'un piège y était tendu, il envoya un de ses clones inspecter les lieux, mais ce dernier ne trouva rien. Naruto examina aussitôt la surface entière lorsque tout à coup.

 

« Je suis dans un genjutsu, c'était donc pour ça qu'il m'a regardé en faisant croire qu'il m'en voulait… Il est vraiment fort. Son illusion est presque parfaite, heureusement pour moi qu'il a oublié de refaire les traces de mes pieds dans sa technique de sables mouvants… Je dois me calmer et stopper le flux de chakra dans mon cerveau… »

 

            Konohamaru s'approcha à pas de loup derrière Naruto qui gardait les yeux fermés un kunaï à la main afin de le forcer à abandonner, il était dorénavant à portée de poing de son concurrent et continuait à avancer, son bras gauche alla s'enrouler autour du cou de ce dernier tandis que le kunaï dans l'autre main s'en approcha dangereusement aussi, lorsque tout à coup, le coude du jeune Uzumaki s'enfonça profondément dans l'épigastre (point au niveau du diaphragme, juste en dessous du thorax), la surprise de cette attaque avait empêché le jeune brun de faire ses abdos, l'efficacité de ce coup en était donc décuplé, la douleur l'a littéralement paralysé. Il essaya d'hurler afin d'expulser inconsciemment sa douleur mais aucun son n'en sorti, seul un peu de salive fut projetée hors de sa bouche. Ses mains se placèrent automatiquement sur l'endroit à l'origine de cette insoutenable douleur, se faisant il allait poser ses deux genoux à terre lorsque sa main gauche fut victime d'une clé de bras et qu'un kunaï se plaça furtivement sous sa gorge ; « Abandonne ! ».

 

« Calme toi, essaie d'analyser la situation, la douleur, aussi horrible soit elle ne doit pas troubler ton jugement » Il prit une grande respiration et analysa les faits « J'ai mal… j'ai épuisé presque tout mon chakra pour le perturber, et j'ai réussi au mieux à l'égratigner, son kunaï n'entrera jamais en contact avec ma gorge, mais pour me dégager, je suis obligé de me casser le bras. Je ne suis pas sur de résister aux deux douleurs additionnées, en plus je ne pourrai plus composer de signes ni pratiquer un taïjutsu décent… Non, c'est sans issue, j'ai fait du mieux que j'ai pu, j'ai perdu… »

 

« J'abandonne » dit il en levant sa main droite. Naruto lâcha son étreinte puis les deux anciens protagonistes de ce match redevinrent les amis de longue date, ils se sourirent, se serrèrent la main et firent un tour d'honneur côte à côte pour remercier le public de les avoir encouragés.

 

« Je déclare Naruto Uzumaki vainqueur, son adversaire ayant abandonné. Il remporte de fait le tournoi de l'examen de sélection des ninjas de moyenne classe ! »

 

« Whouuuuuuuuuuaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhh, quel magnifique combat, je n'avais rien vu d'aussi beau depuis les derniers championnats du monde de pétanque !!! Le combat était splendide grâce aux deux combattants, si vos enfants vous demandent ce que veut dire le terme « valeureux » prenez ces deux ninjas en exemple et ils comprendront tout de suite. Je suis si heureux que j'ai envie de danser, de me déshabiller…. »

 

            A l'instant où le présentateur arracha sa chemise, un shuriken provenant de la tribune présidentielle s'enfonça profondément dans sa tempe, le tuant sur le coup. Les acclamations du public n'en furent que plus vives. Les passants aux alentours du stade ne comprenaient pas une telle explosion de joie, ce n'était qu'un banal tournoi qui rimait plus avec stress et austérité plutôt qu'avec liesse et euphorie.

 

            Les kage et l'arbitre se retirèrent afin de délibérer et donnèrent rendez vous aux participants à 18 heures dans la salle de conférence du bâtiment administratif afin de proclamer les résultats.

 

            Après un bref passage à l'infirmerie pour soigner la pommette de Konohamaru, les deux finalistes sortirent du stade et trouvèrent leurs amis et sensei les félicitant, ils décidèrent tous d'aller boire un verre afin de se reposer et de profiter de cet instant parfait.

 

« Je n'ai pas gagné sensei ! »

 

« Tu n'as pas à rougir de ta défaite, tu es tombé contre le plus fort des genins que j'ai jamais vu  Tu as donné le meilleur de toi, tu as été rusé, fort, perspicace et loyal tout le long du tournoi, jamais je ne pourrai être plus fier de mon élève. » Ebisu fit un grand sourire à son élève.

 

« Vous pensez que je mérite le titre de chunnin ? »

 

« Je n'aimerai ni te donner de faux espoirs, ni t'induire en erreur, mais oui pour moi tu mérites amplement ce rang. »

 

            Le regard du jeune garçon croisa celui des quatre autres jounins qui acquiescèrent tous, en souriant aux paroles de son sensei. Puis son regard blêmit quand il vit l'air triste de son ami Udon.

 

« Naruto, je voudrai m'excuser de t'avoir mal jugé lors de notre rencontre, tu es un valeureux ninja de Konoha et un exemple à suivre pour Konohamaru, d'ailleurs il n'a jamais progressé plus vite que depuis qu'il t'a pris pour pygmallion. »

 

« Merci Ebisu. » Naruto lui fit un grand sourire comme il en a le secret.

 

            Arrivés dans un café, ils continuèrent leur discussion.

 

« Alors pleurnichard, on s'en est bien sortis dans l'organisation de cet examen, non ? »

 

« Mouais, si tu le dis… Au fait, si tu viens me parler, évite de m'appeler comme ça. » fit Shikamaru d'un ton las pour changer.

 

« Ouhlala, c'est qu'il est susceptible, tiens pour me faire pardonner. » Elle lui fit un gros bisou sur la joue et lui sourit. Shikamaru eut un sourire et des rougeurs aux joues involontaires. Les deux ne se quittèrent plus des yeux.

 

« Sakura, t'as vu comment cette truie se colle à Shikamaru ??? » s'énerva Ino.

 

« J'ai pas l'impression que ce soit à sens unique, regarde ton camarade, il est aux anges, et puis qu'est ce que ça peut te faire, t'es pas censée être amoureuse de Sasuke ? »

 

« C'est pas la question, je vais aller les déranger !!! » bouillonna la blonde.

 

« Tu restes là ! »

 

« Pardon Chouji ? »

 

« J'ai dit : tu restes là. Laisse le vivre sa vie, il est heureux donc va pas t'amuser à gâcher sa joie… » Ino commença à se lever afin d'exploser ses cordes vocales contre son coéquipier lorsque celui-ci reprit « … Et ne fais pas de scandale en public à moins que t'ais encore envie de passer pour une hystérique, nous sommes là pour fêter le succès de Naruto, la quiétude se lit sur tous les visages donc ne va pas tout mettre à l'eau en te donnant en spectacle !!! J'espère avoir été clair ! »

 

            Ino s'était rassise stupéfaite du monologue de son ami, c'était la première fois qu'il lui parlait comme ça, elle chercha du soutien dans le regard de son amie, cette dernière lui sourit en ajoutant « Il a raison. »

 

…

 

« Qu'est ce qui ne va pas Neji ? »

 

« Le regard de ma cousine… il est rempli de haine, tout comme l'était le mien, il faudra que j'aille lui parler ce soir, les ressentiments ne peuvent plus dicter le destin de cette famille, de ma famille… Mais merci Tenten de t'inquiéter à mon sujet. »

 

« Les amis sont faits pour ça. » fit joyeusement la jeune kunoïchi.

 

            Accoudés au bar, les senseis discutaient paisiblement.

 

« Et moi qui croyais que tu te leurrais sur les possibilités de ton élève, c'était nous qui étions à mille lieues des capacités du gamin. » fit Asuma.

 

« Il était déjà impressionnant il y a trois ans, rappelle toi, il a battu Neji, alors je me doutais qu'en revenant de son entraînement intensif avec Jiraya sama, ce serait une force de la nature que je reprendrai dans mon équipe, mais là aussi j'étais loin du compte, il a encore trouvé le moyen de me surprendre lors de notre combat contre un membre de l'akatsuki : Deidara. Je ne sais pas encore exactement où se situent ses limites, donc il est normal qu'il vous ait tous surpris. »

 

« Donc je ne me trompe pas si j'affirme qu'il n'a pas donné le meilleur de lui-même aujourd'hui ? »

 

« Non, tu as bon, c'était une promenade de santé pour lui là, seul son combat contre Konohamaru l'a divertit je pense. »

 

« Alors qu'est ce que je sers à ces messieurs ? » fit le patron du bar.

 

« Deux bières ! » fit Asuma.

 

« Pour moi aussi. » reprit Kakashi.

 

…

 

« Félicitations Naruto kun ! »

 

« Merci Hinata chan, je suis désol酠»

 

« Pourquoi ça Naruto kun ? »

 

« Pour ce que j'ai dit sur ta famille, j'espère que cela ne t'a pas trop blessé, je tiens à m'excuser, en aucun cas tu n'étais visée. »

 

« Non ne t'inquiète pas, ça m'a fait sourire, même plaisir ce que tu as dit, et j'en ai parlé avec Neji, il a juste été surpris, tu ne l'as pas blessé non plus, le seul qu'il vaut mieux que t'évites, c'est mon cher père. » Hinata riait de bon cœur, ce qui fit accélérer dangereusement les pulsations de son interlocuteur.

 

« Excuse moi Hinata je serai bien resté plus longtemps avec toi mais je dois y aller, Tsunade baba va annoncer les résultats ! » puis il se tourna vers son camarade « Konohamaru, on y va ? »

 

« Yosh ! »

 

« Euuuhhh, Naruto pas la peine de dire au revoir à tout le monde, reviens après et puis comme ça on pourra manger tous ensemble, enfin ceux qui veulent bien sur ! » proposa Kakashi qui commença à être dangereusement éméché.

 

« Pas de problème, donc à tout à l'heure tout le monde ! »

 

« Merci Kakashi san de m'avoir donné le prétexte idéal pour revoir Naruto ! »

 

            En chemin, les deux jeunes gens furent silencieux, l'anxiété les avait plongés tous les deux dans un profond mutisme. Arrivés devant le bâtiment administratif, ils virent les six autres participants, tous aussi stressés qu'eux. L'Hokage ne les fit pas attendre et tous rentrèrent dans la salle de conférence, les huit genins étaient alignés au garde à vous devant les cinq Kages assis derrière leur pupitre. La tension était palpable.

 

            L'Hokage prit la parole : « Bon, pas la peine de vous faire languir plus longtemps, commençons par les ninjas éliminés en quart de finale. Que les ninjas d'Iwa et de Kumo s'avancent. Je suis au regret de vous annoncer que vous n'avez pas encore acquis les qualités nécessaires pour devenir Chunnin. Vous pouvez disposez. » Les deux participants quittèrent la salle dépités, ils ne s'attendaient pas à grand-chose, ils savaient que leur prestation ne suffirait pas, mais, il n'était pas interdit d'espérer.

 

« Que Udon et Uso s'avancent, vous aussi avez échoué, je suis désolé, toi Udon, tu ne t'es basé que sur des pièges pour battre tes adversaires au détriment des autres arts ninjas, ce qui assura d'office la victoire à ton adversaire une fois qu'elle les a déjoué, améliore tes techniques en taïjutsu, ninjutsu et enfin genjutsu. Quant à toi Uso, c'est l'inverse, tu es très fort, mais tu ne t'appuies que là-dessus, tu n'as pas assez réfléchit lors de ton combat ! Vous pouvez y aller. »

 

            Une fois la porte refermée, Tsunade demanda à Hanabi de s'avancer « Tu es forte en taïjutsu, mais c'est en grande partie grâce à ton œil, il faut que tu développes tes autres capacités et que tu améliores celle-ci, c'est pour cela que nous avons jugé bon que tu restes genin. » Hanabi quitta donc la pièce aigrie de la double humiliation qu'elle a du subir lors de cette journée, l'écrasante défaite face à Naruto plus l'échec à l'examen.

 

« Seifer Osuki, avance toi s'il te plaît, tu as montré lors de tes deux combats de la pugnacité, de la réflexion et un certain talent pour deux arts majeurs, ta défaite en demi finale n'en est pas une car elle te permet d'obtenir le titre de Chunnin du village caché de Suna no kuni. » Le Kazekage se leva et lui mit la veste qui symbolisait ce titre « Félicitations, tu as bien représenté notre pays, je suis fier de toi ! ». Le désormais chunnin se retira le sourire aux lèvres, une fois qu'il ait refermé la porte il ne marcha plus, mais sautilla gaiement jusqu'à son hôtel.

 

« Naruto et Konohamaru, vous avez compris qu'être un ninja c'est réfléchir et se donner à fond lors des combats comme pendant l'entraînement afin de défendre au mieux son village et ceux que l'on aime. La volonté du feu chère à ton grand père Konohamaru, essentielle à l'union de notre village, vous la possédez tous les deux. C'est pour ça que j'ai le privilège de vous déclarer Chunnin du village caché de Konoha tous les deux et de vous remettre ces vestes ! » fit Tsunade un grand sourire accroché aux lèvres. Une fois devant Naruto et après avoir ajusté affectueusement la veste sur ses épaules, celui-ci sourit et fit « Merci Tsunade baba ». Cette dernière s'approcha tendrement de son oreille et lui susurra tendrement « Naruto, tes dents… N'oublie pas tes dents… ».

 

« Euh, très bien Tsunade sama, pouvons nous disposer ?!? » Naruto devînt blanc comme un cachet d'aspirine.

 

« Oui allez y les enfants. » répondit Tsunade, fière d'avoir enfin maté ce morveux.

 

            Les deux adolescents quittèrent la salle.

 

« Dis donc Naruto, t'es bien moins fringant, et moi qui pensais que tu étais courageux… » se moqua Konohamaru.

 

« Tu es fou, tu ne la connais pas !!! Moi je suis courageux, mais pas téméraire ! Tu retournes avec moi au bar ? »

 

« Non je vais aller voir Udon, et puis j'aimerai bien me recueillir sur la tombe de mon grand père. »

 

« Très bien, bonne soirée. »

 

            Les deux amis se quittèrent, Naruto arriva devant le bar et vit que la plupart de ses amis était là. Seul Neji manquait, il apprit plus tard que c'était pour parler à Hanabi, mais cela n'avait pas d'importance.

 

« ALORS NARUTO T'ES CHUNNIN !!! YOUPIIIIII !!! FAUT FETER CA !!! Allez patron, faites péter un whisky coca, mais doucement… sur l'coca ! »

 

« Tu crois pas que t'as assez bu Kakashi ? »

 

« Qu'est ce que tu racontes Kurenaï ? Et puis qu'est ce qui te fait dire ça ? »

 

« A part le fait que t'arrêtes pas de tourner, je dirai… hummm, le fait que le bar n'ait plus de verre propre vu que tu les as tous vidés !!! »

 

« Alors premièrement, c'est pas moi qui tourne, c'est le monde !!! On t'a jamais appris ça à l'école ??? Heinnnnnn ça t'en bouche un coin mes connaissances scientifiques, heinnnn ??? Et deuxièmement, tu joues sur les mots, il fait juste un peu chaud, et tu sais très bien que je ne supporte pas la déshydratation… » fit Kakashi en comptant difficilement sur ses doigts.

 

Naruto sourît « Décidément, cette soirée s'annonce bien… ».

 

 

Fin du chapitre. TBC.

 

 

Allez, inondez moi de reviews s'il vous plaît !!!