Deuxième essai !

par Uzumaki_Raymond

            Alors place aux réponses aux commentaires de mes chers lecteurs que j'aime beaucoup (un peu plus de pomade ?).

 

Pyro : Tu m'as fait rougir sacripan !!! Ca fait vraiment plaisir de tels commentaires, je l'ai imprimé et le lit tous les soirs. Lol, tchuss.

 

Sam : C'est moi que je vannais Sam, en tout cas merci de la lire et de prendre le temps de la commenter. Tchuss.

 

EEMaster3 : (déjà j'ai du regarder à trois fois la page des commentaires pour être sur d'avoir bien épelé ton pseudo… tu commences mal !!! : ) ) On m'a déjà fait une critique de la lettre de Sasuke, et moi je pense au contraire que c'est très crédible, au début, il s'en fout, il se croit dans une tour d'ivoire infranchissable, ensuite quand il voit qu'Itachi hante les lieux, il écrit pour se donner du courage, moi c'est ce que je ferai à sa place en tout cas (c'est comme les kamikazes qui se filment avant de se faire sauter pour ne pas revenir en arrière). Enfin il écrit sa déception et ses résolutions. J'ai essayé de réécrire cette partie sous différentes formes (après que tout se soit passé etc…) mais tout rendait beaucoup moins bien que la forme actuelle, donc je l'ai gardé. En tout cas merci de ton commentaire, allez tchuss.

 

 

P.S : si des filles veulent se jeter sur mon corp, je n'y vois aucune objection, si j'peux rendre service. (je rêve…)

 

            Allez j'arrête de vous embêter, attention, chaud devant !!!

 

 

 

            Chapitre 3 : Deuxième essai.

 

 

 

            La nuit s'était couchée sur Konoha laissant une impression mitigée à Naruto, il était heureux que Sasuke aille bien tandis qu'Orochimaru et Kabuto allaient servir de mou au chat, mais d'un autre côté sa mission était encore un échec, en fait, son dernier succès remonte à sa mission de sauvetage de Sasuke des mains de Gaara, « Gaara… ».

 

             A huit heures du matin, le soleil était déjà levé depuis deux heures, l'air était frais mais doux, il était revigorant, le chant des oiseaux réveilla doucement Naruto, il bâilla puis se leva pour contempler le magnifique paysage du coin de sa fenêtre et l'impression de calme qui y régnait quand il vit sur le rebord une lettre, c'était une convocation dans le bureau de l'Hokage à 10 heures.

 

            Deux heures plus tard, le genin entra dans le bureau de l'Hokage :

 

« Salut la vieille toute rance et ero sennin, dit il d'un ton joyeux, tiens Hinata, ca me fait plaisir de te voir, t'as bien récupéré ? Mais que fais tu là ? »

 

« Naruto-kun… merci… je… » bafouilla-t-elle en rougissant.

 

« Elle est mon élève depuis deux ans. » Tsunade prit le relais remarquant que la présence de Naruto perturbait sa tendre élève.

 

« Bah la vieille, t'es pas surchargée avec Hinata et Sakura ? »

 

« Naruto, tu tiens à tes dents ? » dit Tsunade d'un ton jovial.

 

« Euh… oui pourquoi ? » répondit Naruto, suspicieux.

 

« Si tu veux les garder, ne m'appelle plus comme ca !!! menaça Tsunade avec ce regard qui pétrifierait instantanément tout malade atteint de parkinson. Et pour en revenir à ta question, non, je n'enseigne à Hinata que la médecine, comme tu le sais, elle est une Hyuga et a de fait un contrôle parfait de son chakra, de plus, elle n'a pas besoin de ma force pratiquant la technique du jûken. »

 

« Ah oui c'est vrai, en tout cas je suis content que tu ailles mieux, mais au fait, pourquoi suis-je convoqué ? »

 

« J'ai une très grande nouvelle à t'annoncer l'intello, on t'a réinscrit à l'examen chunnin, pour des raisons d'équité vu que tu avais brillé à toutes les épreuves que tu as passées, tu es d'office qualifié pour l'épreuve finale, les épreuves préliminaires sont finies depuis le mois dernier, le tournoi aura lieu dans trois jours, ton premier adversaire est Uso Hoshigaki du village de Kiri. »

 

« Il est de la famille à cette face de requin ? »

 

« Oui il lui resemble beaucoup d'ailleurs, vu que tu n'as pas participé aux épreuves préliminaires je te fais un petit topo sur ses capacités, comme son oncle il est doté d'une très grande quantité de chakra et d'une force prodigieuse, mais bon, pour un garçon de 14 ans. Il est encore très loin du niveau de son oncle. »

 

« Ok, et qui sont les autres participants ? »

 

« Konohamaru et son coéquipier et ami, Udon, Hanabi, la petite sœur d'Hinata, un ninja d'Iwa, un de Suna et le dernier de Kumo. »

 

« Ok, pas la peine de blablater sur les autres, je les examinerai pendant leurs combats. »

 

« Ouhla Naruto, on dirait presque que tu es un ninja, ça me fait toute chose. » se moqua Tsunade.

 

« Oui, moi aussi ca m'a fait cet effet là au début. » fit Naruto en rentrant dans son jeu.

 

« Bon ça s'est fait. Maintenant passons aux choses sérieuses, même si techniquement la mission est un échec, on pouvait difficilement espérer mieux, j'ai envoyé des troupes pour raser ce village de la carte, comme ça nul illuminé ne pourra bénéficier de ces infrastructures. Ensuite, le temple des Uchiwa a été cambriolé, nous avons même découvert une salle de réunion dérobée, nous l'avons inspectée et nombre de rouleaux sont manquants à en juger par les marques de poussière sur les étagères. Cependant, il suffit de mettre cette information en relation avec la fin de la lettre de Sasuke pour comprendre que c'est lui, or ce domaine ainsi que tout ce qui y attrait lui appartiennent, il a juste voulu éviter qu'on ne remarque sa présence. D'ailleurs, même s'il est toujours considéré comme déserteur, j'ai baissé son niveau de recherche, il est au plus bas, c'est-à-dire qu'en aucun cas sa vie n'est menacée par nos chasseurs de déserteurs. »

 

« C'est bien ça, je suis rassuré, c'est vrai qu'à la fin de la lettre il disait qu'il avait la solution sous les yeux, il voulait surement parler de ça… » affirma Naruto d'un ton guilleret.

 

« Bon, j'ai des choses à régler avec Jiraya, vous passerez la journée à vous entraîner ensemble Hinata et toi et faîtes en sorte que Hiashi dono ne le sache pas, mon office n'est pas le bureau des plaintes, surtout si elles sont ridicules ! Sur ce, au boulot les enfants ! »

 

« Euh ok »

 

            Les deux jeunes personnes quittèrent la pièce assez heureuses de passer la journée en compagnie l'une de l'autre mais feignant l'indifférence de rigueur en ces circonstances pour des adolescents, après tout, ils n'étaient qu'amis.

 

« J'ai bien fait de provoquer les choses car avec la timidité d'Hinata et la perspicacité de Naruto, on est pas arrivés… »

 

En chemin vers le terrain d'entraînement, Naruto entama la discussion.

 

« Comment veux tu qu'on s'entraîne ? »

 

« Comme tu veux Naruto kun. » repondit elle en baissant les yeux et en rougissant.

 

Naruto soupira.

 

« Qu'y a-t-il ? »

 

« Il y a qu'à chaque fois que je te parle tu baisses les yeux et tu écourtes la conversation, on dirait que je te fais peur… » la voix de Naruto était teintée de désespoir car cela lui rappelait le regard soit méprisant, soit apeuré de la population à son égard.

 

« Quelle abrutie, ma timidité va tout gacher !!! Je le comprends, comment pourrait il se douter que c'est mon idole alors que tout le monde le méprise même mon père… mais pourquoi au fait ??? Non pas du tout Naruto, je suis timide c'est tout, je m'excuse. Mais en tout cas n'interprète pas mal mon comportement, je suis très heureuse de passer cette journée à tes côtés. »

 

« Moi aussi Hinata, moi aussi, ne t'inquiète pas, ca ne me dérange pas que tu sois timide c'est compréhensible vu l'univers dans lequel t'as grandi ! Oups désolé, je ne sais toujours pas tenir ma langue. »

 

« Ce n'est rien, tu as peut être raison, mais j'essaie de changer et c'est grâce à toi, tu m'as fait comprendre que rien n'est écrit et que si l'on y tient très fort, on peut faire évoluer les choses, c'était lors de mon combat contre Neji. »

 

« Cette boucherie tu veux dire, il a été monstrueux, c'était si facile de se défouler sur toi qui n'y es pour rien, j'espère qu'il a changé depuis. »

 

« Oui, et je lui ai pardonné, maintenant nous nous entendons bien, là encore c'est toi qui lui as fait comprendre qu'il faisait erreur. »

 

« J'en fais des choses dis donc, mais il n'y a que celles faites par inadvertance qui réussissent… c'est la lose… »

 

« Naruto, depuis qu'on discute, je me suis aperçu que ta crainte de me faire peur vient du fait que depuis que je te connais, beaucoup de personnes te méprisent ou ont peur de toi, c'est surement une fausse impression mais tu ne l'as pas remarqué toi ? »

 

« Je ne suis pas le seul à mettre les pieds dans le plat… Mais c'est vrai, ça doit surement être parce que je suis orphelin et sans famille. » fit Naruto, les yeux dans le vide.

 

« Naruto ? »

 

« oui ? »

 

« J'ai le Byakugan. »

 

« Enchanté, et ? »

 

« Désolé de te le dire de la sorte, mais tes yeux trahissent ton mensonge, tu sais pourquoi. »

 

« Oui mais je n'aime pas m'apitoyer sur mon sort, je vais de l'avant. »

 

« Magnifique manœuvre pour éluder le sujet… Excuse moi, de quel droit je te parle de la sorte… Sache en tout cas que mon regard n'a et ne sera jamais empreint de peur ou de mépris à ton endroit, bien au contraire. Oups, le mot de trop… »

 

« C'est justement ça qui me donne le sourire, dit il en faisant son désormais célèbre sourire, au fait tu as vu l'heure ?????? il est 12h30 !!! »

 

« Désolé Naruto-kun, je te fais perdre ton temps, je vais te laisser… » fit Hinata, abattue.

 

« Hors de question, c'est juste qu'avec toi le temps passe vite, normalement à midi pile mon estomac crie famine, tu m'as fait oublier ma faim, ça relève de l'exploit. Tu as faim ? »

 

« Un… Un peu pourquoi ? »

 

« Je t'invite chez Ichiraku, ça te tente ? »

 

« Bien sur Naruto kun. Inviter par Naruto… est ce un rêve ? »

 

Ils quittèrent donc le terrain d'entraînement où ils étaient assis pour l'échoppe de ramen.

 

Une fois arrivés au restaurant, ils s'installèrent et commandèrent leur déjeuner.

 

« Tiens salut Naruto, qu'est ce qu'une si jolie fille fait à tes côtés ? » fit le vendeur sur un ton moqueur.

 

« Et moi qui croyais que je ne pouvais plaire… Au moins, je n'étais pas le seul de cet avis. »

 

« Je plaisante Naruto, ca me fait plaisir en tout cas de te voir en compagnie d'une si charmante jeune fille. »

 

« Pas autant que moi, fit il en regardant sa voisine, Hinata ca va ??? » demanda-t-il en la voyant passer par tous les tons imaginables de rouge.

 

« Ils parlent de moi comme si je n'étais pas là, ça me rappelle ma famille… Sauf que cette fois, c'est en bien. Oui ça va. » fit elle avec un sourire indécrochable de ses lèvres.

 

Les plats arrivèrent, mais cela n'empêchat pas nos jeunes tourtereaux en devenir de discuter.

 

« Alors Naruto, raconte moi ces deux ans et demi, comment cela c'est passé avec Jiraya sama ? »

 

« Il a beau être un pervers honteux, il n'usurpe absolument pas le titre de Sannin, il est fort, je n'arriverai pas à te représenter ses capacités qu'avec des mots, il faut le voir pour le croire, quoique je puisse te dire, je serai bien en dessous de la vérité. »

 

« Mais pourquoi l'appelles tu « Ero sennin » sans arrêt ? »

 

« Tout simplement car c'est la stricte vérité, il ne passe son temps libre qu'à épier les filles dans les bains publics, et ensuite, il écrit les bouquins cochons dont raffole Kakashi sensei… décidément, je suis cerné par les pervers… »

 

Hinata ria de bon cœur « Sous une telle influence, tu ne vas pas tarder à en être un toi aussi. Mais raconte moi ton entraînement. »

 

« C'était très dur, levé tous les jours aux aurores, couché à 22 heures et entre les deux, entraînement intensif seulement entrecoupé des pauses repas. Il y avait différents cycles, je devais tour à tour m'entaîner soit pour augmenter ma vitesse, ma quantité de chakra, sa maîtrise, ma puissance, ma discrétion. Et évidemment il m'a enseigné de nombreuses techniques plus puissantes les unes que les autres. Mais je ne peux pas toutes te les détailler, j'espère que tu me comprends. »

 

« Bien sur Naruto. Mais quelque chose me gêne, comment pouvais tu supporter un tel rythme, je sais que je ne suis encore qu'au début de mon apprentissage pour être médecin mais ton corps devait forcément récupérer des courbatures, avoir le temps de reconstituer tes réserves de chakra etc… »

 

« Kyubi, le démon renard qui a pulvérisé le village 16 ans auparavant m'est bien utile, grâce à lui je récupère très vite… non c'est pas une bonne réponse, elle comprendrait la haine des gens à mon encontre, un mensonge, vite un mensonge !!! Tous les jours, de 14 à 16 heures, ero sennin me donnait un enseignement théorique, donc ça permettait à mon corps de se reposer, et ensuite on ne restait jamais bien longtemps au même endroit pour ne pas se faire localiser par l'akatsuki afin d'élargir mes horizons. »

 

« Décidément, il excelle dans l'art du mensonge, il est très convaincant, sans mon byakugan je n'aurai absolument rien décelé, quelque chose l'oblige depuis longtemps à mentir, c'est cela qui lui donne cette habileté. Très bien, on va s'entraîner ? »

 

« Avec plaisir Hinata chan ! »

 

            De retour sur le terrain d'entraînement, les deux amis décidèrent de s'exercer en taïjutsu. Dès qu'ils commencèrent, le visage angélique d'Hinata devint aussi terrifiant que celui de Neji dans ces mauvais jours, ce qui surprit notre héros, cependant cela ne faisait que commencer, la vitesse d'Hinata était fulgurante, même si le temps de la surprise fut plus que bref, cela suffit à la jeune Hyuga pour se rapprocher du blond et de lui asséner deux coups. Heureusement que le combat n'était pas réel, autrement, elle aurait pu atteindre deux tenketsus, Naruto se ressaisit donc et décida de se donner à fond.

 

            Les minutes passaient et Naruto, bien que surclassant sa partenaire en vitesse, se devait d'être le plus attentif possible, la moindre erreur et il était à sa merci. Des gouttes de sueur commençaient à perler sur les joues d'Hinata et la fatigue, grandissante, pouvait se lire sur son visage, mais elle ne faiblissait pas. Naruto quant à lui était loin de la rupture, ses réserves de chakra et sa vitesse étant impressionnantes, cependant jamais il n'eut de combat aussi intéressants en taïjutsu, car contre Neji, seul Kyubi lui a donné la victoire, au corp à corp, il était littéralement surclassé « tiens, en pensant à Neji, elle est carrément un cran au dessus que ce dernier avant mon départ, ses progrès sont prodigieux. »

 

            Au bout d'une heure, il fut décidé d'un commun accord qu'une pause était de rigueur.

 

« Tu es diablement fort, alors que je donnais le meilleur de moi-même, je te voyais sourire et penser à différentes manières de placer tes coups, tout ça en combattant, ça veut dire qu'il te reste encore une grande marge avant ta limite… » La voix d'Hinata devint triste au fil de la phrase.

 

« Ce combat m'a vraiment plu, c'est pour ça que je souriais. Toi aussi, ta progression est stupéfiante, tu es vraiment talentueuse, et ta concentration est à toute épreuve. »

 

« Merci Naruto kun… mais ce n'est qu'en taïjutsu que j'ai progressé, mon ninjutsu est médiocre, je ne connais que très peu de technique, et encore, elles sont faibles… »

 

« Tu veux que je t'apprenne quelques techniques ? »

 

« Tu ferais ça pour moi ? »

 

« Bien sur, ça me fait plaisir, on va commencer par une technique de Katon, la Goukakyuu no Jutsu. »

 

            Il lui montra les signes à exécuter et lui demanda de concentrer son chakra dans les poumons. Lorsqu'il lui montra, une boule de feu de la taille d'une maison jaillit de sa bouche, faisant augmenter dramatiquement la température de tous les alentours. Hinata essaya et sortit une magnifique boule de feu de la taille d'un… ballon.

 

« Tu as compris le principe, mais il faut que tu ouvres grand ta bouche et qu'il n'y ait aucune entrave entre tes poumons et tes lèvres, au début on n'a peur que le feu rentre dans notre corp donc on diminue exprès le flux de chakra, mais ne t'inquiète pas, cela ne peut arriver. Ensuite, pour la puissance, tu n'as pas à doser le chakra, réunit juste le plus que tu peux, et expulse le le plus vite et le plus souplement possible, à toi. »

 

« O..ok Naruto kun. »

 

            Puis elle réessaya, et cette fois-ci, la taille de la boule fut plus convenable, Naruto, en maître prévenant ne manquât pas de la féliciter.

 

« C'est parfait Hinata, maintenant, tu as une arme efficace en combat à distance aussi, dis moi, tu pourrais me montrer des points vitaux sur le corps que je pourrai atteindre sans byakugan évidemment ? »

 

« Bien sur, approche toi s'il te plait. »

 

            Par un sursaut d'audace insoupçonnée, elle profita de cette occasion pour toucher le corp de Naruto, elle lui montra quelques endroits précis comme le diaphragme, la carotide, la clavicule etc. Elle ne revint pas de la musculature de ce dernier, il était l'incarnation de tout ce qu'elle désirait, elle s'approcha de plus en plus et qu'elle s'en rende compte, ils étaient collés l'un contre l'autre, elle leva la tête le rouge aux joues pour plonger dans le bleu de ses yeux. Il la dévisagea, ses joues commençaient aussi à rosir ce qui rendit le tout plus harmonieux, inconsciemment, sa main dégagea les cheveux du visage de son amie pour la contempler malheureusement, il reprit ses esprits et lui demanda pourquoi elle était rouge.

 

« Tu as de la fièvre Hinata chan ? »

 

« Décidément, je n'y arriverai jamais… Non tout va bien Naruto kun, ne t'inquiète pas. »

 

« Très bien, pour finir la journée tu vas t'entraîner à maîtriser la technique que je t'ai apprise pendant ce temps moi j'exercerai mon acuité à atteindre les points vitaux sur mes clones, ca te dit ? »

 

« oui… »

 

            C'est ainsi que l'entraînement et leur journée se finissèrent, ils décidèrent de rentrer chez eux, Naruto proposa à Hinata de la raccompagner, cette dernière ne perdit pas l'occasion de grignoter quelques minutes supplémentaires avec son bien aimé.

 

« Hinata, je me demande, qu'est ce qui t'a décidé à devenir médecin ? »

 

« Bien depuis toute petite, je me passionne pour les potions, et ensuite, je préfère soigner que blesser les gens. Quand je frappe, je le fais toujours avec rétiscence, ce qui fait de moi une bien piètre combattante tandis que quand je soigne, j'y mets tout mon cœur, cela me permet d'être bonne dans ce que je fais, je le fais à fond, et ça me passionne. »

 

« Je suis ravi que tu ais trouvé ta voie, ta vie n'en sera que plus belle, mais ta famille a accepté ? »

 

« Tu sais, cela fait depuis ma plus tendre enfance que mon père ne place plus aucun espoir en moi, il attendait le prétexte pour me déshériter et mettre Hanabi à ma place, alors, que je devienne médic-nin avec tout ce que ça implique, le temps de travail etc… l'a fait se réjouir, il sait très bien qu'il est impossible d'être chef de clan et d'exercer la médecine, jamais il n'aurait pu trouver un prétexte meilleur. Il me destituera donc en temps voulu, je m'en réjouis. »

 

« Tu te réjouis d'être destituée ??? Je ne comprends pas là. »

 

« Comme ça, je pourrai vivre ma vie sans personne pour me dicter ma conduite, je verrai qui je veux, quand je veux, et je ferai ce que je veux, et je pourrai enfin m'entourer de personnes qui m'aiment pour ce que je suis, on ne me méprisera plus pour ma faiblesse… » Les larmes commencèrent à inonder ses yeux.

 

« Tu as beaucoup d'espoir dans ta nouvelle vie, et beaucoup de rancœur pour ta famille, je te comprends, j'espère que je ferai partie de ta nouvelle famille, car moi je t'adore Hinata chan. » fit il en baissant les yeux, visiblement gêné.

 

« Tu en fais déjà partie Naruto kun. » Affirma-t-elle de son plus joli sourire.

 

« Ca y est, nous sommes arrivés. » soupirèrent les deux compagnons, visiblement déçus.

 

« Ca te dirait qu'on fasse pareil demain et après demain ? » demanda Naruto.

 

« Bien sur, on se voit demain à 10 heures sur le même terrain, d'accord ? »

 

« Oui, je ne voudrai pas t'attirer d'ennuis avec ta famille donc je vais te laisser rentrer, bonne nuit. »

 

« Oui bonne nuit Naruto kun. » chuchota-t-elle en se mettant sur la pointe des pieds pour lui embrasser tendrement la joue. Puis ils se quittèrent.

 

            Les deux adolescents s'endormirent dans leur lit respectif avec des papillons dans le ventre, Naruto ne sachant pas ce que cela pouvait signifier.

 

            Les deux jours suivants passèrent très vite, Naruto apprit à Hinata la technique du Dragon Aqueux et un Doton très puissant, le Mur de Terre qui lui permettrait de parer la plupart des ninjutsus existants. Finalement, le matin du troisième jour pointa le bout de ses rayons avec une dose de stress, de hâte, de peur ou de joie chez huit genins.

 

            A 14 heures, dans l'arène ces huit personnes attendaient patiemment que le tournoi commence, Naruto et Konohamaru discutaient de tout et de rien, heureux de se revoir, Hanabi était impassible, Uso, le premier adversaire de Naruto semblait sur de lui, il inspirait une certaine peur aux autres genins.

 

« Konohamaru, pourquoi effraie-t-il les autres ninjas ? »

 

« Car dans ces combats, en plus de son extraordinaire force, il a mis un point d'honneur à tuer ses adversaires, aussi valeureux soient-ils, ce n'est qu'une bête assoiffée de sang, si je le rencontre, je lui ferai mordre la poussière !!! »

 

« …Au moins, il n'a pas la samehada de son cher tonton… Impossible. » dit il avec son sourire typiquement « made in Naruto ».

 

« Pour…pourquoi ? »

 

« Car si tu l'affrontes, cela voudrait dire qu'il m'a battu, et c'est bien ça qui est impossible. »

 

« C'est vrai, j'avais oublié, tu es mon rival après tout ! »

 

Les deux complices riaient de bon cœur quand tout à coup, un hurluberlu assez court sur pattes apparut.

 

« Hummmmm, salut à toute l'assemblée, je me présente, je suis Vincent, le célèbre amuseur, on m'a chargé d'animer ce tournoi, vous êtes chauds ce soir ????? »

 

            Seules quelques groupies qui le suivaient répondirent à cette piètre tentative pour chauffer le public, les participants semblaient atterrés et avaient une grosse goutte qui perlait derrière leur crâne.

 

« Chose rare, cette année, les cinq Kage sont là car chaque pays a réussi à placer un de ses protagoniste. Pour information, un concurrent, Naruto Uzumaki n'a pas participé aux préliminaires, il s'était qualifié pour cette épreuve l'année où ce défunt de traître d'Orochimaru nous a attaqués et a osé tuer feu Sandaime. Sandaime, si tu nous r'gardes ? (fit il en imitant Michel Drücker) Tu dois bien t'amuser là haut avec Coluche et Desproges… Bon j'appelle les deux premiers protagonistes Uzumaki Naruto et Uso Hoshigaki, les autres rejoignez vos tribunes. QUE LE SPECTACLE COMMENCE !!!!! »

 

            Dans les tribunes Hinata, Sakura, Neji, Tenten, Lee, Kiba, Shino, Chôji, Shikamaru et Ino étaient venus assistés à cette épreuve afin soit d'encourager, soit de déceler les progrès de notre chère tête blonde.

 

            Au centre de l'arène, les deux combattants s'observèrent, ne prêtant que peu d'attention aux règles énoncées par l'arbitre, ils se dévisagèrent, mais chose peu banale, il n'y avait pas de tension, les deux visages étaient confiants et souriants, leur visage se crispèrent quand le mot « HAJIME » sorti de la bouche de l'examinateur.

 

Fin du chapitre. TBC.

 

Tous les commentaires sont les bienvenus, ils sont même ardemment désirés ! : )

 

P.S : Les moments romantiques sont sponsorisés par James Blunt.