Chapitre 23 : Si tu pouvais me comprendre ...

par appocalypse

 

 

 

Chapitre 23 : Si tu pouvais me  comprendre …

 

 

 

 

J’étais étrangement sereine ce matin-là …

 

 

Pas de maux de ventre, pas de mauvaise conscience. Rien.

Seulement le cœur léger et rien d’autre. Je me retourna de l’autre coté de mon lit trop fatigué encore pour ouvrir mes yeux verts et je m’étira de long en large le sourire aux lèvres. Dans un effort considérable j’ouvris les yeux qui furent inondés d’une vive lumière en cette veille de noël ; je cligna des yeux plusieurs fois et m’habilla de vêtements chauds grelottant de toutes parts.

        J’enfilai un pull lorsque la porte s’ouvrit brusquement. Par réflexe je me pétrifiai lorsque je découvris la tête de Naruto.

 

_Naruto ! Frappe avant d’entrer bon sang !

 

_Pardon Sakura-chan !

 

Dans un élan de sympathie je me reteint de le frapper et finit d’enfiler mon pull ruminant contre lui. Je fis ma toilette rapidement et me mis en quête d’aller rechercher l’ordinateur de ma mère sans quoi je risquais de passer un sale quart d’heure ; je connaissais suffisamment ma mère pour savoir qu’elle se mettrait dans tous ses états si elle ne le trouver pas à porter de main.

La rose sortit de sa chambre l’esprit ailleurs. Naruto la laissa partir baillant non sans discrétion et retourna dans sa chambre somnoler comme à son habitude.

Sakura descendit les escaliers et entra dans le salon où sa mère se préparait un thé fumant ; son kimono bleu nuit toujours sur elle.

 

_Maman ?

 

_Hum, oui Sakura qu’est-ce que tu me veux ?

 

_Est-ce que tu sais si Sasuke est réveillé ?

 

Sa mère afficha une expression de surprise.

 

_Non pas que je sache …

 

Mais avant que sa mère eut finit de terminer sa phrase la rose remonta les escaliers n’ayant pas entendu le conseil de sa mère. Elle monta quatre à quatre les escaliers et se dirigea vers la chambre de l’Uchiwa. La fleur toqua plusieurs fois et la seule réponse qu’elle obtint fut le grincement de la porte qui s’ouvrit d’elle-même. Perplexe la rose pénétra dans sa chambre remarquant que son lit était vide seul le bruit de la douche était présent.

Rien d’autre.

 

_Sasuke ?

 

_Dans la salle de bain Sakura.

 

Le bruit de la douche s’arrêta.

 

_Entre , dit-il

 

Sakura ouvrit timidement la porte les doigts crispés sur la fine poignée en acajou.

Ses joues s‘empourprèrent d’un beau rouge écarlate lorsqu’elle se rendit compte que son petit ami encore à moitié nu se tenait devant-elle une serviette autour de la taille ; l’autre main séchant ses cheveux ébènes. Elle se pétrifia incapable de faire le moindre geste bloquée par la gène qui la tenaillait.

Dans un effort surhumain elle se retourna soudainement les mains plaquées contre sa chevelure rose.

 

_Sasuke … murmura-elle, tu aurais put me dire que tu étais …

 

Sasuke esquissa un sourire et défit sa serviette qui tomba au sol dans un bruit sourd.

La rose se sentit devenir rouge.

 

_Hum … à moitié nu ? Termina-il

 

_oui…

 

Elle attendit patiemment quelques instants qu’il enfile un boxer avant qu’elle se retourne le rose toujours distinct sur son joli minois.

 

_Pourquoi est ce que tu tiens tant à me torturer ? demanda-elle

 

_Te torturer ? demanda-il, je ne te torture pas.

 

Sakura releva sa tête et plongea son regard dans les yeux noirs du garçon qu’elle aimait et esquissa un sourire avant de consentir à se faire prendre dans ses bras. Ses bras vinrent s’enrouler autour de son cou et la jeune rose enfouit sa tête dans son cou.

Elle frémit de plaisir lorsque les lèvres de son amant vinrent embrasser sa nuque.

Cette sensation si agréable d’appartenir à quelqu’un …

Il n’y avait rien de plus appréciable …

Non vraiment rien d’autre au monde …

 

Lorsqu’elle sentit Sasuke glisser ses mains sous son pull Sakura  le repoussa doucement.

 

_Sasuke … pas ça … s’il te plait …

 

Qu’elle était cette mauvaise manie de rajouter ces ‘ s’il te plait ‘ à chaque fins de phrases ?

 

_Tu me rejoints en bas d’accord ?

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

_ Dis moi Saku’ qu’est ce que tu vas lui offrir pour noël ? Demanda l’Uzumaki

 

_De quoi … Ah ! Hum … Bonne question ! À vrai dire j’ai ma petite idée mais je compte y aller aujourd’hui. Pourquoi cette question Naruto ?

 

_Bah, chaque année je galère à lui trouver un cadeau et chaque il me sort des conneries du genre «  J’ai pas besoin de cadeau  », ou «  Jm’en fous ça me sert strictement à rien » enfin bref des trucs comme ça quoi !

 

_Ah.

 

Perdue dans ses pensées la jeune rose frottait sans relâche une assiette qui finit par se casser sous l’effet de la force de la rose. Sakura poussa un juron et entreprit de récupérer les morceaux de vaisselles brisées dans l’évier lorsqu’elle s’entailla l’index. La vive douleur la fit grimacer.

Elle ressortit son doigt qui se mit à saigner doucement .Après un petit déjeuner copieux qui s’était soldé par une guerre entre Takeo et Arisa pesant le pour ou le contre sur le dernier débat du premier ministre, Sakura et Naruto s’étaient (gentiment) proposés de faire la vaisselle même si le cœur ni était visiblement pas.

 

_Merde

 

_Sakura t’es pas douée !

 

_Merci je l’avais déjà remarqué

 

 

Sakura regarda son doigts dont la couleur virait un rouge et monta dans la salle de bain en quête de pansement.

Elle ouvrit doucement et sûrement la porte de la salle de bain dans l’espoir de ne pas tomber nez à nez avec son petit ami à moitié nu  et se demandant par la suite pourquoi il n’était pas venu déjeuner puis ouvra le placard situé au dessus du miroir de l’évier.

L’Haruno en retira une petite boite de pansement à moitié vide. Elle en sortit un pansement qu’elle appliqua délicatement sur son index et referma l’armoire à pharmacie. Les yeux rivés sur le miroir Sakura sursautèrent lorsque Naruto décida d’augmenter subitement le niveau de sa Hi-Fi.

 

_Naruto !

 

Pas de réponse.

 

_Naruto bon sang baisse le volume !

 

 

_Naruto ! Baisse le volume !

 

Etait-il sourd ? Quoique la question ne se posait pas vu le niveau de la musique.

 

_Naruto !

 

Sakura sortit précipitamment de la salle de bain , et entreprit d’aller chercher le perturbateur de son divin soucis avant de …

 

_Naruto j’ai dis …

 

 

Avant de ?

Avant de finir à plat ventre le nez dans le fameux tapis victorien remplit d’une substance grisâtre que la rose identifia comme étant de la poussière. De la poussière … Finir à plat ventre était l’une de ses spécialisées apparemment …

 

_Aie … Quelle idiote … Maugréa-elle

 

Avant même que la rose ait eut le courage de se relever l’Uchiwa fit son apparition un pull gris à la main.

 

_Sakura … Qu’est-ce que tu fais par terre ?

 

La rose releva la tête et vit le jeune l’Uchiwa sourire discrètement.

 

_Ca ne se voit pas ? Je dors !

 

_Tu dors ? Vraiment ? Avec cet idiot qui écoute son morceau de Hard à un tel volume ?

 

_OUI !

 

_Bien.

 

Décidément faire de l’humour n’était pas de son ressort !

 

L’Uchiwa , posa son enfila rapidement son pull qu’il fit passer par-dessus sa tête puis entra sans un mot dans la chambre de Naruto.

Instantanément le volume sonore de la Hi-Fi baissa. Sakura se demanda comment Sasuke avait convaincu son ami de baisser le niveau sonore et puis celle-ci se permit d’entrer sans bruit dans la chambre où se trouvait ses deux compagnons. La scène aurait été à mourir de rire. Non. Elle «  était  » à mourir de rire.

 

_ Euh … Hum, hum

 

Son faible raclement de gorge fit retourner l’Uchiwa tenant par le col le Blond décidément mort de peur à l’idée de recevoir la raclée de sa vie.

 

_Je vous dérange ?

 

Quelle question ! Bien sur idiote !

 

_Pas le moins du monde, répondit l’Uchiwa , relâchant Naruto qui avait manqué de peu de faire un infarctus.

 

La rose regarda étrangement son petit ami les bras croisés, face au blond encore sous le choc.

 

_Eum … Vous avez souvent l’habitude de vous comporter comme cela tous les deux ? Où bien c’est …

 

_C’est normal. Répondit le Brun.

 

_Normal ? Demanda la Rose septique

 

_Une vieille tradition chez les Uzumaki n’est ce pas Naruto ?

 

_Euh … Oui, oui !

 

Une vieille tradition ? C’est une tradition de faire ça ? Je crois sincèrement qu’ils se foutent de moi …

 

_Une tradition ? D’étrangler les gens ?

 

_Ben, Ouai

 

Sakura observa Naruto se gratter la tête d’un air gêner.

 

_Eh bien, soit …

 

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

_ Ne rentrez pas trop tard tous les trois !

 

_Maman !

 

_Sakura, les rues ne sont plus si sures de nos jours ; faites attention !

 

_Maman …

 

_Et couvre toi bien Sakura, je ne tiens pas à ce que tu attrapes une pneumonie ou …

 

_Maman ! Je suis grande, je sais me débrouiller toute seule !

 

_ Tu sais peut-être te débrouiller toute seule mais …

 

_Maman !

 

_On ferait mieux d’y aller ! Ajouta Naruto

 

 

Avant même que la génitrice ait eu le temps d’ajouter quoi ce soit la rose se sentit tirer violemment en arrière par un Naruto impatient de faire ses achats.

 Sakura se retourna et pour toute réponse lui tira la langue.

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

_Bien , on se retrouve ici dans deux heures .

 

_Sasuke

 

_Sasuke !

 

_Quoi ?

 

_Je ne suis jamais venue ici, comment est ce que tu veux que je ne me perde pas ?

 

_Sakura, débrouille toi toute seule …

 

_Mais …

 

Avant qu’elle ait pu finir sa phrase la jeune rose se retrouva seule au milieu de la rue.

 

_Débrouille toi toute seule, tu parles d’une explication.

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Pourquoi fallait-il que cela tombe sur elle ?

Pour une fois qu’elle n’avait rien fait la vie s’acharnait sur elle …

Elle  ne s’était pas perdue dans la charmante petite ville dans laquelle on l’avait laissée à son propre sort …

Elle ne s’était pas faite violée, ni enlevée dans cette charmante petite ville…

 

Mais elle s’était retrouvée affublée d’un idiot lui collant aux fesses depuis son entrée dans une papeterie …

 

 

Sincèrement elle se demandait ce qu’elle avait put faire pour se retrouver dans une telle situation …

 

 

Sakura

 

J’étais en train de payer le cadeau de Sasuke lorsque je sentis un souffle chaud dans mon cou. Sur le coup je cru à une blague, je regarda le vendeur qui observais bizarrement derrière moi quelque chose ou plutôt quelqu’un et je continuai à ignorer l’idiot qui continuait à me souffler dans mon cou. Lorsque le vendeur me rendit ma monnaie et disparut dans la réserve à l’arrière du magasin je rangeai alors mon paquet dans mon sac et releva la tête vers l’intéressé.

J’aurai cru à une blague. Une idiotie d’adolescent pour attirer mon attention.

 

Je n’avais malheureusement pas tort.

Ce genre de chose n’arrivait décidément qu’à moi.

 

Qu’avais-je fait pour mériter cela ?

 

 

_Excuse moi, tu as fait tomber tes clés par terre.

 

Il avait des cheveux chatains, des yeux gris, un léger regard pervers.

Grand, sûrement idiot.

Comme tout les autres.

 

_Merci, fis-je sèchement en les lui arrachant des mains.

 

Il avait sûrement pris les clés de mon sac.

Je n’étais pas niaise.

Je n’allais pas lui sourire, lui demander son prénom, son numéro de téléphone. Par la suite, aller chez lui, boire un verre et finir dans son lit par la même occasion.

Je n’étais pas idiote, je n’allai pas me laisser faire.

 

 

Je sortis sans un mot, dans l’espoir puéril qu’il me laisse tranquille.

Je voulais prendre mes jambes à mon cou mais il me rattrapa.

 

« Trop tard Sakura… »

 

 

_Dis moi t’es pas d’ici non ?

 

J’hésitai à répondre mais les mots sortirent tous seuls.

 

_Non, qu’est ce que ça peut te faire ?

 

_Eh , du calme ma jolie , chuis pas en train de t’agresser là !

 

«  Ma Jolie  »

Je détestais ce surnom.

J’avais l’impression d’être une traînée avec ce surnom.

Ils me voyaient tous comme une morceau de viande.

 

Comme de la chair qui ne quémander  qu’à être touchée et caressée…

 

_C’est ce que je me demande ! Dis-je

 

Je commençai à marcher, espérant désespérément de croiser quelqu’un dans la rue mais le vent violent qui soufflait poussait les gens à rester cloîtré chez eux.

Je me sentais mal. J’avais ressentis ce même malaise lorsque Suigetsu m’avait fait des avances.

 

_Eh !

 

En moins de temps qu’il en fallut pour le dire il me prit par la taille.

Je sentis la peur me nouer le ventre à mesure qu’il me regardait.

 

_Lâche moi !

 

_Or de question on à toute la soirée pour terminer ce qu’on à commencer !

 

_Je n’ai rien commencer avec toi alors fout moi la paix !

 

Je commençai sérieusement à perdre patience.

Je réfléchissais à une solution pour me sortir de là mais rien ne me venait.

Je repensai alors aux paroles de Sasuke : «  Débrouille toi toute seule  ».

 

Il avait raison.

«  Prends le dessus Sakura  ». Je ravala ma salive et plongea mes yeux dans les siens.

Je n’étais plus une enfant.

Une gamine qu’il fallait sans cesse surveiller de peur de la voir tomber, se blesser, se faire du mal.

Je retira d’un coup sec ses mains et recula de quelques pas.

 

Une idée me vain à l’esprit.

Je regardai autour de moi. Seul le bruit du vent violent se faisait entendre.

 

Après tout …

 

_Laisse moi tranquille, fis-je, je ne t’ai rien demandé.

 

Il sourit.

 

_Te laisser tranquille ? Tu rêves, une fille comme toi on n’en voit pas tous les jours.

 

_Je te laisse une chance de partir.

 

_Tss, Or de question.

 

Il se rapprocha dangereusement de moi. Avec mes un mètre soixante six je ne lui faisait pas face.

J’avais un atout.

Il caressa ma joue. Je repensai à Sasuke.

 

_ «  Ma jolie  ».

 

Ce fut le mot de trop.

Je lui assenai un coup de poing dans son visage qui eut pour effet de le faire reculer de quelques mètres. Lorsqu’il releva son visage, son nez ruisselait de sang .Je ne pus m’empêcher de sourire.

 

_La prochaine fois je ne me retiendrais pas.

 

_T’es malade toi ! Putain …

 

Il se releva difficilement, les membres chancelants. Lorsqu’il croisa mon regard il sembla prendre peur.

Cette fois nos deux rôles étaient inversés.

La femme domine l’homme.

 

_D’habitude, elles me tombent toutes dans les bras.

 

_Il faut croire que pour une fois il y en a une qui a dit non !

 

Le seul moment où tout aller pour le mieux Sasuke faisait enfin son apparition ! Sincèrement je me demandai si parfois il ne faisait pas exprès de me laisser me mettre dans de pareilles situations !

 

_Sasuke ! Naruto !

 

Je fus singulièrement soulagée de les voir tous deux me rejoindre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Naruto s’approcha prudemment du brun resté collé à l’un des lampadaires de la rue, le sang coulant abondamment de son nez.

 

_Kiyosuke, t’a franchement que ça à faire ici ?

 

Le concerné releva les yeux vers le blond.

 

_Il me semble que oui … J’ai rien à foutre ici, à part me faire les rares pétasses qui …

 

Sakura cru soudainement que son regard se dirigeait vers sa silhouette mais pour une fois ces yeux d’un gris glacés se dirigèrent vers l’Uchiwa ; les mains enfouies dans sa veste , le regard perdu encore et toujours dans le vide.

 

_Sasuke Uchiwa, ça fait un bail non ? Demanda-il

 

Le brun plongea ses prunelles d’un noir de jais dans celles dudit concerné.

 

_Presque trois ans, et rien qui ne me décide à revoir ta putain de face.

 

_C’est bien dommage, quoique je comprend vu la charmante compagnie que tu t’es trouvé.

 

Sakura sentit son sang se glacer. Instinctivement le Brun posa ses mains contre les hanches de la jeune rose qui se demanda à quel jeu pouvait bien jouer son petit ami.

 

_Autant te prévenir, elle est déjà prise.

 

La façon dont Sasuke prononça le mot « Prise » mit étrangement la rose mal à l’aise. Elle chercha en vain de l’aide auprès de Naruto qui lui-même ne semblait nullement inquiété de la façon dont les deux bruns pouvaient converser.

Etait-il seulement habitué de la manière dont pouvait se dérouler les choses avec lui ?

 

_Tss, tu sais très bien que ça ne marche pas comme ça avec moi Sasuke.

 

L’Uchiwa ne répondit pas.

 

_ N’oublie pas. Il sait ce que tu fais.

 

Un étrange silence s’installa.

 

_J’espère que tu sais à quoi tu joues Sasuke … Dit-il

 

Sur cette phrase il disparu au coin d’une rue le sourire collé aux lèvres. La jeune rose encore surprise de cette altercation avec Kiyosuke frissonna lorsqu’elle sentit les mains de l’Uchiwa se retirer doucement de ses hanches.

Elle se répéta encore et encore cette unique et dernière phrase qu’il avait prononcé

 

 

«  J’espère que tu sais à quoi tu joues Sasuke »

 

 

 

De quoi voulait-il parler ?

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Le froid de l’hiver avait laissé place à la douce chaleur de la maison victorienne située à l’écart de la ville.

 

Nos trois adolescents franchirent le seuil de la porte l’un après l’autre, le silence marqué par une série de grelottement et éternuement en tous genres.

Après que Naruto et Sasuke soit monté dans leurs chambres respectives, Sakura posa son sac sur la table basse du salon et rejoignit sa mère en pleine guerre face à une pâte à gâteau avec plus de grumeaux qu’il ne fallait de sucre.

Lorsque la rose s’approcha de la pâte son sang ne fit qu’un tour.

 

_Maman, qu’est ce que c’est que ça ?

 

_Oh Sakura, je ne vous avais pas entendus rentrer. Tout s’est bien passé ?

 

_Oui, oui mais qu’est ce que c’est ? Demanda la Rose tout en désignant ce qu’elle identifia comme de la pâte.

 

_C’était censé être de la pâte à gâteau mais tu sais que je n’ai jamais été douée pour faire les pâtisseries.

 

_Ca oui je ne peux que m’en souvenir !

 

Arisa pénétra soudainement dans la cuisine une serviette et une paire de ciseau à la main.

 

_Dame Haruno je peux savoir ce que vous nous préparez pour ce soir ?

 

_Maman essaie désespérément de faire une pâte à gâteau mais elle n’a jamais été très douée en matière de pâtisserie ! Répondit la Rose 

 

_Je vois ! Répondit Arisa avant d’esquisser un sourire, je vais vous laissez à vos ferventes occupations !

 

_ J’ai décidé de raccourcir les cheveux de Takeo mais tu sais comment sont les hommes ! Glissa-elle à l’encontre de la rose.

 

_Maman ?

 

_Oui ?

 

_Tu ne veux pas que je m’en occupe ?

 

_Oh, eh bien … Hésita-elle

 

_Vous avez déjà préparé une bonne partie du repas, tu n’as qu’à me laisser faire le reste !

 

_Tu es sure que tu t’en sortiras seule ?

 

_Aucun problème !

 

_Eh bien soit ! Ne fait rien brûler Sakura !

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Sakura

 

Je me demandais parfois ce qui pouvait bien me passer par la tête.

 

Faire la cuisine…

 

J’ai toujours apprécié de faire la cuisine même si aujourd’hui le cœur n’y était pas. Tandis que je coupais en tranche égale des morceaux de poissons je ne faisais que penser à ce que Kiyosuke avait dit. Cette même phrase se répétait inlassablement, encore et encore dans mon esprit.

 

Que voulait-il dire ?

 

Encore une idiotie pour me faire douter.

Je ne faisais pas attention à l’heure pourtant j’avais un sacré travail qui m’attendait là-haut avec le cadeau de Sasuke. Dans le fond je me demandais si j’avais eu raison de faire cela ; je savais pertinemment qu’il pouvait le prendre mal, même très mal.

J’espérai de tout cœur qu’il prendrait bien ce que j’allai lui faire.

 

J’avais prestement demandé à Naruto quelques jours plus tôt de m’aider : je ne me voyais pas fouiller les affaires de Sasuke sous prétexte de …

 

Sous prétexte de quoi ?

 

Perdue dans mes pensées je ne fis pas attention à Sasuke qui, sur la pointe des pieds entra dans la cuisine. Ce ne fut qu’en cherchant le mixeur que je le vit cherchant dans les tiroirs.

 

 

 

 

 

 

_Sasuke qu’est ce que tu cherches ?

 

_Et toi je peux savoir ce que tu fais ?

 

_Ca ne se voit pas ? J’essaie de faire de ce machin une pâte à gâteau.

 

Il me regarda en souriant avant d’attraper dans le frigidaire une pomme.

 

_Le mixeur Sakura. Deuxième placard à ta droite.

 

_Le mixeur ? Ah oui.

 

 

D’un air rêveur, Sakura attrapa le mixeur et commença à mixer l’étrange mixture qui se devait d’être de la pâte à gâteau.

Elle sentit le regard du brun se poser sur elle.

Il y a quelques temps de cela, elle aurait rougit, aurait perdu ses moyens.

Pourtant aujourd’hui c’était différent. Ce n’était plus la même chose.

Elle s’habituait à ses regards, à cette impression de faire partie de quelqu’un, de quelque chose …

Ce regard …

 

Un seul regard qui lui rendait son courage ...

Son sourire …

L’impression d’être aimée …

 

Une simple impression …

 

_L’HUILE ! Cria-elle soudainement

 

D’un geste vif elle se mit à chercher l’huile dans l’un des placards de la cuisine, une main tâtonnant dans le noir l’autre tentant vainement de tenir ce mixeur … Ce fichu et insupportable mixeur …

 

_Sakura !

 

Elle se sentit relever de force et vit Sasuke éteindre le mixeur avant de lui lancer l’un des ses regards.

Un regard emplit de colère …

Une fausse colère …

 

Serait-il inquiet ?

La rose le regarda dans l’iris de ses yeux, et le sentit ôter l’huile de ses mains.

 

_Sasu

 

Pourquoi en venait-elle à lui donner l’un de ses innombrables prénoms stupides qu’il détestait tant ?

 

_L’être humain n’est pas capable de faire deux actions en même temps …

 

_Sasuke

 

L’Uchiwa la prit dans ses bras comme une petite chose fragile que l’on aurait peur de briser par un simple contact.

 

Par un contact si agréable auquel on serait interdit …Il n’avait pas peur des interdictions. Avant il les franchissait chaque jour, et ce n’était pas le remord qui aurait put l’arrêté.

 

Même ce qu’il faisait avec elle.

 

Il y avait cette sensation d’exister …

Une sensation qu’il avait découvert avec ces caresses.

Il n’y avait pas droit …

Il se l’était interdit …

 

Mais malgré tout la vie avait encore une fois choisit pour lui …

 

Il sentit ses mains se glisser silencieusement dans son dos. Sasuke fit glisser l’une de ses mains contre la joue de la rose qui releva son visage et lui offrit un sourire. Il savait pertinemment qu’un jour ce ne serait plus le sourire qu’elle lui offrirait. Mais à ce moment là ce n’était pas à cela qu’il pensa lorsqu’il caressa du bout des doigts la peau blanche de la rose.

 

_Je crois que tu aurais besoin d’aide … Princesse.

 

Sakura sourit.

 

_Depuis quand sais-tu faire la cuisine Sasuke Uchiwa ?

 

_Hum, laisse moi réfléchir … Depuis … Jamais. Mais je suppose que ça ne doit pas être très compliqué.

 

_Oh, Détrompe-toi, murmura-elle

 

Sakura se retira doucement de ses bras avant d’extirper un tablier posé sur la table et de le donner au Brun qui décida de se mettre au fourneau. La jeune rose sourit intérieurement.

 

Sasuke Uchiwa saurait-il faire la cuisine ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sakura regarda en souriant l’Uchiwa s’affairant en cuisine. Elle ne s’était jamais doutée que l’héritier des Uchiwa puisse avoir un don pour faire la cuisine. Après tout peut-être s’était-il joué d’elle ? Peut-être s’avait-il qu’il avait un don caché ?

Non.

 

« Cela m’étonnerais », pensa-elle

 

Elle regarda discrètement l’heure de la pendule et constata avec horreur qu’il était plus de trois heures de l’après-midi. Son cœur fit un bon. Aurait-elle le temps ? Elle se mit à laisser vagabonder son esprit ailleurs cherchant un moyen de pouvoir gagner du temps …

Après tout elle pouvait très bien …

Non. C’était ce soir ou jamais. Elle se connaissait et savait très bien qu’elle ne ferait que reporter ce moment à un autre jour. Demain, après-demain et puis qui sait … Peut-être jamais.

La rose se gifla mentalement. Il n’en était pas question.

 

_Sasuke, tu peux me passer la sauce ? Demanda-elle

 

_Hn, …

 

Il lui tendit la sauce d’un air rêveur.

 

_Sasu ?

 

_Hn

 

_Sasuke ?

 

Pourquoi pas … Après tout …

 

_Sasuke-kun, minauda-elle, tu peux me passer le sel ?

 

Rien de mieux pour attirer son attention de jouer le rôle de Karin. L’Uchiwa détourna les yeux du fourneau et regarda étrangement la rose.

 

_Sasuke-kun ? Répéta-il

 

La Rose s’approcha dangereusement de lui et attrapa délicatement le sel. Parfois elle se surprenait d’elle-même. A vrai dire jouer à la traînée ce n’était pas de son ressort même si elle s’en sortait malheureusement bien.

«  Princesse, tu vas l’avoir !  » Pensa-elle

Sakura posa le sel sur l’évier plongea ses prunelles vertes dans celles de l’Uchiwa qui se prit au jeu.

 

_Sakura à quoi tu joues ?

 

_A rien, dit-elle innocemment.

 

Elle repéra la sauce posée derrière Sasuke. La rose enlaça l’Uchiwa qui sourit sans se douter de ce qui pouvait bien se tramer derrière son dos … Tss, derrière son dos …

 

_Sasuke tu sais …

 

_Je sais quoi ?

 

La rose approcha discrètement ses doigts de la sauce …

Encore quelques centimètre et …

Bingo !

Elle prit d’un geste brusque la sauce et y plongea ses doigts avant de laisser une trace sur le minois de l’Uchiwa encore décontenancé par son geste.

 

_Sakura !

 

_Vengeance ! Cria-elle, Tu m’as mentis en me disant que tu ne savais pas faire la cuisine !

 

_Tss, tu m’as demandé depuis quand est ce que je savais faire la cuisine non pas si je savais faire la cuisine. Dit-il en s’essuyant le visage à l’aide du tablier.

 

Pour toute réponde la rose tira la langue au Brun qui d’un geste brusque attrapa le reste de la sauce et le déversa contre de la nuque de la rose qui prise par surprise ne put retenir un cri et fit un bon en arrière. Elle releva les yeux vers l’Uchiwa et sourit d’un air sadique.

 

_Sasuke … Dit-elle

 

_Un à Un .On est quitte princesse.

 

_Ah ouai tu crois ça ?

 

L’Haruno ouvrir malicieusement le frigo avant d’extirper d’un de ses compartiments de la confiture.

 

_Sasuke …menaça-elle

 

_De la confiture, dit-il … Je préfère …

 

_Tu préfères ?...

 

Sakura le regarda étrangement avant de le voir sortir du placard …

 

_Du Nutella ? Observa-elle, oh … On verra qui est le plus fort à ce jeu !

 

_Alors prépare toi à perdre Princesse !

 

_C’est ça … murmura-elle

 

La rose enfonça ses doigts dans la confiture avant de se jeter sur l’Uchiwa qui déposa un trait de Nutella sur la joue de l’Haruno. Décontenancé Sakura attrapa ce qui lui tombait sous les mains et prit la sauce à salade posée non loin de l’évier. Un sourire s’étira sur son visage. D’un geste brusque et tenta vaillamment de jeter la sauce sur l’Uchiwa qui se décala d’un cran et évita de justesse la sauce qui vint se répandre sur le carrelage blanc.

 

Du moins maintenant il n’était plus blanc …                                                       

 

_Sasuke !

 

Sakura n’eu pas le temps de réagir. Elle sentit soudainement une masse gluante qu’elle identifia comme étant la fameuse pâte à gâteau. Hors d’elle la rose se jeta sur l’Uchiwa et attrapa le saladier dans lequel baignait le reste de pâte et le déversa sur le pull du Brun qui fit un bon en arrière et se retrouva plaqué contre la gazinière.

La rose ne put s’empêcher de sourire.

D’un simple regard elle comprit que ce n’était pas finit. Le Brun ouvrit le placard et en extirpa de la farine.

 

Le sang de la rose ne fit qu’un tour.

 

_Sasuke c’est de la triche ! Cria-elle

 

_De la triche ? Vraiment ?

 

Sakura le regard ouvrir le paquet et eu l’idée soudaine de prendre l’un des œuf posé sur le plan de travail de la cuisine. Ce qu’elle fit sans se faire prier avant que l’Uchiwa la prenne par la taille et lui déversa la farine sur sa chevelure rose. Sakura ne put s’empêcher de retenir un cri et attrapa soudainement l’une des tomates qui devait servir à la confection d’une sauce et l’écrasa sur la joue de l’Uchiwa.

 

_Sasuke ! Je vais me venger ! Prévint-elle

 

_Tss

 

Les deux adolescents se mirent face à face .L’un, une tomate dans la main, l’autre un œuf près a être écrasé contre la chevelure du Brun. La rose se mit à sourire.

«  Vengeance  » pensa-elle.

Un étrange silence s’installa entre les deux adolescents.

«  Qu’est ce qu’il peut bien tramer ? »

 

Sans pouvoir sans douter de quoi que ce soit le Brun lança soudainement la tomate qui vint s’écraser contre l’épaule de la Rose qui malgré le fait d’avoir été prise par surprise put par chance éviter le pire …

Le pire …

Ni l’un, ni l’autre n’avait entendu les pas d’Arisa se dirigeant vers la cuisine, les bruits ayant éveillés sa curiosité.

 

_Sasuke t’es mort ! Cria la Rose

 

Elle n’aurait pas pu s’en douter …

Seulement …

Au moment où la jeune fleur lança d’un coup sec l’œuf sur l’Uchiwa, celui-ci se baissa, évitant de justesse ledit œuf qui vint s’écraser sur la tête d’une Arisa décontenancé par ce qui venait de lui arriver.

 

_Oh merde …murmura la Rose

 

Sakura retint difficilement son rire tout en regardant la jeune femme s’écarter le rideau de blanc d’œuf lui cachant la vue.

 

_Bon. Je suis venue pour voir comment avançait votre travail et apparemment ça tout va pour le mieux non ?

 

Les deux adolescents ses regardèrent quelques secondes avant d’exploser de rire. Il était sur qu’être couvert de farine, de tomates, et de pâte à gâteau grumeleuse ne faisaient qu’intensifier leurs rires.

 

_Arisa … Tenta la Rosa mais sans succès le rire brouillant chacune des paroles qu’elle essayait en vain de formuler.

 

_Allez ça suffit vous deux ! Oust ! A là douche tous les deux !

 

D’un coup de main Arisa chassa les deux amants encore sous le coup de leurs confrontations.

 

_Je t’aurais abattu Sasuke !

 

_C’est ça ! Ne rêve pas trop Sakura ! A ce jeu je suis imbattable !

 

_Vraiment ?

 

_Tu tiens sincèrement à ce que je te le prouve Sakura ?

 

Avant même que la Rose ait eu le temps de formuler une réponse l’Uchiwa la bascula sur son épaule et la tint à la manière d’un sac à patates. Comme quoi cette fois Sakura aurait mieux fait de se taire …

 

_Sasuke ! Lâche moi j’ai le sang qui me monte à la tête !

 

_Tu veux que je te lâche ? Dans les escaliers ? Je te rappelle que l’Hôpital le plus proche est à trois heures de route !

 

_Sasuke ! Cria-elle

 

«  C’est peine perdue  », pensa-elle

 

Sakura souffla bruyamment ce qui ne fit qu’attiser l’envie au jeune Uchiwa d’énerver encore plus la fleur. Sakura attendit (im) patiemment qu’il arrive à l’étage. La mine boudeuse la Rose s’énerva encore plus lorsque Naruto sortit de sa chambre, les cheveux en bataille un simple boxer orange comme vêtements.

 

_Naruto Uzumaki ! Rhabille toi en vitesse si tu ne veux pas que je te mette la raclée de ta vie ! C’est compris !

 

Le blond déglutit et rentra dans sa chambre se rhabiller en vitesse. Lorsque la Rose se calma et comprit que ce n’était pas dans sa chambre que le Brun l’avait ramenée mais …

Dans la salle de Bains …

 

_Sasuke mais pourq

 

Sasuke déposa la Rose dans la douche avant d’allumer brutalement le jet d’eau froide.

 

_SASUKE ! Cria-elle

 

_J’allai pas te laisser dans un tel état tes cheveux étaient à moitié blancs …

 

_Sasuke … Grogna-elle

 

L’Uchiwa sourit.

 

_Je ne m’avoue pas vaincue !

 

La Rosa attrapa son petit ami et le tira à son tour dans la douche.

 

_Sakura !

 

_Cette fois on est quittes Sasuke, murmura-elle

 

 

Sans un mot l’Uchiwa posa ses lèvres contre celles de la rose qui frémit face à ce contact. Il fit glisser sa langue dans la bouche de l’Haruno, qui vint caresser la sienne avant de glisser ses mains contre le dos de la jeune Rose.

 

 

_Tricheur … murmura-elle

 

 

 

 

 

 

 

 

Sakura cherchait dans la commode de sa chambre, ses affaires, les cheveux encore humides. Elle entendait le bruit de la douche dans le reste de la maison. Après avoir trouver ses affaires elle regarda l’heure.

 

Dix neuf heures dix.

 

Après sa « confrontation » avec Sasuke ; Sakura s’était dépêchée en quatrième vitesse de terminer le cadeau de l’Uchiwa. Et après plus de trois heures de travail, à vrai dire elle ne pouvait qu’être fière d’elle. Il suffirait d’attacher le tout et le tour serait joué.

La rose sortit de la commode des ses vêtements  avant de refermer ladite commode.

Pensive la Rose enfila ses vêtements , le tissu coulissant contre sa peau blanche avant d’enfiler par la suite sa jupe , restée posée sur son lit ; encore défait.

 

 

Elle mit plus de temps que prévu à se préparer. Et pour dire. Un soir de noël cela ne se fêtait qu’une seule fois par an. Mais d’une certaine manière, et elle se devait bien de ses l’avouer ce n’était pas spécialement pour cela qu’elle faisait un réel effort… Mais pour lui …

 

Sakura se gifla mentalement.

«  Arrête toi, tu vas sombrer dans un romantisme trop poussé Sakura ! »

 

_Sakura-chan je peux entrer ?

 

La Rose se retourna, son fer a bouclé encore à la main.

 

_Entre Naruto !

 

_Sakura-chan … est ce que tu peux …

 

La Rose s’approcha du Blond qui n’ayant pas encore noué sa cravate lui tendit d’une main tremblante. Sakura sourit en se disant que ces menaces avaient étaient pour une fois retenue par le Blond.

 

_Naruto, souffla-elle, quand est ce que tu sauras enfin nouer une cravate ? Il n’y a rien de plus simple !

 

_Ben …

 

L’Haruno noua la cravate du Blond encore sous le choc à l’idée de prendre une charmante raclée de la part des deux adolescents l’ayant déjà avertis de son comportement des plus déplaisant.

 

_Voilà ! Tu as besoin d’autre chose ?

 

_Euh …

 

_Naruto ça va ? Demanda-elle

 

_Euh, ouai, ouai

 

_Tu es sur ?

 

_Ouai ! On t’attend au salon Saku’ !

 

_Oui … Répondit-elle d’un air pas très convainquant

 

 

 

 

 

 La rose descendit les escaliers avant de tombé nez à nez avec Sasuke et Naruto en train de boire un verre dans la cuisine. Sakura s’approcha d’eux les bras croisés contre sa poitrine.

 

_Vous me direz quand vous aurez finit avec le Saké !

 

Naruto détourna les yeux de son verre avant de lui sourire tandis que l’Uchiwa vint poser son regard sur la silhouette de la Rose et manqua de s’étouffer par la suite avec le Saké, alors que Sakura qui surprit par la tête qu’il tira, recula de quelques pas.

 

_Sasuke ça va ? Demanda-elle

 

L’Uzumaki ricana dans son coin.

 

_Il est juste pas habitué à voir un canon c’est tout.

 

Avant que la Rose ait put ouvrir la bouche son demi-frère arriva suivit d’Arisa.

 

_Qui a parlé de Canon ? Demanda-il

 

_Personne Takeo, personne !

 

_Mais j’ai entendu … commença-il

 

_Takeo, souffla Arisa les yeux levé au plafond

 

_Mais j’ai entendu,

 

_Takeo, …

 

_Quoi ?

 

_SHUT UP !

 

_Ok ok ! Je me tais t’es contente ?

 

 

 

 

La petite famille vint donc s’asseoir à la table du salon, décorée par les bons soins de Kushina Uzumaki.

 

_ Um, Je meurs de faim ! Sasuke, Sakura qu’est-ce que vous nous avez donc préparer à manger ? Demanda Kushina

 

Les deux adolescents se regardèrent et esquissèrent un sourire innocent.

 

_A vrai dire euh … commença Sakura

 

_En fait, … poursuivit Sasuke

 

_Les deux flemmards que voilà, commença Arisa, étaient trop occupés à faire une bataille de nourriture et n’ont donc pas pus faire le repas !

 

Sakura baissa la tête un sourire se dessinant sur ses lèvres.

 

_Sérieux ? Sasuke tu t’es pas fait battre au moins ?

 

_Tss, qu’est ce que tu crois ?

 

_Eh ! Tu ne m’as pas battu !

 

_Si

 

_Non

 

_Si

 

_Non

 

_Si

 

_Mais non !

 

_Ca suffit tous les deux ! Grandissez un peu bon sang !

 

_Arisa, souffla- Takeo, c’est pas le moment de leur faire la morale ! Laisse les faire leurs vies de couples.

 

«  Couples ?  »

Le terme couple passa mal pour la Rose qui faillit s’étouffer avec de l’eau.

 

_Couple ? Tu rigoles ? Sasuke, lui en couple ? J’ai toujours cru qu’il était gay ! Lança gaiement Naruto

 

_Ouai t’as toujours cru. Juste «  Cru ».

 

_Comment ça Gay ? Demanda la génitrice de la fleur

 

_Il laisse aucune fille l’approcher

 

_Ouai, elles me violeraient sinon

 

_Mmh, pas très étonnant, répondit-elle

 

 

Les adultes sourirent suivit des adolescents.

 C’est ainsi qu’ils commencèrent à parler de tout et de rien un rire retentissant lorsque l’un d’entre eux sortait une anecdote amusante, la joie comblant le manque de chaleur dans leur cœur.

 

_Seigneur ! Cela fait maintenant bien longtemps que je n’ai pas rit de la sorte !

 

_Oh ça Oui ! Je suis d’accord avec toi Taka !

 

Sakura finit les restes du blanc de poulet restés soigneusement disposés dans son assiette puis dirigea son regard vers les deux adolescents face à l’écran de la télé les doigts jouant avec les touches de la Playstation de l’Uzumaki. Elle rit silencieusement en observant ses deux amis se lancer des bribes de phrases peu catholique.

Etrangement personne ne semblait les remarquer.

Qu’importe.

 

Elle était heureuse. C’était tout ce qui pouvait bien lui importer.

 

 

Vraiment ?

 

_ … D’ailleurs cela me fait repenser à l’époque où Sakura était toute petite.

 

_Pourquoi ?

 

_Eh bien, quand elle avait six ans nous sommes parties deux semaines en Thaïlande et …

 

_MAMAN !

 

A l’entente du pays Thaïlande la Rose se figea.

Si jamais sa mère osait …

 

_Oui ?

 

_Maman tu ne vas tout de même pas leur raconter non ?! Cria-elle

 

Pourquoi ? Mais pourquoi avait-il fallu qu’elle crie ? Pourquoi ses deux amis s’était-il arrêter de se crier dessus ?

Et pourquoi les avaient-ils rejoints ? Mais pourquoi !

Qu’avait-elle fait BON SANG !

 

_Oh Sakura, souffla-elle, les yeux au ciel, c’était si drôle !

 

_Parle pour toi ! Tu sais ça m’arrive encore de penser à ELLE !

 

_Sakura !

 

_Mais Maman !

 

Sa mère la fit taire du regard. Sakura se demanda bien si elle survivrait à une pareille humiliation. Elle connaissait sa mère. Il n’y avait pas plus têtue qu’elle …

La rose prit dans ses mains les assiettes vides qu’elle emmena en cuisine et marmonna par la même occasion un audible «  Fais chier ».

 

 

Lorsqu’elle rentra dans la cuisine elle se prit la tête dans ses mains.

 

 

_En fait, lorsque Sakura et moi sommes allées en Thaïlande nous sommes parties une journée en bord de mer.

 

NON !!!

 

Sakura sortit de la cuisine et vint s’asseoir à coté de l’Uchiwa l’air mortifiée.

 

 

_Eh à vrai dire , il y avait pas mal de monde ce jour-là …

 

_Non … murmura La Rose

 

_Enfin pas mal de MEDUSE DANS L’EAU !

 

_De méduse ? Depuis quand y’a des méduses dans …

 

_Naruto ferme-là !

 

Sakura regarda le Brun et pria intérieurement qu’il consentît à l’aimer après cela …

 

_Eh notre chère Saku’, a eut la brillante idée d’attraper, une méduse !

 

Sakura se senti glisser silencieusement sur sa chaise.

 

_C’est pas vrai ! Et elle a réussi ? Lança gaiement l’Uzumaki

 

_Oui , par je ne sais quel moyen d’ailleurs ! Elle est arrivée toute contente et m’a montrée la petite méduse dans l’eau de son seau !

 

_Maman !

 

_Naruto et Sasuke se regardèrent et échangèrent un sourire.

 

_Oh mon dieu Sakura tu n’as rien eu ?

 

_Pas sur le moment mais lorsque nous sommes rentrée à l’hôtel, ma chère fille avait encore la méduse dans son seau et s’est mise en tête de jouer avec !

 

Pourquoi ?

 

_Maman ! ! ! !

 

_Et … En entrant dans la chambre je l’ai vu arriver vers moi pleurant comme une madeleine !

 

_Saku’ !

 

La génitrice de la Rose commença à rigoler et se repris en main lorsqu’elle annonça :

 

_Vous savez ce qu’elle m’a dit à ce moment-là ?

 

_Non ? Elle a dit quoi ?

 

_MAMAN ! Non !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

_Gipsy a été méchante, je veux divorcer avec elle !

 

NON ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

 

Ce fut indéniablement le moment le plus gênant pour l’Haruno lorsqu’elle vit les deux adolescents se prendre un fou rire suivit de sa mère , puis de Kushina et Minato Uzumaki .

Sakura réfléchit.

 

 

 

 

 

 

Oui, elle était véritablement maudite.

 

 

 

 

 

 

 

Elle monta dans sa chambre et se prépara pour aller se coucher.

 

Il était plus d’une heure du matin.

 

La soirée avait été riche en émotion entre les fous rires et les moments de colère contre sa mère. Mais qu’importe. Elle était heureuse. Sakura se mit en pyjama et se brossa sa chevelure rose puis entra dans la chambre de l’Uchiwa ; la fatigue emportant son corps au pays des rêves.

 

Elle sourit.

 

Ils avaient attendus tout deux pour s’échanger leurs cadeaux respectifs. Elle appréhendait sa réaction.

Mais Sasuke était Sasuke. On ne pouvait le changer.

 

_Sasuke, je peux entrer ?

 

«  Non  »

 

_Ouai, entre

 

Sakura s’assis sur le lit et lui tendit son cadeau.

 

_Sasuke, commença-elle, je ne sais pas si tu prendras bien ce que je t’offre mais …

 

_Sakura

 

_Oui ?

 

_Ouvre le mien d’abord

 

_Oh, si tu veux.

 

Sakura dénoua le ruban qui fermait la boite puis l’ouvrit et se figea.

 

_Sasuke

 

L’Haruno prit entre ses doigts le ruban rose satinée sur lequel pendait le kanji de l’amour.

Elle sourit.

 

_Sasuke deviendrais-tu romantique ?

 

L’Uchiwa détourna la tête.

 

_Qui te dis que je suis romantique ?

 

Sakura ria de bon cœur et lui murmura un merci à son oreille.

 

_A toi maintenant ! Lança-elle

 

La Rose sourit et s’attacha paisiblement le bracelet autour de son poigné droit puis releva la tête. Elle ne l’avait jamais vu ainsi . Il ouvrit l’album dans lequel Sakura avait mit de nombreuses photos de sa famille. Sa famille qui aujourd’hui se résumait à ses amis . Il semblait perdu dans ses pensées.

 

Il sourit.

 

Etre seul, il l’avait été.

Il ne s’était jamais demandé si l’amitié pouvait combler le vide qu’il avait toujours eut dans son cœur.

Si l’amour pouvait le combler.

 

Même le mensonge qu’il employait n’aurait put l’empêcher de sourire à ce moment-là.

Sans un mot il prit dans ses bras la Rose qui d’abord surprise par son geste se crispa puis se détendit et l’enlaça.

Plus jamais …

 

Il n’était pas seul.

Et qu’importe la douleur qui restait gravée en lui.

Il ne l’oublierait jamais certes.

Mais un jour elle s’effacerait.

 

Il avait beau être l’exact opposé de Sakura

Il avait beau ne pas la comprendre…

Elle avait beau être plus heureuse que lui …

 

Mais qu’importe.

 

 

 

L’amour ne se commande pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà un tout nouveau chapitre de boucler !

 

Je vous dois des excuses pour le très très très long retard mais j’étais comme qui dirait en panne d’inspirations.

J’attends vos commentaires avec impatience et appréhension !

Je sais que j’idéalise trop mon histoire, que le Sasuke de mon histoire est plus sociable que le vrai Sasuke , que la Sakura de mon histoire est trop «  Fleur Bleue  » et que comme beaucoup de monde je fais des fautes d’orthographes !

 

Et je m’en excuse.

Sincèrement. Je fais du mieux que je peux !

Si vous avez des conseils à me donner cela ne sera pas de trop !

 

Apocalypse ‘