Chapitre 19 : tradition et ridicule , les deux peuvent-ils se mélanger ?

par appocalypse

 

 

Chapitre dix-neuf : tradition et ridicule, les deux peuvent-ils se mélanger ?

 

 

 

_Je ne suis pas une grouppie trancha-elle sèchement

_tss, t’es qui alors !

_Je suis …

_Tes techniques de dragues sont franchement pourries …

_Je suis ….

Vas-y ! Tu vas y arriver !

_Bouges toi ! Je suis déjà pris de toute façon ! T’es trop jeune pour moi !

Argh !

_Je suis ta sœur abruti ! Hurla-elle hors d’elle

 

Une boule vint se former dans la gorge de la rose. Takeo la regarda incrédule battant des cils à plusieurs reprises.

_Ma sœur ? répondit-il

Impossible, pensa-il.

_Je suis fils unique !

Persuadé que cette fille ne venait que lui chercher des ennuis, il fut pris d’un rire violent incapable d’arrêter celui-ci.

_Ma sœur ? Répéta-il, t’as rêvé ma jolie !

_Mais…commença Sakura désespérée

_Allez , rentre chez toi !

Takeo lui ferma la porte au nez.

_Takeo ! Hurla-elle, je suis ta sœur bon sang ta DEMI-SŒUR !

_Pas possible ! Hurla-il à travers la porte, je te l’ai déjà dis je suis fils UNIQUE !

_Je suis la fille de Takara Haruno et de Fujihiro Haruno ! Cria-elle

_Il est mort il y a treize ans !

_Takeo !

_Ouvre cette porte, murmura-elle

Cette fois ci son demi-frère ne répondit pas.

 Elle arrêta de crier quelques instants avant de s’asseoir désemparé par terre dans le couloir minable de l’immeuble où vivait son frère.Arriverait-elle à lui prouver qu’elle faisait partit de sa famille ? Et si sa mère avait raison ? Dans un sens pourquoi l’autoriserait-il à faire partit de sa vie ? Il vivait à plus de quatre cents kilomètres de chez elle.

Il avait une famille .Une vie …

Elle n’était rien à ses yeux…

Rien qu’une fille…

Parmi tant d’autres …

Se prenant la tête dans les mains elle attendit une longue minute avant d’entendre la porte s’ouvrir.Takeo la regarda quelques instants.

_Sakura c’est ça ?

La rose leva la tête et aquiesça.

Le jeune homme souffla doucement avant de fermer les yeux.

_Mon père …

_Mon père s’appelait Fujihiro Haruno.

 

Le cœur de la rose fit un bond.

 Se relevant doucement, presque pétrifiée par les propos qu’il venait de dire, elle se dit que pour une fois la vie lui sourirait peut-être …

 

 

 

 

_Entre, dit-il

 

L’Haruno pénétra dans le petit appartement qui semblait avoir connu de meilleurs jours… La peinture d’un gris délavé était caché par une multitude de toile encombrant la pièce. Le sol, un vieux parquet blanchi réveillait l’esprit de cette pièce, lui donnant un air chaleureux. Aussi timide qu’Hinata, Sakura n’osa pas broncher lorsqu’elle entra dans l’appartement. Elle avait l’impression d’arriver dans un monde qui n’était pas le sien.

 

_ Assis-toi, dit Takeo lui désignant une chaise de la cuisine

 

_Désolé pour le désordre. Je ne m’attendais pas à voir arriver une …

 

Le mot passa mal dans sa gorge.

 

_Une fille qui semble être ma demi-sœur.

 

Sakura ne répondit pas et se contenta de baisser la tête.

 

_Alors … commença Takeo, il semblerait que tu sois ma demi-sœur …

 

_En quelques sortes oui, répondit la rose

 

_Comment est-ce que tu m’as trouvé ?

 

_J’ai …

 

Mentir ou ne pas mentir ?

 

_J’ai fais quelque recherche  avec l’aide d’un ami …

 

_Ca n’a pas été facile mais j’ai pu retrouver ta trace à Tokyo…

 

_Tu n’aurais pas du venir ici, dit-il

 

_Takeo, je veux apprendre à te connaître … tu es mon demi-frère …

 

_Sakura…je te connais depuis à peines quinze minutes et …

 

_Takeo…susurra-elle dans un regard implorant

 

_Moi aussi je suis… enfin… J’étais fille unique…

 

La fleur respira doucement, avant de fermer ses yeux d’un vert émeraude….

 

_Je sais que je te connais depuis quinze minutes mais … tu es d’une certaine manière la seule famille que j’ai .Ma mère travaille en permanence, toujours et encore absorbée par son travail qui occupe la majeure partie de sa vie. Moi… je ne fais partie que d’un décor…

Je ne suis …

 

Elle savait qu’elle disait la stricte vérité …

 

La seule …

 

Et l’unique vérité …

 

_Je ne suis rien à ses yeux …

 

Réprimant un sanglot, la rose ravala difficilement les larmes qui tentaient désespérément de tomber une à une …

 

_Ne dis pas des choses pareilles.

 

_Pourquoi pas ? Ma mère ne sais rien de moi … Elle ne sais même pas ou je suis en ce moment et je pense que cela ne la dérange en aucun cas.

 

_Sakura écoute … Je ne sais pas quoi te dire … On est dans une situation on ne peux plus compliquée et … Tu es peut-être ma demi-sœur …

 

_Je suis ta demi-sœur

 

_On a le même père mais …

 

_Mais quoi ? Murmura doucement l’adolescente

 

_J’ai besoin de réfléchir quelques temps Sakura

 

_Tu es arrivée dans ma vie si vite …

 

_Takeo, je ne te demande pas de m’épouser ni de crier au monde que fais partie de ta vie…

 

_Je veux seulement que tu reconnaisses une bonne fois pour toutes que je fais partie de toi… Je ne veux pas empiéter dans ta vie …

  Je veux seulement être ta sœur …

 

Chaque mot …

 

Chaque syllabe qu’elle prononça lui déchira le cœur ….

 

Elle était sa sœur …

 

Elle faisait partit de lui …

 

Avait-il le droit de la nier …

 

De l’oublier ….

 

Lui qui avait toujours été seul, et qui aujourd’hui …

 

Retrouvait une partie de lui ? …

 

Elle le regarda une bonne minute. Fermant ses yeux elle s’avança vers la porte…

 

_Sakura attend !

 

_Petite sœur … tu ne me dis même pas au revoir ?

 

Un sourire vint illuminer son visage …

 

Son visage aux traits si fins et si beaux …

 

Les mêmes traits que son frère …

 

Son frère …

 

 

 

 

 

 

Le réveil de Sakura fut plus dur que prévu …

 

Après avoir passé une après-midi entière avec Takeo elle avait finit par repartir une bonne heure en retard arrivant à plus de vingt trois heures chez elle ce qui lui avait valu de sévères réprimandes de la par de sa génitrice. Les membres douloureux elle s’étira longuement réveillant son énergie habituelle à quelques semaines des vacances de noël. Elle se brossa sa chevelure rose avant de se sourire à elle-même.

La rose se prépara, enfila son uniforme  et attrapa son sac au passage avant de partir vers le lycée d’une humeur joyeuse.

 

 

Elle n’avait pas mangé ce matin mais à cette heure si matinale elle n’avait généralement pas très faim.

La rose s’avança de bonne humeur vers le grand bâtiment gris avant de croiser Naruto qui semblait de mauvaise humeur.

 

 

_Salut ! Lança-elle à l’encontre du blond.

 

_Salut, répondit-il d’un ton morne

 

_Tu es sur que ça va ? demanda l’Haruno

 

_Nan franchement NAN ! répondit Naruto à la manière d’un enfant de cinq ans

 

_ Pourquoi ça ?

 

_C’est aujourd’hui ! Aujourd’hui Sakura-chan ! It’s today ! Hurla-il

 

_Naruto je ne suis pas sourde tu peux m’expliquer ce qui t’arrive ?

 

_Bon sang Sakura-chan sur quelle planète  tu vis ? Tu connais la tradition des anges secrets ?

 

_Euh … non, je devrais ? demanda la fleur septique

 

 

Avant que Naruto est eu le temps de me répondre la sonnerie retentit nous obligeant à nous diriger vers la salle de cours.

Fatigué et lassé de la journée qui m’attend je m’assois près de la fenêtre au fond de la classe espérant trouver une once de tranquillité dans mon petit coin de paradis.

Tout se passe pour le mieux du monde jusqu'à ce que je remarque que je suis assise près d’un certains groupe de garçon.

Très peu discret en matière de matage de ma poitrine je préfère les ignorer détournant la tête jusqu'à ce que mon regard croise celui de Sasuke.

 

Mon cœur semble s’emballer au moment où celui-ci pose les yeux sur moi.

Instinctivement je détourne le regard en repensant à cette nuit-là …

 

J’essaie de l’oublier …

 

Il n’est pas fait pour toi …

 

_ … comme je vous le disais l’année dernière malgré vos vives protestations, nous continuerons la tradition des anges secrets cette année.

 

Un murmure désapprobateur envahit  la classe.

 

_Allons, allons, laissez vous envahir par l’esprit de noël !

 

Je souris regardant notre professeur portant un chapeau de père noël.

 

Ridicule, pensai-je

 

_Psst !

 

_naruto, qu’est ce que tu veux ?

 

_Devine quoi ? dit-il, Hinata à acceptée de sortir avec moi ! dit-il tout excité

 

_c’est génial ! Et depuis quand vous …

 

_Ben depuis hier soir … Le tutorat m’a bien aidé et pour la remercié je l’ai invité à sortir avec moi et bon … Tu connais la suite quoi !

 

_Haruno, Uzumaki ce que vous dites me semble très intéressant je peux savoir de quoi vous parlez ?

 

_Sensei … répondit la rose gênée … en fait …

 

_J’expliquai à Sakura le fonctionnement des anges secrets

 

_Ah … Bien, bien…

 

_Nous allons commencer la distribution des noms , comme d’habitude vous aurez un élève à qui offrir un cadeau pour noël , et bien évidemment le nom que vous piocherez ne devra pas être dévoilé à vos camarades . Est-ce clair ? Je vous rappelle que l’année dernière bon nombre de tricherie on eu lieu.

 

Son regard se dirigea vers Karin et Ino.

 

_Donc … Vous viendrez piocher un à un le nom du camarade à qui vous offrirez votre présent.

 

_C’est ridicule cette tradition, dit Naruto , franchement à quoi ça sert ?

 

_Naruto, faire preuve de générosité une fois dans ta vie ne te fera pas de mal ! répondit la rose

 

_Ouai mais …

 

Un sourire pervers vint illuminer son visage.

 

_Naruto ?

 

_Uchiwa te matte.

 

_Naruto ça va tu…

 

Sakura se figea sur place.

 

_Ne ne raconte pas n’importe quoi …

 

_Bah alors dis-moi pourquoi Sasuke ne fait que te regarder depuis ce matin ?

 

Elle aurait voulu répondre …

 

Et le contredire …

 

Mais il semblerait que naruto ait eu raison …

 

L’Uchiwa ne lâcha pas des yeux la rose ce jour-là…

 

_T’as une touche avec lui !

 

_Naruto qu’est-ce tu racontes encore !

 

_ Il te matte, il te matte !

 

_Naruto ! Cria-elle

 

 

Les élèves de la classe se retournèrent vers elle, un air d’incrédulité sur leurs visages.

 

 

_Haruno

 

_Oui, fit-elle

 

Se levant de sa chaise elle se dirigea vers le bureau du professeur, au moment où elle voulu prendre l’un des papiers dans le sac, un sifflement au fond de la classe se fit entendre. Instinctivement elle se tourna .Suigetsu la regarda avec envie ne se cachant pas pour la déshabiller du regard. Le regard noir ,  se dirigeant fulminante vers lui la fleur manqua de lui coller une gifle magistrale.

 

_C’est quoi ton problème ? Lança-elle

 

_J’ai pas de problème, répondit-il

 

_Mademoiselle Haruno … commença le professeur.

 

Pour le faire taire elle lui montra sa main sans son regard de l’adolescent qui semblait très absorbé par la contemplation de sa poitrine.

 

 

_J’ai un compte à régler avec lui.

 

_Dans une heure dans les toilettes pour hommes ma jolie, répondit-il prenant son visage dans ses mains.

 

_Non répondit la fleur

 

_Oh, si …

 

Il se plaqua complètement contre la fleur sous le regard indigné du professeur.

 

_Lâche moi !

 

_Et pourquoi ça ? Susurra il à son oreille

 

_Suigestu ! Lâchez la !

 

Ses doigst remontèrent sous son chemisier caressant sa peau satinée se collant sensuellement à elle.

 

Ne la touche pas …

 

Ne la touche pas …

 

Il fulminait …

 

Aucun autre homme que lui n’avait le droit de la toucher …

 

Elle lui résistait mais …

 

La moindre de ses formes, son visage parfait aux traits si fins …

 

Devait-il résister au désir qui éprouvait pour cette femme ?

 

Se levant violement Sasuke attira le regard des groupies médusées.

 

_Lâche là

 

_Sasuke Uchiwa serait donc jaloux ?

 

_Lâche là.

 

_Oh non …

 

Ses lèvres s’approchèrent dangereusement des siennes. Elle ferma les yeux avant d’entendre un bruit violent.

 

Elle se rendit compte que l’Uchiwa venait de frapper Suigetsu.

Le sang gicla sur le chemisier de la rose.

Il finit par la relâcher encore sous le choc du coup qui venait de lui briser le nez ce fut à son tour de frapper l’Uchiwa .

 

_Suigetsu ! Uchiwa !

 

_Que quelqu’un arrête ça merde ! Lança le professeur

 

Un élève eu le bon sens d’aller chercher la directrice alors que les deux adolescents se frappaient à tort et à travers.

 

_Putain Sasuke t’abuse là ! Hurla Naruto

 

Avant que l’Uchiwa se fasse frapper au niveau de l’arcade Naruto et Kiba arrêtèrent les deux adolescents.

 

_Sasuke-kun ! Hurlèrent les grouppies, tu ne t’es pas fait mal au moins ?

 

 

Des bruits de talons résonnèrent dans le couloirs avant que Tsunade entre dans la pièce plus en colère que n’importe qui ici.

 

_Je peux savoir ce qui se passe ici ! Hurla-elle

 

_M’dame, répondit un élève, Suigetsu et Uchiwa se sont tabasser et …

 

_Comment ?

 

_Qui a commencé ? Hurla la directrice, qui ?

 

_Très bien demain vous êtes tous collés jusqu'à sept heures !

 

_Suigetsu vous irez aux toilettes avec Karin !

 

_Mais, mais …balbutia celle-ci

 

_Uchiwa vous irez d’abord à l’infirmerie avec Haruno !

 

_Non ! Cria désespérément Ino

 

_Tout de suite !

 

 

__________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Qu’est ce qui t’as pris Sasuke ?

 

Pourquoi m’avait-il défendu ?

 

Pourquoi s’était il opposé à Suigetsu ?

 

Sortant un mouchoir de mon mouchoir de mon sac je le tendais à Sasuke qui me regarda avec cet si froid dont lui seul avait le secret.

J’osais à peine le regarder.

Toquant à la porte de l’infirmerie, je remarquai que la porte était ouverte.

Je n’osais pas entrer mais Sasuke fit le premier pas.

 

L’arcade de Sasuke a besoin de quelques points de sutures pensai-je

 

_Assis toi dis-je

 

L’Uchiwa S’assis sans broncher.

 

Je cherchais de quoi le soigner dans un placard, ayant trouver ce qu’il me fallait je lui retirai doucement le mouchoir qu’il tenait contre son arcade.

 

_Tu auras besoin de quelques points de sutures dis-je

 

Je ne pouvais pas …

 

Le regarder …

 

Encore, et toujours  

Touchant du bout des doigts son visage je me sentis frissonner …

 

La rose commença le travail doucement mais sûrement.

Les connaissances qu’elle avait en médecine l’aidèrent ce jour là.

 

Elle tentait de ne pas croiser son regard …

 

_Sakura dit-il

 

_Oui

 

_Ton chemisier est taché

 

_Je sais dit-elle

 

_Il n’avait pas à te toucher murmurra-il

 

_Sasuke

 

_Aucune autre homme que moi n’a le droit de te toucher Sakura , aucun autre.

 

Si la porte de l’infirmerie ne s’était pas ouverte à cet instant là, Sakura aurait giflé Sasuke.

 

Tu me fais tellement mal …

 

Mais je t’aime trop pour te détester …

 

Sasuke

 

Pourrai-tu m’aimer comme je t’aime ? ….

 

 

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

Voilà ! Un chapitre de plus boucler !

J’ai galéré pour l’écrire mais bon…

 

J’espère qu’il vous à  plus !

 

Commentaires please !

Ils sont rares ces temps ci !

(Bon , c’est ma faute si je publie si rarement des chapitres ! mais un petit com’ en plus ça fait toujours plaisir ! )

 

Bonnes vacances !

 

P-S : Mon skyblog :

 

http://www.fanfic-sasusaku.skyrock.com