chapitre 18 : Make a move

par appocalypse

 

 

Chapitre 18 : Make a move

 

 

Aller de l’avant …

 

Marcher, continuer, ne jamais se retourner …

 

Il en aurait fallut plus à Sakura pour oublier cette nuit là …

 

La façon dont il s’était occupé d’elle…

 

La façon dont il l’avait regardé …

 

La façon dont il l’avait repoussé …

 

 

La vie lui avait joué un sacré tour en lui faisant croire à cette amitié presque … Impossible

 

Elle lui avait fait croire à la sincérité de sa mère qui s’était révélée fausse par la découverte d’un demi-frère caché depuis des années …

 

Se relevant d’un coup sec de sa chaise, elle rangea rapidement ses affaires dans son sac, enroula son écharpe autour du coup et sortit rapidement de la bibliothèque de son lycée. En oubliant presque de regarder devant elle et heurta violemment un élève de dernière année qui entreprit de l’aider à ramasser ses affaires lui valant un regard noir de la part de l’adolescente qui n’avait pas envie de parler aujourd’hui à un inconnu tentant désespérément d’attraper son numéro de téléphone.

 

 

Elle sortit du lycée, d’une humeur noire respirant à plein nez l’air glacé de cet hiver blanc.

 

 

La neige qui avait finit par tomber par un beau cours de mathématiques avait provoqué une hystérie totale de la part de certains élèves n’ayant soi-disant jamais vu de neige de leur vie.

 

 

Il était vrai qu’à Konoha la neige ne tombait plus aussi souvent depuis des années.

 

 

Les blanc hiver d’auparavant avait finit par être de plus en plus rarissime par ici.

 

Sakura, elle, elle n’aimait pas l’hiver.

La froid, la neige, …

Tout ça n’était pas pour elle.

La rose avait toujours préférée le printemps, la saison où les cerisiers fleurissaient…

 

Une saison de renaissance pour le monde …

 

Sa saison…

 

Ouvrant la porte d’entrée, elle sentit une délicieuse odeur de cuisine pénétrer dans ses narines pour venir lui réveiller son appétit.

L’Haruno retira ses chaussures, enleva son manteau et son écharpe et entreprit de monter dans sa chambre avant d’être interrompu par sa mère, un téléphone à sa main.

 

_Sakura, je peux te parler ?

 

_J’ai du travail, trancha-elle sèchement

 

_Monsieur Uzumaki ma téléphoné,

 

Une fois de plus elle avait oublié de lui en parler …

Idiote ! pensa-elle

 

_Il semblerait qu’il nous invite à passer les vacances d’hiver avec lui et sa famille.

 

_Et qu’est ce que tu à répondu ?

 

_J’ai accepté à la condition que tu consentes à me ré adresser la parole.

 

Elle souffla un bon coup.

 

_Je sais que je t’ai mentis mais ton … demi-frère …

 

Le mot eu du mal à passer à travers sa bouche…

 

Le même effet qu’une gifle.

 

 

Une douleur profonde extérieure sur sa peau.

Lui reparler ?

A celle qui lui avait mentit ?

Qui pensait que cacher l’existence de son demi-frère était la meilleure solution pour Sakura ?

 

La rose se mordit la lèvre inférieure.

 

Naruto lui en voudrait si elle ne venait pas.

D’autant plus que reparler à sa mère ne signifiait pas lui pardonner ses erreurs non ?

 

Sakura accepta.

Sa mère répondit au téléphone avant de raccrocher celui-ci.

 

Elle se tourna vers sa fille l’air désolé.

 

_Sakura… Je suis vraiment …

 

Des larmes brûlantes tombèrent des yeux de la rose

 

_Pourquoi ?

 

_Sakura je ne t’ai mentis que pour ton bien, je savais que la venue d’un nouvel enfant dans ta vie ne ferait que te délaisser…

 

_Non… J’ai toujours été seule, tu a passé ta vie à me protéger en pensant m’aider mais… tu n’a fait que rendre pire la chose…

 

_Chérie … Il ne fait en aucun cas partit de ta vie.

 

_Si…murmura-t-elle, il est … mon demi-frère

 

Le mot lui ravagea le cœur.

Sa mère n’avait voulu la protéger que pour son bien…

 

Lui pardonner maintenant n’était pas possible.

Lui parler, peut être mais rien de plus…

Elle l’avait trahit, et elle en paierait les conséquences …

 

_Sakura

 

Sa mère voulue la prendre dans ses bras mais Sakura recula d’un geste brusque.

 

_je suis désolé maman mais… pas aujourd’hui, c’est trop tôt …

 

Elle n’osa pas la regarder dans les yeux.

 

Son frère, son demi-frère…

Voudrait-elle le voir un jour ?

 

Sakura se tortura l’esprit le reste de la soirée …

 

Devait-elle rencontrer son demi-frère ?

 

Peut-être mais voudrait-il voir une adolescente pénétrer dans sa vie, une adolescente qui s’avèrerait être sa demi-sœur ?

Il avait une vie de son coté, peut-être une femme, des amis, sans savoir qui elle était, où elle vivait …

 

Sans savoir que son père biologique ne faisait plus partit de ce monde…

 

La rose prit sa décision.

 

Le rencontrer, c’est cela qu’elle devait faire.

Il la rejetterait sûrement …

Il ne voudrait sûrement pas la regarder en face, apprendre à la connaître …

 

Mais qu’importe.

 

La curiosité poussée à vif Sakura se décida coûte que coûte à le rencontrer …

Il faisait partit de sa famille…

 

Lui, le frère qu’elle n’avait jamais eu ...

 

 

Le frère qu’elle avait aujourd’hui …

 

 

 

 

 

Sakura poussa doucement la porte du bureau du maire, espérant trouver ce qu’elle cherchait depuis un certain temps.

 

Elle n’aurait pas pu parvenir jusque ici sans l’aide précieuse de Naruto qui lui avait gentiment prêté main forte afin de retrouver son demi-frère…

Fermant avec précaution la porte elle s’avança vers le bureau et se mit en quête de trouver le code d’accès à l’ordinateur.

Un code.

 

Mais quel code ?

Elle tapa tout ce qui aurait pus lui passer par tête avant de se souvenir de ce que lui avait dit Naruto

 

_ Naruto, et le code ?

 

_Ben … a vrai dire j’en ai aucune idée mais tu sais mon père ne se casse pas la tête pour ce qui est des codes donc …

 

_Qu ‘est ce que j’essaie ?

 

_Le plus simple

 

_Tu es vraiment sur ?

 

_je suis son fils tout de même !

 

 

Au hasard, par le pur des hasards …

 

Il se trouva qu’elle arriva à trouver le mot de passe …

Tapant ce que ses doigts lui dictaient, elle trouva ce mot …

 

Verdict…

 

Naruto.

Rien de plus comme mot de passe, ce qui n’était pas très étonnant pour le père d’un adolescent plus excentrique et idiot que jamais…

La rose esquissa un faible sourire.

Cherchant parmi les nombreux dossiers informatiques, elle trouva d’abord des dossiers sur sa mère, sur elle, un dossier sur son père mais aucun sur son demi-frère…

 

 

Pourtant …

 

Au fin fond d’une liste datant de plusieurs années elle trouva ce qu’elle cherchait …

 

Takeo Haruno

 

Son rythme cardiaque s’accéléra considérablement, la souris se dirigeait lentement vers son nom…

Devait-elle cliquer ici ?

Elle voulait savoir, elle le voulait, elle voulait le connaître, le voir …

 

La curiosité poussée à vif, les mains tremblantes elle cliqua sur le dossier …

 

 

 

 

Une seule photo ….

Qui devait dater d’une bonne dizaine d’années dailleurs.

 

Un petit garçon souriant la regardait d’un air heureux.

Son cœur se serra.

Des cheveux châtains en bataille cachant son front …

Un nez parfait droit et si fin …

 

Et ces mêmes yeux …

Des yeux si bleus que la mer la plus pure n’aurait pu rivaliser avec eux …

 

 

Les nerfs à vifs la rose détacha un instant son regard de la photo cherchant une adresse.

La dernière adresse connue semblait être de Tokyo …

 

Tokyo ?

Elle y avait vécu toute sa vie et jamais … ?

 

Plus mal que jamais elle griffonna sur un bout de papier l’adresse avant d’éteindre l’ordinateur.

Sakura sortit discrètement du bureau octogonal avant de refermer doucement la porte derrière le coeur en cendre plus que jamais.

 

Y arriverait-elle ?

 

 

Le verrait-elle un jour ?

Et si oui, oserait-elle lui dire qui elle était ?

 

 

 

 

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

 

 

Une longue et difficile semaine avait passée depuis son intrusion dans le bureau du maire …

Prétextant une journée chez Temari, Sakura avait pris un billet de train pour Tokyo afin d‘y retrouver son demi-frère …

 

Takeo

 

Ce nom résonna dans sa tête durant une bonne partie de la matinée lui faisant presque oublier son arrêt de train.

 

 

Le billet qu’elle avait acheté sur Internet lui ayant valu une bonne partie de ses économies avait manqué de finir dans une poubelle lorsque la faim vint tirailler la rose la poussant à acheter un sandwich pour la journée.

 

Aussi distraite qu’elle elle manqua de le jeter lorsque celui-ci terminé, s’accrocha à sa serviette et finit …

Du moins manqua de tomber dans une poubelle ayant été rattrapé de justesse par la rose hors d’elle-même.

 

 

Celle-ci sortit de la gare en quête d’un taxi.

Hélant l’un d’eux elle monta dedans indiquant l’adresse au chauffeur qui semblait très intriguée qu’une fille aussi jeune vienne ici , précisément dans un quartier qui semblait être réputé pour ne pas être la meilleure destination pour une adolescente aussi remarquable qu’elle par la couleur de ses cheveux soi-disant trop voyante.

Ignorant la remarque la rose attendit patiemment à l’arrière du taxi.

 

 

Lorsque Sakura ouvrit les yeux le chauffeur la réveilla brusquement la secoua violemment. Sortant du taxi, elle paya le chauffeur et le remercia. Elle détailla le quartier, où Takeo devait habiter…

Des immeubles couverts de graffitis, des rues petites d’où des odeurs nauséabondes sortaient des recoins de petites ruelles parfaites pour se faire agresser en pleines nuits voir même en plein jour … Elle traversa la rue , cherchant l’immeuble . Après avoir marché quelques minutes qui lui semblèrent interminables elle s’arréta devant vieil immeuble datant d’un peu plus de vingt ans.

Respirant doucement elle monta les escaliers, deux à deux dans l’espoir de se dire que cette histoire n’était qu’un fruit de son imagination…

 

Erreur …

Arrivant au niveau trois, devant l’appartement vingt-deux la rose sonna.

 

Que dirait-elle ?

Lui mentirait-elle ?

Pleurerait elle dans l’espoir qu’il lui dise à quel point il était heureux de savoir qu’il avait toujours eu une sœur cachée sans le savoir jusqu'à aujourd’hui ?

Non … Sûrement pas …

 

La porte s’ouvrit.

Ce ne fut pas takeo qui vint lui ouvrir …

Une jeune femme d’environs vingt-deux ans se tenait derrière la porte. Vêtue d’un jean qui semblait avoir connu de meilleur jour et d’une chemise à carreau trois fois trop grande pour elle ; celle-ci noua ses cheveux châtains en un chignon avant de détailler rapidement l’Haruno :

_Je peux faire quelque chose pour vous ?

_Je …

Reprend tes esprits …

_Je viens voir … Takeo Nakamura, est-ce qu’il est là aujourd’hui où … ?

_Oui,… Takeo ! Hurla la jeune femme

 

Sakura sentit son cœur faire des folies …

Elle allait le voir …

Je vous en prie …

 

_Quoi, putain !

Un homme à moitié habillé l’air renfrogné arriva derrière la jeune femme.

_Qu’est ce que tu me voulais Arisa ?

_T’as de la visite !

_De la visite ?

_Oui, je vous laisses je dois aller bosser !

_Ouai

Arisa déposa un chaste baiser sur les lèvres du jeune homme avant d’attraper son sac et de partir dans les escaliers.

 

Ils étaient désormais seuls…

En face à face…

Elle n’osa pas le regarder dans les yeux …

La détaillant de plus près Takeo décida de briser ce silence qui devenait insupportable.

 

_Alors qu’est ce tu me veux ?

_Je suis …

_Bon écoute dépêche j’ai pas que ça à faire, c’est pas une grouppie dans ton genre qui va me faire perdre mon temps. Je dois aller bosser moi…

 

Une groupie ???

L’inceste ce n’était pas vraiment du domaine de Sakrua mais la comparé avec une groupie !

Il ne fallait pas dépasser els bornes tout de même ! Elle n’avait pas passer une journée entière à venir ici pour retrouver un frère stupide, idiot et taciturne qui la comparait à une groupie !

Sakura sentit la colère lui monter au nez ,

 

_Je ne suis pas une grouppie trancha-elle sèchement

_tss, t’es qui alors !

_Je suis …

_Tes techniques de dragues sont franchement pourries …

_Je suis ….

Vas-y ! Tu vas y arriver !

_Bouges toi ! Je suis déjà pris de toute façon ! T’es trop jeune pour moi !

Argh !

_Je suis ta sœur abruti ! Hurla-elle hors d’elle

 

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

 

 

Et voilà ! Un new chap on-ligne !

Malheureusement je ne serais pas là pendant les deux prochaines semaines !

Ouai je pars en corse pour les vac’s !

Bonne vacances à tout le monde !

 Je vous fais des BIG KISSS …..

 

Appocalypse