Tomorrow i will be this other girl

par appocalypse

Salut ! Merci pour les adorables commentaires que j’ai reçu, et je remercie plus particulièrement tsuky-chan

Bonne lecture et euh….. Bah…

 

 

*****************************************************************************************************************************************

Chapitre XV : tomorrow I would be this other girl

_QUE SE PASSE T-IL ICI ?

 

_on est mal barré ! Cria un garçon

 

_VOUS ! JE PEUX SAVOIR CE QUE VOUS FAITES ICI ? Hurla Tsunade en déboulant folle de rage dans le gymnase

 

_Euh… madame, tenta Idate

 

_tais-toi je veux entendre une voix féminine ! Cria t-elle tout en se tenant la tête dans une de ses mains

 

_Tsunada-sama, nous étions ici pour répéter dans la mesure éventuelle où nous avons reconstitué un groupe, mais les sportifs et les POM-POM girls sont venus ici, expliqua Temari tout en appuyant sur le pom-pom girl avec une mine dégoûtée.

 

_Est-ce vrai ? demanda t-elle furieuse aux garçons

 

_Bah…euh…commença l’un d’entre eux

 

_Tais-toi si tu n’es pas capable d’aligné deux mots sans ajouter un « euh » par-ci par-là !

 

_Tenten, calmez-vous, conseilla la femme

 

_ Etant donnée la situation nous laisserons le gymnase à ces quatre jeunes filles

 

_Madame c’est injuste ! Cria Karin

 

_Pourquoi cela ? demanda férocement tsunade

 

_Parce que…parce que….balbutia la brune

 

_Bien tout ceci est réglé, je retourne à mes occupations.

 

Alors que des murmures d’indignations commençaient à se faire ressentir elle mit un terme à cela conseillant aux adolescents de ne pas protester si ils ne voulaient pas finir avec une surdose de travail et une invitation à la voir dans son bureau.

 

_C’est dégueulasse, souffla Karin alors que la principale avait finit par partir.

 

_Pas autant que toi, murmura Sakura

 

 

*****************************************************************************************************************************************

 

  Sakura :

 

Je n’ai jamais été cette fille si parfaite, au corps parfait, à l’intelligence parfaite, à la famille parfaite.

Je suis juste une fille parmi tant d’autres qui rêve du garçons qui pourra un jour m’aimer. Demande d’ai-je trop ? Je ne rêve que d’une vie simple et heureuse où les gens peuvent vous comprendre et arrêtent de vous mentir.

Mais a quoi bon rêver de l’impossible ?

Dans tout les cas, rêver ne fait pas de mal. Ce matin Naruto a tenté une approche à la Uzumaki pour conquérir Hinata ; ce qui sera bien difficile je suppose, vu la couleur qu’elle aborde à chaque fois qu’il pose un regard sur elle.

J’espère que ces deux là finiront ensemble, de toute façon ils se le diront bien un jour où l’autre non ?

Enfin, je pense qu’il faudra que j’ajoute mon grain de sel dans leur histoire sinon ils resteront ami amie tout les deux (même si ami amie st un bien grand mot pour décrire leur relation de parfait adolescents).

Quand à moi … J’en reste là ou je suis.

Pour tout vous dire je ne suis pas vraiment prête à m’initier dans une nouvelle relation amoureuse vu la façon dans à terminer la dernière. Je suis pathétique non ?

Ma mère dit souvent que les histoires d’amour aboutissent toutes à une rafale de larmes et de chagrins inconsolables. Peut-être parlait-elle de son histoire avec mon père.

 

Papa … tu me manques tu sais…La où tu es maintenant du dois sûrement être plus heureux que moi …

 

 

C’est étant assise sur mon lit, dans ma chambre d’adolescente que recommence notre histoire.

Il était un peu plus de minuit environs, j’étais assise sur mon lit à réviser un paragraphe de français pour le lendemain lorsque tout commença.

Je commençais à m’ennuyer ferme à regarder mon plafond puis ma fenêtre lorsque qu’un bruit que je connaissais familièrement me mit en quête de la recherche de mon portable. Après l’avoir dénicher coincer entre les kilos de livre rangés dans mon sac de cours j’ai finalement – et à mon grand désespoir – déverrouiller puis lu le nouveau message qui venait de mettre transférer pour je ne sais quelle raison.

Action banale, raison banale, quoi de plus normal que de recevoir un message sur portable ?

Un simple détail me mit en garde : il était plus de minuit et je ne connaissais aucune personne capable de m’envoyer un message à cette heure si.

Malgré mon intuition féminine qui me criait de ne pas lire ledit message je l’ai fait, ….

 

 

Même si je n’aurais pas du …..

 

 

« Alors miss on ne dort pas à cette heure ci ?  

 

Evidemment j’ai répondu septique en ne me doutant pas de qui pouvait m’envoyer ce message.

 

 

«Qui es-tu ?

………………

Je vois que tu n’es assez futée pour deviner qui se cache derrière.

……………...

Il n’est pas question d’être futée.

……………..

Si.

…………….

Non

…………….

Si.Ne le nie pas tu vas mettre en péril ta fierté féminine.

……………

Je…

……………

 

C’est là que l’ampoule s’est allumée .La seule personne capable de me parler (enfin parler est un bien grand mot !) de fierté féminine en moins de six phrases ne pouvait être que Sasuke uchiwa.Me répétant que cela ne pouvait être lui j’ai tout de même répondu au texto envoyé.

 

D’accord tu as gagné.

………………………

Tu vois.

……………………...

D’ailleurs comment peux-tu savoir que j’étais réveillée ?

……………………

La lumière de ta chambre est allumée.

 

Cette foi quasiment sure que c’était lui je me suis précipitée sur la fenêtre ouvrant les rideaux en grand , en oubliant au passage que j’étais en pyjama , découvrant un Sasuke plus que moqueur le portable à la main appuyé sur sa décapotable devant chez moi.

Ce n’est pas la peine de vous préciser l’état dans lequel j’étais sachant qu’une fois de plus il m’avait battu à plate couture.

Mais malgré cela j’ai tout de même une fois de plus répondu à son texto.

Pourquoi suis-je si malchanceuse ?

 

Sasuke, pourquoi es-tu chez moi à cette heure ci ?

………………………………………………………

Par pur caprice.

………………………………………………………

Irrécupérable.

……………………………………………………...

Toi ou moi ?

……………………………………………………...

Dans ce cas ci, toi et moi.

 

J’étais surprise de le trouver ici. Enfin n’importe qu’elle fille aurait trouvé cela bizarre qu’un garçon vienne la voir au beau milieu de la nuit.Du moins moi.Résignée à l’idée qu’il ne me lâcherait pas de si tôt j’ai finis par tourner en rond dans ma chambre ignorant le fait que Sasuke ne se trouvait plus auprès de sa chère et tendre voiture noire.

C’est là que le déluge commença.

Au bout d’une dizaine de minutes j’ai finis par abandonnée mon portable sur mon bureau m’installant sur mon lit en tailleur et pleine réflexion.A vrai dire je ne sais même pas pourquoi. La vie est très étrange parfois, n’est-ce pas ?

Et tandis que la réflexion prenait le dessus sur mes pensées, l’apparition de Sasuke ouvrant ma fenêtre et rentrant dans MA chambre me fit hurler de terreur.

Réaction stupide certes mais on ne contrôle parfois pas assez ses émotions.

 

_KYA !

 

_Bon sang Sasuke tu es fou ma parole !

 

_Je peux savoir pourquoi tu murmures ?

 

_Ma mère dort.

 

_Et puis d’ailleurs pourquoi tu viens squatter chez moi à une heure pareille ? Si ma mère se réveille je suis morte !

 

_Qu’est-ce qui m’interdit de venir de voir ?

 

_Je …

 

_Alors ?

 

Trop près.

 

Il était trop près de moi.

 

A quoi rimait ce petit jeu ? A quoi aboutirait-il ?

Pourquoi se comportait-il de cette manière avec moi ?

Ma mère me sauva la vie à ce moment là.

Les pas résonnèrent dans le couloir du premier étage dans la maison dans laquelle nous vivons montant mon adrénaline.

 

Que dirait ma mère si elle surprenait Sasuke ici ? Et surtout que penserait-elle de moi ?

 

La peur me gagnant seconde par seconde ma seule issue possible fut de jeter sasuke par la fenêtre. Certes ‘jeter’ n’est pas vraiment le terme approprié mais disons que je l’ai forcé à sortir ce qu’il fit à mon grand soulagement.

 

Du moins je le croyais.

 

_Sakura que se passe t-il ? Je t’ai entendue crier

 

_J’ai…

 

Mais impossible de répondre, ma mère qui faisait dos à la fenêtre ne se rendit pas compte que Sasuke Uchiwa désirait entrer dans ma chambre coûte que coûte.

Tellement mal que j’étais, me mordant les lèvres je tremblait de toute part priant pour que ma mère ne se retourne pas et surtout que Sasuke n’entre pas dans ma chambre en présence de génitrice.

 

Sinon je pouvais dire adieu à ma vie.

 

_Oui ?

 

_J’ai juste fait un cauchemar maman ça ira.

 

«  BOUM »

 

_Qu’est ce qu’il se passe ?

 

_rien maman rien du tout, répondis-je nerveuse.

 

_Bon…dit-elle septique

 

_Bonne nuit Sakura

 

_Bonne nuit maman.

 

 

Ma mère finit donc par sortir et ferma la porte au moment ou Sasuke réussit à re-ouvrir ma fenêtre.

O chère fenêtre si tu savais à quel point je t’aime !

 

_Tu es fou bon sang ! Ma mère aurait pu te voir !

 

_hn

 

_De toutes façon tu viens avec moi.

 

_Ou ? Et pourquoi cela ?

 

_Tu préfères que ta mère me découvre dans ta chambre à minuit ?

 

_D’accord mais laisse moi me changer ok ?

 

_Tss, si t’y tiens tant.

 

Céder est parfois la meilleure des choses à faire si le chantage risque de vous mettre dans de beaux draps. Comme dans mon cas par exemple.

Même si je n’étais pas emballer par l’idée de partir avec Sasuke après mettre changer vite fait bien fait nous sommes partis.

Pourtant je trouvai que l’atmosphère dans la voiture était tendue.

 

Trop tendue.

 

La dernière fois que je m’étais retrouvé dans une voiture de marque au prix exorbitant c’était….

Jamais non ? Mais là n’était pas là la question.C’est à peine si j’osais bouger de mon siège de peur de faire une idiotie de bas age.

Dans quoi m’est t’ai-je mise ?

Sasuke se décida finalement à se garer dans un drive-in quasiment vide là où un film d’horreur vieux de vingt ans était rediffuser.

 

_Alors pourquoi tu voulais me parler ? Demanda la rose d’une petite voix

 

_Par pure caprice, je te l’ai déjà dis

 

_Sasuke, arrête ce petit jeu s’il-te plait, ne joue pas à ça avec moi.

 

_De quoi tu parles ? Demanda-il en se tournant vers la fleur

 

_Je…. Tu n’es pas ce…. Ce garçon pervers qui s’amuse à tourner autour d’une fille pour céder à ses désirs.

 

_Tu ne me connais pas assez pour me juger.

 

_C’est peut-être vrai mais …. D’après ce que je sais sur toi jouer la comédie n’est pas ton point fort.

 

_C’est toi qui joue la comédie.

 

_non, je…

 

_tu fais comme si tout aller bien dans ta vie alors que c’est l’inverse

 

_Sakura regarde moi

 

_non

 

_Tu penses vraiment que dans la vie tu dois te mentir pour te sentir normale ?

 

_je …

 

_Sakura, tu as peut-être raison sur mon compte mais moi non plus je n’ai pas tort sur le tiens.

 

_Comment sais-tu tout cela ?demanda Sakura timidement

 

_Je suis un Uchiwa je te rappelle

 

_Et moi une fille stupide qui est trop sotte pour rompre définitivement avec son ancien petit ami murmura l’adolescente en baissant les yeux.

 

_mm, tu sais je suis pas le mieux placer pour te parler de ça mais je pense que c’est lui qui devrait te parler de votre histoire et clore le sujet.

 

_il est trop stupide pour le faire, répondit-elle en souriant

 

_Sasuke ?

 

_mmh

 

_est-ce que tu as déjà ….hum…

 

_Est-ce que j’ai déjà quoi ?

 

_fais ….. Enfin tu me comprends …

 

_Pourquoi tu veux savoir ça ? demanda-il amusé 

 

_.....

 

_Si je t’ai dis que je suis mal placer pour parler de cela je te dis que non.

 

_oh…

 

_bienvenue dans le club.

 

_Sakura, tu me demandais pourquoi je jouais la comédie, si j’arrête je veux que tu arrêtes.

 

_tu ferais ça ?

 

_Ne crois pas que je le fait pour toi mais je n’ai pas envie d’avoir ta mort sur ma conscience.

 

_Ok

 

"Tomorrow i would be this other girl"

 

"Tomorrow i wouldbe this other man"

 

 

*********************************************************************************************************************************************************