Chapitre XIV : La curiosité est un vilain défaut

par appocalypse

‘Suis de retour ! HOURRA ! Euh… je me calme, enfin merci pour vos commentaires aussi agréables à lire que d’habitude !

MERCI MERCI MERCI ! Voici le chapitre XIV enfin en ligne !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre XIV : La curiosité est un vilain défaut

 

 

Sakura

 

Parfois je me demande ce que je fais dans ce lycée. Je me souviens lorsque ma mère m’avait proposé des cours par correspondance me connaissant suffisamment (je suis sa fille tout de même) pour connaître mon aversion profonde pour les groupies depuis ma seconde année de collège. Elle m’avait gentiment proposé des cours par correspondance mais moi têtue comme je l’étais et - comme je le suis toujours - aujourd’hui j’ai refusé.

Je me maudis véritablement parfois.

 

Oui c’est triste de se dire à quel point je suis idiote d’avoir cru que pour une fois dans ma misérable vie j’aurais droit à la sérénité, visiblement j’ai lu beaucoup trop de roman finissant par «  Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfant  » sans «  elle me ridiculisa tant que je passa la moitié de ma scolarité dans des toilettes pour femmes à me lamenter sur mon sort  ».

 

Je vous rassure je n’ai pas fait cela, je ne l’ai pas égorgé à coup de scalpel, et je ne l’ai pas enterrée vivante – malheureusement - …Non, j’ai paisiblement garder mon calme ignorant ses remarques blessantes et puériles. La vengeance est un plat qui se mange froid n’est-ce pas ? Et bien, je m’en suis tenu à cela.

 

*****************************************************************************************************************************************

 

Temari, Tenten et Hinata m’ont donc proposé de rentrer chez moi afin de me changer et d’aller chercher ma guitare afin de pouvoir se retrouver en début d’après-midi dans le gymnase de notre lycée. J’étais très touchée de l’attention qu’elles me portaient toutes trois, malgré le fait de leur avoir cacher ma seule aventure passée se terminant par un flot de larmes et des heures de douleur enfermée dans ma chambre de vieille fille à me demander pourquoi la vie s’acharnait sur mon sort.

 

Après les avoir remercier de leurs attention je suis sortit dudit lycée en emportant avec moi mes affaires de la journée afin de me débarrasser de celles-ci et pouvant oublier mes problèmes ne serait-ce qu’une après-midi.

 

Seule adolescente dans les parages je me suis mise à observer les passant. Un couple d’un certains âge se disputant sur l’héritage de leur petit-fils , un enfant de quatre ou cinq ans se faisant réprimandé par sa mère ou même un couple d’adulte s’embrassant amoureusement près d’un fleuriste hurlant après son colocataire qui avait oublier de payer les factures.

 

J’aurais voulut avoir cette vie simple et agréable, un petit ami, une famille sans problèmes apparents et des professeurs normaux et banals …

Pourtant ma vie c’est tout autre chose.

Mais revenant en à notre – enfin mon – histoire.

 

*****************************************************************************************************************************************

 

Lorsque je suis rentrée chez moi ma mère était en plein jardinage son activité favorite après la mode – si l’on pourrait qualifier cela d’activité – et le voyage à l’autre bout de la planète (appocalypse : hum ! C’est ma petite touche personnelle ça ! ). Elle fut tout d’abord surprise de me voir rentrer de bonne heure mais j’ai finis par lui expliquer que étant donné que mes professeur étaient absents cette après-midi là j’avait décidé de m’entraîner avec les filles pour le montage éventuel de notre nouveau groupe totalement féminin.

 

 

_ Tu es sur que tu ne veut pas rester ici ? demanda-elle

 

_Maman, ça ira je vais très bien, mentit la jeune fille

 

_Je te trouve bien distante ces temps-ci, tu ne voudrais pas prendre un peu l’air ? Je suis sur que voir le monde ne te ferait pas de mal !

 

_C’est gentil de t’occuper de moi mais je suis grande maintenant !

 

_Bien, si tu le dis

 

_D’ailleurs, tenta Sakura

 

_Oui ?

 

_Je voulais savoir si je pouvais ne pas être la aujourd’hui à l’entreprise, demanda timidement la jeune rose

 

_Sakura, j’ai vraiment besoins de toi aujourd’hui ! La collection printemps été va bientôt démarrer et j’ai besoins de retoucher certaines robes !

 

_Maman, je …

 

_Sakura ? Tu es sur que tu me dis tout ?

 

Je savais que si je ne changer rapidement pas de sujet j’allai me mettre dans une situation délicate. J’ai donc fait un accord avec ma génitrice en lui proposant la retouche de ses robes le samedi en fin de matinée mais à la maison afin d’avoir un minimum de calme et d’intimité. Si il y avait une chose de positif et de négatif avec ma mère c’est sûrement du au fait qu’elle passe la plupart de son temps dans ses robes de hautes coutures et la main au téléphone à négocier des accords pour l’entreprise Uchiwa mais parfois elle passe plus de temps à me harceler sur ma vie qu’a chercher le pourquoi du parce que. J’ai donc décidé de clore la discussion en montant dans ma chambre pour pouvoir me changer tranquillement.

 

Pourtant après mettre changer mon regard se posa sur un pile de carton posé contre le mur dans le couloir menant à ma chambre , intriguée je n’ai pus que céder à la tentation en ouvrant un desdits carton sur lequel était marqué «  A garder  » marqué au marqueur noir .

 

La première chose que je vis fut la robe de mariée de ma mère qui malgré les années passées dans les cartons avait toujours son éclat. Je me suis soudainement sentie nostalgique en me souvenant des rares moments de détentes que j’avais passés avec ma mère. Il est vrai que nos relations se dégradaient petit à petit et jour après jour du au fait d’une surdose de travail de la part de ma mère. Pourtant je en disait rien et j’encaissai le fait de me retrouver seule chez moi la plupart du temps sans me plaindre. Mais ce n’est pas ça qui me rendit confuse, le dernier carton dans lequel devait sûrement se trouver des bibelots sans grande valeur fut celui qui

Me porta à confusion.

 

Des photos datant de l’université trônaient par-ci par-là, des vieux vêtements, un relevé de note et ce fut cette photo.

 

Rien qu’une photo.

 

 Mon père devait avoir vingt-cinq ou vingt-six ans, brun au yeux vert, les mêmes yeux que moi pensai-je, les cheveux châtains foncés.

Plutôt mignon pour son age, il tenait dans ses bras un nourrisson, je fus tout de suite attendrie par cette photo.

Mais, oui il avait bien un mais, ce bébé n’avait pas les yeux vert disons qu’ils étaient bleus, d’un bleu clair, bien plus clair que ceux de naruto,…

 

Ma curiosité fut poussée à vif. Je ne pus qu’être déboussolée par cette photo. Qui était ce ? Je me suis mise à chercher quelqu’un de ma famille ayant les yeux bleus clairs pourtant … Rien, je cherchais désespérément mais sans résultats.

C’est seulement lorsque ma mère m’appela pour partir que je retournais à la réalité.

 

 

_Sakura tu es prête ?! Hurla ma mère

 

_J’arrive j’arrive! Hurla à son tour la jeune rose alors qu’elle fourrait la photo dans sa poche.

 

_ Ma chérie tu n’oublies rien ? demanda sa mère alors que sa fille s’apprêtait à franchir la porte avec sa guitare.

 

_Maman ! s’écria Sakura

 

_Ma chérie !

 

_D’accord, sur ceux elle embrassa sa mère sur la joue avant de partir vers son lycée respectif.

 

 

*****************************************************************************************************************************************

 

Sakura 

 

 

J’étais perdue dans mes pensées, comment une simple photo pouvait-elle me faire un tel effet ? C’était juste un nourrisson n’est-ce pas ?

 

Ce mot résonna dans ma tête comme un balle de tennis rebondissant sur le sol.

 

J’étais déboussolée pourtant la voix de Temari me sauva de mes pensées :

 

_ SAKURA !

 

_Ah…euh…

 

_Ca va ? Me demanda-elle essoufflée 

 

_Comme d’habitude.

 

_Heureuse de voir que tu vas mieux que ce matin !

 

_Je crois que parler avec cet …cet

 

_Abruti ? Connard ? Pervers en tout genre ?

 

_C’est ça ! Ca me permit de libéré une infime partie de se que j’avais sur le cœur !

 

_T’inquiète de toute façon ces pouffiasses auront ce qu’elle méritent !

 

_J’espère, murmura la jeune fleur.

 

C’est sur ces mots que nous avons pénétrés dans le gymnase. Il est vrai que j’y étais déjà venu mais aujourd’hui le soleil baignait la salle dans une atmosphère chaleureuse me rendant plus joyeuse. A croire que le temps avait une influence sur mon humeur.

 

_Par quoi on commence ? Me demanda Tenten sortit des toilettes suivit par Hinata morte de peur

 

_Par nous débarrasser d’eux, répondit Temari

 

_Qui ça eux ? demanda Sakura intriguée

 

Pour toute réponses Sakura sentit deux bras l’entourer autour de sa taille. Folle de rage elle se retourna et eu pour réponse deux yeux sombres pongés dans ses prunelles vertes. Gênée du fait que Sasuke la tienne si près d’elle et surtout de cette manière elle tenta de se libérer mais en vain.

 

_On peut savoir ce que vous faites là ? demanda Temari

 

_On à réserver la salle, répondit froidement le taciturne tout en resserrant ses bras autour de la jeune rose.

 

_Retire tes bras ! Cria Sakura hors d’elle

 

_Pourquoi ferais-je ça ? demanda t-il

 

_Parce que …. Balbutia-elle

 

_C’est trop mignon tu rougis, lui murmura t-il a son oreilles

 

_Vire toi de là ! Hurla Temari 

 

_Vire où je porte plainte contre attouchement sexuel ! Hurla Sakura en se débattant comme une folle

 

_.......

 

_Arrête ce n’est pas drôle !

 

_Tss, si t’y tiens tant, dit-il moitié amusé moitié exaspéré tout en la relachant

 

_T’es vraiment un abruti, répondit Sakura

 

_Bon vous allez virer là ! On a déjà réservé la salle !

 

_Ca va Tenten pas la peine de gueuler Hinata est dans tous ses états ! répondit pour cause Temari

 

_ On se tire pas d’ici répondit Idate arrivant derrière Sasuke

 

_Tire toi d’ici où je te jure que tu verras ta face contre le sol du gymnase en sang, conseilla Sakura

 

_C’est qu’elle s’énerver la petite Saku !

 

_Va te faire voir Karin !

 

_Putain barrez-vous ! Hurla Temari, c’est pas une réunion !

 

_On est pom-pom girl ! répondit Karin, on a le droit d’être ici !

 

_Tu parles, t’es juste ici pour draguer Sasuke et Cie 

 

_N’importe quoi ! Cria t-elle en rougissant 

 

_CA SUFFIT ! Hurla Sakura si fort que sa voix résonna dans tout le gymnase

 

_Tss, t’as branché le haut parleur à ce que je voix

 

_On ta sonné Uchiwa ? demanda Temari

 

_pff… répondit-il pour toute réponse

 

_Dis moi Haruno notre petite conversation t’as plus ce matin ? demanda Karin en se refaisant un ongle

 

_va te faire voir murmura t-elle

 

_Karin fout lui la paix ! Hurlèrent tenten et temari en cœur sous le regard horrifié d’hinata qui semblait au bord de l’évanouissement

 

_Bon on fait quoi ?

 

_Toi tu la ferme, répondit Sakura

 

_ QUE SE PASSE T-IL ICI ????

 

_Putain, c’est pas bon ! Murmura un garçon derrière les pom-pom girls

 

 

 

*****************************************************************************************************************************************

 

 

Hello ! Voilà un petit chapitre en plus !

Merci à tout le monde pour suivre ma première fanfiction et

KIZOU !

Apo ‘