Prologue

par Akina-Chan

Prologue



« Que faites-vous ?! » tempêta une voix masculine, visiblement courroucée.

Devant lui se tenait un autre homme, vêtu d'une longue robe de magicien. Les bras croisés, il observait le visage de son prisonnier, agenouillé par terre.

« Libérez-moi ! Qu'est-ce que tout cela signifie ? »

Le jeune homme aux mains entravées se débattit, fit rouler les muscles de son dos et de ses épaules pour tenter de se dégager. Puis il s'immobilisa, prit une grande inspiration et releva vers son geôlier un regard sombre, rougeoyant, où se lisait toute sa fureur. Une mèche de sa chevelure brune tomba sur son visage.

« Continue. Ces chaînes aspirent ton énergie vitale ainsi que ton énergie magique. Continue, je te prie, siffla finalement le grand bonhomme en robe, le regardant avec dédain.

- Mes pouvoirs… Je ne les sens plus ! Rendez-les-moi !

- Tu es bien trop puissant. Tu as découvert des choses qui auraient dû rester secrètes pour un étudiant comme toi. Pourquoi as-tu voulu devenir tout-puissant ?

- Pour foutre une raclée à des gars comme vous ! cracha le brun d'un ton hargneux.

- Je suis dans l'obligation de te punir ».

Le jeune homme changea de position et grimaça de douleur quand il sentit ses genoux s'écorcher sur le sol rocheux. Il tenta de se relever mais il reçut un coup de bâton sur son épaule, l'obligeant à rester à terre.

« Sais-tu quelle est la pire punition pour un magicien de ton espèce ?

- Devoir vivre avec vous pendant l'éternité ? railla le prisonnier.

- Tu te crois en position de faire de telles blagues ? S'énerva l'autre, une lueur de folie passant dans ses yeux sombres. Tu n'as pas l'air de comprendre ce qu'il va t'arriver... »

Le jeune homme garda le silence, sous l'oeil satisfait de son adversaire. C'est à ce moment qu'arriva une autre personne. Lorsque cette dernière fut enfin à la lumière de l'unique bougie présente dans la pièce, le brun put la dévisager.

« Maître Tsunade ? »

La dénommée Tsunade lui lança un regard désolé et reporta son attention sur l'autre homme. Elle lui tendit un livre visiblement lourd.

« Pourrais-je enfin savoir ce qu'il se passe ?! s'excita le captif.

- Nous pouvons commencer » annonça son geôlier sans prêter attention à ses demandes.

Ce dernier posa l'ouvrage sur la table près de lui et l'ouvrit tandis que Tsunade, s'approchant, prit le prisonnier par les bras et, usant de sa célèbre force phénoménale, le souleva de terre avant de le reposer sans douceur sur une plaque de pierre couverte d'écritures magiques.

Le brun pesta en tentant de bouger son corps endolori, avant de reporter son attention sur le magicien, dont l'aura lui inspirait la plus grande crainte au fur et à mesure des secondes qui passaient. Ce dernier feuilletait les pages de son livre avant de tomber sur ce qui, visiblement, sembla le satisfaire. Il commença alors à réciter quelques formules.

« Des incantations interdites ?! » s'insurgea le condamné, tentant une nouvelle fois de se redresser.

Les formules magiques semblèrent remplir toute la pièce, lui donnant le tournis. La voix de son opposant emplissait ses oreilles, et un mal de tête aussi douloureux que soudain le fit gémir de douleur. Au sol, d'immenses runes s'illuminèrent subitement, et il devina qu'on l'avait amené à un autel. Il comprit également que sa fin était proche. Il vit que son assaillant levait son bâton pour le pointer en sa direction. Dans un dernier élan d'orgueil, il ricana :

« Encore à utiliser votre stupide bâton ? » lâcha-t-il en insistant sur le dernier mot.

Les yeux noirs du magicien s'écarquillèrent de colère, et il termina son sort :

« Sois scellée, âme maudite ! »

Le prisonnier sentit son corps se désagréger.

« Je me vengerai un jour, Archimage Orochimaru » déclara-t-il durement avec le peu de force qui lui restait, avant de disparaître dans une aveuglante lumière bleutée de magie pure.