Les tribulations d'un jeune père

par Chiaki

Chapitre 4 : Les tribulations d'un jeune père

 

Résidence Nara :18h

 

Ino se tenait sur le pas de la porte attendant son époux. Elle était énervée, mais vraiment en nerf…*Purée où est-il ??? Je lui ais bien dis de revenir le plus vite que possible !!! Je meurs de faim, il m'avait promit de me rapporter des ramens !!!!!* La jeune femme ne put réprimander un soupir d'exaspération.*Pff Il doit encore traîner avec Chouji !!!! Je vais le tuer !!!! Mon époux est vraiment impossible. Ma mère m'avait pourtant prévenu de ne pas épouser un « fainéant de son espèce ». Mais bon si je l'avais écouter je ne sais pas si j'aurais été si heureuse*. Elle se caressa le ventre en souriant. *Nous aurons bientôt notre deuxième enfant et je suis certaine que nous aurons une fille, Shikamaru  a toujours voulu avoir une fille et un garçon. Nous avons Haru et cet enfant sera un bonheur supplémentaire pour notre famille* se dit-elle rêveusement. Elle n'entendit pas les bruits de pas entrant dans la maison. Shikamaru essayait de ne pas se faire remarquer et passa devant Ino l'air de rien. Quelqu'un se mit cependant entre lui et sa chambre. Sa mère furieuse le houspilla : « Shikamaru !!!!!!!! Alors c'est à cette heure-ci que tu rentres !!!! Je te rappelle que tu as une famille alors tu es prié de revenir du travail rapidement !!! ». « Euh j'étais en mission et je viens juste de rentrer. Je suis désolé !!! »*Et merde la vieille s'y met…Elle va me soûler toute la soirée à cause de ça. Les femmes….Je vous jure.* Ino se retourna, aperçut son mari et lui reprocha son retard violement. «  Arrête de mentir !! Tu n'avais rien à faire aujourd'hui !!!! Je le sais j'ai vu Sakura chan ce matin». Ino lui envoya un crochet du gauche qu'elle avait appris de sa meilleure amie. Ce qui eut pour effets d'envoyer Shikamaru dans le jardin. Le coup était tellement fort qu'il y avait un trou béant dans le mur. La jeune femme se calma et s'assit. Tout cela l'avait affamé. « Alors où sont mes ramens ??? ». Shikamaru se releva des décombres du mur en bien piètre état.*Merde… Pourquoi j'ai épousé une femme aussi terrifiante…Elle a bien faillit me tuer !* soupira Shikamaru ennuyé. *Dire à Sakura t'arrêter de lui apprendre ce genre de techniques, purée !!!!!*. « Hum. Tiens !! » dit-il légèrement . Il lui tendit un sac en plastique. Soudain elle s'évanouit, un liquide poisseux coulait le long de ses jambes. Le bébé allait arriver. « Ino reste consciente…Ino !!! Réveille-toi !! » dit son époux inquiet. Elle ouvrit les yeux. «  Shika les contractions, elles sont de plus en plus horribles…Fais quelque chose, je t'en pris… ». Shikamaru regarda son épouse, elle avait l'air de souffrir beaucoup. « Bon je vais t'emmener à l'hôpital !!!! Mam préviens l'hôpital s'il te plaît !!!!! Ino va avoir le bébé. Haru va chercher ton grand père !!!! » Il essaya de soulever Ino, mais il dût se raviser, il avait du mal à la prendre dans ces bras. Elle avait pris pas mal de kilos depuis un mois. *Merde,j'arrive pas à la porter comme ça. Bon je vais la mettre sur mon dos. Allons-y !!!*. Shikamaru courut par le plus rapidement possible jusqu'à l'hôpital. Ils arrivèrent finalement à bon port et Shikamaru la laissa au bon soin des ninjas médicals. Ino se rappela son dernier  accouchement, son fils n'avait posé aucuns problèmes. Mais cet enfant là …Shizune lui demanda de se calmer et de reprendre ses exercices de souffle. La jeune femme aurait voulu que son mari soit à ses côtés. Lors de la naissance de Haru, Shikamaru lui avait tenu tout le temps la main et sa femme avait tellement serré sa main qu'elle lui avait pratiquement écrasé les doigts. Le pauvre n'a put l'utiliser  pendant plusieurs jours.*Shikamaru, j'ai peur…*. Elle était nerveuse et ne parvenait pas à supporter cette douleur effroyable qu'était l'enfantement. Elle se sentait affreusement mal, elle essayait courageusement de ne pas crier de douleurs. Mais c'était horrible. Shikamaru apparut dans la salle. Il aperçut sa femme en plein travail. Il se rappela de la dernière fois où Ino avait accouché et de sa main… Mal grès tout il avança d'un pas décidé vers son épouse et lui tint la main pour la rassurer. Cette dernière se sentit moins anxieuse, mais elle ne put s'empêcher de le traiter de tous les noms. Elle avait tellement mal. Le travail dura plusieurs heures. Finalement, c'est vers la pointe du jour que l'enfant vint au monde. Sa tête apparut et le reste suivit. Elle cria tellement fort que son père en eut mal aux oreilles. « C'est une magnifique petite fille Shikamaru !!!!! » dit Shizune au jeune père. Ce dernier regarda sa petite fille avec fierté. *Enfin une petite Nara… Elle est superbe notre fille Ino…*. Sa femme était à bout de force en lui montra le bébé. *Une fille …Ohhhhhhh, je suis tellement heureuse…Elle a ma chevelure blonde*. Le bébé avait la tête parsemée de petits cheveux blonds comme sa mère. Elle ressemblait à Ino. *Hum mais c'est qu'elle a de la voix notre fille… Et elle ressemble beaucoup à Ino. Espérons qu'elle n'ait pas son caractère de cochon… Sinon, on est mal barré à la maison* se dit Shikamaru en soupirant. Ino dût fournir un dernier effort pour être délivrée complètement, mais le plus gros du travail avait été fait. Elle s'écroula de fatigue, épuisée par l'accouchement.

 

Hôpital de Konoha : le soir même.  

 

Ino ouvrit les yeux. Elle ressentait encore les douleurs de l'enfantement. Elle sentit quelque chose près de sa main. A la lueur de la pleine lune, elle vit son époux. Ce dernier n'était pas rentré à la maison et avait préféré rester auprès d'elle afin de veiller à son sommeil. *Il est adorable…* se dit-elle en contemplant son visage endormi. On voyait que ses traits étaient creusés de fatigue. Il avait dû rester ici toute la journée. La jeune femme regarda la lune. Celle-ci était pleine et brillait de tout son éclat. Elle se recoucha.*Enfin le plus dur est passait !!!!*. Elle tenta de réveiller Shikamaru. Ce dernier poussa un grognement et ouvrit difficilement un œil. *Arghhhh et mince qui me réveilles, je dormais si bien…*. « Ino tu es réveillée ?! ». « J'ai faim !!! Apportes moi à manger s'il te plaît !!!! ». « Ok, ok, j'ai compris j'y vais… ne crie pas … Tu vas réveiller tout le monde. Tu as vu notre fille ??? » dit il en grommelant. « Euh à peine, elle va bien ? » demanda Ino. « Elle est magnifique notre fille ma chérie…, dit Shikamaru en rougissant, elle te ressemble ».  Il sortit légèrement gêné. Sa femme était toujours aussi belle. L'enfantement l'avait épuisé, mais il la trouvait toujours aussi rayonnante. *Que c'est chiant… Où est-ce que je vais lui trouver à manger moi ??? Plus rien n'est ouvert à cette heure…* se dit 'il en soupirant. Il avait toujours rêvé d'avoir une fille et un garçon. Le contraire s'était produit, mais il n'éprouvait aucun regret. Il avait déjà pensé à fonder une famille quand il devait avoir 12 ans. Il aurait voulu se marier avec une femme ni belle ni laide et avoir une fille en premier, puis un garçon. Il avait tout imaginé à cette époque…Il se serait arrêter de travailler lorsque sa fille aînée se serait mariée et que son fils aurait trouver son premier job. Il aurait joué au « shougi » durant toute sa retraite et serait mort avant sa femme. Voilà le rêve qu'avait eu Shikamaru ! La vie est étrange… Il s'était marié avec une femme encore plus autoritaire et violente que sa propre mère. Il avait eu un fils avec elle puis une fille était née aujourd'hui de leur union. La vie était vraiment très étrange … La femme de Naruto avait accouché en même temps qu'Ino.* Pffffff si ils ont la tête de leur père…Ils sont mal partis*. Naruto avait eu des jumeaux. Shikamaru n'avait pas eu le plaisir de les voir. Mais il avait eu droit à la tête de Naruto en pleine danse de la victoire. Ce dernier avait couru pour annoncer la bonne nouvelle à Iruka sensei, Kakashi, Jiraya sama et Tsunade sama, la godaime du village. *A mon avis tout le monde doit être au courant qu'il a eu deux fils*. *Je me demande que fait Chouji à cette heure ?? Peut-être qu'il mange…Bon je vais passer le voir*. Il se dirigia vers la maison de son vieil ami. Ino quant à elle s'était endormie à force d'attendre son mari.

 

Trois jours plus tard…

 

Ino était revenue de l'hôpital avec le bébé. Shikamaru était venu les chercher le matin même. Ils avaient appelé leur fille « Emi » ce qui signifiait «  bénie par la beauté ». Car elle était très jolie tout le portrait de sa mère. Haru semblait heureux d'avoir une petite sœur…Le bonheur du génie Nara et de sa femme était à son comble. Ils avaient une magnifique petite fille et un merveilleux petit garçon.

 

 

Quelques années plus tard : Académie de Konoha

 

Un jeune garçon d'environ 12 ans pressait le pas pour rentrer à la maison. Il avait plutôt intérêt de se dépêcher si il ne voulait pas que sa mère le punisse sévèrement. Sa sœur Emi était déjà rentrée de l'école. Elle s'entraînait au « kage mane no jutsu » avec son grand-père Nara. Haru poussa un soupir d'ennui, il poussa la porte de la maison. Il fut étonné de ne pas voir sa mère à l'entrée, en faction, en train de l'attendre. Il ne la vit nul part. Il vit un papier collé au réfrigérateur. Sa mère était partie en mission d'une semaine… « Papa  va  être content… Je me demande comment il a pu se marier avec maman, elle est si violente… » se dit le gamin en mettant le papier sur la table.

Il sortit de la maison et alla dans le jardin. Il s'étendit dans l'herbe fraîche et regarda les nuages l'air rêveur. *Pfiou… Heureusement qu'elle n'est pas là…Au moins j'ai la paix !!* pensa 't-il. Soudain il entendit quelqu'un poussait un soupir à ses côtés. Il se retourna et vit son père Shikamaru NARA occupé à mâchouiller un brin d'herbe à quelques mètres de lui. « Papa ??? Tu ne devrais pas être avec tonton Naruto en mission ??? Shikamaru regarda son fils l'air embarrassé. « Euh n'en parles pas à ta mère s'il te plaît !!!!!* Elle me tuerait. Ais pitié de ton père.* Naruto est parti avec quelqu'un d'autre, avec Sasuke. Je reste ici et je m'occupe de l'examen des chuunins (ninjas de moyenne classe) à sa place». *Purée quand j'y pense c'est super chiant !!*.

-« Maman n'est pas là , papa, elle est partie en mission… » répondit le gamin à son père.