Psychoactifs

par soundgirl

CHAPITRE 16




Temari ouvrit les yeux. Elle ignorait combien de temps s'était écoulé depuis leur arrivée à la base. Dans ces sous-sols, le temps semblait suspendu. La jeune fille remua et observa ses camarades, enfermés dans des cages de plexiglas tout comme elle. Elle repassa les évènements récents dans son esprit. Leur capture par la mafia,qui travaillait pour les Etats-Unis, leur rencontre avec cette...Suarez, leur première entrevue avec Arrow, et les malaises de Shikamaru et Kabuto.

Ils n'étaient toujours pas revenus.

Temari s'en voulut d'avoir dormi, mais elle remarqua que presque tout le monde avait sombré dans un sommeil lourd. Ino, dans la troisième cage, regarda Temari. La jeune blonde n'avait pas assez d'énergie pour sourire.

Neji était également éveillé, tout comme Sasuke et Kiba, qui n'arrivait pas à dormir...sans doute à cause de l'odeur de médicaments qui agressait son odorat.

Temari s'appuya contre la cloison de la cage. Elle jeta un regard à la porte. Il fallait s'enfuir. Il le fallait, c'était une question de vie ou de mort.

La jeune fille devait bien admettre que tous leurs plans se trouvaient évaporés et qu'ils en position de faiblesse.

Et sans Shikamaru, elle doutait qu'ils arrive à mettre en place un plan d'évasion qui tienne la route. Elle savait à quel point il était important pour le groupe, essentiel même.

Pour le moment ils étaient tous bloqués. Elle réfléchissait encore quand la porte s'ouvrit. Suarez apparut, marchant devant deux gardes qui encardaient Shika et Kabuto. Aussitôt, Ino se leva d'un bond et Temari se rendit compte qu'elle aussi s'était levée sans s'en rendre compte. Les deux garçons semblaient extenués et Suarez les renvoya dans leur cage. Hinata leur parla immédiatement, mais ils semblaient trop fatigués pour parler ou même pour écouter. Ils s'endormirent presque immédiatement.

Suarez prenait des notes sur son carnet et la porte s'ouvrit sur Arrow. Il fronçait légèrement les sourcils et se dirigea droit sur sa collègue. Il commença à parler calmement mais c'était comme si la température avait baissé d'un seul coup.

Suarez le regarda avec une mine contrariée et répliqua d'un ton rapide et sec, appuyant ses propos par des gestes en direction des garçons.

Arrow ne changea pas d'expression mais la tension était perceptible. Ino ne comprenait pas bien ce qu'ils se disaient mais il semblait y avoir une mésentente nette entre les deux scientifiques. Suarez jeta un regard venimeux à Arrow et augmenta le volume de la conversation. Arrow parlait toujours calmement mais la femme commençait à perdre patience. Elle lui passa devant et quitta la salle. Si elle avait pu, Temari aurait juré qu'elle aurait claqué la porte.

Arrow resta là et tourna son regard bleu vers Temari. Elle n'aimait pas cette manière qu'il avait de les regarder, ce manque d'émotion et cette tranquillité excessive.

-Je suis navré, dit-il enfin, vos amis n'auraient pas du revenir si tôt.

-Pourquoi l'avez vous fait alors?! s'exclama Naruto.

Arrow soupira et déclara que Suarez les avait jugé apte à revenir en cellule. Etant ailleurs,il n'avait pas pu émettre d'avis sur la question.

-Qu'est ce qu'ils ont? demanda Neji.

Arrow répondit:

-ils ne sont pas malades.

-Quoi?! et ces maux de crane?!

-Ils ne sont dus à aucune maladie. Vos amis ont des puces éléctroniques dans la tête.

Stupéfaction générale. Ce type était malade! des puces dans la tête!! et puis quoi encore!!

-Vous plaisantez!!! s'écria Naruto.

-Non, je plaisante rarement, répondit Arrow. Ce sont des puces traceuses et inhibitrices.

Traceuses. Temari comprit comme les adolescents avaient été pistés tout le long de leur parcours. Pour une raison inconnue, les américains avaient du perdre la piste des puces pendant un moment et l'avaient retrouvée après, avant d'envoyer la mafia les récuperer. Seulement, un terme choquait Temari, pourquoi ces puces étaient-elles...

-Inhibitrices? comment ça?! demanda Lee.

Arrow répondit après un cours silence.

-Elles inhibent leurs facultés mentales. Vos amis sont spéciaux, car ils sont psychoactifs.

Personne ne fit un bruit, laissant l'homme s'expliquer.

-Ils ont développés des facultés psychiques étonnantes dès le stade embryonnaire. Vous êtes psychopassifs, ce qui signifie que votre cerveau n'utilise que les parties employées par un cerveau humain normal. Mais eux, utilise environ 97% de leur cerveau, Ce qui est énorme, même s'ils n'en ont pas vraiment conscience.

-Qu'est...qu'est ce que ça veut dire? ils sont super intelligents...ou autre chose?

-Shikamaru Nara est doté d'une intelligence très élevée et Kabuto Yakushi est d'une logique qui rivalise avec celle d'un ordinateur. Ces deux garçons ne sont pas entraînés, ils ne se démarquent donc pas encore du lot autant qu'ils le devraient. Mais au delà de ces particularités, ils ont des aptitudes bien plus anormales...

-Qu'est ce que ça veux dire?

Arrow prit son temps avant de répondre.

-Kabuto Yakushi est un télékynésiste télépathe et Shikamaru Nara est polymorphe. La puce avait pour mission de confiner une partie de leurs capacités jusqu'à ce que le laboratoire les examinent de plus près. Sans cela ,ils auraient pu faire des ravages. Désormais, il faudrait leur retirer ces puces. Elles arrivaient à leur fin de vie et elles leur causaient des maux de tête épouvantables. Nous les enlèveront une fois que tout sera prêt pour prendre en charge l'opération et ce qui en découlera.

Le groupe était bouche bée. Cétait donc ça...

Sasuke frissona, mais ce n'était pas du au froid. Télékynésiste...la faculté de déplacer les objets par la pensée et télépathe, pouvoir lire dans un esprit et le manipuler à sa guise. Et polymorphe...selon l'étymologie cela voudrait dire que...Shikamaru possèdait la possibilité de changer de forme. Incroyable. Et impossible...Sasuke ne pouvait croire à de telles absurdités.

-Vous n'êtes pas sérieux?! s'écria Hinata, ce n'est pas possible!!! des polymorphes et des télépathes!!! c'est im-po-ssi-ble!!!!

Arrow eut un soupir.

-Si ça l'est, la science a énormément progressée ces dernières décénnies. Les premiers éssais étaient des tatonnages, mais désormais, on peut créer des surhommes.

Temari ricana.

-Je serai curieuse de savoir combien de vies vous avez brisées pour arriver à ce résultat.Vous voulez savoir ce que je pense? vous êtes un enfoiré répugnant malgré vos sourires et votre baratin. Jamais vous ne pourrez imaginer le tiers de ce que nous ressentons! nous sommes traités comme des bêtes, et vous êtes en train de nous dire que nos amis sont des cobayes ultimes!!! alors vous allez faire quoi maintenant?!! hein?! vous allez les disséquer pour voir comment leurs cerveaux fonctionnent?! vous allez les vendre à des armées?!!! répondez!!!!!

Arrow la regarda. Temari fut troublée de voir dans ses yeux bleus une infinie tristesse.

-C'est vrai...admit-il d'une voix douce, des vies ont été gâchées pour ce projet. Trop de vies. Tu as parfaitement raison et je ne cherches pas à disculper mon pays ni mes propres actes. Seulement, tu te trompe quand tu dis que je ne peux pas imaginer ce que vous ressentez. Je le sais, je vous comprends, je sais ce que vous endurez...

Sa voix mourut et il s'avança vers la sortie. Il allait franchir le seuil quand il se retourna.

-Je n'approuve pas ce qu'on vous fait subir, je veux que vous le sachiez. Ces méthodes sont bonnes pour des animaux mais pas pour des adolescents...

Il leur jeta un dernier regard et franchit la porte.

Temari resta silencieuse, troublée par l'attitude du scientifique. Hinata appella à cet instant.

Shikamaru et Kabuto venaient de se réveiller. Ils étaient épuisés et répondaient par phrases courtes et monosyllabes. Plusieurs heures passèrent qui parurent à Temari une étérnité. Elle ne savait pas si c'était encore le jour ou la nuit, elle avait l'impression d'avoir passé des années dans cette cage. Après avoir observé la cellule, elle s'était rendue à l'évidence qu'aucune évasion n'était possible dans l'immédiat. Une caméra était placée dans un point stratégique de la pièce de manière à ne laisser aucun angle mort et la porte ne souvrait pas de l'intérieur sauf si on scannait le bade aproprié.

La jeune fille était dans un état de demi-somnolence et regardait les alentours d'un air morne. Des scentifiques étaient déjà venus tout au long de leur captivité pour les observer de loin. Ils ne semblaient pas près à faire des examens plus rapprochés, peut-être par mesure de sûreté. Temari avait vite eu la confirmation qu'elle et ses amis n'étaient que du bétail, car les hommes ne les appellaient que par des numéros. Elle était le sujet N° 5. Shikamaru était le N°9 et Kabuto le 10.

C'étaient surtout eux dont les hommes parlaient. Ils convèrsaient avec intêret sur leur cas mais aussi sur celui de Neji et Hinata, et de leurs yeux étranges.

Une femme rousse avait observé Temari pendant un moment mais la jeune fille lui avait jeté un tel regard que la doctoresse avait battu en retraite.

Temari vit la porte s'ouvrir et un docteur entrer, flanqué de deux gardes. Il examina les sujets et désigna Temari.

Les gardes ouvrirent la cage et tirèrent l'adolescente à l'éxterieur. Puis, sans un mot ils l'enmennèrent dans un couloir semblable à tous les autres. Les salles d'opération et les laboratoires défilaient et Temari vit soudain une salle au fond du couloir. Le docteur ouvrit la porte et Temari fut conduite dans un box clot et surveillé par deux autres gardes. Le docteur passa derrière une vitre et prit un micro avant de prononcer:

-Sujet numéro 5. Test d'endurance 1.

Temari regarda devant elle et vit un appareil de musculation, ce genre de tapis roulants sur lequel elle devait courir. Une femme entra.

Elle était replète aux cheveux bouclés. Elle fixa des éléctrodes sur Temari qui tenta de se dégager de sa prise. Mais un des hommes pointa son arme sur la jeune fille et elle se laissa faire à contre coeur.

Puis, le garde lui fit signe de monter sur la machine et Temari commença à courir.

Deux heures après, Temari courait toujours. Elle commençait à être fatiguée. Dès qu'elle faisait mine de ralentir le rythme, une décharge éléctrique sortait des éléctrode lui intimait de ne pas faiblir. Elle poursuivit sa course pendant encore une demi-heure jusqu'à ce que tous ses muscles la fasse souffrir. Elle avait les jambes en feu et transpirait. Elle tenta de freiner mais une douleur la fit garder la cadence. La jeune fille tenta de continuer mais soudain, se sjambes la lchèrent et elle tomba, tout le corps douloureux, la respiration haletante. La femme revint et enleva les éléctrodes. Temari fut trainée jusqu'à la cage et enfermée de nouveau.

Plusieurs de ses amis manquaient. Elle en déduit que eux devaient être en train de passer des tests.

Elle vit alors Shikamaru qui la regardait.

-Shika...Shika...murmura-t-elle, est ce que tu va bien? je t'en pries parle moi...

-Je vais bien. dit Shikamaru à voix basse pour ne pas réveiller Kabuto qui dormait toujours, et toi? ils ne t'on rien fait?

-Ca va...je suis si heureuse de t'entendre...j'ai eu si peur...le docteur, Arrow il a dit...

-Je sais ce qu'il a dit. J'écoutais quand vous parliez avec lui. je sais tout.

-Shikamaru il vont vous opérer. ils vont vous enlever ces puces. Je ne sais pas ce qui adviendra de vous ensuite. Ils parlaient de dissection! Shikamaru...si on attends trop on va finir par...

-Je sais...je réfléchis à un plan pour nous sortir de là. Pour le moment on doit tenir. Ca ira je te le promet, on va s'en sortir. Tiens,bon Temari.

Le garçons colla sa main contre la vitre en face de celle de sa compagne.


A la surface, le jour s'était levé depuis quelques heures. Dans un bâtiment du complexe, déstiné aux bureaux des chercheurs, une discussion se tenait. Suarez était assise dans son bureau, décoré d'une manière très impersonnelle, hormis une grande photos de Barcelone. Elle portait son habituel tailleur sombre et buvait un caffé serré à petites gorgées. En face d'elle, adossé à l'armoire de rangement, Arrow restait immobile, les yeux fermés.

La femme posa sa tasse et regarda le chercheur d'un air décidé.

-Nous avons prit les mesures nécéssaires. dit-elle, nous sommes prêts à leur enlever les puces, et à tester le système A23B sur les sujets 9 et 10.

Arrow ouvrit les yeux et répondit:

-Et après?

-Après, he bien je pense que nous règlerons notre petite affaire avec M. Sasori, et que nous pourrons passer à des examens plus approfondis de nos sujets,prélever leur ADN, l'étudier, faire des batteries de tests. Chaque chose en son temps.

-Allez vous laisser nos collègues les disséquer? demanda Arrow avec un regard en coin.

-Pourquoi pas? proposa Suarez en haussant les épaules, après tout il faudra bien voir comment leurs corps fonctionnent.

Arrow se détacha de l'armoire et se planta devant la militaire.

-Je m'oppose à cela. dit-il d'une voix calme.

-Pardon? dit Suarez qui avait pourtant parfaitement entendu.

-Je ne permettrait pas que l'on traite ces adolescents comme de vulgaires objets, c'est contraires à mes principes.

Suarez éclata de rire.

-Vos principes? laissez moi rire! allons Nathaniel, nous savons tous les deux que vous avez fermés les yeux sur d'autres meurtres. Ou étaient vos principes quand ces gens sont morts?

Arrow resta silencieux.

-Vous pouvez défendre ces adolescents avec toute l'énergie du monde, cela ne changera rien. Ils sont nos sujets d'éxperience et rappellez vous d'une chose (elle se leva et lui murmura) vous aussi vous êtes un meurtrier. Ne me crachez donc pas vos principes à la figure.

Elle passa devant lui et lui lança avant de sortir:

- L'opération aura lieu demain soir. Je vous conseille de vous tenir à l'écart, je ne supporterai pas vos remarques et notre hiérarchie non plus.


Elle sortit, laissant Arrow seul et désemparé. Ses yeux se portèrent vers le dehors et il s'assit. Jamais il ne s'était sentit si sale...




Voilà le 16 chap. J'éspère qu'il vous a plut!!!! personnellement j'adore le personnage d'Arrow!!! *sourire*