Prologue

par RêveBleu

 

Prologue :

 
Aujourd'hui nous somme le 10 juillet. Je viens de fêter mes 8 ans. Je suis à bord d'un magnifique paquebot diriger par mon père. Hé oui ! Papa est le capitaine de ce navire et plus tard je serai comme lui ! Moi aussi j'aurai mon propre bateau avec mon propre équipage et je partirai en voyage découvrant de mes yeux tous ses pays que je ne peux qu'imaginer au travers de mes livre d'image. Nous vivions en France avant d'embarquer en direction du japon pour retrouver maman. Papa dit qu'elle a dû partir avant nous pour pouvoir être guéris. Maman était très malade avant. Je me souviens très bien à qu'elle points elle était blanche, allongé dans son lit d'hôpital. Papa ne m’a jamais dit ce qu'elle avait mais qu’ici en France les médecins ne pouvaient pas guérir maman et pour qu'elle puisse retrouver la santé il fallait qu'elle s'en aille loin de nous. Cela va bientôt faire deux ans que je ne l’aie pas vu. Je suis très impatiente. En ce moment je me dirige vers la cabine où se trouve papa est. Il tient le gouvernail. Quel drôle de non, n'est-ce pas ? Papa me vois. Il passe les commandes a quelqu'un. Son second je crois. Je saute dans ses bras et il me fait tournoyer. Je ris.

-Papa on est bientôt arriver ? demandai-je excité comme une puce.
-Bientôt ! Répond papa.
-Mais ces quand bientôt ? dit-je avec une moue.
-Dans pas longtemps. Dit-il en souriant.

Un sourire vient se dessiner sur mon visage. Toujours dans les bras de mon papa, je regarde l'horizon. De l'eau a perte de vue, au loin quelque dauphin saute comme pour nous saluer. Je leur fis un signe de la main. Je voyais sans doute une maman dauphin ramener son petit qui c'était égarer du groupe

-Papa ?
-Oui Sakura !
-Tu crois que maman se souvient encore de moi ? En un ans elle m’a peut-être oublié ? Se souvient-elle de ma couleur de cheveux ? Est-ce que je la reconnaitrai ? Mes souvenir d'elle sont tellement flou ! Dis-je à mon papa tellement j'avais peur de nos retrouvailles. J'attendais se jour avec impatience mais j'avais tellement peur qu'elle m'ait oublié.
-Ne t'en fait pas il est impossible qu'elle t'ait oublié. Tu es son ange, sont trésor. Ta couleur de cheveux est originale mais elle te va très bien. Tu es une petite fille très jolie sakura et il est normal que tes souvenir d'elle sont flou, un an c’est long. Ne t'inquiète pas tout se passera bien.

je n'ai pas vu le temps passer, bercer par les bras fort et puissant de mon papa. Je me sens en sécurité. Le soleil commence à se coucher nous offrant un spectacle trop beau. La fatigue commence à me faire fermer les yeux. Le soleil disparait. Je m'endors laissant échapper un 'je t'aime très fort papa". Puis le noir se dissipe pour laisser place à mes rêves de petite fille.

Alors que j'étais au beau milieu d'un rêve je me réveille à cause du balancement du bateau, qui tangue fort et dangereusement. J'essaye d'allumé la lumière mais elle ne s'allume pas. Prise de peur je me précipite en dehors de ma cabine, me percutant au mur du bateau a plusieurs reprises à cause des balancements de ce dernier. J’arrive à la fin du couloir. J'ouvris la porte avec énormément de difficulté car celle-ci est lourde et je ne suis qu’une enfant. Et là...La tempête. J’ai peur. Des nuage noir, visible malgré la nuit. J’ai peur. Le Tonnerre qui resonne. J’ai peur. La foudre. J’ai très peur. Ce n’est pas tant la tempête qui me fait peur mais plus les fantômes des souvenirs, flottant a la limite de ma conscience et qui sont associé aux orages, qui me font peur. Mais la tempête est dangereuse je le sais. Je veux retrouver mon papa. Je veux qu’il me prenne dans ses bras et me rassure. Les vagues me font peur mais elles ne sont pas si hautes. Je suis sûr de pouvoir rejoindre papa dans sa cabine de capitaine. Je courre ou du moins j'essaye de courir vers la cabine ou se trouver mon papa, mais à chaque fois que je fais un pas, je tombe. Soudain une vague plus grande que les autres frappe le bateau de plein fouet, m’emportant avec elle. Je voulu m'accrocher à une corde qui est relier à une barque, mais celle-ci ne tiens pas et craque. Je ne peux rien faire d'autre que de me débattre dans l'eau. Heureusement pour moi je sais nager...mais tout juste. Alors que la vague m'emporte, j'attrape une bouée de secours de justesse. Une autre vague frappe le bateau. Elle est d’une tel violence que je passe derrière la rambarde de sécurité.

-PAPA! hurlai-je.

PLOUF !

Je m'accroche comme je pu a la bouée qui s'est décrocher sous la violence de la vague, je bats des pieds et bu deux ou trois fois la tasse. L'eau salée c'est vraiment pas bon à boire. Beurk ! Je veux rattrapai le bateau, mais je ne suis qu'une petite fille, mes jambes me fond mal, ma poitrine aussi. Trop fatiguer par l'effort fournit, je ne fais plus que de petit battement qui m'aider à rester à la surface de l'eau.

--SAKURA? Crie une voix au loin...Elle me semble presque éteinte à cause de la distance et du tonnerre. Pourtant je reconnais cette voix ! C'est celle de mon papa. Je vois plusieurs autres personnes mais elles sont si petites… on dirai qu'elles ne veulent pas que papa fassent quelque chose, mais quoi ? je ne comprends pas ! De toute façon je n'ai plus la force de me posais encore des questions. J'ai utilisé trop de force. Je suis si fatigué. Je commence à fermer les yeux... les bruits me semblèrent lointain presque inexistant... puis ce fut le trou noir.