Pluies

par Salamandra

Pluies

 

Ce jour là il pleuvait a grosse goutte, et la pluie ne semblait jamais vouloir s’arrêter. Hinata observait les grosses gouttes s’écraser sur le rebord de sa fenêtre, en dessinant un petit bonhomme avec la buée de la vitre. Un petit bonhomme bien particulier. Une caricature de celui qui hantait ses rêves. Elle n’en revenait pas, après trois ans d’absence il était enfin revenu. Naruto Uzumaki était revenu, et elle, elle n’avait toujours pas réussi a aligner trois mots sans s’évanouir devant lui.

Assise devant sa fenêtre, elle rêvassait. Et dire qu’elle avait pensé avoir réussi a vaincre sa timidité, mais ce devait être lui qui provoquait ça chez elle. Elle passa sa main dans ses cheveux, ils étaient long a présent, et elle s’était promis de ne pas les couper tant qu’elle n’aurait pas confier ses sentiments a Naruto. Elle quitta enfin les gouttes d’eau des yeux, pour se lever du pouf ou elle était assise. Elle passa devant un miroir, elle s’arrêta devant celui-ci pour regarder ce qu’elle était devenue en près de trois ans.

Elle poussa un soupir, puis baissa les yeux.

« Je ne serais jamais aussi jolie que Sakura ou Ino! »

Elle allait retourner s’asseoir sur son pouf, devant sa fenêtre, quand quelqu’un frappa a sa porte. Un peu surprise qu’on vienne la déranger a une heure si tardive. Elle prit le chemin de la porte de sa chambre, qu’elle déverrouilla, et qu’elle entrouvrit sur son cousin.

« Euh….Que veux tu?

Il le regardait avec ses yeux blancs, aussi blancs que ceux d’Hinata, aussi blancs que ceux de leur Famille. Lui aussi avait changé pendant ses trois années, et même si elle le voyait tous les jours, elle s’en était bien rendu compte.

« J’ai vu de la lumière et je me suis demandé pourquoi tu n’étais pas encore couchée. »

La réponse surpris au plus au point Hinata. Lui qui ne s’occupait que rarement de sa présence était capable de ce demander pourquoi elle ne dormait pas…il est vrai que c’était quelque peu inhabituel de sa part.

« Je… je… je réfléchissais! »

La réponse ne sembla pas vraiment plaire a Neji, mais il ne posa pas d’autre question, et sans ajouté quoi que ce soit, pas même une simple politesse, il s’éclipsa. Il partait certes, mais pas dans la direction de sa chambre. Hinata passa la tête par la porte pour mieux voir, il était bien habillé, et il avait, a première vu l’intention de sortir. Elle fixa encore quelque seconde le couleur désert, avant de refermer sa porte pour se diriger vers sa fenêtre. Il faisait tellement noir, qu’elle ne put rien voir. Véritablement déçue elle s’enfonça dans son pouf.

« Bizarre… je ne l’avais jamais vu sortir la nuit! »

Elle secoua la tête, pour essayer de chasser toutes les idées qui lui passait par la tête. Mais finalement terrassée par sa curiosité. Elle se changea, jetant son pyjamas au diable pour enfiler une tenue plus adéquate pour partir en mission d’espionnage!

Elle s’élança silencieusement dans le couleur afin de ne pas réveiller son père qui dormait sûrement a cette heure là.

La pluie n’avait toujours pas cessé quand elle fut enfin dehors, et elle maudissait sa curiosité. Elle allait sûrement attrapé un mauvais rhume, et en plus elle ne savait même pas par ou il était parti.

Elle commença a marcher au hasard des rues qui s’offraient a elle. Après une bonne demi heure de marche, elle entreprit désespérée de rentrer chez elle, trempée jusqu’aux os. Mais l’obscurité avait totalement effacée les traces de son passage, et malgré le fait qu’elle se trouvait toujours dans le village de Konoha, elle ne savait pas vraiment ou elle se trouvait!

Elle se mit a courir dans tous les sens, totalement paniqué en ce demandant ce que son pére pourrait bien pensé si au petit matin il ne l’a trouvait pas dans son lit en train de dormir. Et ce fut en étant plongée dans ses pensées qu’elle percuta quelqu’un, pour tomber sur ses fesses dans une gigantesque flaque d’eau. Ses longs cheveux noires et trempées collaient a présent son visage et l’empêchaient de voir la personne qu’elle avait bousculé.

« Ex…excusez moi, je ne voulais pas….

Hinata? »

La jeune fille interpellée enleva, ou du moins tenta d’enlever de son visage les cheveux qui lui collaient aux joues pour mieux regarder… il n’y avait a présent plus d’erreur, la voix était bien celle de TenTen.

« Mais qu’Est-ce que tu fais dehors a une heure pareille?

Je…euh…

Enfin c’est pas grave, tu ferais bien de rentrer chez toi avant de tomber malade! »

TenTen tendait une main salvatrice a Hinata toujours assise dans sa flaque d’eau. La jeune fille au sol, saisi la main de son amie au chignons et se releva.

« C’est pas que je ne veux pas rentrer chez moi…mais je retrouve plus le chemin! »

TenTen émit un léger gloussement, et elle tourna la tête vers un coin sombre parmi les ténèbres…

« Je crois qu’il va falloir que tu ramène Hinata »

Hinata suivit le regard de TenTen, pour voir son cousin sortir de son coin sombre, il avait l’air contrarié. Et Hinata percuta. Elle venait de déranger un couple…rouge de confusion, elle regardait ses pieds, n’osant pas regardait TenTen ou Neji.

« Je…je…voulais pas déranger! Je peux…euh…retrouver la maison toute seule… »

Elle se mit a marcher dans une direction au hasard.

« Hé Hinata! C’est par là! »

Elle se retourna, son cousin désignait de son index la rue opposée, et Hinata rouge comme une pivoine, changea de direction et accéléra le pas pour éviter de les déranger plus qu’elle ne l’avait déjà fait.

Après avoir parcouru une dizaine de mètre en suivant la ruelle, elle se retourna, et poussa un soupir de soulagement. Son cousin ne l’avait pas suivie. Elle marcha encore un peu pour enfin arriver chez elle. Elle rentra silencieusement dans le couloir, en essayant de laisser le moins de trace de pas humide au sol, ce qui s’avéra être bien difficile.

Arriver dans sa chambre, elle enleva ses vêtements et sécha ses cheveux, elle remit son pyjama avant de s’effondrer sur son lit…

« Holalala! Je me déteste! »

Elle enfonça sa tête dans son oreiller, ou elle expulsa en quelque sorte un cri de rage étouffé par les plumes.

« Si seulement je pouvais moi aussi arriver a former un couple! »

Elle plongea dans ses draps, et éteignit sa lampe de chevet, elle se cala entre les multiples oreillers qui couvraient son lit, puis poussa un soupir.

« je jure que j’y arriverais…d’ici une semaine je lui aurais avoué mes sentiments! »

Elle s’endormit sur ces mots. La semaine qui allait suivre s’avérerait être sûrement difficile.