Les temps changent

par Encens

Chapitre de transition:

 

Sakura et Gaara combattaient dos à dos des shinobis de Konoha. Et tandis que la jeune fille frappait la terre de son poing, celle-ci s'ouvrait, se soulevait, laissant ses blessures à vif, parcourue de sillons sanglants.

Et le sable du Kazekage effectuait sa danse macabre, se mouvant autours d'eux, fondant sur les ennemis.

Les corps tombaient, les un après les autres et les deux rebelles s'élevaient sur ces cadavres ensanglantés.

La guerre faisait rage. Toujours plus puissante, toujours plus prenante. Elle se déroulait chaque jour avec plus d'intensité, les emmenant dans des songes peuplés de batailles et de morts par milliers.

Naruto avait quitté le village. Personne ne prenait le temps de le rechercher. Pas une seule personne n'osait de le regarder dans les yeux de peur qu'il n'y trouve plus de raison encore d'achever quiconque se trouvait en travers de son chemin.

Il était parti. Aux premières lueurs de l'aube. Sakura l'avait vu, cachée dans les arbres près du village.

Elle aussi avait fuit. Elle aussi ne supportait plus d'agir sous les ordres du Hokage. Ce Hokage qui pourrait très bien les laisser crever dans une fosse du moment qu'il avait ce qu'il désirait.

Mais Naruto reviendrait. Il reviendrait accomplir sa vengeance. Il ne revenait jamais sur ses promesses et celle-ci ne ferait pas exception.

Seul Shikamaru était rentré. On l'avait déclaré déserteur mais il était revenu et ils avaient besoin de lui à Konoha.

Kankurô lui avait donné un sac de vivres et l'avait emmené aux portes du village. Il n'avait pas pu voir Temari. Si c'était pour ne plus vouloir repartir, il valait mieux qu'ils s'abstiennent. Kinoshi lui avait souhaité bonne chance en rougissant. Le souvenir de cet homme et de sa sensei tombant ensemble dans les ténèbres de la mort, hantait encore ses rêves. Car jamais il n'avait vu deux personnes s'aimer au point d'en mourir réellement.



Tenten, Neji et Lee avaient réussi à échapper à la vue des gardes du village et s'enfuyaient désormais dans la forêt de Hi No Kuni. Ils avaient compris le message qui leur avait été remis par Shikamaru et se rendaient au point de rendez-vous.

 

Kakashi regardait par la fenêtre de son appartement. Pas de mission aujourd'hui. Il était une fois de plus le dernier qui restait. On avait déclaré Sakura et Naruto morts mais il n'en croyait pas un mot. Il était toujours le dernier qui restait. Rin partie, Obito mort et ses élèves en vadrouille. Que la vie semblait être douce quand on faisait selon son bon vouloir.

 

Le Rokudaime regardait les visages des cinq anciens Hokage. Il n'aimait pas les yeux avec lesquels ils le fixaient. Il trouvait arrogance la grandeur qui émanaient de leurs traits gravés dans la falaise. Il n'aimait pas le jugement qu'ils semblaient porter sur lui. Il n'aimait pas cette impression qu'il avait de croire qu'ils épiaient chacun de ses faits et gestes. Il n'aimait pas savoir qu'il était à leur merci. Car on ne pouvait rien contre des âmes. Pas même les ignorer. Car nos rêves elles venaient hanter.

 

Perdue dans l'ombre, elle l'attendait. La nuit était leur refuge, le jour le témoin de leur déchéance.

 

A quelques dizaines de kilomètres du village de Konoha, une femme observait le ciel, les yeux brouillés de larmes. L'orage qui s'annonçait, ne présageait rien de bon et des rumeurs étaient arrivées jusqu'à ses oreilles. Elle le sentait. Bientôt on viendrait la chercher. Et ce jour-là, elle n'aurait pas le droit de fuir. Pas cette fois.

 

Assis devant un feu de bois, Jiraya réfléchissait. Un sourire se dessina légèrement sur ses lèvres. Un jour prochain, il le savait, les crapauds envahiraient la place et on rendrait à Konoha sa liberté. Il fallait déjà qu'il les trouve les rebelles.

 

Les temps changeaient. Car les guerres avaient une fin.