Regrets

par iria_hime

Coucou,

 

On m'a donné un couple pour ce chapitre alors j'espère que mon idée avec ce couple est bien réussie :)

Dites le moi en commentaires !

 

*****************************

 

Il contemplait son corps étendu sur le lit, ses mains croisées l'une sous l'autre sous son ventre. Elle était si belle encore. Il admirait ses traits fins, ses beaux cheveux roses délicatement posés sur ses épaules, sa peau blanche et ce grand front qui la complexait.

Il caressa sa peau blanche, encore si douce, du bout des doigts.

 

Kakashi s'assit à côté du corps de sa douce élève. Il enleva ses gants qu'il portait toujours, ainsi que son bandeau et son masque.

« Me voilà nu devant toi » lui dit il.

« Nu pour te dire la vérité »

 

Sa peine se lisait aisément sur son visage

« J'ai toujours été très professionnel. J'ai toujours respecté à la lettre le code des ninjas. »

Il s'interrompit, les larmes aux yeux.

« J'étais ton sensei, mon rôle était de t'entraîner au combat.

Je n'ai jamais eu d'attaches.

J'ai interdit mon cœur de trop s'attacher à qui que ce soit.

Ainsi je me protège de la peine de perdre des êtres chers. »

 

Il s'accouda à la table, près du corps de son élève, et mit son visage entre ses mains.

« Mais tout ça n'a pas marché avec toi.

Tu étais différente, tu perçais mon cœur… ma carapace.

Oui, je sais, je n'ai jamais rien montré de plus que la tendresse d'un sensei envers son élève.

Je ne pouvais pas non plus guérir ta souffrance quand Sasuke est parti.

Je ne pouvais pas te consoler de mes bras. Juste quelques mots… »

 

Une larme perla sur le drap immaculé qui soutenait Sakura.

« Tu étais tellement vivante, tellement forte ! »

Il redressa son visage. On pouvait voir les traces des larmes sur ses joues. Il regardait à nouveau le visage paisible de la jeune fille.

 

« Après le départ de Sasuke, quand tu t'es remise de sa disparition, nous passâmes plus de temps ensemble.

C'était toujours en tant que sensei, mais c'était différent tout de même.

On a souvent fait des missions tous les deux, seuls.

On a souvent dormit à la belle étoile, l'un contre l'autre à cause du froid.

Mais on n'a jamais dépassé la limite. »

 

Il prit sa main dans la sienne et la serra délicatement. Il posa un baiser dessus puis la garda contre sa joue.

« Une nuit tu étais découverte. Alors, profitant de ton sommeil, je t'ai volé une caresse sur ton bras nu. Puis, j'ai remis les couvertures sur ton corps. »

Il s'interrompit un instant avant de reprendre.

« Je t'admirai beaucoup. Tu paraissais fragile mais c'était faux. Tu avais cette force de caractère que seuls tes proches soupçonnaient.

Ma plus grande peur était de perdre l'un d'entre vous lors d'une mission… mais surtout toi. Je voulais toujours te protéger.

J'ai d'ailleurs prit beaucoup de coups à ta place. C'était mon rôle… c'était ce que je voulais également.

Je voulais que tu ne sois jamais blessée. Je voulais te protéger de tout ! »

 

Il enserra un peu plus fort la main de Sakura tandis que les larmes coulaient abondamment.

« Mais je n'ai pas pu. Il a fallu que je te voie mourir en toute impuissance !

Que d'ironie ! Je te protégeais en missions, mais c'est la maladie qui t'emporta loin de moi.

Même Tsunade sama n'a rien pu faire pour toi.

Je restais près de toi, te regardant mourir à petit feu, sans pouvoir rien faire contre ça. »

 

De rage, il tapa du poing contre la table en un bruit sourd.

Il entendit du bruit dans le couloir et se dépêcha de remettre son masque, son bandeau et ses gants.

La mère de Sakura entra dans la pièce. Elle était très pâle. Elle avait l'air fatiguée et avait les yeux rouges.

 

-         Madame Haruno, dit respectueusement Kakashi.

-         Ah, Kakashi, c'est vous que je cherchais.

-          ?

-         J'ai trouvé ceci dans l'armoire de Sakura. Je pense que ça vous est destiné.

Elle tendit à Kakashi une enveloppe avec écrit « Kakashi sensei » au dos. Il l'ouvrit et y trouva une lettre.

 

-         Bien, je vais vous laisser la lire seul, dit elle en repartant.

 

Kakashi ouvrit la lettre et lut.

 

« Kakashi sensei,

 

Je vais bientôt mourir. Je le sais, j'ai entendu ma mère pleurer le jour où Tsunade sama est venue m'ausculter.

Je n'ai pas peur de mourir mais je veux libérer mon cœur.

Quand Sasuke est parti de Konoha, je croyais que je n'allais jamais m'en remettre. Mais c'était faux. J'ai prit les devants et j'ai surmonté cette épreuve.

Et, un évènement tout à fait inattendu c'est produit. J'ai commencé à vous aimer ! Oui, je vous aimais avant aussi, mais comme un père, vous étiez mon sensei.

Les moments que nous passions seuls pendant les missions étaient magiques. J'aurai voulu vous prendre dans mes bras, vous embrasser mais je n'ai jamais osé, vous étiez mon professeur et moi votre élève.

Et puis, je n'ai pas eu le courage d'avouer mes sentiments, j'ai trop souffert à cause de Sasuke.

Je ne voyais plus que vous sensei, je ne rêvais que de vous.

Je vois bien votre tristesse dans vos yeux quand vous me regardez. C'est différent depuis que je suis malade, je le vois bien. Mais ce n'est plus le moment pour tout vous dire. Je préfère autant tout vous avouer dans cette lettre.

Je meurs, avec le cœur remplit de regrets. Mais j'aurai quand même profité de tous les instants.

Merci Kakashi sensei, merci de m'avoir apporté tant de joie !

 

Adieu…

 

Sakura. »

 

Kakashi n'avait jamais soupçonné les sentiments de Sakura à son égard.

Quelle ironie ! Tous deux aimait l'autre sans que l'autre n'en sache rien.

Il resta de longs instants debout, la lettre à la main, des larmes se déversant dessus.