Le pardon

par iria_hime

Coucou, alors voilà le deuxième volet sur un autre couple dont je vais dévoiler tout de suite le secret (puisque les noms apparaissent très vite) : c'est un SakuSasu ! Ce chapitre est plus court que l'autre mais le but n'est pas de faire dans la longueur. J'espère surtout avoir bien fait passer les émotions !

Je pense que ça devrait vous plaire, du moins je l'espère, alors dites le moi avec vos commentaires ça me fera plaisir ! 

**********************

 

Dans sa détermination elle lui porta le coup fatal. Elle avait planté son kunaï dans son torse, en plein dans le cœur.

Elle plongea ses yeux dans les siens et elle vit qu'il était à nouveau lui-même. Son regard n'était plus meurtrier. Il était lui, avant toute cette folie.

Désemparée, elle fondit en larmes.

 

-         Non ! Qu'ai-je fais ?! Je ne voulais pas faire ça ! Je voulais te sauver !

 

Le jeune homme aux yeux rouge s'effondra dans ses bras.

-         Pardonnes-moi Sasuke !

Le jeune homme saignait à flot. Il se redressa difficilement et la regarda droit dans les yeux.

-         Tu as bien fait Sakura, c'était mon destin.

-         Non Sasuke, ne dis pas ça ! Dit-elle complètement désemparée.

-         Je n'ai pas réussi à venger mon clan… ma famille ! C'était mon seul but dans la vie. C'était le chemin que je suivais désespérément. Tout ce que j'ai fais… tout le mal que j'ai causé… c'était uniquement pour ça !

Il la serra dans ses bras et lui chuchota :

-         Je préfère mourir de ta main que de celle d'Itachi.

-         Non je refuse !

 

Sakura l'allongea sur le sol et entreprit de soigner sa blessure grâce à un jutsu pour arrêter l'hémorragie.

Il la regardait toujours mais elle lisait dans ses yeux la paix. La paix qu'il n'avait jamais eu quand son frère décida son destin à sa place. Ce destin si solitaire, voué uniquement à la vengeance.

 

-         Non, Sasuke ne meurt pas !! Hurla-t-elle de toute sa voix.

 

Il lui prit la main et l'embrassa. Elle voulut dégager sa main pour continuer à le soigner mais il refusa.

La mort en face, il décidait de se libérer du mal qui l'emprisonnait. A présent son destin n'avait plus d'importance puisque sa vie fuyait.

 

-         Sakura, j'ai toujours su tes sentiments à mon égard.

La jeune femme aux cheveux rose le regardait, le visage déformé par la tristesse.

-         C'était facile de s'en rendre compte.

Il s'arrêta un instant pour reprendre son souffle.

-         Mais j'étais aveugle. Seule la vengeance avait une place dans ma vie. Sakura pardonnes-moi. Pardonnes-moi de t'avoir traitée si durement. Surtout lorsque tu m'as dévoilé tes sentiments, quand j'ai décidé de quitter Konoha. Pardonne-moi…

Il ferma les yeux.

 

-         Sasuke j'aurai voulu te sauver… dit-elle en sanglotant.

-         Tu l'as fais d'une certaine manière. Tout cela m'avait fatigué. Je voulais que ça cesse.

 

Les larmes de la jeune femme coulaient sur celui qu'elle aimait tant. Elle berçait frénétiquement son corps comme pour le tenir éveillé.

-         Sasuke, je t'aime, ne me quitte pas encore !

-         Pardon Sakura… J'aurai pu être heureux avec toi. J'aurai… voulu… être heureux avec toi ! Mais je n'en ai pas eu le droit.

-         Sois avec moi maintenant ! Bats toi !

-         Peut-on se battre contre la mort ?

 

Elle ne répondit pas. Elle admirait son visage une dernière fois. Il mourrait… C'était par sa main qu'il trouvait la mort. Elle devra vivre avec ça.

Elle avait tué son unique amour.

 

-         J'ai vécu le cœur rempli de haine, mais grâce à toi, je meurs comblé d'amour.

 

Il la regarda à nouveau. Ses yeux étaient redevenus noirs. Ce noir si profond qui l'avait envoûté tant de fois.

Elle se baissa doucement et posa délicatement ses lèvres sur les siennes. Ils restèrent un long moment, lèvres contre lèvres, à profiter de leur amour perdu à jamais.

 

Elle sentit ses lèvres se détacher des siennes. Sa vie l'avait quitté, mais elle resta ainsi penchée sur lui à l'étreindre encore une fois tout en sanglotant.

 

Elle resta des heures comme ça. Ce fut ses amis qui durent la séparer du corps de son amour. Mais son âme resta à cet endroit jusqu'à la fin. Jamais elle ne put quitter son amour. Son cœur mourut avec lui ce jour là.