Enssemble

par mars

Chapitre 6

Cétait le petit matin, Neji venait de finir son petit déjeuner, et se leva de table pour aller se préparer, laissant ainsi sa cousine Hinata seule devant son déjeuner à moitié entamé.



Hinata regarda son cousin, un regard emplie a la fois de haine et de tristesse mouillé de larmes étincelantes. Celle ci se mirent a perler sur les joues juste avant quHinata se retourne et ne cache son visage dans ces fines mains.

Neji avait comprit quil avait dit une gourde monumental, et quen plus sont manque de tact était a la limite de la vulgarité.

Hinata pleura encore plus fort.



Neji senti la haine et la collée pénétrer en lui. Se sentiment quil avait oublié, il y a bien longtemps de cela revenait le hanter en cette instant. Cette force obscure qui envahissait son cœur et son âme lui donnait impression dêtre invulnérable et tout puissant! Oui, tous les raisonnements dans sa tête ce concluaient toute de la même maniéré. Une conclusion simple rapide et définitive ! Il devait concrétiser cette pensé sans perdre de temps! Car le Neji au cœur gelé renaissait, est sont nom serait désormais Apocalypse ! ( You dont know the power dark side)

Il parti de chez lui en courantet tombas nez a nez avec Tenten et lui expliqua toute la situation

Je vais soutenir HinataFait ce que tu à faire. Dit Tenten avant de donner un baisé d'adieux a son homme.

Nous partîmes cinq cents; mais par un prompt renfort, nous nous vîmes trois mille en arrivant au port, disait un livre.

Cest ce qui cétait passez pour Néji qui avait croisé sur çà route toute les équipes qui lavait déjà aidé ces jours derniers. Alors que tous garçons dans une rage noir suivait Neji, les filles,elles, préférées aller soutenir moralement leurs amie dans ce moment difficile.



Le groupe arriva devant lappartement Naruto. Neji ne prit pas la peine de sonner, Il pulvérisa purement et simplement la porte dentré. Puis pénétra dans les lieux sans rien demander, suivi par ces collègues. Ils trouvèrent Naruto assit sur son lit surprit davoir vu sa porte voler en éclat.

- Salutation ! Préparez vous a mourir.

Naruto comprit que ces amis nétaient pas pour une visite de courtoisie, et bondit dans la fenêtre la plus proche pour séchapper de chez lui.

- Attrapons le !

Alors que Kiba et Shino passez par les deux autre fenêtres de lappartement de Naruto, en faisant voler les vitres en éclats, Choji lui préféra ne pas faire dans la finesse et fit carrément une nouvelle ouverture dans le mur. En quelques secondes tout les ninjas avais quitté lappartement et poursuivaient le blondin dans la rue.

Après une course poursuite des plus folle dans les rues du grand village, Naruto se trouva pris dans une voie sans issu. Ce qui arrangé parfaitement ces poursuivants.

Une quinzaines de Naruto Apparurent 

Ceci ne semblait pas alarmer ses adversaires qui se mirent en gardent, en Prononçant de vive voix les techniques quil allez utiliser.

- Byakugan.

Cétait le signale quattendais Choji. Gonflant dun seul coup, celui suis chargea en roulant, sur larmada de Naruto qui faisait face a lui.

Ceux furent incapables déviter la charge, immobilisé en un instant par la technique de Shikamaru. Choji finit çà course dans le mur qui bloquer la rue, avec un douzaine de clones, qui disparurent quelque seconde plus tard.

Naruto navait plus que deux clones pour sa défense mais déjà un deux se faisait dévorer par les insectes de Shino alors que lautre subit une double attaque rotative de Kiba et Akamaru.

Les deux clones ce défendirent avec honneur avent de finir en nuage de fumée sous les assauts de leurs surpuissants adversaires.

Une centaine de belle blonde nue et au forme généreuse se jetèrent sur la bande a Neji, les couvrants de caresses et de bisous.

Naruto ne voyait plus très bien cest anniversaires dans cette marré humaine, mais il pouvait respirer ,ce ci navait pas pus résister a cette sournoise attaque.

Naruto vu tout ses clones disparaître

En face de lui se dressez Neji et Sasuké, alors que Shikamaru, Shino, Kiba et Choji, était rester au sol, légèrement sonné.

il en manquer un !Ou était Lee ? La réponse apparu a son cerveaux en même temps que coup de pied qui lexpédia en hauteurMais Lee nen navait pas finit avec Naruto, apparaissant au dessus de lui, celui ci lui remit un revers du pied, qui projeta son adversaire a terre.

Le choc rude de sa rencontre avec le plancher des vaches torturais atrocement Naruto, qui trouva néanmoins la force de ce relever.

Neji se jeta sur Naruto et lui enchaîna Trente-deux des soixante quatre points du Hakke.



Naruto Ne répondit rien et commença a senfuir, mais Sasuke et lee le plaquèrent sauvagement au sol, et commencèrent a le saucissonner. Tandis que Neji, réveillé le reste de la troupe.

Le Blondin était maintenant attacher a un tige en bois et pendait dans le vide, telle une proie que des chasseurs aurait attrapé, Choji et Kiba , furent désigné pour le porté. Le groupe rentra en silence a la demeure d' Hinata sans se soucier du regard des villageois qui semblait plus amusés par la scène quautre chose.

Seulement leur progression devint de plus en plus dure au fur et a mesure quils approchaient dun croisement. Comme si le sol s'effondrait regorgement sous leurs pieds.

Ce fut Shino qui remarqua cause en premier.

- Etrange tout ce sable ne trouvez vous pas ? Dit celui ci.

Remarque qui interpella immédiatement Sasuké et Naruto. (Naruto qui pour des raison de confort sonique, avait était très bien bâillonné.)

Préparez vous, on vas avoir de gros problème. Dit Sasuké.

En effet quatre personnes a la silhouette inquiétante dapproché deux, le soleil dans le dos.

Leurs approche était lente mais constante, faisant monté la tentions un peu plus a chacun de leurs pas.

Les inconnus arrivèrent à une distance assez raisonnable pour que Neji et ses amis puissent voir le blanc de leurs yeux. Ce qui ne les rassura pas vraiment. En effet en face deux se dressez le plus puissant de tous leurs adversairesGarra du désert. Qui puis est, sa présence en ses lieux ne ressemblait pas a une visite de courtoisie. Dans ces yeux se lisait une envie de destruction, ponctué dun grain de compassion. Sur sa droite se trouvait son frère. Lui aussi abordé la même tentions sur son visage, a la différence, qui semblait avoir envies de courte négociation avant de ce lancer dans un carnage sans nom. Le troisième et quatrième membres, ne furent reconnu que par kibaCe qui lui fit frissonner ces cervicales. Kuroari et Karasu, les deux marionnette de Kankuro. Kiba savait ce que pouvait faire ces choses en combat, et si la situation dégénéré, il faudrait sassurer que ces pantins soit en mauvais état avant de ce friter le petit frère.

Garra esquissa un sourire.

Tous les regards se tournèrent vers le maître des ombres.



Cher journal, voici encore une journée passé loin de lui. Je ne sais même pas si il pense à moi. Même un tout petit peu,suffirait à mon bonheur. Je voudrais tellement recevoir de ses nouvelles. Avoir un signe quil tient un tant soit peu a ma personne, seulement rien ne vient. Comme si a ses yeux, mes sourires ne représentés absolument rien, eux qui font craquer tous les garçons de mon village laisse indifférent celui pour qui mon petit cœur bas.

Je sais, petit journal, je devrais lui écrire, même si pour commencer, le ne poserais pas le papier les mots doux que je ne voudrais prononcer que pour lui seul. Hélas, je nen et pas le courage. Si jamais il ne me répondait pas, je naurais plus aucun courage. Bien sur je sais bien que Shikamaru nest pas comme çà, quil me répondrais, même avec un peu de retard, et jen serait heureuse. Il est tellement mignon mon Shikamaru, !Bien sur il a des défaut mais je les aimes aussi. Tout me plais en luiçà coupe de cheveux et si mimi et ces yeux, jaimerais tant les revoir.



Shikamaru ressenti de très sombres et glacial vibration au tour de lui. Pas seulement des deux frères, tous ceux qui lentouré semblait en proie a une très grande colère.

Neji  resta fidèle a lui même et recommença a avancer, suivi de prés par Sasuké, puis le reste de la troupe se mis en mouvent, ignorant totalement les ninjas du désert.

Ce si ne bougèrent pas non plus étant donné que le fruit de leur quette navait pas fait mouvement avec ses amis.

Les trois hommes les plus important aux yeux de Témari sengagèrent sur le long chemin qui les mèneraient au près delle.



Hinata était entouré par ces amies, qui essayaient tant bien que mal de la consoler. Elle ne pouvait quimaginer la douleurs que vivait Hinata car elles, avaient réussi a obtenir une réponse positive lors de leurs déclaration. Du coup elles se sentaient pas très a laise pour remonter le morale dune camarade au cœur déchiré, alors quelles vivaient toutes dinoubliable moment avec leurs amants.

Quand Naruto entra dans la pièce escorté par ces plus fidèle amis, disons plutôt, poussez avec force par ces ravisseurs , le silence ce fut. Hinata cessa de pleurer, alors que les autre filles se levèrent et partirent jetant un regard méprisant au nouveau venu.

Hinata et Naruto ce trouvait ensemble dans une chambre et l' ambiance était froide et silencieuse.

Le silence refit son apparition après ces brèves phrase de politesse élémentaire. Laissant loccasion au deux ados dexaminer a leurs guise toute les coutures que posséder leurs chaussures. Un long moment fut nécessaire a Naruto pour trouver le courage de prononcer des mots en présence de jeune princesse.





Naruto sapprocha delle et la sera pur la consoler. Je ne sais pas encore ce que je ressens vraiment pour toi



Naruto ne dit rien. Que dire de toute manière?

Hinata pris son courage entre ses mains affin de lui porter un coup, mais ne pus se résoudre a le faire. A la place Elle lui donna un petit baisé.

Il sapprocha et lui pris un baisé.

- Allons y !

Il ouvris la porte de la chambre et tomba nez a nez avec la bande a Neji au grand complet, près a lui rentrer la tête entre les omoplates au moindre sanglot dHinata ! atmosphère se détendit néanmoins quand Hinata apparue sa main dans celle de Naruto. Ce qui la fit rougir, car montrer son affection en public la gêné un peu.

Naruto suivi la direction indiquer par Neji avec Hinata.

Une fois devant la porte il frappa poliment ( pas comme certain), et entra dans la pièce après y avoir était invité.

Il se leva ouvris la porte et appela Neji.

Neji fit donc son apparition dans le bureau.

- Neji, Naruto ma demande autorisation a sortir avec ma fille aîné. Pense tu quil est digne delle ?

Cest alors que sortir de lombre quatre ninjas que tous reconnurent.

- Senseis ? ho mon dieu, lentraînement, on la complètement oublié

- Vous oui ! Nous nonPréparez vous a souffrir élevés indiscipliné Mouhahahhahahahahaha (rire de quatre sadiques qui glace le sang)

-Sauve qui peu hurla Neji.